Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Univers TV, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: sebacool92 et 52 invités

Tout sur les projecteurs vidéo à matrices ( LCD, DMD, DILA, ... ) 1080i/1080P

Traduction de l'article cine4home

Message » 01 Sep 2005 10:58

Traduction de l'article cine4home sans les photos

Le monde de cinéma de maison attend tendu les prochaines foires IFA (l'Allemagne) et Cedia (les USA). Dans la vue particulière, des einstiegsprojektoren d'entrée favorables sont à cette occasion comme ils apparaissent à secteur dans l'affichage à cristaux liquides chaque année. Quels techniques pincerait les constructeurs développer cette fois-ci, pour augmenter plus loin la qualité d'image ?

Encore avant nous les premiers Pre-Production-Samples du nouveau PLV-Z4 de la Maison Sanyo ont atteint les foires. représente le Z4 le successeur ofiziellen du PLV-Z3. Qu'est-ce qui s'est fait par rapport au prédécesseur ? Dans ce Special en deux pièces (partie 1 aujourd'hui, partie 2 demain), nous examinons un équipement, la technique, une commande et la qualité d'image avec des premiers résultats des tests.

Puisqu'il s'agit toutefois de Pre-Production-Sample, nos résultats ne doivent être considérés que comme provisoire. Un essai complet et détaillé a lieu à l'introduction sur le marché officielle (fin septembre).




1. Équipement et technique


1.1 Équipement et traitement

On reconnaît déjà à première vue qu'il ne s'agit pas en ce qui concerne le PLV-Z4 de mise à jour de modèles précédents, mais de redéveloppement dans le nouveau châssis. Dans l'argent (toujours actuel) les nouveaux HDTV le Beamer se présente au niveau optique simplement toutefois en même temps élégamment.

Dans ses mesures, le projektor est devenu clairement plus grand (382 x 126,8 x 304,3 mm), toutefois toujours très de façon compacte et apte. Avec la dimension, aussi la qualité de traitement a augmenté clairement. La première impression fournit une construction stable sans manques qui résiste aussi sans problèmes à une deuxième vue.

L'agrandissement a surtout deux raisons : La première raison est l'élargissement de la flexibilité d'établissement, voire de Zoombereich. Cela a rendu une optique agrandie nécessaire :


L'optique clairement plus grande

L'optique agrandie n'offre pas seulement un plus grand Zoombereich, mais peut être ajusté aussi plus de fa5con pr3cise dans l'acuité et les Zoom qui appartiennent le petit levier de réglage du modèle de prédécesseur le passé.


L'écran de pare-poussière, n'offre plus maintenant le confort particulier elle ne doit pas être relevé manuellement, mais ouvre et se ferme parfaitement automatiquement. Si elle est fermée, elle protège l'optique devant poussière et fait paraître le projektor au niveau optique plus élégant à la couverture.


"verrouillés" PLV-Z4



Une autre raison de plus grandes mesures est le système d'aération : Le Sanyo était dérange pour abaisser encore plus loin du reste le niveau de bruit du prédécesseur déjà calme avec le nouveau modèle . Cela a aussi été permis par des échappements de plus grand diamètre et donc plus de circulation aérienne avec un régime freiné une fois que 22dB droit indiquent des Sanyo dans les données techniques que le volume minimal (dans le mode de sauvetage de lampe). Et également notre première impression d'audition était positive, le Z4 est sûrement effectivement une des projektoren les plus calmes.


La voie aérienne est tout de suite restée : L'air froid est aspiré au dos d'appareil et à nouveau soufflé sur le côté droit de l'appareil.


Prise d'air (image en haut) et Luaftauslass (image vers le bas)


Afin qu'aucune poussière involontaire dans l'appareil ne s'écoule ou sur les LCD-Panels, la prise d'air est protégée par les microfiltres.


Microfiltre de la prise d'air


Mais il est tôt ou tard toujours inévitable qu'on s'isole les pointes de centrage de poussière dans l'appareil verirren et, dans le plus mauvais cas qui diminuent directement la qualité d'image sur un les LCD-Panels. Avec le Z3, le Sanyo a trouvé une solution simple que géniale pour ce problème : Sur le dessous d'appareil, six trous (respectivement avant et/ou derrière le LCD-Panels respectif) se trouvent qui peuvent au besoin être ouverts et à l'aide d'un petit soufflet de boursouflure les poussières des panneaux on peut souffler. Ce concept réussi a été maintenu avec le Z4, que les trous sont maintenant dissimulés avec distinction derrière une patte boulonnée.


Les nouveaux trous de poussière derrière la couverture boulonnée

Ainsi, la poussière peut être tenue à l'écart effectivement des LCDs.


Au total, la construction technique du Z4 fait une impression rarement pour cette classe de prix de grande qualité et convaincante. Nous donnerons une vue à l'intérieur dans notre essai complet détaillé à l'introduction sur le marché.




1.2 Technique

Pour la synthèse d'images, les nouveaux D5-Panels de la Maison Epson sont utilisés. Avec leur dissolution nativen de 1280x720 pixels ils correspondent au petit HDTV-Standard et font le projektor „à des HD-ready“. Par rapport aux panneaux de prédécesseur, ils doivent offrir un meilleur taux de remplissage 0 0 et donc plus de luminosité maximale et un contraste ce que nous réexaminerons dans l'essai d'image.


Encore le contraste doit être catapulté par un Iris-Blende automatisch-adaptive (en plus de l'écran manuellement justierbaren dans l'optique) dans de nouvelles dimensions : La légende et écrit 5000:1 indique le fabricant dans les données techniques. Aussi pour cela plus dans notre essai d'image.


La représentation de couleurs doit également être réévaluée par un nouveau traitement des signaux. Elle a été augmentée sur 12bit qui permet purement par voie de calcul plus de 68 milliards de nuances de couleurs.





1.3 Raccordement

Le côté de raccordement a à peine changé par rapport au prédécesseur. Elle offre aussi avec le Z4 : 1x HDMI, 2x Component (YPbPr), 1x S-Video, 1x Composite et 1x RGB H/V.


Raccordements du PLV-Z4

Eu égard à des sources de signal numériques plus différemment prochaines (p. ex. satellites Receiver et DVD-Player) une deuxième entrée numérique aurait certes été souhaitable, ne doit pas toutefois être attendue dans cette classe de prix (encore) .




1.4 Établissement

À quel point déjà mentionné, par une plus grande optique des Zoombereich et donc la flexibilité d'établissement du nouveau Sanyo-Beamers a été augmenté clairement.


Nouveau tableau de distance du PLV-Z4


devient ainsi le Z4 combine avec le grand Lens-Shift-Spielraum comme auparavant ungeschlagen aux projektoren les plus flexibles dans son établissement sur le marché. Et également le Lens-Shift a été révisé en profondeur : Les roues de réglage se trouvent maintenant latéralement à l'appareil, offrent plus de précision (plus aussi hakelig que pour le prédécesseur) et sont verriegelbar par le commutateur coulissant ! Ainsi, le réglage souhaité peut être fixé de façon durable.


Lensshift avec un verrouillage


Même dans les choses l'établissement a réussi à des Sanyo à augmenter encore clairement la bonne performance du prédécesseur , Kompliment.





2. Commande

Dans la commande aussi, par rapport au PLV-Z3 s'est fait légèrement, partiellement à l'avantage, partiellement au désavantage…



2.1 commander

Un un petit nombre est devenu le désavantage nouveau commander du Z4 : Elle est plus si grande, claire et pratique comme le modèle de prédécesseur. Au lieu de ça, elle agit compris les sentiments le PT700/TX100 typiques commander.


La nouveau "petite"

Ainsi, elle est très petite, se trouve certes toujours bien dans la main, n'offre toutefois plus l'ergonomie agréable des Z3-Bedienung. Toutefois, sa grande portée infrarouge qui fonctionne aussi reflektiv sur la toile, est restée reçue et permet ainsi une commande fiable.


Toutefois également sans commander le PLV-Z4 peut être orienté. Élégamment et clairement sur la surface supérieure d'appareil toutes les clés pertinentes se trouvent à cette fin au niveau optique :


Champ de contrôle au projektor




2.2 Menus

Beaucoup positifs les menus d'écran on du projektors sont devenus. Ils n'offrent certes pas largement plus de fonctions que pour le prédécesseur, mais ils sont graphiquement maintenant organisés clairement plus clairement et structurés. Sans instructions d'emploi aussi, on s'oriente rapidement intuitivement. La construction de menu a été accélérée également clairement et assure si pour une absolument Frust-freie commande.

Toutes les fonctions sont subdivisées en sept rubriques principales différentes : „Image“, „adaptation d'image“, „adaptation de format“, „écran“, „entrée“, „réglage“ et „information“.



Dans l'image,l'utilisateur peut choisir des -Menue parmi différents réglages de travail et quatre propres banques de mémoire.

Nous décrirons plus loin les qualités d'image des différents Presets dans l'essai d'image.

L'adaptation d'imagele -Menue comprend toutes les fonctions que „des Bildkalibrierer“ aiment : Par une luminosité, sur la couleur jusqu'à des RGB-Gamma, tout peut être influencé ici dans l'image sur plusieurs côtés.


Fonctions sans fin dans le menu d'adaptation d'image


Les autres rubriques sont également emballées pleinement avec des fonctions (et insensées) valables pour tous les besoins.


Encore plus de fonctions...


C'est particulièrement intéressant informationsde -Fenster qui abandonne sur une vue toutes les données sur le signal nourri et sur le temps de lampe usagé.


Dans les choses aussi, la commande sait convaincre le nouveau Sanyo Z4 ligne entière . Nous évoquerons d'autres détails dans notre essai complet dans quatre semaines.




3. Qualité d'image

Comme avec chaque nouveau projektor la capacité de conduite requise dans les choses est une qualité d'image l'aspect le plus captivant. Se pose, dans quels secteurs le nouveau modèle offre des améliorations visibles par rapport aux prédécesseurs. Nous avons jeté une première vue sur le PLV-Z4…


Ici, nous voulons souligner encore expressément que tous les résultats publiés ici se réfèrent à un modèle de série préliminaire et doivent être considérés donc seulement comme indices provisoires ! Un essai détaillé de l'appareil de série final suivra à l'introduction sur le marché officielle !



3.1 Screendoor/trames (du savoir-faire gauchement ici)

Dans le Sanyo PLV-Z4, des panneaux de la plus nouvelle génération (D5) de la Maison Epson utilisation trouvent pour la première fois l'affichage à cristaux liquides. L'avantage des nouveaux panneaux doit être un taux de remplissage 0 0 plus élevé ce qui se fait sentir par une structure de pixel réduite et moins de trellis de mouche. Pour donner une comparaison directe au D4 précédent à variante , nous confrontons deux Screenshots dans la même échelle :


En haut : Structure de pixel Z3, vers le bas : Z4

Avec une comparaison précise, il faut reconnaître que les pixels se trouvent peu plus étroitement ensemble avec la nouvelle variante. Les distances entre sont facilement réduites ce qu'une structure de pixel réduite provoque. Le progrès doit être reconnu , même si il ne peut pas être qualifié de sérieusement .




3.2 Ampleur de couleurs (du savoir-faire gauchement ici)

Déjà depuis deux générations des LCD-Projektoren paraissent dirigeant dans les choses une intensité de couleurs. Puisque le spectre de lampe est divisé ici simultanément dans ses couleurs de base, il peut arriver sans la perte de filtrage sur la toile.

Le diagramme ci-dessus montre l'ampleur de couleurs du Z4 actuel. Il convainc par les couleurs de base fortes qui couvrent le secteur de couleurs total de la norme vidéo. Seulement les couleurs secondaires Magenta et jaune dévient de leurs valeurs prescrites dans le réglage de travail. Avec le Z3, ce déficit n'était pas encore korregierbar, différent avec le Z4 : Il offre un menu spécial à l'ajustement de toutes les couleurs secondaires et de primaire. Avec une croix d'objectif la couleur peut être choisie directement dans l'image et influencée ensuite dans une saturation et la couleur. Avec ce système, ce ne devrait pas est pour le Kalibrierer exercé un problème pour mesurer précisément le secteur de couleurs du projektors. Plus dans notre essai complet.





3.3 Température de couleurs (du savoir-faire gauchement ici)

Pour la représentation de couleurs à côté du secteur de couleurs, l'ajustement de blanc d'un projektors, est très important lui devrait moeglicht précisément la norme vidéo de 6500k (D65) dans les étapes grises neutres correspondre. Précisément comme son prédécesseur le PLV-Z4 offre différents Bildpresets avec un équilibre de couleurs différent : "cinéma", "cinéma authentiquement", "naturellement", "de façon vivante", "dynamique", "lumineux" et "de façon vivante". Ils sont conçus tous pour des buts d'application différents.


Comme le nom le dit déjà, les "cinémas" le mode indique "authentiquement" le réglage optimisé pour la représentation de film. Cette supposition s'est vérifiée dans nos mesures. Les "cinémas" (Cinema purs) le mode offre "authentiquement" l'ajustement de blanc akkuratesten de tous les modes de travail.


Ajustement de blanc Cinema purs

Comme dans le diagramme reconnaître en haut, l'ajustement de blanc est de manière égale par-delà tous les Helligkeiten. Il rencontre toutefois précisément le D65 norme, mais montre certain excédent rouge/de bleu. Pour un einstiegsprojektor d'entrée favorable, ce résultat doit être considéré tolerabel. Dans chaque cas, un ajustement de blanc parfait avec une expérience correspondante peut être obtenu, puisque le projektor dispose de plus comme paramètres de réglage assez. Des débutants devraient construire ici sur la compétence commerçants spécialisés renommés.





3.4 Valeur, contraste, luminosité (du savoir-faire gauchement ici)

La sensation dans les données techniques a éveillé la plupart du temps sûrement les relations de contraste indiquées de 5000:1. S'agit-il ici de Marketing-Gag pur ou le Z4 que ses Macher promettent peut-il tenir en pratique ?

Pour augmenter clairement les relations de contraste , le PLV-Z4 se sert d'un Iris-Blende variable, comme elle est aussi déjà utilisée dans le Sony VPL-HS50. Cet écran se trouve dans la manière de lumière derrière la lampe et s'adapte automatiquement dans son diamètre au contenu d'image actuel : Avec des scènes foncées elle se ferme et améliore la valeur, avec des scènes lumineuses s'ouvre ainsi l'et veille ainsi à luminosité rayonnant. La pratique montre que cette méthode fait ses preuves : Si des scènes foncées agissent de manière crédible foncé, sans qu'une mauvaise valeur puisse être apparue artificiellement brumeuse la scène, des scènes offrent lumineux suffisant la luminosité. La méthode d'IRIS adaptatif doit donc être évaluée comme à tous égard positif . Néanmoins on devrait mentionner ici qu'elle ne représente en aucun cas de "panacée". Ainsi, elle n'a pas d'influence sur le In-Bild-Kontrast, avec l'affichage à cristaux liquides par rapport à DLP déficits visibles encore montre, et en outre est perceptible son mode de travail lors regarder précis pour l'oeil encore. Mais celui qui regarde des films et pas seulement des images, les Iris-Blende varable appréciera. Qui elle dérange cependant qui peut la désactiver dans le menu d'image.


En plus du Iris-Blende automatique le Z4 dispose de deuxième IRIS dans l'optique. Elle peut déjà être ouverte et/ou fermée, comme pour le prédécesseur, dans 63 étapes différentes par l'utilisateur. Nos essais ont montré qu'elle ne prend pas de grands EInfluss sur le contraste, de sorte qu'elle peut être utilisée sans pertes pour adapter à valeur et à luminosité sur les conditions de secteur et les besoins personnels.

La combinaison d'IRIS adaptatif dans la manière de lumière et d'IRIS manuel dans l'optique ne s'avère un fait nouveau approfondi et productif qui laisse à peine des désirs ouverts, que dans son temps de réaction se trouve encore un certain potentiel d'amélioration en pratique.



Mais si nous venons maintenant au Gretchenfrage, le PLV-Z4 crée en effet le contraste prometteur ? Comme pour des données techniques la réponse est toujours : Oui et non. Nous avons les relations de contraste possibles de tous les modes durchgemessen et en effet, "dynamique" et mode avons atteint "de façon vivante" l'appareil de série préliminaire des relations de contraste de 4800:1, à cela correspondons très précisément à la donnée du fabricant. Sans d'autres corrections par des filtres de couleurs, ces modes ne peuvent pas toutefois être utilisés pour l'interprétation de film , puisqu'ils montrent un ajustement de blanc trop hétérogène et frais.


Dynamique : 5000:1 contrastes, toutefois couleurs artificielles

Que des videoprojektoren vidéo actuels n'atteignent toutefois pas leur contraste maximal lors de l'observation des D65 norme, à la technique de lampe avec leur à des bras rouges le spectre de couleurs doit est fait attribuer un phénomène connu.

Comment le contraste possible est-il maintenant élevé avec une interprétation de couleurs correcte ? Si on mesure "authentiquement" le "cinéma" mode sans d'autres corrections, le projektor obtient un contraste d'environ 1600:1, une valeur considérable pour affichage à cristaux liquides projektoren qui excelle le prédécesseur Z3 autour de 50%. Après une autre optimisation, une nouvelle augmentation pour atteindre plus de 2000:1 est tout à fait possible. IRIS adaptatif et les nouveaux D5 panneau ont par conséquent presque doublé les relations de contraste par rapport au modèle de prédécesseur ce qui se prononce par une valeur améliorée et plus de luminosité maximale. De cette manière l'image agit encore spatial plus profondément et plus de manière crédible.



Remarques :

- Avec un Iris-Blende désactivé les valeurs de contraste maximales s'élèvent à 1800:1 (dynamique) et/ou 1100:1 (Cinema purs).

- Par l'application de filtres de couleurs spéciaux il était possible pour l'appareil de série préliminaire d'obtenir des relations de contraste de 4100:1 lors d'une représentation de couleurs correcte !





3.5 Distribution de gamma/homogénéité (du savoir-faire gauchement ici)

Un déficit connu de LCD-Modelle précédents de la Maison Sanyo (Z2/Z3) n'était un Durchzeichnung de portions foncées, que modéré, lui a eu tendance à disparaître dans noirs . Ce déficit a été amélioré avec le Z4, même si ne pas réparer complètement. Le projektor n'obstrue pas de détails foncés, mais ils pourraient encore être soulignés peu mieux. Toutefois également ici est en vigueur : Celui qui dispose d'une expérience de calibrage, peut influencer presque au choix la qualité d'image.

La hausse de gamma du Pure-Cinema mode s'élève comme le diagramme occupe en haut 2,45. cette valeur correspond à pratique habituelle, est heimkinooptimierte toutefois plutôt des secteurs avec des parois foncées recommander. Celui qui préfère une hausse plus plate pour des secteurs plus lumineux, peut ajuster presque sans à-coups la distribution de gamma entre 2.0 et 2.4 par les nombreux paramètres d'image.





3.6 Acuité, illumination, convergence (du savoir-faire gauchement ici)

À quel point déjà décrit sous la technique, le Sanyo PLV-Z4 dispose d'une optique agrandie avec un Zoombereich également agrandi. La qualité d'image ne souffre pas heureusement under de la flexibilité élevée : L'acuité n'est pas avec un Lens-Shift utilisé dans aux secteurs marginaux et également des déchets de luminosité doit aussi de manière égale être constituée à l'oeil nu. Seulement la convergence de panneau a montré un décalage de 1,5 pixel pour l'appareil de série préliminaire ce qui conduit avec de petites écritures à des Fabsaeumen faciles, les résultats finaux des appareils de série restent ici attendre.




3.7 Overscan (du savoir-faire gauchement ici)

Avec le Z3, les Sanyo ont déjà prouvé des ingénieurs qu'ils ont une oreille ouverte pour les besoins des ventilateurs de cinéma de maison. Le projektor a disposé comme un les premiers d'un Overscan de manière variable réglable. Cette caractéristique reste reçue avec le Z4 (heureusement). Des découpes découpées ne représentent si plus de problème fâché.




3.8 De-Interlacing (du savoir-faire gauchement ici)

Dans les choses, le De-Interlacing s'est fait par rapport au prédécesseur rien d'évident. Il se trouve pour un einstiegsprojektor d'entrée sur un bon niveau :



Du "matériaux vidéo"

Si on utilise le projektor comme téléviseur, principalement du matériaux d'image qui a été pris avec des caméras de télévision traditionnelles lui est livré (sport, shows etc..) . Il s'agit ici de ce que l'on appelle matériaux vidéo, avec lequel chaque halbbild d'image demi représente un instantané propre. Un halbbild d'image demi ne contient toutefois que la moitié aux informations d'image qui sont nécessaires pour une représentation progressive. Le projektor lui-même doit donc "se calculer" les lignes d'image manquantes. Le De-Interlacing électronique du PLV-Z4 travaille ici de manière exemplaire. Après le "Motion, adaptatifs" procédures seront projetés élements d'image unbewegte de deux halbbildern d'image demi zusammengeflochten successifs, élements d'image mouvementés par une interpolation sur la dissolution verticale double. L'image résultant montre les processus de mouvement liquides qui sont largement libres de Kantenflimmern dérangeant. Cette qualité rend le Z4 sans restriction fernsehtauglich.


Du "matériaux de film"

Le matériaux de film doit toutefois être converti largement plus difficilement adéquatement pour le projektor. D'une image de cinéma, deux halbbilder d'image demi sont gagnés lors de la reproduction vidéo. Maintenant, le projektor doit accumuler de manière autonome encore ces halbbilder d'image demi à une image de cinéma progressive. Le problème est que le projektor sans chaque informations supplémentaires doit reconnaître, s'il s'agit en ce qui concerne le signal détaillé de matériaux de film, et quels halbbilder d'image demi donnent précisément une image de cinéma.

Le pré-prédécesseur Z2 a eu des problèmes considérables ici. Il n'était pas en mesure de reconnaître convenablement et de transformer des PAL-Filmmaterial (2:2 Pulldown) en la représentation d'image . Pas ainsi le Z4 : Il ne peut pas aussi être apporté dans PAL par matériaux de film du repos. Il reconnaît fiable le rythme correct et reconstruit les images de cinéma akkurat avec l'acuité de détail élevée. Mais il peut arriver de temps en temps qui il tombe brièvement de retour dans le mode vidéo ce qu'il faut reconnaître par la perte de détail directe pour l'oeil exercé . C'est pourquoi ici un bon DVD-Player avec des Progressive-Scan sortie a clairement le nez devant.





3.9 Respect des détails/échelle/acuité (du savoir-faire gauchement ici)

Dans le traitement des signaux aussi, par rapport au PLV-Z3 ne s'est pas fait beaucoup. Une petite cependant très nous a toutefois lobenswerte amélioration toutefois remarqué : Lors de YUV-Zuspielung analogue, maintenant la séparation de couleurs est parfaite jusqu'au DVD-Aufloesung hoechtsen absolument. De cette manière le projektor gagne en dynamique de détail, sur des Zuspielung numériques peut (presque) être renoncé visible.


Dans les dissolutions élevées aussi, pas de décoloration !



Plus de détails au traitement des signaux suivent dans notre essai complet dans peu de semaines...




3.10 Shading et verticalement Ing de volume (du savoir-faire gauchement ici)

De deux des plus grands déficits du PLV-Z3 étaient verticaux son Shading prononcé (nuages de couleurs) et Ing de volume (structure de bande verticale). Plus premier a été amélioré enfin clairement avec le PLV-Z4 : Notre appareil de série préliminaire a certes montré décolorations périphériques encore faciles dans les étapes grises homogènes, mais ceux-ci se trouvent sur un faible niveau, de sorte qu'ils ne se font plus remarquer dans l'entreprise de film.


Avec le plus nouveau D5-Generation aussi, Ing de volume reste verticalement un thème : L'appareil de série préliminaire a montré encore une certaine structure de bande qui pouvait toutefois être réduite avec les Hiilfe du VB-Menues sur une mesure très bonne.


Un jugement de qualité abattre ici, serait prématuré, lui reste les résultats des appareils de série finis à attendre.





4. Résultat

Après le Sony VPL-HS50, le Sanyo PLV-Z4 est les deuxièmes LCD-Projektor qui nous ont impressionnés visiblement. Il a été amélioré dans presque tous les intérêts par rapport à son prédécesseur et/ou à nouveau développé. Ainsi, il offre un meilleur Verabeitung plus d'aufstellunsgkomfort et une commande plus claire. En outre, il travaille encore plus doucement que son prédécesseur qui était également déjà comme bruyant tout reste.

La qualité d'image pouvait également être augmentée encore clairement. IRIS variable ne peut pas être augmenté l'on/off contraste dans les dimensions, elles-mêmes avec le DLP la concurrence quotidien est, nouvel affichage à cristaux liquides les panneaux a un Screen-Door réduit effet et artefacts dérangeant comme des Shading et verticalement Ing de volume a été réduit facilement. Ces innovations veillent somme toute à un résultat d'image de grande qualité sur la toile qui comble plus encore la lacune au DLP-Technik concurrent.


Nous attendons tendu après ces premières partout impressions positives de l'appareil de série préliminaire la version de série définitive et restons dans l'espoir d'vous avoir donné un prégoût intéressant sur la trop attente ...


31. August, 2005, Ekkehart Schmitt





5. Détails techniques (données du fabricant !)


- Catégorie: Home Cinema

- Panneau: 3 x 0,7“ TFT livre par pouce carré (16 : 9)

- Lampe: 145 W UHP

- Luminosité dans ANSI lumen: 1.000

- Durée de la vie de lampe: 2.000 h (normalement mode), 3.000 h (Eco)

- Bruit d'échappement: 22 dB (Eco, Lamp mode théâtre black)

- Objectif standard: F = 2,0 – 3,0/f = 21,3 – 42,6 mm

- Relations de projection: 1,36 – 2,76 :1

- Distance: 1,2 – 9,2 m

- Relations de contraste: 5.000 :1

- Dissolution en pixels: 1.280 x 720 (HDTV)

- Dissolution horizontale: 400 TV lignes

- Illumination: 85%

- Éventail/fréquence: 100 MHz, horizontalement 80 kHz, verticalement 100 Hz

- Systèmes de couleurs: PAL, SECAM, NTSC, NTSC4.43, PAL-M/N

- Raccordements: Entrée 1 : D-Sub15 (RGB/scart-RGB) ; Entrée 2 : HDMI ; Entrée 3 : 1 x Cinch (Composite) ; Entrée 4 : 3 x Cinch (Y-Pb/Cb-Pr/Cr) ; Entrée 5 : 3x Cinch (Y-Pb/Cb-Pr/Cr)

- Entrée de contrôle: Mini-DIN 8-pin (RS232 de manière compatible)

- Correction d'argile de clé: verticalement +/–20°

- Lensshift/u/D-Ratio manuellement –1 verticalement – centre – + 1 verticalement + 1/2 horizonal – centres – + 1/2 horizontalement

- Lignes élevées TV-Signal: 480i, 480p, 575i, 576p, 720p, 1.035i, 1.080i

- Compatibilité d'ordinateur: W-XGA/S-XGA/XGA/S-VGA/VGA/Mac

- Zoom/mise au point: manuellement/manuellement

- Consommation d'énergie électrique: 210 W/100-240 V

- Garantie: 3 Ans

- Masse (b x h x T) en mm: 382 x 126,8 x 304,3 mm

- Poids: 4 kg

- Accessoires standard: IR-Fernbedienung (éclaire) y compris la batterie, câbles d'électricité (2 m), câbles vidéo (Cinch x 1), manuel, pompe à vide

- Accessoires optionnels: Mac/VGA-Adapter, SCART/VGA-Kabel :wink: :wink:
Dernière édition par serge31 le 05 Sep 2005 9:49, édité 1 fois.
serge31
 
Messages: 267
Inscription Forum: 08 Oct 2003 14:09
Localisation: TOULOUSE
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Sep 2005 10:58

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Sep 2005 11:16

Merci serge :D
Dark Anthony
 
Messages: 3536
Inscription Forum: 07 Sep 2003 12:00
Localisation: Chateau de Versailles
  • offline

Message » 01 Sep 2005 11:25

D'après cine4home malgré la puce D5 toujours du VB :(
Cela ne semble (d'après eux) pas être la nouvelle référence, mais plutot une amélioration du Z3 qui le place au niveau du Sony HS 50...
Attendons leur test de la version définitive.
Dark Anthony
 
Messages: 3536
Inscription Forum: 07 Sep 2003 12:00
Localisation: Chateau de Versailles
  • offline

Message » 01 Sep 2005 11:28

Dark Anthony a écrit:D'après cine4home malgré la puce D5 toujours du VB :(
Cela ne semble (d'après eux) pas être la nouvelle référence, mais plutot une amélioration du Z3 qui le place au niveau du Sony HS 50...
Attendons leur test de la version définitive.

A la réserve près que le HS50 est davantage épargné en terme de vb.
Bardamu voyage
 
Messages: 13107
Inscription Forum: 04 Avr 2004 8:46
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2005 14:43

serge31 a écrit: Des découpes découpées ne représentent si plus de problème fâché.
Après le "Motion, adaptatifs" procédures seront projetés élements d'image unbewegte de deux halbbildern d'image demi zusammengeflochten successifs, élements d'image mouvementés par une interpolation sur la dissolution verticale double.


Ah flute : moi qui croyait avoir assimilé le B-A-BA de la videoprojection, voilà que je n'y comprend plus rien ! :wink:


:mdr:

:oops:
Stone
 
Messages: 802
Inscription Forum: 27 Nov 2001 2:00
Localisation: Ile de France
  • offline

Message » 01 Sep 2005 15:02

A ta décharge, c'est un vocabulaire très technique :lol:
Bardamu voyage
 
Messages: 13107
Inscription Forum: 04 Avr 2004 8:46
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2005 15:09

Désolé, tout le monde ne peut comprendre... 8)
Dark Anthony
 
Messages: 3536
Inscription Forum: 07 Sep 2003 12:00
Localisation: Chateau de Versailles
  • offline

Message » 01 Sep 2005 16:55

vivement un test en français :lol:
serge31
 
Messages: 267
Inscription Forum: 08 Oct 2003 14:09
Localisation: TOULOUSE
  • offline

Message » 01 Sep 2005 18:16

J'ai lu tout ce que j'ai pu de la "traduction", et le test de C4H m'a l'air bien plus positif que ce qu'on en a dit plus haut ! :D

Espérons que les soucis de VB seront corrigés sur les modèles de série. Sur tous les autres domaines, le Z4 a l'air d'une vraie réussite. Espérons juste que Sanyo saura satisfaire la demande sans baisse de qualité... :-? :-?
Jose Hidalgo
 
Messages: 4973
Inscription Forum: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Lyon, France
  • offline

Message » 01 Sep 2005 18:24

Jose Hidalgo a écrit:Espérons que les soucis de VB seront corrigés sur les modèles de série.
:-? :-?

Sans vouloir jouer les rabat-joie, je crains que ce soit encore la loterie en matière de vb.
Bardamu voyage
 
Messages: 13107
Inscription Forum: 04 Avr 2004 8:46
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2005 18:41

Et qu'est-ce qui te met sur cette piste ? Juste ton flair (argument non négligeable cependant) ou bien d'autres arguments plus tangibles ?

D'ailleurs je vais plus loin : ta remarque s'applique-t-elle seulement au Z4, ou d'ores et déjà aux 3 LCD de la rentrée ?
Jose Hidalgo
 
Messages: 4973
Inscription Forum: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Lyon, France
  • offline

Message » 01 Sep 2005 18:44

Jose Hidalgo a écrit:Et qu'est-ce qui te met sur cette piste ?

Le test de Cine4home.
Jose Hidalgo a écrit:D'ailleurs je vais plus loin : ta remarque s'applique-t-elle seulement au Z4, ou d'ores et déjà aux 3 LCD de la rentrée ?

Sachant qu'Epson est a priori le fournisseur d'Hitachi, de Sanyo et de Panasonic, j'ai bien peur que ce soit valable pour ces derniers :(
Attention, je ne suis pas devin :wink:
Bardamu voyage
 
Messages: 13107
Inscription Forum: 04 Avr 2004 8:46
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2005 18:58

Bon, alors sachant que je ne suis pas un expert, ce que tu sous-entends c'est que le problème du VB est inhérent à la puce elle-même (D5 ici) et non pas à son implémentation, c'est ça ?
Jose Hidalgo
 
Messages: 4973
Inscription Forum: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Lyon, France
  • offline

Message » 01 Sep 2005 19:24

Jose Hidalgo a écrit:Bon, alors sachant que je ne suis pas un expert, ce que tu sous-entends c'est que le problème du VB est inhérent à la puce elle-même (D5 ici) et non pas à son implémentation, c'est ça ?

Ce sont surtout les panneaux dont il est question.
Bardamu voyage
 
Messages: 13107
Inscription Forum: 04 Avr 2004 8:46
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2005 19:34

Bardamu voyage a écrit:
Jose Hidalgo a écrit:Et qu'est-ce qui te met sur cette piste ?

Le test de Cine4home.
Jose Hidalgo a écrit:D'ailleurs je vais plus loin : ta remarque s'applique-t-elle seulement au Z4, ou d'ores et déjà aux 3 LCD de la rentrée ?

Sachant qu'Epson est a priori le fournisseur d'Hitachi, de Sanyo et de Panasonic, j'ai bien peur que ce soit valable pour ces derniers :(
Attention, je ne suis pas devin :wink:


Epson l'est... Au jour d'aujourd'hui, il éxiste 2 fabricant d'unités tri-LCD pour VP :
1- Sony qui ne fabrique que pour leur production !
2- Epson qui fabrique pour eux et pour tous les autres !

C'est sur que ça limite les différences sur ce point ! :lol:

Remarquez que pour les DLP, c'est encore plus simple... Y'en a qu'un : TI :lol:
allucinéma
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 16271
Inscription Forum: 19 Juin 2002 18:15
Localisation: - France -
  • offline


Retourner vers Projecteurs HD

 
  • Articles en relation
    Dernier message