Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: darkced, flyingdoherty, Ha-Dê et 23 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

I Still See You

Message » 06 Juin 2019 10:35


I Still See You

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Metropolitan Vidéo // Date de sortie : 12 avril 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.38 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Français

Image

Image

Adapté du roman éponyme de Daniel Waters, ce thriller fantastique young adult à l'univers original, à l'ambiance mystérieuse et au casting convaincant ne tient malheureusement pas la longueur. La faute à un scénario trop vite éventé (le « whodunit » est trop évident) même si bien ficelé.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Captées numériquement par le directeur de la photographie (qui est au passage belle et nocturne à souhait) Simon Dennis, les images de ce thriller fantastique sont très bien restituées par ce transfert HD. Car malgré un peu de colour banding et des séquences (volontairement) troubles, la définition est stable, les détails précis, les couleurs froides frappantes, les contrastes maîtrisés et les noirs profonds.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Réservé et peu démonstratif, ce mixage cohérent propose une dynamique solide (cf. l'apparition de certains « rémanents »), une spatialisation subtile, des bruits de fond immersifs (l'activité surround est bien active même si discrète), un score parfaitement aéré et des dialogues clairs.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Annonce

Message par Google » 06 Juin 2019 10:35

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Fleuve noir

Message » 07 Juin 2019 8:44


Fleuve noir

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : France Télévisions Distribution // Date de sortie : 21 novembre 2018

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.35 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Français DTS-HD MA 5.1, Français Audiodescription
Sous-titres : Français

Image

Image

Profondément glauque et d'une noirceur abyssale, ce polar ivre de névroses est porté par de grands acteurs se menant une lutte psychologique dans les entrailles d'un scénario retors.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Un transfert HD proprement parfait à la définition juste incroyable, au piqué hautement acéré, aux couleurs jaunes/vertes littéralement magnifiques, aux contrastes ouvertement intenses et aux noirs profondément lugubres. Glauque et brillant.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X)

Peu d'effets ici mais beaucoup d'ambiances sur les canaux arrière (la spatialisation est très soignée), une dynamique à-propos lors des passages « mouvementés » et des voix d'une grande clarté (même avec le phrasé particulier du Commandant Visconti). Sobre et immersif.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Kursk

Message » 10 Juin 2019 11:26


Kursk

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : EuropaCorp // Date de sortie : 13 mars 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 1.66 (un peu) et 2.35 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS-HD MA 7.1, Français Audiodescription
Sous-titres : Français imposés sur la VO, Français pour malentendants

Image

Image

Tiré d'une catastrophe humaine survenue en 2000 en mer de Barents (le naufrage du sous-marin russe Kursk), ce drame qui bénéficie d'un bon casting raconte sans lésiner sur les moyens (du grand spectacle intimiste) l'horreur vécue par les survivants bloqués sous l'eau et les familles restées à terre. Sobre et haletant.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

La définition est bonne, les détails précis, les couleurs naturalistes réalistes, les contrastes saisissants, les noirs profonds et le grain légèrement étouffant (clairement une volonté artistique) lors des scènes plongées dans la pénombre. Un plan sous-marin souffre néanmoins d'un colour banding prononcé.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

De l'immersion « sourde » dans le K-141 Koursk (la pression de l'eau et les craquements de la coque) et plus ouverte lors des passages à l'extérieur (la flotte du Nord russe et la présence des familles lors des conférences), qui gère très efficacement sa spatialisation. Et ce mixage ne manque qui plus est ni de puissance (la dynamique et les basses secouent lors du moindre incident) ni d'équilibre (les dialogues sont toujours intelligibles).

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Replicas

Message » 13 Juin 2019 12:20


Replicas

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Metropolitan Vidéo // Date de sortie : 06 juin 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Français

Image

Image

Ouvert sur la spiritualité (l’âme et les souvenirs) tout en se voulant scientifiquement sérieux (il y est question de clonage), ce petit thriller de SF blindé de clichés et de facilités scénaristiques n'en reste pas moins prenant et porteur d'émotions avec un Keanu Reeves à son aise en Dr. Frankenstein 2.0.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Proche de la perfection (la définition baisse légèrement lors des passages très peu éclairés), ce transfert HD parfaitement lisible et à la compression indétectable (jusque dans les lames d'eau) affiche un très haut niveau de détails, des couleurs bleutées attrayantes, des contrastes racés et des noirs d'une belle stabilité.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Un soin particulier est accordé à la répartition multicanale (cf. les scènes de laboratoire aux sons « high tech ») avec un environnement surround riche en ambiances multiples. Les dialogues sont clairs, la dynamique redoutable (les séquences d'action) et le score énigmatico-futuriste enveloppant. Du tout bon dans les deux versions (le doublage de la VF est excellent).

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Assassination Nation

Message » 18 Juin 2019 9:24


Assassination Nation

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 10 avril 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Entre teen movie trash et survival sanglant, cet électrochoc outrancier qui dénonce l'hypocrisie d'une Amérique malade et tire à balles réelles sur une société gangrenée par les réseaux sociaux, est une bombe féministe (les « sorcières » comme emblème de la résistance) à la mise en scène sous amphets virtuose et aux acteurs (surtout actrices) bien dirigés. Une bonne grosse claque.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Du bruit en basse lumière et des noirs un peu plats, mais une image très stylisée et joliment filmique (une captation numérique volontairement salie en post-prod) à la définition sans faille, aux détails souvent fermes (même si certains plans sont un peu mous) et aux couleurs chaudes girly remarquablement saturées.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Tout sauf timide, voilà un mixage trash et « vénère » à l'enveloppement spatial marqué et aux basses profondes (cf. la musique). La dynamique est extrême, les effets/ambiances bien répartis, les voix (qui peuvent se déplacer d'un canal à l'autre) claires et le score très impressionnant. La VF est moins ample mais parvient tout de même à faire sa belle.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

(L') Intervention - La naissance du GIGN

Message » 09 Juil 2019 10:08


(L') Intervention - La naissance du GIGN

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : M6 Vidéo // Date de sortie : 30 mai 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.35 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Français DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 2.0, Français Audiodescription
Sous-titres : Français pour malentendants

Image

Image

S'inspirant d'une page d'histoire sanglante et méconnue qui marquera la naissance du GIGN, L'Intervention est un western moderne au doux parfum 70's (de nombreux clins d’œils visuels) dans lequel des mercenaires attachants (adeptes d'humour testostéroné), impeccablement interprétés par des acteurs parfaitement dirigés, vont devoir déchaîner la violence face à des preneurs d'otages installés dans un bus de ramassage scolaire. Tendu (un suspens étouffant) et sans digression narrative, ce film à la reconstitution d'époque fidèle et à la mise en scène aboutie ne manque ni de moments d'émotion ni de morceaux de bravoure (l'assaut final est anthologique). Une vraie réussite.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Captées en numérique (Arri Alexa) avant d'être retravaillées en post-production (pour coller à l'ambiance des années 70), les images légèrement granuleuses de l’œuvre s’avèrent être tout simplement splendides. La définition ne faiblit guère, le piqué ultra-précis ne loupe rien du moindre petit détail présent dans le cadre (la carrosserie du bus, les murs en pierre, la crasse sur les visages), la profondeur de champ est excellente, les couleurs terreuses sont subtilement restituées et les contrastes sont tranchants à souhait (des noirs magnifiques).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X)

D'une précision redoutable, ce mixage 5.1 (qui appelle de toutes ses forces un dématriçage 7.1) use de toutes les enceintes disponibles pour nous plonger au cœur de l'action. La dynamique ne rigole pas, la spatialisation est maîtrisée (une répartition d'une grande finesse et un hors-champ mémorable), les ambiances du désert sont immersives au possible, les fusillades sont très impactantes, la musique est enveloppante (une aération maximale), les basses bénéficient d'une belle amplitude et les voix restent audibles en toutes circonstances.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Message » 12 Juil 2019 9:11

Je vous ai concocté un numéro où vous allez pouvoir retrouver des nouveautés fort intéressantes (comme Dragons 3: Le monde caché, Glass, Green Book, L’Intervention – La naissance du GIGN, La Mule, Replicas et Sang froid) et de nombreux classiques qui méritent toute votre attention. Car franchement, comment résister aux parutions 4K Ultra HD des Batman de Tim Burton et du chef-d’œuvre culte de George A. Romero qu’est Zombie ? Bonne lecture. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

(Les) Minions

Message » 14 Juil 2019 11:37


(Les) Minions

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 10 novembre 2015

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 1.85 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Atmos (core Dolby Digital Plus 7.1), Anglais Audiodescription
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Ce spin-off de Moi, moche et méchant qui met sur le devant de la scène les irrésistibles et hilarants Minions (à la recherche d'un « Big Boss »), est une aventure familiale délirante à l'animation ébouriffante et aux gags désopilants. Elle s’essouffle cependant lors d'une seconde partie trop enfantine (rythme frénétique et méchants hystériques), là où la première moitié était jouissive et inventive (le passé des Minions). Malgré cela, l'on sort de la séance avec la « banana ».

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

La définition est impeccable, le niveau de détail est enjoué, la sensation de relief est palpable, les couleurs sont éclatantes et les contrastes savamment dosés.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et la VF)

Même si la VO est plus dynamique que la VF, le mixage manque de punch dans les deux cas. Fort heureusement, la spatialisation est d'une belle richesse (avec une prépondérance pour la scène frontale) avec des effets/ambiances parfaitement répartis (les enceintes de hauteur sont néanmoins peu sollicitées malgré une annonce dans les haut-parleurs lors du Villain-Con et quelques bruitages bien projetés au-dessus de la scène), les dialogues sont toujours nets et la musique se répand généreusement dans l'espace.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Captive State

Message » 15 Aoû 2019 15:46


Captive State

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Metropolitan Vidéo // Date de sortie : 03 août 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1, Français Audiodescription
Sous-titres : Français, Français pour malentendants

Image

Image

Incompris par de nombreux spectateurs, Captive State est un thriller politique sur fond d'invasion extraterrestre qui fait l'éloge de la résistance civique. Étonnant et déroutant malgré des CGI loin d'être à la hauteur des ambitions du projet, ce film de science-fiction adulte est vraiment peu commun.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Remarquable et jamais tape à l’œil (la photographie signée Alex Disenhof est magnifiquement austère), ce transfert HD délivre des images précises et très bien étalonnées où la définition ne faiblit à aucun moment (les passages avec de la fumée restent donc solides).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Des pistes sonores de grande qualité qui font tout pour nous plonger au cœur de la résistance. La spatialisation est soignée, la dynamique est tonitruante, les effets/ambiances émanent de toutes parts, le score est anxiogène au possible, les basses sont physiquement impressionnantes et les voix s’intègrent parfaitement (en VF aussi) au mixage.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Évasion 3: The Extractors

Message » 15 Aoû 2019 16:37


Évasion 3: The Extractors

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Metropolitan Vidéo // Date de sortie : 17 juillet 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Français

Image

Image

Loin de se terminer en apothéose, la trilogie Évasion touche le fond avec ce navet. Cousue de fil blanc et mal branlée, cette production fauchée au pénitencier loin d'être imprenable est en plus assez avare en action (un peu au début et à la fin) malgré quelques envolées bourrines. L'un des pires films de la carrière de Sylvester Stallone !

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Souffrant d'une photographie surexposée atroce aux couleurs fades ou trop relevées, à la carnation à la ramasse (Stallone a le teint verdâtre et les acteurs asiatiques jaune ultra-saturé !) et à la luminosité au plus bas (difficile de nier que ce film est extrêmement sombre) pour cacher l'absence de décors (si ce n'est la prison qui est la même que celle du chef-d’œuvre Les Évadés), les images de ce Blu-ray ne sont en plus pas vraiment aidées par un bruit vidéo et un grain numérique assez persistants en basse lumière. Mais la définition est de haut niveau, les détails s'affichent aux quatre coins du cadre large, les contrastes sont clinquants et les noirs très (certainement trop) denses.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Ouvertement rentre-dedans, ces pistes sonores dynamiques et enveloppantes sont largement plus robustes (les explosions) que l’œuvre qu'elles accompagnent. Cependant, il y a de temps en temps (comme par exemple lors des scènes au « QG » de Ray Breslin) un léger sifflement aigu qui vient parasiter l'écoute.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Message » 16 Aoû 2019 11:31


Operation Red Sea

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Metropolitan Vidéo // Date de sortie : 03 août 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Mandarin DTS-HD MA 7.1, Français DTS-HD MA 7.1
Sous-titres : Français

Image

Image

À la manière de La Chute du faucon noir, ce film de guerre chinois aux environnements variés et à la mise en scène terriblement énergique est une succession ininterrompue de scènes d'action ultra-spectaculaires à la violence graphique marquée. Les enjeux auraient néanmoins mérité d'être mieux posés.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Malgré la présence d'un léger bruit vidéo lors de certaines scènes en basse lumière, ce transfert HD soigné bénéficie d'une définition très efficace, d'un niveau de détail soutenu, de couleurs éclatantes attrayantes, de contrastes tranchants et de noirs bien gérés. Les changements de cadence comme les micro-saccades (un peu à la Mad Max: Fury Road) ne sont pas dus au présent Blu-ray mais bien à des choix de montage.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Des pistes sonores tonitruantes qui s'imposent par une dynamique purement furibonde, des effets sonores méchamment percutants, une spatialisation redoutablement musclée, des surrounds pleinement déployés, un score épique remarquablement ample et des basses tout simplement titanesques (particulièrement en VO). Bruyantes et parfois même épuisantes (mais c'est pour la bonne cause), elles nous placent au cœur du champ de bataille !

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Traîné sur le bitume

Message » 18 Aoû 2019 10:42


Traîné sur le bitume

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Metropolitan Vidéo // Date de sortie : 03 août 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
Sous-titres : Français

Image

Image

À l'image des autres films de Craig Zahler (Bone Tomahawk en 2015 et Section 99 en 2017), Traîné sur le bitume est une œuvre à combustion lente qui prend le temps de planter son décor et de présenter ses personnages (dans un calme relatif) avant d'embrayer sur un dernier acte où la violence (sèche et « bisseuse ») peut enfin éclater. Hors-norme, ce polar noir à la croisée des genres (western urbain, drame social et film choral) et aux ruptures de ton brutales (de l'humour à l'horreur) ne cesse de serrer les tripes et peut compter sur sa touche « indé » et ses acteurs habités (ils sont tous au meilleur de leur forme) pour se démarquer du tout-venant de la production cinématographique. Audacieuse et pessimiste, cette peinture rugueuse de l'Amérique des marges nous assène une grosse claque dans la gueule.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Même si la compression a parfois du mal à suivre lors des scènes plongées dans la pénombre (quelques artefacts de compression), ce transfert HD restitue de fort belle manière les partis pris esthétiques tranchés du chef op Benji Bakshi. La définition est d'une grande précision, le niveau de détail est acéré (un peu moins lors des éclairages à contre-jour), les couleurs sont splendides, les contrastes sont tranchants et les noirs particulièrement denses. Un style néo-noir plaisant au possible. Il est juste regrettable que ce titre ne sorte pas en 4K Ultra HD alors qu'il a été capté en 8K avant d'être finalisé en 4K !

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

S'il faut attendre la dernière heure (c'est à ce moment-là que les fusillades et les effets multicanaux entrent en jeu) pour que le mixage prenne de l'ampleur et que toutes les enceintes fassent parler la poudre, ces pistes sonores à la spatialisation solide (cf. les ambiances) et aux dialogues parfaitement restitués (le doublage de la VF est soigné) est d'une grande homogénéité.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Backdraft 2

Message » 20 Aoû 2019 18:25


Backdraft 2

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 24 juillet 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.00 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Cette vraie suite DTV au classique de 1991 est une production moins ambitieuse (les incendies se font rares) mais largement recommandable, qui resserre son intrigue autour de son protagoniste principal, un enquêteur des services d'incendie de la ville de Chicago, pour masquer la faiblesse de son budget. Loin du blockbuster qu'était son aîné, nous sommes donc en présence d'un (petit) polar plutôt prenant aux qualités visuelles certaines (les plans sont soignés) et au casting fort sympathique (Donald Sutherland s'amuse à cabotiner comme un fou).

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Captées numériquement, les images nettes et bien texturées (un léger grain a été ajouté en post-prod) de ce transfert HD sont gorgées de détails (un piqué ultra-ciselé). Elles affichent qui plus est des couleurs globalement saisissantes (si ce n'est les rares flammes en CGI) et des contrastes très équilibrés (cf. la gestion des noirs) qui mettent en valeur la belle photographie de José David Montero.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Intenses et volumineuses dès que l'action se pointe, ces deux pistes sonores solides et immersives ne lésinent ni sur les effets pyrotechniques (le crépitement du feu, le souffle des explosions) ni sur la puissance des basses lorsque la narration l'impose. Et lorsque le récit se focalise sur l'enquête, ce sont les dialogues d'une grande clarté qui s'accaparent le devant de la scène. Au jeu des comparaisons, la VO se montre nettement plus robuste.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Zappiti Pro 4K HDR Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Razorback

Message » 21 Aoû 2019 13:52


Razorback

Provenance : France // Support : Blu-ray // Éditeur : Carlotta Films // Date de sortie : 10 juillet 2019

Résolution : 1920x1080 // Cadence : 24p // Format : 2.35 // Encodage : AVC
Gamut : BT.709 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 8 bit

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais DTS-HD MA 2.0, Français DTS-HD MA 2.0
Sous-titres : Français

Image

Image

Cette variation des Dents de la mer située dans l'Outback australien est un thriller horrifique à l'ambiance assez unique. Bourré d'idées et peuplé de rednecks peu fréquentables, il compense ses moyens limités par une facture plastique époustouflante (du Russell Mulcahy pur jus), une mise en scène habile et une créature cauchemardesque qui sait soigner ses apparitions. Grand classique de la « Ozploitation », Razorback est indémodable !

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert)

Malgré une définition très variable, quelques plans instables (des tremblements) et plusieurs poussières sur le master, ce transfert HD issu d'une récente restauration 4K (2018) respecte la texture granuleuse de la photographie (pas de DNR), délivre un haut niveau de détails (sans céder à une quelconque accentuation artificielle), restitue des couleurs volontairement saturées à mort et profite de contrastes (plus tranchés qu'auparavant) extrêmement poussés (des noirs abyssaux).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)

Forcément daté mais particulièrement vivant, le mixage 5.1 de la VO use d'innombrables effets hors-champ et d'ambiances crasses pour nous plonger au cœur des régions désolées du bush. La spatialisation n'est jamais artificielle, les enceintes arrière sont dans le feu de l'action, les basses ont de la reprise et les voix sont globalement claires (hormis 2-3 dialogues en retrait). Complètement étriquée en comparaison même si dynamique, la VF souffre d'un doublage un peu trop aigu.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online

Message » 22 Aoû 2019 15:22

Pirlouis28 a écrit:Comment est-ce possible de regarder ces films !!! c'est tous des daubes !!! des navets n'ayant eu aucun succès au cinéma voire même pas sortis carrément au cinéma ! faut vraiment s'emmerder pour les voir ou alors c'est des achats compulsifs !


Tous des daubes !!! Les goûts et les couleurs camarades. :-?

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7206
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • online


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message