Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 30 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Comparatif amplis : Klinger Favre vs Musical Fidelity A308

Message » 05 Juin 2010 22:44

Jacc a écrit:Oui, pas de problème.
Ce sont des colonnes de dimensions très raisonnables. Le modèle que j'ai chez moi est une version simplifiée des enceintes de François.
En rêgle générale il utilise du MDF de 30 mm (25 ici) avec un renfort interne (sans ici), il monte une paire de Dynaudio Esotar (Athom SD28 ici) et une paire d'Audax 21' papier ou aerogel (papier ici) et il accorde le tout avec un filtre à pente douce (6dB) réalisé avec des composants très haut de gamme, tels que des condensateurs Duelund (Mundorf Silver/Gold ici) et des selfs à air Mundorf L300 (L200 ici), ensuite, réglage à l'oreille de la valeur de la résistence à appliquer sur le tweeter ainsi qu el valeur exacte de la self en fonction de l'environnement dans lequel vont fonctionner les enceintes.
Ensuite, la finition des caisse est au choix, placage vrai bois ou laque.

Pour ce qui est du résultat à l'écoute. Ce sont des enceintes très cohérentes avec un accord parfait entre le tweeter et le boomer. Il en résulte une image stéréo des plus structurée avec une belle largeur et une belle profondeur. Elles sont particulièrement transparentes et restituent parfaitement les différences entre les différents amplis et les différentes sources. Le grave est très tendu et parfaitement articulé, les aigus sont fins (même sur cette version "light"), plus fins que sur mes RF7.
Le seul point où les RF7 font mieux que les FH, c'est sur l'ampleur où les 4 25' tapent très fort en bas.

Un avantage de ces enceintes, outre leur transparence qui met en évidence les qualités des maillons en amont, est leur polyvalence. Tous les types de musique passent parfaitement bien. Là où, par exemple, les RF7 sont vraiment très douées pour tout ce qui est enregistré en live, les FH sont aussi à l'aise avec une grande formation classique, que sur un piano voix ou un concert de rock (où la RF7 garde ma préférence néanmoins). Ce sont des enceintes faciles et agréables à vivre avec lesquelles il est fort à parier que l'histoire entre elle et leur propriétaire sera basée sur du long terme. En plus, plus on les écoute, plus on a envi de les écouter encore ... C'est un signe qui ne trompe pas.


Salut, pour information ce genre de conception est à la portée du premier venu en diy. Et ca n'a rien d'une approche très rigoureuse.
Coller 2 composants et une résistance sur des hps linéaires ca peut faire quelque chose de sympa pour un début.
C'est tout à fait respectable comme démarche en tant qu'amateur débutant mais de là à les vendre. C'est pour le moins surprenant. :o
Dernière édition par ~Sypher~ le 05 Juin 2010 23:03, édité 1 fois.
~Sypher~
 
Messages: 5316
Inscription: 26 Nov 2007 10:36
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Juin 2010 22:44

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Juin 2010 22:52

On trouve du très bon en ampli pro également. Le rapport Q/P étant bien plus cohérent.

Enfin bref, pas le sujet.

Merci Undertaker pour ton retour. C'est vrai que c'est dommage cette histire de telco. Le coté intégration est pour moi très important et ayant habitué mon amies à tout contrôler à l'aide de la télécommande universelle, je me vois mal revenir en arrière malgré le rapport Q/P de l'ampli Klinger.
nahkmos
 
Messages: 6147
Inscription: 20 Oct 2007 22:55
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Juin 2010 23:18

~Sypher~ a écrit:
Jacc a écrit:Oui, pas de problème.
Ce sont des colonnes de dimensions très raisonnables. Le modèle que j'ai chez moi est une version simplifiée des enceintes de François.
En rêgle générale il utilise du MDF de 30 mm (25 ici) avec un renfort interne (sans ici), il monte une paire de Dynaudio Esotar (Athom SD28 ici) et une paire d'Audax 21' papier ou aerogel (papier ici) et il accorde le tout avec un filtre à pente douce (6dB) réalisé avec des composants très haut de gamme, tels que des condensateurs Duelund (Mundorf Silver/Gold ici) et des selfs à air Mundorf L300 (L200 ici), ensuite, réglage à l'oreille de la valeur de la résistence à appliquer sur le tweeter ainsi qu el valeur exacte de la self en fonction de l'environnement dans lequel vont fonctionner les enceintes.
Ensuite, la finition des caisse est au choix, placage vrai bois ou laque.

Pour ce qui est du résultat à l'écoute. Ce sont des enceintes très cohérentes avec un accord parfait entre le tweeter et le boomer. Il en résulte une image stéréo des plus structurée avec une belle largeur et une belle profondeur. Elles sont particulièrement transparentes et restituent parfaitement les différences entre les différents amplis et les différentes sources. Le grave est très tendu et parfaitement articulé, les aigus sont fins (même sur cette version "light"), plus fins que sur mes RF7.
Le seul point où les RF7 font mieux que les FH, c'est sur l'ampleur où les 4 25' tapent très fort en bas.

Un avantage de ces enceintes, outre leur transparence qui met en évidence les qualités des maillons en amont, est leur polyvalence. Tous les types de musique passent parfaitement bien. Là où, par exemple, les RF7 sont vraiment très douées pour tout ce qui est enregistré en live, les FH sont aussi à l'aise avec une grande formation classique, que sur un piano voix ou un concert de rock (où la RF7 garde ma préférence néanmoins). Ce sont des enceintes faciles et agréables à vivre avec lesquelles il est fort à parier que l'histoire entre elle et leur propriétaire sera basée sur du long terme. En plus, plus on les écoute, plus on a envi de les écouter encore ... C'est un signe qui ne trompe pas.


Salut, pour information ce genre de conception est à la portée du premier venu en diy. Et ca n'a rien d'une approche très rigoureuse.
Coller 2 composants et une résistance sur des hps linéaires ca peut faire quelque chose de sympa pour un début.
C'est tout à fait respectable comme démarche en tant qu'amateur débutant mais de là à les vendre. C'est pour le moins surprenant. :o



tu dis ça parce que tu ne fais pas de diy.......ha? Si? Bon..... :mdr:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 05 Juin 2010 23:22

Surtout parce qu'on peut suivre ici ou ailleurs bon nombre de réas de grande qualité, anciennes ou en cours; vraiment ca ne manque pas et pour ceux que ca intéresse il ne faut pas hésiter à venir poser des questions dans la section diy pour se faire aiguiller sur un projet ou l'autre :)

(désolé pour le HS mais ca fait beaucoup de messages concernant les "FH" sur ce topic. paf un de plus :lol: )
~Sypher~
 
Messages: 5316
Inscription: 26 Nov 2007 10:36
  • offline

Message » 06 Juin 2010 0:28

Petit bilan d'une soirée passée en très bonne compagnie: Jacc et sourieuses d'une part, ampli KF et Naim CDX2 d'autre part.

J'ai trouvé le KF... déjà plus gros que je ne me l'avais imaginé. Quels que soient les styles quelques constantes: ampli dynamique (du nerf, des rythmes, du phrasé), un peu mieux que que mon Cayin 500, belle justesse du médium et du haut du spectre, sans agressivité, presque mate, sans cette petite pointe que l'on entend avec le Cayin: question de goût certes, mais c'est à mon avis le vrai point fort du Klinger-Favre.
Timbres très réalistes apparemment (le Cayin se montre convaincant aussi, pas ridicule ou très inférieur, mais un poil en-dessous).
Basses lisibles, articulées mais très dégraissées: là encore cela peut plaire, notamment pour des enceintes ayant facilement de l'embonpoint de ce côté-là, mais sur ce point précis je crois que je préfère la rondeur du Cayin, même au prix d'une imprécision plus grande. L'impression subjective que le Cayin donne une octave de plus vers le bas.

Belle image sonore aussi. Bref un bel ampli pour qui sait l'associer à des enceintes dont les basses ne sont pas trop en retrait. Je pense que le Cayin est plus adapté à mes Cabasse (ouf!), mais les deux amplificateurs sont des choix qui peuvent facilement se défendre.

Ah oui, pas de télécommande sur le Klinger-favre... sur mon Cayin 500 non plus, alors...

Le CDX2? J'en parlerai demain. :wink:
zert
 
Messages: 830
Inscription: 25 Sep 2006 14:41
  • offline

Message » 06 Juin 2010 7:27

zert a écrit:Basses lisibles, articulées mais très dégraissées: là encore cela peut plaire, notamment pour des enceintes ayant facilement de l'embonpoint de ce côté-là, mais sur ce point précis je crois que je préfère la rondeur du Cayin, même au prix d'une imprécision plus grande. L'impression subjective que le Cayin donne une octave de plus vers le bas.


100% d'accord avec zert sur la description du KF en général et en particulier sur ce point, qui peut expliquer certains mariages moins heureux que d'autres. Je précise que le KF descend très très bas tout en restant tenu et précis.

J'y ajouterai un niveau de détail hallucinant sans que cela devienne chirurgical : tous ces détails sont bien intégrés dans une même pâte sonore.

Bref, le KF avec la source et les enceintes qui vont bien, pour moi, c'est le nirvana.
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 06 Juin 2010 9:03

C'est pas faux
Source / préampli / ampli : PC hifi / Nuprime Dac-9 / Nuprime Sta-9 (2x)
Modulation : MPC Equilibre XLR / USB : Wireworld Ultraviolet/Totaldac, Câbles HP : Real Cable HT TDC 600
Enceintes : FH (excel millenium + Audax Aerogel 17cm)
Jacc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1359
Inscription: 25 Avr 2005 17:33
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 06 Juin 2010 10:29

Une précision toutefois à propos du Cayin: j'y avais opéré quelques modifs qui l'avaient "aidé" à descendre en fréquence et à conforter ses timbres: découplage des condensateurs d'alimentation en particulier (Claritycap et Obbligato), potentiomètre TKD, condensateurs chimiques Elna Silmic II en liaison et découplage. L'ampli original avait une sonorité justement plus dégraissée, moins modulée, plus montante.

Je ne me verrais absolument pas tenter d'améliorer quoi que ce soit sur un Klinger-Favre, ne serait-ce que par le souci de sélectionner rigoureusement les meilleurs composants au bon endroit de M. Bacquet: une logique plus artisanale, dans le meilleur sens du terme, que pour mon "Black Rider" et que je n'aurais vraiment pas la prétention de dépasser.


Confrontation Naim CDX2/Vecteur L-4.2. Une remarque: nous n'avons pas pu vérifier si la première était vraiment en phase (pas de multiprise Schuko chez moi), mais le rendu sonore laisserait plutôt à penser que cela oui... Temps de chauffe: entre 2h et 5h.

Ce qui frappe à l'écoute de la Naim c'est la présence des basses, assez nettement plus consistantes que sur ma Vecteur: cela donne d'entrée un sorte de rondeur flatteuse et cela propulse les voix (en particulier) au 1er plan du paysage.
Quelques aller-retours avec la Vecteur permettent de sentir deux philosophies d'approche: aiguës plus ténus, moins définis sur la Naim, tandis que la Vecteur les rend avec plus de matière, de grain, de définition. Sur la Française le bas du spectre est plus léger, mais les timbres apparaissent au final plus justes, plus réalistes (voix, contrebasse entre autres). La Vecteur fait aussi preuve d'un dynamisme et d'une énergie vitale supérieure alors que la Naim semble arrondir les angles.
Moi pour qui la spatialisation est une donnée secondaire (je préfère les timbres, l'ouverture, la vitalité), je note avec évidence ce que Jacc m'avait fait remarquer immédiatement: l'espace sonore de la Naim est assez nettement restreint par rapport à la Vecteur, dont la scène est au contraire panoramique et aérée si l'enregistrement permet de l'observer.

Sur un choeur d'hommes tout cela donne deux rendus tranchés: précision des voix individuelles et des voix claires bien distinctes dans une église dont on perçoit facilement le volume et la réverbération pour la L-4.2, belles voix de basse et autres voix plus effacées, confort d'écoute et espace recentré sur la CDX2.

La Naim CDX2? Une platine parfaite pour une écoute confortable, peut-être idéale pour un niveau sonore très contenu avec un bonus sur les médiums et les graves.
La Vecteur L-4.2? Une platine à conserver pour son réalisme, sa précision, sa vitalité, une baie très lumineuse, si l'on n'est pas attaché à des basses bien marquées.

A titre personnel je préfère l'énergie de la Française, a fortiori si l'on tient compte des tarifs respectifs des deux platines... en leur temps puisque Vecteur a disparu, son concepteur William Andrea ayant créé une autre marque, Mimetism. Le marché de l'occasion est de toute façon un bon filon car la fiabilité des ces machines parait très bonne: là encore l'une va se trouver quasiment au tiers du prix de l'autre...
Dernière édition par zert le 06 Juin 2010 10:32, édité 1 fois.
zert
 
Messages: 830
Inscription: 25 Sep 2006 14:41
  • offline

Message » 06 Juin 2010 10:32

Bjr.

Avec cet ampli on identifie tout de suite quel est la caracteristique des autres elements. Comme il est d'une neutralite exemplaire il faut un certain temps pour en gouter toutes les qualites, point de surlecutage avec lui, a tel point qu'en fait on n'as rien a en dire, il n'est pas ceci ou cela, ce qui peut faire qu'on peut passer a cote.

De toute maniere ca n'est pas un appareil pour qui cherche un son bien precis, genre je veus un "son tube", ou a l'opposé je veux un "son chirurgical".

Bien que j'ai un ampli a tube qui ne sonne pas a tube, le KF est pour moi L'AMPLI.
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 06 Juin 2010 10:35

La remarque peut aussi être faite pour le Cayin 500: pas de son "tube". Deux amplis presque atypiques quoi.
Je pense qu'un ampli ne peut quoi qu'il en soit être "universel": toujours la cuisine subtile des associations.
zert
 
Messages: 830
Inscription: 25 Sep 2006 14:41
  • offline

Message » 06 Juin 2010 11:08

zert a écrit:Sur la Française le bas du spectre est plus léger, mais les timbres apparaissent au final plus justes, plus réalistes (voix, contrebasse entre autres).

Tu m'étonnes ! :lol: (C'est pas dur comparé à une CDX2 ! :mdr: )

zert a écrit:La Naim CDX2? ... peut-être idéale pour un niveau sonore très contenu ...


Trés trés trés contenu alors ... Je dirais un niveau proche du 0db ! :oops:
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 06 Juin 2010 16:47

Ce n'est pas parce que je préfère la Vecteur que je descendrais la Naim de cette façon... Il en faut pour tous les goûts et pour toutes les associations d'une part, elle a de vraies qualités d'autre part.

A tout prendre je préfère ce rendu-là à un message trop éthéré et décharné, de l'aiguë au grave. De plus la Naim sait bien faire passer le rythme et la vie des CD.
Bref il y a mieux mais il y a bien pire.
zert
 
Messages: 830
Inscription: 25 Sep 2006 14:41
  • offline

Message » 06 Juin 2010 16:58

J'ai l'impression qu'autant les détracteurs que les amateurs, vous entendez des différences flagrantes entre cette pauvre Naïm et ses copines.
Au point de devenir peut-être les premiers à parvenir à différencier deux platines en aveugle, dans la BX. Challenge! :lol: :wink:
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 06 Juin 2010 19:11

Paull a écrit:J'ai l'impression qu'autant les détracteurs que les amateurs, vous entendez des différences flagrantes entre cette pauvre Naïm et ses copines.
Au point de devenir peut-être les premiers à parvenir à différencier deux platines en aveugle, dans la BX. Challenge! :lol: :wink:


Il me semble que la communauté aurait à y gagner justement en ne parlant pas de matériels sur le mode on/off, bon/pas bon, détracteurs/amateurs (inconditionnels?): comme je l'ai écrit plus haut chaque parti pris d'un fabricant peut se défendre s'il n'y a pas de défaut rédhibitoire, ce qui est tout de même le cas d'énormément de platines CD, de pas mal d'amplis et d'un "certain nombre" d'enceintes.

Les différences sont à la fois des nuances et des évidences, à mon humble avis, mais il est par ailleurs presque amusant de lire que certains trouvent une machine nulle; il y en a effectivement, mais dans ce cas précis j'ai vraiment l'impression que c'est une question de goût.

Maintenant parvenir à distinguer deux platines lors d'un test ABX n'est pour moi strictement d'aucune utilité, du moment que j'arrive à les différencier et surtout à les apprécier telles quelles, c'est à dire en écoutant de la musique, ce qui est tout de même ce qu'on leur demande.
zert
 
Messages: 830
Inscription: 25 Sep 2006 14:41
  • offline

Message » 06 Juin 2010 19:17

+1 à quoi bon se masturber l'esprit quand le résultat est conforme à ses attentes ?
Ce qui compte, c'est le plaisir d'écouter la musique.

Ensuite tout est question d'association entre différents maillons qui s'accordent plus ou moins bien (de la platine ou autre source à la pièce d'écoute).

Dans ces gammes de produit, il n'y a pas de mauvais appareils ... Certain ne valant certainement pas leur prix, OK.
Source / préampli / ampli : PC hifi / Nuprime Dac-9 / Nuprime Sta-9 (2x)
Modulation : MPC Equilibre XLR / USB : Wireworld Ultraviolet/Totaldac, Câbles HP : Real Cable HT TDC 600
Enceintes : FH (excel millenium + Audax Aerogel 17cm)
Jacc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1359
Inscription: 25 Avr 2005 17:33
Localisation: Alsace
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message