Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu.
6
38%
beaucoup.
8
50%
à la folie !
1
6%
pas du tout !
1
6%
 
Nombre total de votes : 16

(La) Forme de l'eau (Guillermo del Toro)

Message » 09 Mar 2018 13:36

Vu en 2d vostf dans une des deux nouvelles salles du cinéma de Redon,



La première chose qui m'a frappé ce sont les influences, les références. Plus que de simples clins d’œil, de véritables hommages totalement intégrés dans le film. Une partie du film se déroule d'ailleurs au dessus d'un cinéma.

La mise en scène, précise, est parfois géniale.
Il y a une scène au début ou l'héroïne sort de chez elle pour aller chez son voisin d'en face. Le travelling avant en accord avec le mouvement de l'actrice donne un bref effet visuel organique et poétique incroyable.

Les décors, la bande son sont top.

Doté d'un contre point humoristique apporté par un personnage volubile, le film est une invitation à l'ouverture, à la communication, au respect des différences. Le coté baroque du cinéma de Del Toro est plus intimiste que dans Pacific Rim ou les Hell Boys et la narration en contre point atteint des sommets d'harmonie.

Juste un truc dans le scénario
Pourquoi attendre que la pluie fasse monter le niveau dans le canal d'accès à la mer pour remettre la bébètte à l'eau, y a qu'à l'emmener directement à la plage :mdr: .
.
Dernière édition par primare21 le 09 Mar 2018 16:48, édité 1 fois.
primare21
 
Messages: 1013
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Mar 2018 13:36

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Mar 2018 14:58

del toro c'est aussi 2 autres chefs d'oeuvres, le labyrinthe de pan et l'échine du diable ! :wink:

j'ai déjà précommandé le blu ray ultra HD de shape of water ! :bravo:

La configuration dans mon profil


HC :TV LG oled C9,sony x800, marantz ud 7007, panasonic UB 9000,denon X4500H,dali ikon mk2,HIFI :magnepan MG1.7,xindak PA1-CA1,yamaha S2000,denon 3520 EX, Hifiman edition X v2, schiit magni 3
laurent martiarena
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2496
Inscription Forum: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Message » 09 Mar 2018 16:44

Le Labyrinthe de Pan :love:
primare21
 
Messages: 1013
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Message » 09 Mar 2018 19:32

Merci pour le topic et ton retour Primare. J'ai revu Hellboy hier, il m'a rappelé à quel point le ciné de Del Toro est plein de références et que même dans un film à 70 M$ il a ce côté baroque et intimiste comme tu dis. Le Labyrinthe de Pan, son chef d'oeuvre à mes yeux, en attendant de voir la forme qu'à cette eau. :)

Il a les oscars que j'aurais été satisfait de voir aller à Dunkerque (dont film et réal), j'espère donc qu'il sera à la hauteur de sa réputation (réponse dans quelques mois en Blu-ray :wink: ).
Cylon
 
Messages: 7589
Inscription Forum: 14 Mar 2008 6:23
  • offline

Message » 10 Mar 2018 9:57

Vu dans de bonnes conditions (sans bouffeur de pop-corn) et j'ai voté "un peu".

Il faudra probablement que je le revois, mais je suis déçu en première analyse par ce nouveau film de Guillermo Del Toro. J'ai adoré Pacific Rim, bien aimé le Labyrinthe de Pan ...

Mes commentaires en mode "spoiler" pour ne pas trop gâcher la fête :
Musique (quelconque !), mise en situation, le vieil ami rappellent trop "Amélie Poulain". La mise en situation prend trop de temps, elle pourrait être bien plus elliptique. Tout est annoncé d'ailleurs un peu lourdement, c'est globalement très manichéen (Le méchant agent du gouvernement, les gentilles femmes de ménages, le gentil monstre ...) et les scènes gore sont totalement gratuites, ne servent à rien sinon à briser le peu de poésie de ce film très surestimé. Malgré toutes les références qui émaillent le film certes, on reste sur sa faim, comme pour beaucoup de films aujourd'hui, on se dit au générique de fin : "Tout ça pour ça ? "
Dernière édition par alcatol le 10 Mar 2018 13:15, édité 1 fois.
alcatol
 
Messages: 3647
Inscription Forum: 14 Fév 2002 2:00
Localisation: 78
  • offline

Message » 10 Mar 2018 10:42

Vu cette semaine

et comme pour La La Land en 2017, je suis en complet décalage avec les critiques dithyrambiques sur ce film.
J'ai l'impression qu'Hollywood vote de plus en plus pour le message politique des films que pour leurs réelles qualités artistiques :x

Oui, les Oscars et autres récompenses ne sont jamais déconnectés de l'ambiance du moment,
mais couronner ce film parce qu'il défie une partie de l'amérique trumpienne :roll: :roll:
des gentils noirs, de gentils handicapés, de gentils homosexuels de gentils monstres de gentils communistes VS un méchant blanc macho et libéral
Difficile de faire plus cliché :wtf: :wtf:

Ce n'est pas la forme du film, celui d'un conte, qui pose problème.
Del Toro a réalisé Un conte noir et prenant :Le Labyrinthe de Pan

mais ici, le scénario manichéen et simpliste
et son traitement plagiaire des oeuvres de Jeunet-Carot :
    Amélie Poulain pour l’héroïne et la musique (Oscar pour Desplat, j'ai également pas compris...)
    La Cités des Enfants Perdus pour les décors et l'ambiance

déservent totalement un propos sans doute généreux à l'origine du réalisateur

Un conseil,
revoyez à la place
La Créature du Lac Noir de Jack Arnold.
une série B des 50's qui elle a plutôt bien vieillie pour les amateurs de monstres

et Loin du Paradis (2002) de Todd Haynes pour une peinture subtile d'Amérique blanche, noire et homosexuelle du début des 60's


ou Panique sur Florida Beach de Joe Dante
surperbe hommage à ces films de SF/Monstres des 50's et 60's :P
menthalo
 
Messages: 1613
Inscription Forum: 25 Aoû 2002 18:18
  • offline

Message » 10 Mar 2018 11:07

Pour resonner avec l'avis de Menthalo, j'ai détesté LA LA LAND, à l'histoire inconsistante et mièvre et, ce qui est un comble absolu pour un film musical, une BOF absolument nullissime !
alcatol
 
Messages: 3647
Inscription Forum: 14 Fév 2002 2:00
Localisation: 78
  • offline

Message » 11 Mar 2018 12:20

Perso je ne suis pas franchement emballé à l'idée de voir ce film :zzzz:

Del Toro un film sur deux il me laisse sur le tarmac... aprés c'est tjrs mieux que Zack Znyder où c'est 100% de ces films auxquels je suis imperméable :ko: :-?
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 31275
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 11 Mar 2018 14:06

Mouais c'est vrai que j'ai trouvé lent et vain... Et la bande-annonce que j'avais vu 1 semaine avant n'a pas aidé puisqu'elle raconte toute l'histoire ...
Et montre même la dernière image... :evil:


Sinon c'est quoi le format de l'image de ce film ?

La configuration dans mon profil


Hi-fi : nas Qnap TS221, Transporter, Classé 2200i, Vivid Audio B1, Rel G2
HC : Pana EZ950, Vivid, Scandyna Minipod & Cinepod, Pana UBD820, Yamaha Rxa 1040
Avatar de l’utilisateur
JG Naum
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 6919
Inscription Forum: 12 Mar 2005 20:08
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Mar 2018 17:54

Cylon a écrit:
Il a les oscars que j'aurais été satisfait de voir aller à Dunkerque (dont film et réal), j'espère donc qu'il sera à la hauteur de sa réputation (réponse dans quelques mois en Blu-ray :wink: ).


Oui Dunkerque les méritait largement. Les distributions d'awards sont ce qu'elles sont, pas forcément dédiées aux plus talentueux ni au film le plus réussit dans sa catégorie. L'affect joue énormément. Le calendrier de sortie aussi. En France les boites de prod et les distributeur sortent les films césarisables à des périodes bien précises. Un film du début d'"année césar" sera moins en mémoire qu'un film de la deuxième partie de l'année césar (morituri te salutant! :mdr: ).
Dernière édition par primare21 le 20 Mar 2018 20:40, édité 1 fois.
primare21
 
Messages: 1013
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Message » 11 Mar 2018 18:03

perso j'ai vu the shape of water bien avant la cérémonie des oscars. les récompenses n'ont jamais motivées mes choix de films. j'aime beaucoup le dernier film du gros méxicain c'est tout ! et j'aime beaucoup dunkirk aussi ! :)

La configuration dans mon profil


HC :TV LG oled C9,sony x800, marantz ud 7007, panasonic UB 9000,denon X4500H,dali ikon mk2,HIFI :magnepan MG1.7,xindak PA1-CA1,yamaha S2000,denon 3520 EX, Hifiman edition X v2, schiit magni 3
laurent martiarena
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2496
Inscription Forum: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

« La Forme de l'eau »

Message » 30 Mar 2018 12:49

Salut. Que pensez-vous de « La Forme de l'eau » et la performance de Sally Hawkins ? Merci !
Bruno5551
 
Messages: 10
Inscription Forum: 29 Mar 2018 8:43
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Mar 2018 22:20

Salut, j'ai fusionné ton topic avec celui existant un peu plus bas, qui contient déjà des retours :wink: .
Cylon
 
Messages: 7589
Inscription Forum: 14 Mar 2008 6:23
  • offline

Message » 30 Déc 2018 21:16

Là ou Guillermo del Toro arrivait "avec ses gros sabots" dans la Forme de l'Eau
pour faire passer un message de tolérance sur la(les) différences dans un registre de fable fantastique

ce couple de réalisateur(trice) Brésilien et leur film "LES BONNES MANIERES" (2018) y arrivent avec une économie de moyen et livrent un film beaucoup plus subtil

Image

Certes, ils n'ont pas le talent de metteur en scène de Del Toro ni d'ambition visuelle en termes de décor
mais ce conte fantastique est assez intelligent en mélant un registre de Telenovela (la 1ère heure) :lol: mais particulièrement bien interprété :D avant de basculer vers la fable en seconde partie

Finalement, je trouve intéressant cette vague de cinéastes sud-américains qui prennent depuis plusieurs années le registre du fantastique et de l'étrange pour décrire certains aspects des sociétés sud-américaines comme

Image

que j'ai moyennement apprécié

ou

Image


plutôt intéressant

A voir pour changer des sentiers battus :wink:
Dernière édition par menthalo le 31 Déc 2018 10:28, édité 1 fois.
menthalo
 
Messages: 1613
Inscription Forum: 25 Aoû 2002 18:18
  • offline

Message » 31 Déc 2018 2:48

menthalo a écrit:Vu cette semaine

et comme pour La La Land en 2017, je suis en complet décalage avec les critiques dithyrambiques sur ce film.
J'ai l'impression qu'Hollywood vote de plus en plus pour le message politique des films que pour leurs réelles qualités artistiques :x

Oui, les Oscars et autres récompenses ne sont jamais déconnectés de l'ambiance du moment,
mais couronner ce film parce qu'il défie une partie de l'amérique trumpienne :roll: :roll:
des gentils noirs, de gentils handicapés, de gentils homosexuels de gentils monstres de gentils communistes VS un méchant blanc macho et libéral
Difficile de faire plus cliché :wtf: :wtf:

Ce n'est pas la forme du film, celui d'un conte, qui pose problème.
Del Toro a réalisé Un conte noir et prenant :Le Labyrinthe de Pan

mais ici, le scénario manichéen et simpliste
et son traitement plagiaire des oeuvres de Jeunet-Carot :
    Amélie Poulain pour l’héroïne et la musique (Oscar pour Desplat, j'ai également pas compris...)
    La Cités des Enfants Perdus pour les décors et l'ambiance

déservent totalement un propos sans doute généreux à l'origine du réalisateur

Un conseil,
revoyez à la place
La Créature du Lac Noir de Jack Arnold.
une série B des 50's qui elle a plutôt bien vieillie pour les amateurs de monstres

et Loin du Paradis (2002) de Todd Haynes pour une peinture subtile d'Amérique blanche, noire et homosexuelle du début des 60's


ou Panique sur Florida Beach de Joe Dante
surperbe hommage à ces films de SF/Monstres des 50's et 60's :P


Que Moonlight ai eu un Oscar reste un mystére, c'est une histoire d'un gay qui n'a aucun rapport sexuel, sûrement ce qui a plus au plus grand nombre , sinon je ne vois pas ... :hein:

Alors que les critiques ont descendu Stonewall de Roland Emmerich , car le réalisateur est mal vu par la critique (qui lui a reproché tout ce qu'ils ont pu sur ce flm) alors qu'il a sûrement réalisé un de ses meilleurs films avec de très bons acteurs (Jonny Beauchamp est prodigieux), pas choisi comme trop souvent plus pour leur Look que pour leur jeu ..
La série When We Rise était plus qu’embarrassante avec de jeunes acteurs ultra fades avec de belles gueules (pour beaucoup c'était leur premier rôle), heureusement que par la suite les personnages vieillissent et sont interprétés par des acteurs confirmés.

Ce n'est pas qu'a Hollywood en France aussi on fait pareil, que de téléfilms/ Films français pas si bon que cela sont portés aux nus pour leur message alors qu'ils seront aussi vite oublié et peu vu par le public.

Del Toro s'était bien planté avec Crimson Peak qui n'avait aucun suspense , je n'ai pas compris ou il voulait en venir avec ce film .. :hein:
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13771
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message