Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot], nyga et 22 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Nouveau preamp shindo

Message » 20 Oct 2007 17:22

Le pré est un des maillons les plus fins et difficiles à réussir,

mais chaque constructeur a son parti pris et celui-ci va convenir ou pas,
en fonction des goûts et des attentes et aussi de la réussite ou de l'échec des associations.

:wink:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Oct 2007 17:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Oct 2007 17:57

On est du même avis sur les pré, d'autant qu'il y en a peu et que parmi ceux là, les très bons sont rares.

Mais pour moi plutôt en tant que finalisation, bonification finale, au sens passage du très bon à l'excellent, d'un couple ampli/enceintes bien adapté à son chez soi. :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 20 Oct 2007 18:34

L'enceinte est indéniablement le maillon qu'on entend le plus et celui qui sera en général le plus typé,

la démarche la plus "logique" (s'il peut y en avoir une dans ce milieu de dingues :lol: )
serait d'abord d'écouter pour se rendre compte quelle enceinte plait (en supposant que la démo se fasse avec ce qui devrait la faire marcher au mieux...) et voir ensuite si elle fonctionne dans son local (ce qui est une autre paire de manches souvent hélas)
donc le couplage avec l'ampli est fondamental et on n'a pas tant le choix que ça...

Ensuite, je dirais qu'une bonne source doit d'abord fournir le maximun d'infos et de la manière la plus honnète qui soit.

Enfin, le préamp peut donner la "couleur", rajouter du romantisme ou rester tranchant.

Bon après c'est généralement pas comme ça qu'on fait :lol:

On a toujours des à priori, des coups de coeur, des produits sur les bras etc... :lol:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 20 Oct 2007 19:10

On est pil poil van :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 20 Oct 2007 21:10

Bonsoir,

Je reconnais avoir lu vite et peut etre été un peu rude dans ma réponse :-?

Néanmoins, je considère que les enceintes ne sont pas fondamentales dans le système => Je préfère axer mes efforts sur la source, le préamp et l"ampli (après tout, je suis tombé dans la potion Linn & Naim dès mes 1er pas dans la Hifi).

Je suis vraiment convaincu que mon système, qui me ravie tous les jours avec les Wilson Sophia, marcherait aussi très bien avec des Haeliathus ou des Verity Audio (tant que l'ampli peut suivre, bien sur...).
Le résultat final serait à chaque fois différent selon le charactère de chaque enceintes, mais la Musicalité serait encore présente, j'en suis sur :wink: .

Perso, je vois les enceintes plus comme un "equalizer" aussi lié à l'ampli et surtout à la piece. (mes Wilson ont déjà vu 3 séjours différents en 3 ans... et pour l'un ce n'était pas terrible niveau synergie pièce/enceinte).

Donc effectivement, on ne partage pas tout à fait le meme point de vue :lol: Mais ce n'est pas grave, c'est le principe et ce qui fait avancer un Forum de discussions.

Bonne soirée.
Tchao
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 21 Oct 2007 8:28

laurenta a écrit:Bonsoir,

Je reconnais avoir lu vite et peut etre été un peu rude dans ma réponse :-?




Bonjour,
Oui, un peu vite car parfois on échange pour essayer de comprendre, de réfléchir à plusieurs sans trop nous appesantir sur notre propre système et sans prétendre avoir raison ou tort…

Je reprends, donc, ce que j’écrivais : J'irais pas jusqu'à dire que toutes les électroniques se ressemblent mais disons que toutes les électroniques bien construites vont faire marcher peu ou prou des enceintes et d'ailleurs ce ne sont pas les données techniques qui nous permettent de les différencier entre elles, elles sont toutes assez proches en ce qui concerne les données mesurables...

L’explication de texte est simple, sur ma paire d’enceinte j’ai un ampli qui marche très, très bien, un bloc DIY Tripath, mais je peux écouter un ensemble Linn ou même un Dared à tube sans une trop grande frustration, c'est-à-dire que l’essentiel de l’émotion musicale est là… Bien évidemment je conserve précieusement l’ampli qui me séduit el plus et en même temps je m’interroge, j’ai eu beaucoup de mal à remplacer mes Sonus alors qu’il m’est plus facile d’être content des différents amplificateurs. Je m’aperçois, aussi, que les électroniques ont des données mesurables beaucoup plus proches entre elles que celles des enceintes. En même temps, ces dernières sont sans conteste le maillon d’un système le plus « destructeur » en ce qui concerne le signal de départ ou, dit autrement, l’élément qui a le plus de limites techniques pour reproduire une bande passante de 20 hz à 40 Khz avec des taux de distorsion faible… J’en conclus, donc et peut-être à tort, que l’enceinte est l l’élément le plus limitatif, donc le plus crucial, en terme de reproduction sonore…

En ce qui concerne le préamplificateur, ce maillon suscite aussi bon nombre de questionnement, au départ i était présent uniquement parce que les signaux en provenance des disques vinyles furent faibles, il fallait les amplifier 2 ou 3 fois pour atteindre des niveaux sonores raisonnables et ce même avec des enceintes HR. Surtout que la puissance des amplis était faible. Il arrivait qu’on amplifiait le signal phono une première fois, puis une deuxième fois (2 étages de gains dans des préampli comme mon Luxman Cl32 dans sa partie phono en fonction de la cellule) et on l’amplifie avec ce qu’on pourrait appeler un amplificateur final… Aujourd’hui, avec les sources haut niveau qui nous offrent du 2V en sortie, un préampli ne sert qu’à atténuer le signal, disons que la sensibilité de sortie de nos sources est souvent supérieure à la sensibilité d’entrée de nos amplis donc le préampli ne peut qu’atténuer… Alors, pourquoi un préampli ? Pourquoi ne pas mettre un simple potentiomètre de volume, bref un préampli passif et, au fond, connecter directement nos sources haut niveau à nos amplis ?

C’est ce que je fais avec un passif à transformateur et avec mes phys HP pour un résultat assez exceptionnel en terme de transparence et de détails, disons que je n’hésite pas à penser que sur ces critères il ne fait pas moins qu’un Spectral DMC 20… Par contre un essai sur des Thiels ont montré les limites de ce type d’association, un préampli ajoute quand même du gain avec ce constat étonnant, parfois il est préférable d’ajouter du gain et de l’atténuer que de juste atténuer les 2 V de départ…

Ce qui m’amène à ma pensée forte de départ, tout est affaire d’association…

Cdt
:wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 21 Oct 2007 10:53

Samuel33 a été bluffé par les Avalon Indra et le Shindo Vosne-Romané; je suis certain que plus de 50% de son plaisir venait du préampli. Je serai très curieux qu'il ré-essaye les Indra avec un préampli très très moyen; pas sur qu'il souhaite encore les acheter :o !



J'ai écouté les indras avec d'autres preamp, mais surtout j'ai pu comparer les indras+shindo+VTL avec les wilsons Watt/Puppy8 et les avalons Eidelon diamand associé aux mêmes électroniques : ainsi le comparatif s'est bien fait au niveau des enceintes.

Les indra, d'elle même, déchire.
<i>Invité</i>
 
Messages: 1580
Inscription: 19 Jan 2007 21:20
  • offline

Message » 21 Oct 2007 11:37

laurenta a écrit:
Néanmoins, je considère que les enceintes ne sont pas fondamentales dans le système => Je préfère axer mes efforts sur la source, le préamp et l"ampli (après tout, je suis tombé dans la potion Linn & Naim dès mes 1er pas dans la Hifi).



Ceci expliquant sans doute cela :lol: :mdr: :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 21 Oct 2007 13:02

J'ai envie de dire que dans l'ordre des priorité à accorder à tel ou tel composant, j'ai l'impression que chacun a un peu raison. Pour ce qui me concerne, je vois "amtha" les choses de la manière suivante :

- La lecture est essentielle : ce qui n'est pas ou mal lu ne se retrouvera pas dans la restitution globale. Les autres maillons ne pourront que retrancher, voire corriger, mais jamais reconstituer. Il n'est qu'à voir l'impact déterminent entre lecteurs de CD et platines vinyls de hdg pour s'en convaincre. Considérer ce composant comme primordial parait donc justifié.

- Les enceintes ont entre elles des différences considérables et un impact très important sur la restitution finale ( cf. différences d'écoutes entre des grands acteurs du marché tels que Klipch, Tannoy, apertura, BW, Wilson Audio, Proac ...): c'est indiscutable.
Cela étant, et au delà de la "couleur"ou du "style d'écoute"que procure les enceintes, le couplage avec la salle d'écoute (la grande absence de cette discussion .... et on peut s'en étonner), me parait tout aussi essentielle. En effet, et à partir du momment ou on parle d'enceintes bien née - et il y en a avec des caractéristiques bien différentes - telle enceinte sera jugée terne ou agressive, ou au contraire absolument merveilleuse selon les caractéristiques du local dans laquelle on l'écoute.
Commencer par les enceintes - en prenant soin du couplage avec le local d'écoute (ce qui signifie essai obligatoire dans son environnement), parait donc tout aussi justifié.

- Les amplificatueurs (de qualité) semblent montrer moins de différences, (quoique entre un ATM2 et un Etalon Integral One ... tous les 2 excellents dans leur genre à l'époque...).
En revanche, il peuvent s'avérer qualitativement très différents en fonction des enceintes qu'ils animent. On dira même que la qualité de restitution de l'enceinte sera très dépendante des caractéristiques de l'amplificateur l'enceinte.
Il faut donc ajouter à ce qui est dit ci-dessus que commencer par le couple "ampli/enceintes", dans son local d'écoute, parait également justifié.

- Et le préampli dans tout ça ! C'est vrai que sa qualité a une influence considérable sur la "musicalité" de l'ensemble. Je le vois bien avec l'ATM2, qui a 2 entrées variables, et qui, attaqué directement, donne une restitution d'une exceptionnelle tranparence ... mais presque trop "eau forte" : ça peut passer avec les Proac et des cables doux, mais avec des Tannoy et des cables très transparents ... un peu trop "audiophile", voire fatiguant.
En revanche, avec le Shindo Monbrison (j'ai aussi un AR LS2 ... sympa mais bouchon en comparaison), dont je savais qu'il se mariait remarquablement bien avec l'ATM2, quel apport de matière, de précision de scène sonore, de densité, de justesse de l'attaque à la fin de la note, de richesse de timbres, de couleurs, de contrastes ... et tout ceci en ne perdant rien des détails, mais ceux-ci revenant à leur vraie place, très intégrés. Et au-delà de tout ça, quelle gain en MUSICALITE !!!
Je ré-écoute tout, et souvent les poils dressés et les larmes au bord des yeux (ma chère et tendre parfois au delà ....).
Bref, le choix et surtout la qualité du préampli est déterminant et doit être considéré tant par rapport à son couplage avec l'ampli, que par ce qu'il apporte à tout l'ensemble. Cela dit, avec ce qu'on a dit précédement, ça n'a pas grand sens de commencer par lui.

On s'aperçoit donc qu'on a à considérer des couples "essentiels" :

- Local/enceintes,
- Enceintes/Ampli (les intégrés sautent l'item suivant)
- Ampli/préampli

auxquels s'ajoutent la ou les sources, tout aussi essentielles.

Maintenant, et s'il fallait dire, aussi rationnellement que posssible par quoi commencer, j'indiquerai"très humblement" l'ordre suivant :

- Enceintes dans leur local avec un ampli qui leur va bien.
- Couple ampli/préampli qui magnifie les enceintes dans leur local.
et simultanément,
- La ou les sources de la meilleure qualité possible dans le budget.

Et pour moi, cette notion de priorité est à distinguer le la notion d'importance (du soin voire du buget à y consacrer), ou je mettrai alors en avant plutôt la qualité des sources et du préampli pour leur criticité sur la "musicalité" de l'ensemble.


Et pour corser le tout, on a pas parlé dans tout ça du maillon le plus déterminant, c'est-à-dire NOUS MEME, avec nos goûts, nos histoires, notre psychoaccoustique propre, nos habitudes accoustiques qui peuvent aussi évoluer dans le temps ... mais heureusement, il y a les forums pour qu'on prenne tout notre temps échanger sans fin sur ce qui nous rassemble et toutes nos différences .... :wink:

Bien cordialement,
PE.
pec
 
Messages: 244
Inscription: 11 Avr 2006 22:13
Localisation: Triel sur Seine ( Yvelines)
  • offline

Message » 21 Oct 2007 16:18

pec a écrit:Et pour corser le tout, on a pas parlé dans tout ça du maillon le plus déterminant, c'est-à-dire NOUS MEME, ..........


C'est de loin le maillon le plus difficile à améliorer, quant à le changer ... :lol: :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 21 Oct 2007 16:56

expertdoc a écrit:
pec a écrit:Et pour corser le tout, on a pas parlé dans tout ça du maillon le plus déterminant, c'est-à-dire NOUS MEME, ..........


C'est de loin le maillon le plus difficile à améliorer, quant à le changer ... :lol: :wink:


"Tout est affaire de décor,
changer de lit changer de corps,
à quoi bon puisque c'est encore
moi qui moi-même me trahis..." :wink:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 21 Oct 2007 19:17

van.alstine a écrit:
"Tout est affaire de décor,
changer de lit changer de corps,
à quoi bon puisque c'est encore
moi qui moi-même me trahis..." :wink:


Hummmmmmmmmmmm fin, très fin :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 22 Oct 2007 12:40

samuel33 a écrit:Ougo tu peux nous parler un peu de ton systeme?


Avec plaisir. Que voudrais tu savoir ?

Ugo
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 22 Oct 2007 13:02

ben je connais audio note seulement de réputation, tu pourais m'en parler un peu plus ?

Tu as le pré, l'ampli, les enceintes c'est ça ?

Avec quel matos tu as pu les comparer ?
<i>Invité</i>
 
Messages: 1580
Inscription: 19 Jan 2007 21:20
  • offline

Message » 22 Oct 2007 14:30

samuel33 a écrit:ben je connais audio note seulement de réputation, tu pourais m'en parler un peu plus ?

Tu as le pré, l'ampli, les enceintes c'est ça ?

Avec quel matos tu as pu les comparer ?


Vaste sujet.

Disons en quelques mots qu'Audio Note c'est plutôt la fluidité, les timbres, le médium aigu et le détail à bas niveau.

En électronique cela se traduit par beaucoup de simple étage, de la 300B et pas de contre réaction.
En enceintes, des deux voies avec un 20cm.


Une autre caractéristique de la marque est l'idée suivant laquelle on peut améliorer un appareil à travers les composants utilisés. On retrouve donc souvent un même schéma décliné à travers différentes finitions ou modèles.

Enfin il existe deux Audio Notes.
- Audio Note Japan (Kondo), celle du fondateur le fondateur, génial japonais qui travaillait dans son "garage" et qui fonda la réputation de la marque avec des appareils sans concessions (l'Ongaku a été élu meilleur ampli du monde).
- Audio Note UK, qui produit le gros de la marque et qui est un peu plus classique en terme de démarche (moins extrème).


Pour ma part je n'ai que du UK excepté le pré (j'ai eu la chance de trouver un Japan abordable).



Pour conclure ils vendent leurs appareils beaucoup trop cher et j'ai l'impression qu'ils s'en commencent à s'en rendre compte.
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message