Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Comment estimer la puissance à laquelle on écoute

Message » 06 Aoû 2009 12:03

Bonjour,
Pas mal de gens n'ont pas trop la notion réelle de puissance. Je lisais sur un msg que quelqu'un écoutait son ampli 2 x 700 W à forte puissance.
C'est impossible dans un appartement et les oreilles ne pourraient le supporter.
Il suffit de se procurer un voltmètre ou multimètre même premier prix A AIGUILLE et non digital, car comme la puissance varie tout le temps, le digital est impossible à lire.
Le relier aux bornes rouge et noire d'une des deux sorties HP sans débrancher les HP.
Pas besoin de contacts démentiels, on peut coincer les pointes de touches juste pour faire contact.
Le faire avant d'allumer, n'allumer que lorsqu'on est sûr de ne pas avoir fait de court-circuit.
Mettre sur 100 V alternatifs, pour commencer, réduire si l'aiguille ne bouge pas assez.
L'aiguille va bouger au rythme de la musique comme sur un modulomètre, lire les valeurs maxi atteintes par l'aiguille.
Noter la tension atteinte.
Ensuite faire le petit calcul suivant : Tension au carré divisé par l'impédance de l'enceinte. Ca donne la puissance écoutée.
Ca ne donne pas la puissance maxi que peut sortir l'ampli car ça l'apparition de distorsions au delà la P max fausse la mesure. Pour ça, il faudrait coupler le voltmètre à un oscilloscope, plus rare chez l'audiophile courant, et ce n'est pas le but de la manip.

Exemples :
20 volts sur enceinte de 8 Ohms :
20 x 20 / 8 = 50 W
ou bien 10 V sur enceinte de 4 Ohms :
10 x 10 / 4 = 25 W
Ce ne sont pas des mesures de précision mais ça donne une idée de grandeur.
Pour calculer ce qui arrive aux oreilles, multiplier par 2 puisque il y a 2 enceintes.

Quelqu'un avait écrit qu'on pouvait s'électrocuter avec un ampli de 20 W, impossible, sous 8 ohms il y a 12 V !
Pour avoir 50 V sur la sortie sous 8 Ohms, il faut 312 W !
Donc pas de danger avec des amplis de puissance inférieure.
Michel...
MickeyCam
 
Messages: 3639
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Aoû 2009 12:03

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Aoû 2009 12:06

C'est vrai que c'est très difficile à apprécier . Pour avoir eu pas mal d'amplis avec des crêtes mêtres , je me suis aperçu que 10 watts avec des enceintes d'un rendement moyen de 90 db , ça fait déjà pas mal de "bruit " dans un intérieur normalement amorti.

Pourtant avoir de la puissance disponible n'est pas forcément inutile parce qu'avec 10 watts en continu, les crêtes peuvent monter nettement plus haut. Il m'est arrivé de passer de 10 à 60 / 70 watts sur une impulsion
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 15:35

Avec un anémomètre devant l'enceinte (généralement à un mètre) :wink:






Je sors..... :lol:
Le Pivert
 
Messages: 1860
Inscription: 01 Juin 2006 15:53
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 16:15

MickeyCam a écrit:Quelqu'un avait écrit qu'on pouvait s'électrocuter avec un ampli de 20 W, impossible, sous 8 ohms il y a 12 V !
Pour avoir 50 V sur la sortie sous 8 Ohms, il faut 312 W !
Donc pas de danger avec des amplis de puissance inférieure.
Michel...



Bonjour Michel,


Si P=UxI, alors dans le cas que tu rapportes I = P/U = 20 W/12 V = 1,67 Ampère.

Tu ne crois pas que c'est un ampérage plus que suffisant pour provoquer un choc électrique, voire des brûlures électriques.

Le cas que tu décris ressemble à celui de la batterie de voiture : très faible tension mais ampérage élevé.

Si j'en crois ce document, on est bien dans un cas à risque :

Réponses du corps humain vs intensité du courant

- seuil de sensation : 0.2 - 0.4 mA
- seuil de lâcher prise : 10 - 15 mA (ou de rester pris = tétanisation)
- seuil d'asphyxie :15 - 25 mA (spasme du diaphragme)
- seuil de fibrillation : 65 - 100 mA

Est-ce que je me trompe dans le raisonnement ?
Dernière édition par syber le 06 Aoû 2009 16:18, édité 1 fois.
syber
 
Messages: 10339
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • online

Message » 06 Aoû 2009 16:16

Sachant que l'impédance des enceintes varies avec la fréquence, le calcul n'est pas très juste. On peut également utiliser un sonomètre comme on connait l'impédance et le rendement des enceintes. Par exemple pour des enceintes d'un rendement de 87 dB/W, 1 w = 87dB, 2w = 90 dB, etc. :mdr:
Jazz_59
 
Messages: 1078
Inscription: 17 Sep 2008 12:10
Localisation: Bourgogne
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 16:21

.
Dernière édition par zeroundemi le 10 Jan 2010 1:01, édité 1 fois.
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 16:24

.
Dernière édition par zeroundemi le 10 Jan 2010 1:02, édité 1 fois.
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 06 Aoû 2009 16:29

Jazz_59 a écrit:Sachant que l'impédance des enceintes varies avec la fréquence, le calcul n'est pas très juste. On peut également utiliser un sonomètre comme on connait l'impédance et le rendement des enceintes. Par exemple pour des enceintes d'un rendement de 87 dB/W, 1 w = 87dB, 2w = 90 dB, etc. :mdr:


Ça sera tout aussi faux à moins de faire la mesure en plein air :wink:
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 06 Aoû 2009 16:30

Bonjour,

Vous savez probablement que la puissance d'un ampli se convertit quand même au final en décibels.
Que ces derniers seront donc plus ou moins nombreux selon le type ou modèle d'enceintes auxquelles sera raccordé l'ampli.
Que pour obtenir 3 db supplémentaires, il faut à chaque fois doubler les watts.
En conséquence, prenons mes Dynaudio Contour 3.0, 4 ohms, d'un rendement de 86 db/& w/ 1 m.
Pour délivrer 110 db, elles nécessitent 256 w.

Reste que ce nombre déjà élevé de décibels est probablement rarement utilisé en écoute normale. En simplifiant, Il dépend aussi de la superficie du local d'écoute, de son "rendement", traitement, accoustique, de l'éventuelle présence de voisins, etc
Enfin, sur mon système actuel composé avec un trio Rega (HAL, 2xEXON), bien qu'écoutant parfois à un niveau réaliste (surtout le piano), en général, le potentiomètre est positionné dans ces cas là à 10 heures.
Quant à mon ancien duo Denon (ampli POA 1500, Préampli PRA 1000) associé à des J-M Reynaud OPUS (8 ohms), l'ampli ( 2x 250 w/4 ohms) bénéficiant de deux vu-mètres, tout en tenant compte de l'inertie du système à aiguilles certainement moins réactif que des vu-mètres à diodes, en écoute normale, les aiguilles se positionnaient sur moins de 2 w.

Mais dans les deux cas, plus que le nombre de watts et la réserve de puissance, c'est surtout la complémentarité/équilibre sonore qui m'avait fait choisir ces associations.

Bonne journée.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 19864
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 0:06

Bonjour,
Je n'ai pas dit mesurer une puissance mais estimer, c'est à dire avoir un ordre de grandeur, car je lis parfois que certains trouvent que 2 x 10 c'est plus que suffisant, d'autres que 2 x 100 est insuffisant. C'est pour avoir une estimation en Watts par rapport à ce qu'on écoute.
Certains adeptes du tuning auto mettent des ampli de plusieurs kilowatts, heureusement, les watts publicitaires sont fantaisistes sinon les oreilles feraient fusible au bout de quelques minutes.
Il est évident que le rendement des enceintes n'est pas pris en compte.
Ce n'est pas une mesure de précision, mais avec un sonomètre bas de gamme ce n'est pas plus précis.
Un multimètre analogique premier prix coûte 15 à 20 € maxi, un sonomètre chinois (j'en ai un) 60 € et un Bruel&Kjoer plusieurs milliers d' €.
Je n'ai pas parlé de dB car ce n'est pas mentionné sur les pubs et c'est plus abstrait.
Au sujet de l'intensité, le corps humain (d'un doigt à l'autre) faisant quelques milliers d'ohms sauf si les doigts sont mouillés, sous 12 V l'intensité est infime si on met un doigt sur chaque borne, même sur une batterie de 100 A ou plus.
Par exemple, avec 100 Kohms l'intensité sous 12 V est de 0,12 mA, sous 20 V elle est de 0,2 mA.
Je ne vois pas où ces calculs sont foireux, c'est la loi d'Ohm.
Je répète, ce n'est pas une mesure de labo mais une méthode simpliste.
Michel...
MickeyCam
 
Messages: 3639
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 19:11

Et bien tu vois, le stress occasionné par les démontages de batteries de voiture auxquels j'ai procédé, m'a fait oublié la loi d'Ohm ... :wink: :oops:

Ça et le fait fait que tu dises qu'il est "impossible" de s'électrocuter avec un ampli de 20 W : ça m'a fait réagir. Tu aurais du préciser "impossible dans des conditions normales d'utilisation" :D . Mais malheureusement, les accidents surviennent généralement suite à un enchainement de faits qui se révèle facheux. Je pense par exemple au bébé qui se se promène à quatre pattes et qui se suce les doigts avant de mes mettre là où il ne faut pas. Il n'y aurait dans ce cas peut-être pas risque d'électrocution, mais risque d'électrisation probablement.

Bon enfin bref, tu l'auras compris :wink: , la tournure de phrase ''il est impossible de s'électrocuter avec ..." me fait particulièrement réagir car j'ai souvent été confronté au cas inverse.
syber
 
Messages: 10339
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • online

Message » 07 Aoû 2009 20:12

Réponses du corps humain vs intensité du courant

- seuil de sensation : 0.2 - 0.4 mA
- seuil de lâcher prise : 10 - 15 mA (ou de rester pris = tétanisation)
- seuil d'asphyxie :15 - 25 mA (spasme du diaphragme)
- seuil de fibrillation : 65 - 100 mA

car contrairement à ce qu'on croit ça n'est pas le voltage mais l'ampérage qui est dangereux .. et surtout les hautes tensions en continue ( ampli à tubes) ou le plus gros risque est de rester coller ( main qui devient une pince auto-serrante) et de bruler sur place ... belle surprise pour la wafette qui vient pour vous engueuler parceque vous ne venez pas à table :roll:

ou parfois l'effet inverse ,j'ai vu une personne de 100kg faire un vol en arriere de plusieurs mètres en laissant ces doigts trainés sur les condos non déchargés dans un ampli JADIS ouvert :mdr:

donc pour les DIYeur du dimanche comme moi, travail hors tension et vidage complet des condos de puissance et de HT , minimum 1 appareil du système à la terre et cables secteur et barettes hifi hors de porté des morsures de bambins et bonnes vacances :wink:
captaincaverne
 
Messages: 1770
Inscription: 22 Nov 2007 15:17
Localisation: Alpes Maritimes
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 21:19

J'utilise une alimentation de laboratoire avec indication de la tension et du courant (les voltages et ampérages n'existent pas dans notre vocabulaire) pour alimenter mes 2 amplis Gemincore Classe D comme Découpage.
Comme leur rendement est de 97 %, le courant lu correspond à la puissance fournie + 3%.J'ai une paire de Confluence Cantilène données pour un rendement de 92,5 dB/1W/1m.Elles sont situées à 2,50 m/3 m de mon point d'écoute.
Avec 10 W par enceinte, le niveau est insoutenable.J'écoute plus souvent avec des puissances de 2/3 W.
niouborn
 
Messages: 1723
Inscription: 27 Mar 2004 23:05
Localisation: Bien caché dans l'abri
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 21:55

La musique étant une suite de pseudo-transitoires, avec une dynamique de 60 dB, la puissance du signal varie d'un instant à l'autre d'un rapport 1000 !

Personnellement, je n'aime pas poser la question en ces termes car ce n'a pas bcp de sens (par ex : 1 mW entre « deux notes » et 1 Watt l’instant suivant, alors …)


à mois que vous ecoutiez des sinus en régime établis... :mdr: :oops:
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 22:26

Bonjour,
Quand je parlais de tension, ce n'est pas dans l'ampli ni en le bricolant, je parlais uniquement de la tension alternative qu'on mesure aux bornes des HP.
Et avec 20 W et 8 ohms, il y a 12,65 V.
Et un gamin n'a pas à toucher les pointes de touche pendant qu'on mesure cette tension ! Quand on finit de mesurer, on range le métrix.
Moi aussi j'ai pris des "chataignes" en 45 ans d'activité dans l'électronique.
Le reste est hors sujet... mais pas faux bien sûr...
Michel...
MickeyCam
 
Messages: 3639
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés