Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Reflexion: quel avenir pour la Hi-FI?

Message » 23 Avr 2006 16:49

Il y a fort à parier pour que les premiers acheteurs de matériels à haute-fidélité aient été à la fois mélomanes et curieux, intéressés par les nouvelles technologies (sans être nécessairement des spécialistes) et le plaisir de passer de bons moments à la maison avec un joli son et de la "belle" musique. La télé n'existait pas ou peu et la radio était en modulation d'amplitude. L'écoute de musique pouvait être un délicieux moment partagé en famille. Et puis, écouter Backhaus sur un disque, c'était mieux, en général, que Marie-Amélie, la fille de la famille, s'essayant sur le Gaveau, Erard ou Bord de la maison, muni de chandeliers (option très élégante qui ne servait à rien puisqu'on mettait rarement les bougies). Ah! j'oubliais la banquette munie d'un astucieux coffre à partitions.

Puis vint la génération de la fin des années 60 et début 70, quand la musique rock est devenue plus sophistiquée et les enregistrements plus soignés. Les Beatles et ce qui a suivi a profité de l'essor de la stéréo et de l'étonnement produit à l'écoute de ce nouveau relief, inconnu jusqu'alors en rock et musique de variété ou musique de genre. La musique rock de cette époque est devenue culte car elle s'est mise à explorer toutes les voies possibles.

Puis tout s'est banalisé. A quelques exceptions près, les évolutions sonores n'ont plus été aussi spectaculaires et le home-cinéma est devenu le spectacle logique et naturel du grand public. Il faut écouter un concert de rock, de variété ou de jazz-rock sur un très gros système de haute qualité avec diffusion d'image pour comprendre qu'on peut s'imaginer facilement au concert live. La plupart du temps et dans les stades, le public entend une grosse sono et voit surtout des écrans.

Et puis, il y a les cérébraux qui ne veulent rien d'autre que du son pour exciter leurs sens. Ils ne sont pas les plus nombreux mais ne l'ont jamais été. En plus, si on divise cette petite population en amateurs de classique, de jazz, de rock, de live, de son mais pas de concert, de concert mais pas de son, de pro stéréo, d'anti multicanal, de promulticanal.... il n'est pas facile de déterminer une tendance claire. Difficile d'être constructeur de nos jours !

Je suis en train d'écouter Radio Classique en ce moment: vraiment c'est une horreur ! C'est fait pour écouter à très bas niveau. Les compresseurs sont odieux.

Comme cette radio existe encore avec ce son de m...., c'est que personne ne s'en plaint et qu'ils ont des auditeurs qui s'en contentent.

Du coup je retourne sur France Musique et je commence à respirer. En faisant cela, suis-je audiophile ou mélomane ?

En attendant, pauvre France !
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20


Retourner vers Amplificateurs Intégrés