Dolby Atmos partie 2 – processing Trinnov Altitude 32 – tests de comparaisons de reproductions en configurations 7.2.4, 7.1, 7.1 “Array”, 9.1.4, 9.1.6 et 21.1.8

Articles, News, Tests et Bancs d'Essais — publié le 3 mai 2017

Préambule :

Cette article correspond à la 2nde et dernière partie d’un projet HCFR initié ici : Dolby Atmos partie 1 – processing Marantz AV8802A – tests de comparaisons de reproductions en configurations 7.2.4, 7.2, 5.2, 5+Wides.2.4 et 9.2.2 (cliquer).

Un projet HCFR en 2 parties, désormais finalisé et qui avait pour objectif d’identifier et de décrire, les diverses potentialités de reproduction Dolby* Atmos* en contexte Home Cinema, ceci avec des configurations canaux_sorties différentes et croissantes. La finalité étant de permettre à tout un chacun, de se faire une idée quant à l’apport potentiel de chaque configuration, ainsi que des apports complémentaires de chaque configuration croissante, ici de 7.1 à 21.1.8.

Alors après avoir décrit les reproductions en configurations d’un maximum de 11.1 canaux processés en même temps – ce qui correspond à une limitation propre aux actuels chipsets de processing Dolby Atmos – nous allons pouvoir maintenant dépasser cette limitation par utilisation du magnifique processeur Trinnov* Altitude 32*.

Un processeur Dolby Atmos Trinnov Altitude 32 qui n’est pas concerné par cette limitation de processing simultané d’un maximum de 11.1 canaux.

Maintenant et en préalable, permettez-moi de commencer par très chaleureusement remercier Mme. Antonine G. et M. Christophe M. de Trinnov, qui ont pris sur leur temps en Novembre et Décembre 2016, puis Février et Mars 2017, afin d’offrir un exceptionnel privilège à HCFR : la rarissime possibilité de réaliser une suite de tests de comparaisons d’écoutes dans des contextes de reproductions Dolby Atmos Home Cinema TRES différents. Ainsi dans ce contexte Trinnov il nous a été possible de tester les configurations 7.1.4 (utilisée comme référence), 7.1, 7.1 “Array”, 9.1.4 et 9.1.6, avec pour terminer une “ultime” configuration 21.1.8…

Trinnov Altitude 32

Trinnov Altitude 32

… tout un ensemble de contextes de configurations de reproduction Dolby Atmos, pilotés à chaque fois par l’exceptionnel processeur Très Haut de Gamme : Trinnov Altitude 32.

Un processeur Trinnov Altitude 32 qui peut simultanément mettre en oeuvre 32 canaux_sorties – qu’il sera possible d’étendre en version 48 canaux – et qui est aujourd’hui unanimement reconnu dans le monde entier, comme représentant le Summum de l’Etat de l’Art de la reproduction Audio multi-canaux.

Trinnov une remarquable réussite du savoir-faire de la technologie Française d’avant-garde.

Sachant que nos tests HCFR des différentes configurations de reproductions Dolby Atmos ont donc été pilotés par le processeur Trinnov Altitude 32 et que les écoutes ont été réalisées au sein d’un auditorium privé – unique en son genre – le laboratoire de R&D Trinnov.

Un lieu très particulier, évidemment fermé au public. Mais qui a été exceptionnellement ouvert pour HCFR, ceci afin de pouvoir réaliser ce compte-rendu de résultats d’écoutes de différentes configurations Dolby Atmos Home Cinema, ceci au delà de la limitation de processing de 11.1 canaux, qui est celle de tous les processeurs Dolby Atmos Grand Public aujourd’hui.

Une actuelle limitation de processing de 11.1 canaux qui est liée aux chipset de decoding Dolby Atmos qui sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Et une situation qui pourrait évoluer avec la prochaine mise sur le marché de nouveaux chipsets de decoding Dolby Atmos, à mêmes de faire évoluer cette limitation à la hausse.

Trinnov micro

L’ensemble micros de calibration 3D Trinnov

Un type de limitation qui ne concerne pas le processeur Trinnov Altitude 32.

Puisque les équipes Trinnov ont développé leurs propres implémentations du processing Dolby Atmos, par concertations directes avec Dolby.

D’où des implémentations de processings Dolby Atmos (et Dolby Surround) propriétaires aux processeurs Trinnov Altitude 32, qui permettent aujourd’hui la pleine et adéquate mise en oeuvre d’un total maximal de 34 canaux qu’autorise le Dolby Atmos en contexte Home Cinema. Ceci avec un Altitude 32 configuré avec la version canaux adéquate, avec à la clé la mise à disposition pour la fin de l’année, d’une nouvelle version à 48 canaux (retrofit possible), avec toute la souplesse d’utilisations complémentaires possibles qui sont ainsi proposées.

Un nombre quelconque de canaux_sorties – jusqu’à la limite de 34 – pouvant être adéquatement re-positionnés dans l’espace, par le processing Dolby Atmos Trinnov. Un re-positionnement optimisé en distance_ amplitude_phase qui est issu de l’identification 3D de la position physique (pas forcément adéquate) de chaque HP_enceinte, ceci par le biais de la calibration Trinnov alimentée par ses propres micros Trinnov spécifiques.

Et pour être complet – même si ceci n’est pas l’objet de cet article – Trinnov en complément aux contacts directs avec Dolby, a également développé le même type d’approche de contacts directs avec DTS*, pour la mise en oeuvre des processings DTS:X* et DTS Neural X*, de même que pour le processing Auro*, Auro 3D*.

* = toutes les marques citées sont des TM et protégées ©.

 

1 -La configuration de l’auditorium_laboratoire R&D Trinnov :

Avant d’aller plus loin au niveau du compte-rendu des écoutes des configurations testées, arrêtons-nous un instant sur la configuration globale de l’installation HP_enceintes qu’aura spécifiquement processé le Trinnov Altitude 32 dans le contexte de ces tests HCFR :

Optimizer-170214-095149

Trinnov Altitude 32, la configuration auditorium vue du dessus

Avec ces précisions de Christophe M. de Trinnov:

-la vue du dessus de la position des haut-parleurs (image à droite, Hugo)
- la vue en élévation des haut-parleurs (image ci-dessous, Hugo)
Pour rappel sur ces deux images, les HP en vert sont les positions théoriques.   
Les noms des HP sont des appellations internes qui ne correspondent pas forcément au format Atmos, par exemple “Lss” (left side surround) n’existe pas en Atmos, c’est “Ls” qui est utilisé.

 

Optimizer-170214-095152

Trinnov Altitude 32, la configuration auditorium vue en élévation

Maintenant et pour d’évidentes raisons de confidentialité liées aux restrictions quant à la description précise de cet auditorium – qui correspond à un laboratoire dédié aux recherches et développements de Trinnov – il n’est pas possible d’aller plus loin dans les détails.

Il est toutefois possible d’indiquer que cette installation comporte en réalité plus de HP_enceintes, que ceux qui auront été effectivement utilisés dans nos tests HCFR.

Tout ceci permet de mieux positionner les écoutes effectuées avec le processeur Trinnov Altitude 32, qui auront été faites dans un environnement différent et très largement plus sophistiqué, que celui du contexte de l’installation pilotée par un processeur Marantz AV8802A, qui nous a précédemment servi de base de tests (voir la partie 1 de cet article HCFR consacré à la reproduction Dolby Atmos).

Sachant qu’à l’image du contexte de l’installation précédemment utilisée avec le Marantz AV8802A, pour chaque configuration testée ici – 7.1.4, 7.1, 7.1 “Array”, 9.1.4, etc… – au sein de la configuration Trinnov décrite ci-dessus, ce sont les canaux_sorties reliés à leur propre HP_enceinte – correspondant à la configuration testée (7.1.4, 7.1, etc…) et répondant aux recommandations Dolby de positionnements angulaires pour la reproduction dans ce type de configuration – qui ont été utilisés.

Or dans les 2 environnements physiquement différents, le contexte Marantz 8802A et le contexte Trinnov Altitude 32 – et à configurations canaux_sorties identiques, singulièrement la référence 7.x.4 – il s’est avéré, que l’impression subjective globale de l’ immersion ressentie (ceci en dehors de toute notion de dynamique ou naturel de reproduction de la bande de fréquences) reste à chaque fois étonnement proche d’une installation à l’autre (à configuration identique).

Ce qui de mon point de vue, représente bien toute la cohérence du concept de la reproduction Dolby Atmos en contexte Home Cinema. Un concept Dolby Atmos qui permet une forme de transversalité de l’homogénéité du ressenti subjectif de l’immersion, dans des environnements physiquement différents – mais à configurations identiques ou similaires – à l’exemple du ressenti des écoutes en contexte de configuration 7.x.4 prise comme référence.

Alors est-ce ce type de constatation qui a permis à Dolby d’envisager et de proposer la mise sur le marché du Home Cinema du concept des “Atmos enabled speakers”,  qui permettent de re-créer la sensation d’immersion Atmos, par réflexion sur le plafond du signal des canaux Top? Chacun se fera sa propre opinion, car ce n’est pas l’objet de cet article et que ceci n’a pas été testé ici…

Précédente Suivante