Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Mr Robot - saisons 1,2...

Message » 03 Juil 2015 1:02

Merci à Pyjam qui m'a fait découvrir cette série ;)

Image

http://www.allocine.fr/series/ficheseri ... 17966.html

La crise de 2008 a augmenté la pauvreté partout dans le monde et enrichi la minorité très riche. Coïncidence?

Pour bien apprécier cette série, je vous conseille entre autres les recherches suivantes (si vous n'êtes pas informés):

La création monétaire:
https://www.google.fr/search?q=cr%C3%A9 ... z1Ut-fg-AB

Les réserves fractionnaires:
https://www.google.fr/search?q=Les+r%C3 ... 4q5UYWNrBA

Les dettes d'état:
https://www.google.fr/search?q=Les+dett ... mqU8TZg_gB

Leurs fonctionnements et surtout leur origine, à comparer avec leurs formes actuelles - autrement dit : qui détient le plus de richesses, comment, et depuis quand?

(je ne mets pas de lien direct afin que chacun se fasse sa propre opinion)

Image

Traduction :

« Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »

C'était il y a déjà presque 100 ans (mais depuis la télévision s'est installée...)


Et auparavant :

« Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. […]
L'argent n'a pas de patrie ; les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain. »
Napoléon Bonaparte, (1769-1821)

Quelques citations :

« Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années.
Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial.
La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés. »
David Rockefeller, Commission Trilatérale 1991

« Les quelques personnes qui comprennent le système (argent et crédits) seront soit tellement intéressées par les profits qu’il engendre, soit tellement dépendantes des faveurs qu’il conçoit, qu’il n’y aura aucune opposition au sein de cette classe.
D’un autre côté, les personnes incapables d’appréhender l’immense avantage retiré du système par le capital porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts »
Rothschild Brothers of London

« Certains des plus grands hommes des Etats-Unis, dans le domaine du commerce et de la production, ont peur de quelque chose.
Ils savent qu’il existe quelque part une puissance si organisée, si subtile, si vigilante, si cohérente, si complète, si persuasive… Qu’ils font bien, lorsqu’ils en parlent, de parler doucement. »
Woodrow Wilson, ancien président des Etats-Unis

« Celui qui contrôle le volume de la monnaie dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce… et quand vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une très petite élite de puissants, vous n’aurez pas besoin qu’on vous explique comment les périodes d’inflation et de déflation apparaissent. »
James A. Garfield, président des Etats-Unis, assassiné

« Toute la perplexité, la confusion, et la détresse en Amérique ne provient pas des défauts de la Constitution ou de la Confédération ni du désir d’honneur ou de vertu, mais de notre ignorance profonde de la nature des devises, du crédit, et de la circulation. »
John Adams, père fondateur de la Constitution américaine

« Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays.
Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé.
La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes.
Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants. »
Woodrow Wilson, président des Etats-Unis 1913-1921

etc etc
ngc1976
 
Messages: 3296
Inscription: 28 Mar 2007 4:06
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Juil 2015 1:02

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Juil 2015 2:23

Dans ma check list
metallicam
 
Messages: 4961
Inscription: 28 Juil 2008 19:32
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 03 Juil 2015 6:17

J'avoue ne pas comprendre le délire autour de cette série. J'ai trouvé le pilote franchement creux et laborieux (j'ai dû m'y reprendre à trois fois pour finir), et l'acteur principal exaspérant. Je suis tout de même curieux de voir l'épisode 2 pour voir si ça va quelque part.
Pyjam
 
Messages: 3646
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Message » 03 Juil 2015 8:24

Vu les 2 premiers épisodes, pour le moment je suis plutot fan.

C'était un risque de faire du héros un asocial sans émotion incapable d'avoir des relations sociales normales ( j'ai pensé à Dexter comme Cerisier mais aussi à l'héroine de Dead like me, il va être difficile de s'identifier. Je comprends qu'on puisse ne pas accrocher ( j'ai jamais été un grand fan de DLM )

On peut se demander quelle est la part de réalité et quelle est la part de délire paranoiaque. Est ce que tout ne se passe pas dans la tête du héros ? Je trouve au contraire l'acteur très bon dans son role d'uber-nerd. Même Slater est sensiblement + sobre que d'habitude...

En plus, techniquement parlant, c'est ce que j'ai vu de + juste depuis très longtemps ( on est loin du ridicule d'un Scorpion par ex ) même si c'est pas exempt de "bizarrerie" ( qui a une salle de bain dont la porte possède une serrure à clé qui se verrouille de l'extérieur ? Ou le fait qu’apparemment pour prouver qu'on est un "vrai rebelle", il faut fumer dans les couloirs du métro... )

Bref, pour moi, ca commence plutot bien

Un "sneak peek" :

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48680
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 03 Juil 2015 8:29

Je suis sans doute injuste avec l'acteur. C'est surtout le personnage qui est pénible. En plus, j'ai toujours l'impression que ses yeux vont tomber par terre. :-? Et la capuche en intérieur, ça rime à quoi ?
Pyjam
 
Messages: 3646
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Message » 03 Juil 2015 13:53

Ces éléments m'ont gêné aussi, surtout les joints trop présents, on se retrouve devant des raccourcis qui décrédibilisent l'ensemble. Mais a priori c'est voulu, et on n'est qu'au pilote. Je pense que c'est d'ailleurs pourquoi ils font l'erreur de supprimer Colby: un incompétent pareil aussi haut placé, c'était une chance. Et couper une tête ne tue pas une muse...

J'ai aussi été déçu par le fait qu'a priori c'est le futur nouveau pdg qui le grille, sacré coup de bol...

Sinon je trouve aussi l'acteur excellent, son jeu est vraiment recherché.
ngc1976
 
Messages: 3296
Inscription: 28 Mar 2007 4:06
  • offline

Message » 03 Juil 2015 20:57

L'épisode 2 est encore plus rasoir que l'épisode 1. J'ai déjà commencé à zapper des scènes. Ça sent le sapin...
Pyjam
 
Messages: 3646
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Message » 03 Juil 2015 22:25

J'ai bien aimé de mon côté, ce 2è épisode ne m'a pas déçu, aussi bien l'histoire que le personnage d'Elliot. Il reste des défauts mais pour moi les qualités compensent largement. Et c'est très appréciable de voir Slater exprimer son talent.
ngc1976
 
Messages: 3296
Inscription: 28 Mar 2007 4:06
  • offline

Message » 03 Juil 2015 23:33

Le côté révolutionnaire me parait éculé. Si ce n'était pas le cas, il aurait beaucoup de commentaires négatifs sur IMDB, il me semble.

Sans vouloir en rajouter, je trouve que la vraie série révolutionnaire c'est Sense8. Il n'y a qu'à voir comment les gens se tapent dessus sur IMDB où la série révolte les gens à la mentalité rétrograde.
Pyjam
 
Messages: 3646
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Message » 04 Juil 2015 0:11

Je pense plutôt que tu compares l'aspect que tu dis révolutionnaire de sense8 à toute production susceptible de l'être ;)

Mr Robot n'est pas censée être révolutionnaire (sauf si tu entends par là un appel à l'insurrection ^^), les thèmes ont effectivement déjà été abordés maintes fois, mais toujours très maladroitement, au point que ça parait éculé alors que c'est plus que jamais d'actualité.

Et je préfère être rétrograde que pseudo-avant-gardiste :siffle: (tout en respectant les goûts de chacun)
ngc1976
 
Messages: 3296
Inscription: 28 Mar 2007 4:06
  • offline

Message » 28 Juil 2015 11:48

J'ai vu les deux premiers épisodes, et je suis plutôt enthousiaste.

Le gros intérêt, c'est que l'on a un type qui croit être dans Matrix, alors qu'il est peut-être dans Fight Club.
Une bonne part de son discours anticapitaliste est délibérément simpliste, et n'est pas un point de vue que le spectateur est censé adopter à son tour. C'est un personnage qui carbure à la morphine, qui souffre de grosses phobies, et qui a visiblement des hallucinations (les autres personnages qui disent "Evil" et non "E" Corp, les affiches, etc.). Donc, tout le sel, c'est de se dire qu'une partie de son propos relève de la paranoïa, mais laquelle et jusqu'où ?
En tout cas, outre le ton parfois cru et glauque (on est très loin du style désincarné de Matrix), c'est l'acteur principal, Rami Malek, qui est vraiment très bon, parce qu'il a au fond à parler d'un ton monocorde, et à écarquiller les yeux, mais qu'il parvient tout de même à exprimer la profonde souffrance que ressent son personnage face au monde qui l'entoure.

Typiquement, on devrait savoir si "M. Robot" existe vraiment ou s'il est le produit de son imagination à la fin de la saison, mais pour une série de l'été qui plus est sur une chaîne qui avait plutôt la réputation de sortir des trucs parfois sympa, mais sans casser des briques non plus (Les 4400, Burn Notice, White Collar, Monk, Covert Affairs, Royal Pains, La Diva du divan), c'est franchement inattendu d'avoir un truc aussi nerveux et tendu.
Sledge Hammer
 
Messages: 3452
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 28 Juil 2015 14:13

plus ça avance plus on se demande où sont les limites de sa paranoïa et de la réalité...l'épisode 4 est complétement stone !
yasathi
 
Messages: 1247
Inscription: 08 Jan 2007 0:28
Localisation: Martinique
  • offline

Message » 29 Juil 2015 12:45

ca se regarde bien
ce qui est appreciable c'est que les episodes sont lies et font partie d'une seule vaste intrigue.

apres.. le cote schizo... ca me rappelle un peu trop [Fight Club] (voire au debut le [6eme sens] lors des interventions de Mr robot : reel/pas reel)
oldboyzz
 
Messages: 959
Inscription: 27 Fév 2008 13:30
  • offline

Message » 03 Aoû 2015 3:34

L'épisode 6 est encore plus réussi que les autres, du début à la fin :love:
ngc1976
 
Messages: 3296
Inscription: 28 Mar 2007 4:06
  • offline

Message » 03 Aoû 2015 9:42

J'ai arrêté à l'épisode 2. Devrais-je reprendre directement au 6 ?
Pyjam
 
Messages: 3646
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline


Retourner vers Séries

 
  • Articles en relation
    Dernier message