Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Lavardin IT !

Message » 18 Nov 2011 19:52

Bonsoir Patrick et toujours Jp du Sud,

Je vous rejoins sur vos impressions du concert la restitution presque plus transparente que la réalité d'appareils hifi.
Idem sur votre remarque sur les Lavardin qui mettent en valeur l'interprétation, la rendant plus lisible.

Il est vrai que le concert peut également fausser le rendu d'un instrument, surtout dans le cas d'un récital, par la taille de la salle ou l'emplacement de l'auditeur. J'ai des souvenirs superbes et horribles dans les mêmes salles. Lundi, j'étais à l'Athénée pour un récital de piano, au deuxième rang presque sous le couvercle ouvert de l'instrument (un Yamaha). Et c'était terrible pour les oreilles (rendu très dur, projections, ferraillements, grave brouillon).

Du coup, j’en viens à avoir deux approches. Une plus globale pour mon système principal, qui est du coup plus facile à vivre mais moins résolvant, moins performant sur beaucoup de critères hifi que mes précédents systèmes. Et une plus audiophile, mais qui permet aussi de davantage coller à l’interprétation avec mon système casque (un stax 4040 II). Ca va au-delà de la réalité, mais que de plaisir !
alexandret
 
Messages: 1392
Inscription: 27 Aoû 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Nov 2011 19:52

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Nov 2011 19:07

alexandret a écrit:Bonjour JP du Sud,

Quelles sont vos enceintes ? Des Klipsh ? Un forumeur expérimenté (fan de biblios) avait vu son IS Réfé s'effondrer sur des Klipsh à 98 db (il parlait d'une problème de capacitance ou d'un autre terme, je ne sais plus) alors qu'il avait eu de très bons résultats sur des dynaudio pas faciles à bouger sur le papier.

Il est certain que la musique était plus vivante avec mes ex Reference 3a MM de Capo i à 92 db avec l'Is réf qu'avec mes ex Onkyo D302 à 84 ou 86 db. Il n'empêche que le Lavardin avait a réussi à sortir du grave des D302 là où des blocs mono Exon 3 ou encore un AM201 (ou un ampli numérique) avaient échoué.

Je ne connais pas l'Is et ne peut donc que vous encourager à faire l'essai si cela est possible (sur le papier, un HP haut rendement devrait très bien marcher, mais il y a des surprises !).

Bonjour alexandret
mes enceintes sont des "DIY" à base de HP large-bande LB12 et MA5 de Electro Magnet Speaker en charge TQWT et mini baffle plan pour le MA5. Le rendement est de 98 dB.
Ainsi, à la lecture des commentaires relatifs aux amplis Lavardin, je pense faire des écoutes sur mes enceintes, mais, vu les prix pratiqués et n'ayant pas besoin d'une puissance importante, je pense que l' IS tout court suffirait.
Etant donné votre info au sujet des Klipsh, il est impératif d'essayer. Mes HP ont une courbe d'impédance stable (eux-mêmes ont une impédance de 16 Ohms).
Si les Lavardin sonnent comme des tubes d'après ce qu'il se dit, cela doit être un bon compromis avec du haut rendement.
Vous possédez l' IS référence, et semblez en être content, avez-vous une idée de la différence avec l' IS ? Ce dernier a été commercialisé après le Référence je crois.
Bien cordialement
JP du sud
 
  • offline

Message » 23 Nov 2011 17:55

Bonjour JP,


Maintenant ton HP existe en 8 ohms, je te rejoins, en l'état c'est à dire en 16 ohms, fais très attention aux associations électroniques.
Je te confirme que LAVARDIN est un très bon compromis avec le LB en général.
Regarde également du côté de ART et TECHNOLOGIE pour une piste en hybride, c'est très agréable également.
Il se dit assi que HEGEL est une bonne association.

Voila ma petite contribution....
Au plaisir.
nmorel1969
 
Messages: 62
Inscription: 17 Avr 2011 18:50
  • offline

AP 150 et C 62

Message » 01 Mar 2012 22:29

Bonsoir à tous,

Il s'agit de mon premier post sur ce forum et je souhaitais faire part du choc émotionnel et artistique que je viens de recevoir suite aux premières écoutes de l'ensemble AP150 et C62.
Sources: LP12, Tuner Magnum Dynalab MD 100 et enregistreur numérique YAMAHA HDD 1300 (description complète du système sur mon profil)
Je viens de remplacer un ensemble "vintage" Audioresearch D70 et SP9 par les LAVARDIN.
Un ami audiophile et mélomane (amplis tubes monotriodes DIY et Klipsch tuner Sansui et Thorens TD 125) m'a aidé à réinstaller tout le système et a participé à ces premières écoutes. Son avis m'était important car il est toujours modéré et empreint de beaucoup de justesse.Il a eu aussi l'occasion de tester beaucoup de systèmes HDG à tubes.

J'avais peur d'avoir fait une bêtise en remplaçant les Audioresearch...
J'avoue que je suis encore sous le choc.
Après seulement quelques minutes de chauffe, nous nous installons confortablement et ouvrons grand nos oreilles..

Je n'ai jamais entendu mes Nautilus 802 chanter comme cela. Mon living est grand, asymétrique, avec une acoustique superbe (ce qui est un coup de chance)
Les écoutes ont porté sur des disques que je connais par coeur pour les adorer et les écouter souvent. (malgré une collection d'environ 4 000 triés, nettoyés et choyés comme autant de trésors)

Premier disque écouté:
Schubert Quatuor n°14 "la jeune fille et la mort" Quartetto Italiano Philips 5835 397.
L'impression globale qui s'impose immédiatement est une impression de réalisme qui se dégage instantanément.
Les enceintes disparaissent et en fermant les yeux j'ai eu l'impression d'être dans une salle de concert de musique de chambre, à 5 ou 6 mètres du quatuor.
La matière est palpable. Les pizzicati des violoncelles sont charnels. Le violon file dans le suraigu avec une précision et une douceur à faire pleurer.
Les fulgurances des parties "forte" gardent une lisibilité exceptionnelle et un punch à vous clouer au fond du canapé.
On écoute plus de la HI FI , on écoute de la musique avec ce que l'on pourrait presque qualifier comme de l'humilité.
Il n'y a rien en trop mais aussi et surtout, il n'y a rien en moins et les timbres sont VRAIS, REELS.
Les instruments se matérialisent avec leur taille réelle et ils sont localisés dans l'espace avec un sentiment de 3D inouï.

Deuxième disque:
Changement d'ambiance,
Leonard Cohen "New Skin for the Old Ceremony" morceau: Chelsea Hotel n°2
La voix de Léonard Cohen est d'une présence incroyable.
Aucune dureté ni sibillance mais cependant une force et du corps.La prise de son donne l'impression qu'il est dans la pièce à 2mètres avec sa guitare.
Les petits slaps qui démarrent ses arpèges sur sa Conde Hermanos sont nets et d'une matière inconnue à ce jour sur mon système.
Je découvre un disque que j'ai écouté 500 fois..

3ème disque:
Chet Baker sings again Timeless SJP 238 morceau écouté: My Funny Valentine
Cet enregistrement est un des derniers de Chet et sa voix est rauque et empreinte d'une grande lassitude. Sa trompette est somptueuse mais très dangereuse pour un système déséquilibré car elle peut vite paraître dure et acide.
Mon ami a relevé la manche de sa chemise et en me montrant son bras m'a dit "regarde les poils qui se dressent!"
"C'est le meilleur des tubes sans leurs défauts"
Tant la voix que la trompette sont hors du commun.
Encore une fois, la technique s'efface totalement pour ne laisser que l'émotion et le sens du vivant.

4ème disque:
Bill Evans "Trio 64" Verve V6-8578
avec Gary Peacock à la basse et Paul Motian à la batterie (pressage US)
Là encore, je ne reconnais pas ce disque par cette impression de suppression des supports techniques.
Plus d'ampli, de platine, d'enceintes, mais des musiciens en osmose qui vous emportent.

Nous nous regardons et éclatons de rire (à l'évidence un rire nerveux) tellement nous ne comprenons pas ce qui nous arrive.

Nous passons sur le YAMAHA et écoutons le début d'une série d'émissions que j'ai enregistré sur France Musique, consacrées à Glenn Gould et sur Radio Classique aussi (cette fois avec les commentaires de Carole Bouquet)
Sa voix est d'une clarté et d'une douceur à vous damner. (Pas celle de Gould, celle de Mlle Bouquet)
Le piano de Gould est comme dégraissé, une lisibilité et une fluidité parfaite.
Son toucher et les extinctions sont d'un réalisme confondant.

J'attends d'écouter un concert en direct sur France Musique car je pense que cela va être grandiose.

En conclusion:

1- Le AP150 et le C62 drivent à merveille les 802. (contrairement à ce que l'on pourrait penser)
L'impression subjective de puissance laisse croire à des blocs mono de 250 watts. (j'ai eu des FLying mole de 310 watts pièce, je préfère oublier cette expérience...)
2- Les machines disparaissent au profit de la musique et d'une impression de présence des musiciens et des instruments comme je ne l'ai jamais entendu (malgré mon habitude de squatter tous les auditoriums et salons HI FI possibles et imaginables)
3- une JUSTESSE, timbre, dynamique, équilibre qui laissent pantois.

4-Je crois qu'une longue "lune de miel" va démarrer.

Très cordialement,

JLV
JLV
 
Messages: 109
Inscription: 01 Mar 2012 20:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 01 Mar 2012 22:42

:roll: Euh !
Bienvenu à toi ! :D
Bien sûr que ça n'est pas raisonnable ! Mais en HI-FI est-ce le but ? Mario RICCI.
Je ris très peu mais j'apprécie beaucoup l'humour.
yijing
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12626
Inscription: 08 Mai 2005 23:56
Localisation: Paris 15
  • offline

Message » 01 Mar 2012 22:45

Merci Yjing!
JLV
 
Messages: 109
Inscription: 01 Mar 2012 20:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 01 Mar 2012 22:45

Waouw!!! :o :D
Merci pour ce CR super complet et passioné.
Tu avais écouté avant d'acheter?
Les specs de l'ampli c'est quoi?
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 01 Mar 2012 22:47

Gort'h a écrit:Waouw!!! :o :D
Merci pour ce CR super complet et passioné.
Tu avais écouté avant d'acheter?
Les specs de l'ampli c'est quoi?


:o
Pitié : pas ça, pas toi !
Que va-t'il rester à Dominax ?
:wtf:
Bien sûr que ça n'est pas raisonnable ! Mais en HI-FI est-ce le but ? Mario RICCI.
Je ris très peu mais j'apprécie beaucoup l'humour.
yijing
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12626
Inscription: 08 Mai 2005 23:56
Localisation: Paris 15
  • offline

Message » 01 Mar 2012 22:50

Ben les Béwé à pourrir pourquoi? :mdr:
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 01 Mar 2012 22:57

Bonjour et bienvenu sur le forum.
En plus un nouveau "Lavardiniste".

Merci pour ce CR. Ce que tu décrit, est très proche de ce que l'on dit en général de Lavardin.
Je connais bien ces électroniques pour les avoir dans mon système depuis pas mal d'années, et c'est vrai que c'est assez fantastique comme écoute.

Peux tu nous en dire un peu plus sur ton choix Lavardin?
Comment es tu arrivé à cette marque? Pourquoi as tu eu envie de changer tes Audioresearch?

Au plaisir de te lire.
yy
 
Messages: 1969
Inscription: 27 Juil 2003 15:27
  • offline

Message » 02 Mar 2012 1:05

Merci pour ces mots de bienvenue.

Pourquoi changer les Audio Research?
Car à la longue, j'avais l'impression d'une absence de neutralité avec une signature sonore appliquée quelque soit le support.

Ma recherche s'est dès lors orientée vers la plus grande transparence et neutralité possible.
Tout au long de ces dernières années, j'ai eu l'occasion d'écouter des dizaines de systèmes sans jamais avoir de coup de foudre hors mis chez Alain Choukroun, platine Verdier modifiée Shindo, préampli et ampli Shindo Montbrison et enceintes haut rendement (dont je ne me rappelle plus la marque) et chez Triodes et Compagnie (distributeur Audio note) avec une platine TT2, blocs mono et pré audionote et enceintes Audionote AN..HE.
J'ai des 802 depuis quelques années et je ne souhaitais pas les changer pour passer sur du haut rendement (type Tannoy Kensington).
Je me suis mis en quête d'un ensemble qui pourrait les révéler.
L'Atelier de l'Audiophile à Montpellier géré par des passionnés concepteurs aussi d'électroniques d'exception m'a orienté vers cette marque en me vantant les mérites de l'IT et aussi de l'IT 15 tout en m'indiquant que les 2x48 watts du AP 150 (qui reprend la partie amplification de l'IT) ne voulait rien dire et qu'ils pouvaient donner vie à des enceintes réputées difficiles.

J'ai pendant plusieurs jours consulté internet pour lire les tests, témoignages et posts sur différents forums français et anglo saxons.
Une annonce sur EBAY d'un ensemble AP 150 et C62, le câble de liaison Lavardin et les deux cordons secteurs "de course" plus les deux cordons d'origine pour un prix plus que raisonnable et ce avec un vendeur vivant à quelques Kms de chez moi, et le tour était joué!

J'ai donc acheté sans écouter mais en sachant un peu ce qui risquait d'arriver: le miracle!

Je suis extrêmement heureux de cet acquisition car je n'avais jamais assisté à une écoute aussi naturelle.
Je vais réexplorer ma discothèque et guetter les concerts en direct sur France Musique.

J'aurai l'occasion de vous faire part de mes impressions plus approfondies ce week end.
(J'ai laissé le préampli et l'ampli allumés pour qu'il atteignent une température de croisière) (OK cela n'est pas très écolo mais je n'arrive pas vraiment à culpabiliser :grad: )

Bien à vous,

JLV
JLV
 
Messages: 109
Inscription: 01 Mar 2012 20:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 02 Mar 2012 15:29

L'atelier de l'Audiophile, ils sont toujours là!!!
Je n'ai jamais compris exactement avec quoi ils faisaient du beurre...
En tous cas ces mecs sont des velus à poil dur de l'audio.

Je ne savais pas qu'ils distribuaient Lavardin.

Sinon tu n'es pas obligé de laisser allumé tes éléctroniques. Les Lavardin sont trés rapidement à la bonne T°.

Je cite Lavardin :
"Grace à notre technologie exclusive et contrairement aux amplificateurs classiques (tubes ou transistors), une courte période de chauffe suffit. A température ambiante domestique (20 C env.), l'amplificateur atteint en 10 minutes 90% de ce qu'il peut gagner à rester allumé en permanence. "
yy
 
Messages: 1969
Inscription: 27 Juil 2003 15:27
  • offline

Message » 02 Mar 2012 15:43

Les ateliers, mon pré est fabriqué par eux.
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 02 Mar 2012 17:52

Autant pour moi je confonds avec la boutique d'Argon Audio rue St Jean...
yy
 
Messages: 1969
Inscription: 27 Juil 2003 15:27
  • offline

Message » 02 Mar 2012 18:06

Gort'h a écrit:Les ateliers, mon pré est fabriqué par eux.

Gorth,

J'ai vu leur pré avec maintenant l'étage phono séparé (environ 10 000 euros l'étage phono!).
Explication du prix selon leur expression: sans concessions d'aucune sorte. Il fait la taille d'un pré et ils m'ont indiqué qu'il y a autant de composants dans l'étage phono que dans leur pré..

Je suis en train d'écouter la version originale de l'histoire de Melody Nelson (Philips 6397 020) et j'en suis baba..
La voix de Gainsbourg, la ligne de basse et les rires de Jane quand il la chatouille (ou plus si affinité) sont incroyables de présence et de matière.
C'est pour moi (donc subjectif) le meilleur ensemble qu'il m'ait été donné d'écouter en terme de naturel et de neutralité.

Vinyle+Lavardin+802= NIRVANA

Très cordialement,

JLV
JLV
 
Messages: 109
Inscription: 01 Mar 2012 20:51
Localisation: Montpellier
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message