Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 16 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Est-ce si dur que cela de faire un bon préampli ?

Message » 07 Aoû 2009 14:55

C'est pas moi qui dirait du mal de Naim :wink:
Ardbeg67
 
Messages: 303
Inscription: 03 Nov 2008 23:12
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Aoû 2009 14:55

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Aoû 2009 15:04

Ardbeg67 a écrit:C'est pas moi qui dirait du mal de Naim :wink:


Promis, juré, croix de bois, croix de fer, si j'mens j'irais en enfer :lol:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 15:08

haskil a écrit:
le touriste a écrit:des NAIM :o j'ai bon? :mdr:



Oui, des alim séparés et des amplis de la marque ont eu ce problème sur certaines séries : problème qualitatif des condos.


tu sais lesquelles ? :idee:
julien max jacquemin
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 15597
Inscription: 29 Oct 2002 14:03
Localisation: Serris (77)

Message » 07 Aoû 2009 15:17

haskil a écrit:
Ardbeg67 a écrit:C'est pas moi qui dirait du mal de Naim :wink:


Promis, juré, croix de bois, croix de fer, si j'mens j'irais en enfer :lol:


C'était dans une autre vie, quand j'avais un système qui tournait dans une salle de bain, j'étais en fait assez mal placé pour me moquer 8)
Ardbeg67
 
Messages: 303
Inscription: 03 Nov 2008 23:12
Localisation: Paris
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 15:22

julien max jacquemin a écrit:
haskil a écrit:
le touriste a écrit:des NAIM :o j'ai bon? :mdr:



Oui, des alim séparés et des amplis de la marque ont eu ce problème sur certaines séries : problème qualitatif des condos.


tu sais lesquelles ? :idee:


Oublié, mais il y a plusieurs années j'avais donné ce renseignement (trouvé je crois sur le forum Naim anglais) avec les modèles et années.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 07 Aoû 2009 22:29

ghozze a écrit:Ce ne sont pas les électroniques de qualité classe D qui posent problème dans l'aigu, ce sont de nombreux HP d'aigu qui ne sont pas à la hauteur de la classe D de bonne qualité...

Beaucoup de HP d'aigu ont été conçus à partir de l'énergie déficiente des technologies traditionnelles dans le haut du spectre... et dans le bas. En technologie traditionnelle, on croit entendre de l'aigu (et pour l'entendre, on l'entend !), mais en fait on entend du haut médium, pas de l'aigu qui ne s'entend pratiquement pas, mais se ressent, comme le grave d'ailleurs qui, avec des amplis de technologie traditionnelle s'entend tout simplement parce qu'il produit une bosse énergétique à sonorité unique dans le haut-grave (80% de son énergie), mais de l'extrême-grave (quand il y arrive !) à seulement entre — 6 et — 12 db... moins encore... ou pas du tout...

Ne te fâches pas, on a pas dis que la classe D était inférieure (ni supérieure d'ailleurs !) la classe D possède des avantages évidents et elle est promise à un bel avenir, j'en suis convaincu !

Concernant la suite de ton message qui semble dire que la classe D fait plus d’aigu tandis que les autres classes feraient du haut medium, crois moi il n’y a pas de raison et ce serait plutôt l’inverse si l’ampli n’est pas très bien conçu… (à cause de l’intégrateur, du réseau correction ou de la boucle de cr)
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 8:11

ghozze a écrit:.../...La classe D de bonne qualité fait et fera encore progresser l'ensemble de la hifi, comme le CD l'a fait en son temps. Un CD sans cesse décrié par les audio(idio)philes dans les années 80 et 90 simplemenbt parce que le reste à l'époque — les amplis, les enceintes — ne suivaient pas, ou mal.../...
Ce n'est que mon avis.


Parallèle hasardeux et surtout sans aucun fondement technique .

1 ) La classe D est une technologie très ancienne et qui c'est imposée toutes les fois que l'on a voulu un peu de puissance ,disons au delà de quelques KW.
Pour quelle raison ? Simplement parceque le fonctionnement en commutation de l'étage de sortie réduit beaucoup ses pertes et évite d'avoir à construire des monstres . Les applications étaient sur des amplis de puissance industriels dans des domaines qui n'avaient rien à voir avec l'audio.Avec ces amplis MLI (modulation de largeur d'impulsion),on gagne sur deux points qui touchent les composants les plus chers de l'ampli : on réduit beaucoup le radiateur de sortie et un peu l'alimentation,avec une incidence importante sur le boîtier qui est aussi un composant coûteux.Par contre,on perd dans deux domaines : on fait cohabiter de l'électronique en commutation avec de l'analogique ce qui impose des précautions particulières ;ensuite le fait d'être en commutation introduit un retard pur dans la boucle et limite les performances dynamiques en boucle fermée. La présence ou non du filtre de sortie dans la boucle (les 2 solutions ont leurs avantages/inconvénients) n'arrange pas les choses en introduisant des pôles (résonances) peu amortis.Donc ,à qualité égale ,une électronique classe D n'a aucune raison d'être meilleure qu'une analogique, d'autant plus que les autres problèmes subsistent (distorsion,bruit etc...)sous une autre forme .
2 ) La classe D a été introduite dans l'audio grand public sous la pression des fabricants d'auto radios qui n'arrivaient plus à loger dans les tableaux de bord les gros radiateurs nécessaires aux puissances demandées de plus en plus importantes .Introduction qui a été facilitée par la baisse de prix des DSP .Les applications Hi Fi ne sont que des retombées de cet immense marché .
Edit : pour les constructeurs la conséquence la plus importante est la réduction du coût et des dimensions ,pour les raisons que j'ai citées plus haut .
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4155
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 9:52

On est parti bien loin du sujet (fort intéressant) des préamplis :oops:
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 10:14

Certes, mais quelques mises au point techniques sont toujours bonnes dès lors qu'un forumeur affirme qu'une technologie d'amplification est supérieure aux autres et permet en plus de se passer de préamplificateur, maillon objet de toutes les attentions de ce sujet. Ces deux affirmations étaient inexactes.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 10:48

LCD 31 a écrit:
ghozze a écrit:Ce ne sont pas les électroniques de qualité classe D qui posent problème dans l'aigu, ce sont de nombreux HP d'aigu qui ne sont pas à la hauteur de la classe D de bonne qualité...

Beaucoup de HP d'aigu ont été conçus à partir de l'énergie déficiente des technologies traditionnelles dans le haut du spectre... et dans le bas. En technologie traditionnelle, on croit entendre de l'aigu (et pour l'entendre, on l'entend !), mais en fait on entend du haut médium, pas de l'aigu qui ne s'entend pratiquement pas, mais se ressent, comme le grave d'ailleurs qui, avec des amplis de technologie traditionnelle s'entend tout simplement parce qu'il produit une bosse énergétique à sonorité unique dans le haut-grave (80% de son énergie), mais de l'extrême-grave (quand il y arrive !) à seulement entre — 6 et — 12 db... moins encore... ou pas du tout...

Ne te fâches pas, on a pas dis que la classe D était inférieure (ni supérieure d'ailleurs !) la classe D possède des avantages évidents et elle est promise à un bel avenir, j'en suis convaincu !

Concernant la suite de ton message qui semble dire que la classe D fait plus d’aigu tandis que les autres classes feraient du haut medium, crois moi il n’y a pas de raison et ce serait plutôt l’inverse si l’ampli n’est pas très bien conçu… (à cause de l’intégrateur, du réseau correction ou de la boucle de cr)


Mais je ne me fâche pas ! Je pense aussi que la classe D est promise à un bel avenir. Du moins je l'espère, car apparemment elle permet aussi d'abaisser les prix...

Je ne dis pas que cette technologie « fabriquerait « plus d'aigu, mais qu'elle envoie plus de patate dans cette partie du spectre, ce qui met en difficulté certains HP d'aigu conçus pour supporter moins de niveau avec des technologies tradi, ce qui se traduit par une mise en avant du haut-médium, entendu comme de l'aigu. La mise en avant de cette partie du spectre se reconnaît, par ex à l'écoute par des voix légèrement grasseyantes (sales), frisottantes. Pour l'instant, à prix égal et avec ses qualités et ses défauts, je ne lui connais pas vraiment de concurrence, mais cela peut venir si les constructeurs se mettent vraiment à faires des... « recherches et développements »... Cela dit, comme je ne cesse de le préciser, ce n'est que mon avis...

Je répète que les amplis Flying Mole peuvent se passer de préamplificateur (et ça marche !) car ils possèdent des entrées à sensibilité variable. Pour autant, je ne dis pas que les problèmes d'adaptation d'impédance disparaissent pour autant en fonction des sources en aval. La preuve, je préfère utiliser mes blocs mono avec un préampli plutôt que sans avec mon lecteur, même si au passage je perds des informations...
ghozze
 
Messages: 1090
Inscription: 03 Jan 2008 12:12
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 11:26

les amplis Flying Mole ... je préfère utiliser mes blocs mono avec un préampli plutôt que sans avec mon lecteur, même si au passage je perds des informations...


Si je comprends bien selon ton expérience, ampli de puissance classe D avec pré-ampli = légère perte d'informations, mais ampli de puissance classe D utilisé seul = encore moins bien...

...Mais la classe D c'est super.

C'est bien cela? :lol: :wink:
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 08 Aoû 2009 11:30

ghozze a écrit:Je ne dis pas que cette technologie « fabriquerait « plus d'aigu, mais qu'elle envoie plus de patate dans cette partie du spectre, ce qui met en difficulté certains HP d'aigu conçus pour supporter moins de niveau avec des technologies tradi, ce qui se traduit par une mise en avant du haut-médium, entendu comme de l'aigu. La mise en avant de cette partie du spectre se reconnaît, par ex à l'écoute par des voix légèrement grasseyantes (sales), frisottantes.

Ouai ! :roll:
Si les amplis sont utilisés loin de la saturation dans leurs zones linéaires y a pas vraiment de raison d'avoir plus d'aigu avec la classe D (sauf si on découpe trop bas et que l'intégrateur ne parviens pas a rejeter totalement la HF - un peu comme certain lecteur CD du début sans suréchatillonage et qui avait choisi de filtrer très peu la sortie du DAC pour éviter la rotation de phase - mais là ce serait plutôt un inconvénient de la techno !)
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 11:54

laurenta a écrit:On est parti bien loin du sujet (fort intéressant) des préamplis :oops:

C'est vrai . Il n'y a d'ailleurs strictement aucun lien entre l'utilisation ou non d'un préampli ,la nature de ce préampli et le mode d'amplification X,Y ou Z
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4155
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 14:34

Pour revenir à la question : "Est-ce si dur que cela de faire un bon préampli ?", tout dépend sous quel angle on se place :

- faire un préampli milieu de gamme ne doit être si complexe ...

- mais dans le très haut de gamme, les préamplis reconnus sont peu nombreux (ou moins nombreux que les amplis par ex) c'est donc que ce n'est pas aussi facile ! (que faire un ampli)
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 08 Aoû 2009 15:07

LCD 31 a écrit:Pour revenir à la question : "Est-ce si dur que cela de faire un bon préampli ?", tout dépend sous quel angle on se place :

- faire un préampli milieu de gamme ne doit être si complexe ...

- mais dans le très haut de gamme, les préamplis reconnus sont peu nombreux (ou moins nombreux que les amplis par ex) c'est donc que ce n'est pas aussi facile ! (que faire un ampli)

M'étant redu compte moi même qu'un simple potentiomètre est meilleur qu'un pré-ampli moyen; existe-t-il un moyen simple et peu onéreux d'adapter l'impédance?

NB: question de néophyte donc, si on pouvait également explique en quoi consiste l'impédance d'un appareil et en quoi l'adaptation est importante??

Merci
gouet
 
Messages: 2268
Inscription: 14 Oct 2004 17:37
Localisation: env. de RENNES
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message