Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Reflexion: quel avenir pour la Hi-FI?

Message » 21 Aoû 2005 16:49

Fonderie : Usine PAM (situé justement à Pont à Mousson :wink: ) mondialement connue (tuyau fonte)

Evolution du travail en France : transfert du "manuel" vers de "intellect" (bcp de consultants en France) donc nous gardons le savoir faire.
fred-ql
 
Messages: 3152
Inscription: 12 Juin 2001 2:00
Localisation: Champagne
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Aoû 2005 16:49

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Aoû 2005 17:14

Dans les années 70, je connaissais fort peu de personnes ayant une chaine Hi-Fi, c'était
déjà bien s'ils avaient une télé-couleur ! D'ailleurs on trouvait difficilement (j'habitais Genève)
des magasins qui vendaient de la Hi-fi, et de toute façon c'était hors de prix, donc réservé à des gens friqués ou quelques passionnés qui y mettaient presque toute leur maigre paie (mon frangin par ex.) Années 80 ça va déjà mieux, on peut s'offrir sans trop se ruiner une chaine à éléments séparés style, Pionneer,Technics ou Akai, évidemment y'a mieux, mais bon ça reste toujours meilleur qu'une mini-chaine ou qu'un lecteur Teppaz :roll:

De nos jours y'en a pour tous les gouts et toutes les bourses, et c'est même possible d'avoir une belle installation neuve (style mec friqué des 70) pour un budget raisonnable
Merci les Chinois :mdr:

Toujours est-il que de nos jours, quand tu as de la visite à la maison et qu'on te demande "combien elle t'a coûté ta chaine?" et que tu réponds "bof, dans les 6-7000, non pas francs... Euros!" :oops:
ben les mecs y hallucinent en se demandant si tu vas bien :o "quoi t'as claqué tout ce pognon pour écouter des disques, alors qu'il y a des supers mini-chaines pour 300€" :roll:

Note bien on me faisait déjà les mêmes remarques dans les années 80, sauf que la
c'était encore des francs, alors comment ce sera dans 20 ans ? probablement pareil :wink:

Trencito
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 18:14

non le savoir faire tu le gardes avec la génération qui a travaillée dans la fonderie (qui peut etre représenté par un consultant) après les jeunes n'ont rien à péter de la fonderie (ps j'ai eu à mon actif deux fonderies sous ma responsabilité une de bronze et une de plomb, et je peux te dire que des gens qui maîtrise ces métiers il y en a de moins en moins et ce n'est malheuresement pas dans une école de fonderie qu'on trouve des gens pour prendre le relais)
et pour clore le sujet de la fonderie, sachez que pour mettre en route un chantier (de bronze) aux normes il faut entre 20 et 25 MF actuellement, en chine deux fois moins car ils se foutent des normes, pour rentabiliser un chantier de ce type avec tous les gains de productivité il faut entre 3 et 4 ans, nos critères de rentabilité actuel dans le monde de l'industrie est passé de 5 ans à de plus à de 1 an voir 6 mois (merci les financiers et les actionnaires) , par ce type de raisonnement j'ai fermé un chantier et 100 personnes à la rue. Désolé mais nous perdons des métiers et de plus en plus dans l'industrie lourde.

Quand tout à l'heure je parlais de normalisation, j'aurai du utiliser le terme uniformiser et la hifi s'uniformise.
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 21 Aoû 2005 22:21

Haskil écrit : Le CD est un progrès pharamineux sur le microsillon.... tel qu'il était lu chez 99 % des gens qui avaient une platine microsillon... Et ce du bas au haut de la gamme...

Le CD, a ses débuts, n'était pas un si gros progres que ca sur le LP.
Il etait plus pratique etc... mais n'était pas meilleur dans les faits.
Il a bien sur un plus grand potentiel qui lui a permis, avec le temps et la maturité, d'ateindre la qualité qu'il a aujourd'hui (et dont ont rapidement profité les platines DVD), mais les premieres platines ne sonnaient pas forcement superbement bien... et même si elles le faisaient, les CD de l'époque n'avaient pas la qualité des CD d'auourd'hui...

Et je doute qu'au niveau du haut de gamme, l'apport qualitatif du CD ai été immédiat...
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 22:50

Décidement ! :wink:


Je recommence : chez 99 % des gens qui écoutaient des microsillons dans les conditions dans lesquelles ils étaient lus à l'époque et que j'ai décrites : platines pas réglées, diamant usé, platines surmontant des midi chaines mono bloc (équipés de cellule piezzo), le CD a été tout de suite un progrès colossal !

Tu es trop jeune pour avoir connu sur quoi et comment écoutaient la quasi totalité des gens de la musique chez eux !


Il n'y a que chez le 1 % d'audiophiles ayant des platines hyper bien réglées, rarissimes cas à l'époque, que le CD n'a pas été perçu comme étant meilleur ! Et encore certains l'ont décrêté sans écouter ; plus les années passent et plus ils sont nombreux à prétendre avoir pensé ça au début...

Mais je suis certain évidemment qu'une shure ou une ortofon lisant un excellent microsillon bien pressé, sur une Thorens 125 équipée d'un SME court pour la première, SME long pour la seconde, la première branchée sur un excellent étage phono, la seconde sur un transfo ad hoc ou un excellent étage prépré à l'impédance bien réglée ainsi que la capacité de charge proposaient une écoute plus fine que le premier Philips, le premier Sony ou le premier Hitachi vendu sous je ne sais plus combien de marques !

Mais c'était une proportion infime de la population écoutant de la musique chez elle sur la chaine hifi de l'époque.

Dans ce temps là, du moment que la force d'appui était la bonne, que l'antiskating étaient bien réglé (et encore pas toujours) on considérait que tout était ok !

Combien de fois ai-je dû, chez des amis ou des connaissances, reprendre équilibrage du bras, force d'appui et antiskating ? combien be fois ai-je demandé : y a com bien de temps qu'il n'a pas été changé le diamant ? voire : c'est quoi ce diamant qui ressemble vaguement à un shure ? Car en plus, il y avait des diamants de rechange qui n'étaient pas les modèles originaux mais des modèles adaptables :o

A tel point que shure qui dominait le marché avait du faire des campagnes pour expliquer qu'il fallait prendre des vrais diamants shure certifiés !

L'absence de réglage de la hauteur du bras sur la quasi totalité des platines et l'absence de normalisation sur la hauteur de la cellule faisaient qu'il fallait mettre des cales entre la cellule et le porte cellule, l'absence de montage standard fixe sur la quasi totalité des porte cellules faisait que l'axe de la cellule était réglé à l'oeil. L'absence de de normalisation de la longueur de la cellule faisait que la distance pointe du diamant-axe du bras n'était quasiment jamais respecté !

Il y avait parfois des abaques en papier que l'on posait sur le plateau et avec lesquelles on pouvait régler la distance pointe du diamant-axe du bras... Mais outre le fait qu'elles n'étaient pas données avec toutes les platines, combien de gens s'en servait ?

Seul Schure a eu l'idée de fournir cette abaque en dur (en alu) : d'un coté un trou pour l'axe du plateau à l'autre bout l'empreinte en creux de la cellule...

Tu mettais la cellule dans l'empreinte bien emboitée... et tu pouvais alors serrer la cellule dans le porte pointe... il fallait ensuite régler la hauteur du bras pour qu'il soit horizontal... quand le bras le permettait on pouvait y arriver...

Sinon il fallait avant de serrer la cellule dans le porte coquille : mettre des cales entre la celulle et le porte pointe... sauf quand la cellule était trop haute et là si le bras n'était pas réglable : impossible d'avoir le bon angle d'attaque...

Autre solution : emporter le tout chez un revendeur qui disposait de disques tests et d'un distorsiomètre pour régler le tout : quasi personne chez les pros ne le faisait... quasi personne ne le faisait donc chez les amateurs !

Sauf, peut-être, parmi le fameux 1 % dont je parle...

Sinon partout ailleurs, le CD a été un progrès colossal : tu branches, tu ne règles rien, ça marchait tout de suite à 99 % des possibilités... restaient les cables :mdr: Autre problème dont on ne se souciait guère pour les platines LP : on prenait la platine avec son cable dans le bras et celui qui sortait du socle.

Là encore, peut-être 1 % du 1% s'occupait du cablage interne du bras et de la platine...

Et si les premiers CD n'étaient pas merveilleusement encodés, on ne peut pas dire non plus que la gravure et le pressage des disques en 1983-1984 était d'une qualité mirobolante... y compris dans le domaine de la musique classique...

Les nouveaux pressages audiophiles sont meilleurs que ce que l'on pouvait acheter dans ces années-là : disques gondolés neufs, bulles dans la pâte, disques fin comme tout...

Dans les années 50, 60 et jusqu'au milieu des années 70 ils étaient nettement mieux pressés, étaient plus lourds, pas gondolés neufs...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 22:58

Personnellement, j'ai tendance à penser que la Hifi stéréo a un bel avenir devant elle. D'ailleurs, on voit les grands constructeurs japonais revenir sur ce créneau, dans le haut de gamme (cf. Denon par exemple ou même Marantz qui se paie le luxe de sortir de superbes lecteurs SACD uniquement deux canaux alors même que ce format propose aussi du 5.1 de qualité).

En fait, je pense que le HC, ne pouvant être mis en oeuvre de manière sérieuse dans un environnement domestique "normal" pour la plupart des gens, se cantonnera toujours au marché bas/milieu de gamme dans la très grande majorité des cas, laissant ainsi la place à la Hifi stéréo de qualité (pas forcément beaucoup plus chère d'ailleurs puisqu'on a besoin de moins d'amplis et d'enceintes). Autre raison, l'utilisateur se rendant vite compte qu'il n'a pas le même plaisir à écouter de la musique sur son petit système HC (qu'il utilise quand même à 80% pour ça, parce qu'il ne regarde pas des films toute la journée généralement...) et qui défigure son salon, il recommencera à lorgner du côté de la Hifi stéréo. Enfin, il découvre aussi rapidement que le monde du HC ressemble furieusement à celui de l'informatique, avec des dizaines de formats différents, d'appelations saugrenues et de technologies qui évoluent rapidement, accélérant ainsi d'autant l'obsolescence du matériel. Au moins, l'ampli analogique deux canaux de papa, lui, reste en place et on peut y connecter indiféremment tout ce qui arrive sur le marché tant qu'une sortie stéréo analogique est disponible...

Bref, le petit HC pour "l'entertainment" oui, mais pour le plaisir des esgourdes, la zique à fond les manettes, le riff ou le récital qui lui serre le coeur, le consommateur verra bien vite que "rien de tel que la chaîne Hifi stéréo de papa".

J'écris tout ça en connaissance de cause :) Pour moi le HC avait commencé il y a pas mal d'années avec le bon vieux Dolby ProLogic et les Laserdiscs PAL. Puis, cherchant toujours à améliorer les choses, ce fut le Dolby Digital sur LD NTSC, le DTS, le THX puis le DVD, les processeurs de folie avec système d'égalisation paramétrique et tout le toutim... jusqu'au jour où j'ai décidé de tout vendre (pour les raisons exposées au-dessus entre autres) ! Et depuis, j'ai parfois du mal à me concentrer sur ce que je fais tellement je vis de nouvelles choses à chaque disque, le pied recommence à battre tout seul la mesure au son des morceaux qui s'enchainent et mon salon est redevenu présentable :) Je ne regrette absolument rien, d'autant plus qu'un film en stéréo sur une belle install c'est pas déplaisant du tout.

Pour conclure, et bien oui, la Hifi a de l'avenir parce que personne n'ira jamais s'enfermer dans sa pièce dédiée (seule solution à mon avis qui mérite l'achat de matériel HC haut de gamme) pour écouter de la musique en 12.12 canaux.

A+

Aramys
Aramys
 
Messages: 145
Inscription: 09 Fév 2003 16:12
Localisation: France
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 23:13

Pour conclure, et bien oui, la Hifi a de l'avenir parce que personne n'ira jamais s'enfermer dans sa pièce dédiée (seule solution à mon avis qui mérite l'achat de matériel HC haut de gamme) pour écouter de la musique en 12.12 canaux.


Tu crois que beaucoup de mélomanes s'enferment dans une pièce dédiée pour écouter de la stéréo ?

Je pourrais pas, en tout cas ! Et ne connait personne qui fait ça ! Mais ça doit exister !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 23:52

haskil a écrit:
Pour conclure, et bien oui, la Hifi a de l'avenir parce que personne n'ira jamais s'enfermer dans sa pièce dédiée (seule solution à mon avis qui mérite l'achat de matériel HC haut de gamme) pour écouter de la musique en 12.12 canaux.


Tu crois que beaucoup de mélomanes s'enferment dans une pièce dédiée pour écouter de la stéréo ?

Je pourrais pas, en tout cas ! Et ne connait personne qui fait ça ! Mais ça doit exister !

Alain :wink:


Non justement ! Comme on peut pas installer une install HC "de folie" dans son salon (salle dédiée obligatoire et puis après, je vois pas l'intérêt d'aller s'enfermer dans cette salle pour écouter de la musique...), on en reste a une super install stéréo dont on profite dans son salon.

Aramys
Aramys
 
Messages: 145
Inscription: 09 Fév 2003 16:12
Localisation: France
  • offline

Message » 23 Aoû 2005 14:12

haskil a écrit:Décidement ! :wink:

Là encore, peut-être 1 % du 1% s'occupait du cablage interne du bras et de la platine...

Alain :wink:


Il semblerait qu'aujourd'hui dans cet aspect ça a donc pas mal evolué ! :wink:
Sansui 4ever!
bujugo
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2550
Inscription: 16 Fév 2005 8:11
Localisation: Hauts de Seine
  • offline

Message » 23 Aoû 2005 14:31

dub a écrit:
ACVotre a écrit:Proust n'avait qu'un siècle de décallage pour le poulet :wink:


non, non
on vendait déjà d'immondes cochonneries à cette époque —
Cdlt :wink:


Entendons nous bien, les qualités organoleptiques du Poulet au XIXème siècle devait sensiblement être les mêmes en ville qu'à la campagne. Alain a totalement raison. En revanche, les risques alimentaires étaient, comparativement à aujourd'hui où l'on fait un flan avec l'ESB ("vache folle"), absolument catastrophique jusqu'à la généralisation des chambres froides stabilisées. On oublie de dire que la trés faible consommation alimentaire de viande à cette époque était également due, en dehors du prix au risque sanitaire: manger de la viande non salée n'était pas sans risque!

Aujourd'hui en revanche les poulets sont sanitairement plus sains, et cela s'arrête là. Si vous pouvez (avez les moyens) d'acheter des produits sous label ne vous privez pas.

Amicalement Loïc
:D
lcartau
 
Messages: 4332
Inscription: 26 Oct 2004 17:40
Localisation: Paris Bordeaux !!
  • offline

Message » 23 Aoû 2005 14:33

Enormément ! Il y a 30 ans, on prenait les appareils comme ils venaient et l'on ne passait pas de temps à essayer des cables ou à en changer : on ne savait même pas ça possible et aucune revue de hifi n'en parlait.

Quant au réglage des platines : droit dans la coquille la cellule, force d'appui, anti-skating et basta !

Une infime minorité, mais alors infime, allait plus loin.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 23 Aoû 2005 14:36

Personnellement pour moi l'évolution de la hifi va être la source. Pas de mystère, une bonne amplification reste couteuse et complexe à fabriquer, pour le numérique nous verrons bien comment la perception du phénomène va évoluer. Pour les HP les progrés sont flagrants, mais ce qui me secoue le plus est de voir qu'une source numérique de qualité de THDG prend bien régulièrement la raclée face à un PC ultrasilencieux équipé d'une carte son de compet pour un coût bien moindre... Personnellement mes interrogations personnelles tiennent plus sur le rôle que tiendra la préamplification dans tout ça... Un préampli exceptionnel a-t-il toujours sa place entre un PC et un bloc de puissance? Nous verrons bien.

Enfin je me pose plus des questions sur la Hifi que sur le marché de la Hifi...

Amicalement Loïc :D
lcartau
 
Messages: 4332
Inscription: 26 Oct 2004 17:40
Localisation: Paris Bordeaux !!
  • offline

Message » 23 Aoû 2005 14:38

haskil a écrit:
Pour conclure, et bien oui, la Hifi a de l'avenir parce que personne n'ira jamais s'enfermer dans sa pièce dédiée (seule solution à mon avis qui mérite l'achat de matériel HC haut de gamme) pour écouter de la musique en 12.12 canaux.


Tu crois que beaucoup de mélomanes s'enferment dans une pièce dédiée pour écouter de la stéréo ?

Je pourrais pas, en tout cas ! Et ne connait personne qui fait ça ! Mais ça doit exister !

Alain :wink:


Ben elle sert aussi de bibliothèque mais c'est ce que je fais :o ... Je ne crois pas être le seul dans ce cas. Dès que tu vis avec une autre personne, des enfants c'est assez logique.

Amicalement Loïc :D
lcartau
 
Messages: 4332
Inscription: 26 Oct 2004 17:40
Localisation: Paris Bordeaux !!
  • offline

Message » 23 Aoû 2005 15:30

lcartau a écrit:Tu crois que beaucoup de mélomanes s'enferment dans une pièce dédiée pour écouter de la stéréo ?

Alain :wink:


Ben elle sert aussi de bibliothèque mais c'est ce que je fais :o ...

Amicalement Loïc :D[/quote]

C'est ce que je fais aussi (sauf quand je vais au concert!):
mais c'est pas sûr que je sois mélomane! :mdr:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28990
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 24 Aoû 2005 9:43

Quel tableau sombre vous décrivez là :(

Moi je pense que la hifi à encore de très beau jour devant elle. Ce qui est certain c'est que la plupart du matériel qui était considéré comme HDG en 80, si il est comparé à un moyen de gamme actuel,il n'y a pas photo, l'actuel est meilleur.

Quand à la relève des jeunes dans le monde de la hifi, haro sur le mp3 et interet, je pense que c'est un faux débat. En effet dans ma jeunesse ( j'ai 37 ans) combien étions nous a faire des enregistrement à la radio (on était tout fier en FM stéréo :mdr: ), je suis sur que la manière actuel pour les jeunes de découvrir la musique en mp3 est bien supérieur à ce que nous faisions avec nos casettes pleines de dobly b c y z , métal et autre "saturomètre", sauf que nous on avait des belles aiguilles qui bougeaient (c'était joli :lol:)

Plus ils connaitront de musique plus l'envie de l'écouter avec qualité viendra, évidemment comme toujours seul une frange des auditeurs prendra suffisament de plaisir dans la qualité pour y investir des sommes conséquentes.

La distinction HC/HIFI deviendra de plus en plus ténue, évidemment les prix en HIFI s'en resentiront 5 canaux de qualité identique, c'est pas le même prix que 2. L'avenement du multicanal de haute qualité comme le sacd et le DVD-AUDIO en sont le parfait exemple.
A mon avis une partie des gens qui ont accédé à la folie du HC, mettrons le doigt dans l'engrenage de la recherche qualitative, il y en a focément qui débuteront HC bas de gamme et finiront HDG HIFI.

Quand à l'avenement du CD, pour les plus jeunes, vous imaginez même pas comme ça à changer la vie, forcément en vinyl on écoutait les même album sans fin, et il n'était pas rare de rincer un album en moins de 6 mois (quand il fallait tout ça). Sans compter les albums qui gondolait. Il vrai que quelque production en vinyl étaient incroyable, mais le commercial ayant déjà fait son oeuvre, il était fréquent d'avoir des disques d'une qualité plus que moyenne. Donc oui dans la MAJORITE des cas le cd à apporté un GROS plus en qualité sonore.

Je me rappel l'achat de mon premier lecteur cd, ça devait être en 88, j'étais encore étudiant, branché sur une mini-intégré Hitachi et mon premier cd acheté pour tester le tout je me rappel l'album "stay on these roads" du group A-HA. Mon cousin me rendant visite, déjà bien équipé en HI-FI pour l'époque (ampli yam, lecteur bande révox et tout le toutim, mais pas de lecteur cd), il était sur le cul, il disait incroyable c'est la révolution.

Ce qui est le plus marrant, c'est que depuis, je peux comparer cet enregistrement sur cd d'époque à ce qu'on fait maitenant, les meilleurs cd actuel ont une qualité d'enregistement à des années lumières de cet album qui était pourtant excellent pour l'époque.

Je pense que la hifi c'est loind d'être fini, ça sera juste différent, mais du matériel onéreux restera toujours pour une frange réduite de la population, qui en tire suffisament de plaisir pour investir, et à un budget suffisant, car avec 3 enfants en 1200 € de salaire je vois mal comment il pourrait se constituer une chaine a 3000 €.

Une dernière chose aussi , qui n'a pas été abordée dans le sujet, combien de gens on l'ouïe suffisament fine pour entendre la différence entre du matériel de qualité correct et de la vraie hifi. En effet pour le moment mon petit tic, c'est de faire écouter des testones aux gens qui viennent chez moi, combien d'oreille s'arrete à 16500 / 17000 hz vous seriez étonné.

Bon bien sur ces fréquences ne sont pas celles contenant le plus d'informations musicale, mais si il y a déjà de forte différence sur la sensibilité aux fréquences, qu'en est t'il de la finesse du message musicale, il fort à parier qu'une frange non négligeable de la population n'est apte physiquement à entendre certaine nuance/coloration de son, même avec une éducation de l'oreille. J'ai fait 5 ans d'académie de musique étant jeunes, je peux dire qu'aux cours de solfège il y avait des gens qui avait toute les peines du monde à reconnaitre une note simple.

Combien de fois, lors d'émission de variété je signale à mon épouse, mais écoute il ou elle chante faux où tiens le musiciens a fait une fausse note. Comment voulez vous que ces personnes fassent la différence entre un matériel Bas de gamme/milleux de gamme/haut de gamme a part par le look et les roros à alligner ?

Je pense donc que la Vraie HiFi restera cantonnée aux gens qui ont les capacité auditives et financières, comme c'était déjà le cas auparavant. Rien ne se perd, Rien ne se crée tout se transforme .
Paradis
 
Messages: 2711
Inscription: 03 Mar 2004 10:16
Localisation: Soignies (Belgique)Près d'un champ de Frites.
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés