Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Le point actuel sur les AOP HiFi

Message » 12 Sep 2010 11:31

Bonjour Adrouski,
Le 4558 est un dérivé du µa741. C'est un très vieux clou que l'on utilise plus. Au début des années 70 les AOP abordables n'étaient pas très nombreux et il fallait faire avec. En pro, des montages additionnels permettaient l'extension de leurs limites.
Amha, le résultat de leur échange pour des LM4562 sur ta platine n'est pas un leurre et tes sensations ne relèvent pas de l'auto satisfaction.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 5052
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Annonce

Message par Google » 12 Sep 2010 11:31

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Sep 2010 13:01

changer un aop seul n'a aucun interet , les performances de chaque aop sont aussi liés aux composants les plus proche dans le montage de ceux-ci (sommateur etc...)

dés lors ne pas optimisé les rés et condos rend les résultats aléatoires voire chanceux :roll:
fostexman
 
Messages: 975
Inscription: 07 Fév 2008 18:30
Localisation: 26 drome
  • offline

Message » 12 Sep 2010 13:35

fostexman a écrit:changer un aop seul n'a aucun interet , les performances de chaque aop sont aussi liés aux composants les plus proche dans le montage de ceux-ci (sommateur etc...)

dés lors ne pas optimisé les rés et condos rend les résultats aléatoires voire chanceux :roll:


Certes, mais JCB le rappelait lui-même en tête de post, et à vue de nez, je n'y connais rien, mais le monsieur inspire confiance, au même titre que Catsiano. Quelles que soient mes écoutes - certes pas très nombreuses - , j'ai toujours trouvé que les différences entre electroniques étaient ténues, par ailleurs je ne peux pas m'empêcher de me marrer qd qq'un prétend corriger le côté "montant" ou "descendant" de telle ou telle electronique par un changt de cables. Bref, pour moi c'est la partie ampli/enceintes/pièces qui fait le rendu avant tout. Or la différence m'a sauté au nez....
Y a pas un peu trop de fumeurs de moquette par ici ?
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 14839
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
  • offline

Message » 12 Sep 2010 14:43

Bonjour,

Fostexman, Androuski,
Je suis convaincu par celà. Rien d'une conviction personnelle, mais par pure expérience. La facilité de se procurer un simulateur (LTspice, MC9) confirme le rapprochement , (autrefois longuet à mettre en oeuvre, avec les caractéristiques et courbes accompagnatrices)
La connaissance d'un aop vrai et non pas son modèle idéal permettent de discerner le vrai du faux. En dehors des vieux nanards qui ont participé à l'évolution de l'ampli opérationnel, il est de plus en plus difficile d'apprécier les différences entre eux, sans une simulation préalable. Il existe pourtant une avancée technologique réelle et, a l'inverse de ce que j'ai pu faire cette dernière semaine ( Un peu blazé par des avancés qui ne s'entendent pas), il me semble, a nouveau important de rester vigilant. Les LT1363 (mono), LT1364(bi) et LT1365 (quad) appartiennent à cette catégorie. Je remodélise actuellement tous les montages basés sur le NE553x au profit de ces circuits totalement symétriques. Je ne borne pas à les substituer (1° étape de l'analyse), mais à les optjmiser. Je vous ferais part des résultats.
En résumé, il n'y a pas à mon gout , de vérité incontournable, mais il faut absolument se préserver des modes et fantasmes de chacun, d'autant que la subjectivité n'est jamais issue d'un modèle type d'écoute dans un local référencé et par des types du même age ayant une vaste et homogène culture.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 5052
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 12 Sep 2010 19:52

fostexman a écrit:changer un aop seul n'a aucun interet , les performances de chaque aop sont aussi liés aux composants les plus proche dans le montage de ceux-ci (sommateur etc...)

dés lors ne pas optimisé les rés et condos rend les résultats aléatoires voire chanceux :roll:




c'est un peut ce que je disais ici:

aldo a écrit:c'est bête que je connaisse pas trop les aop car on pourrais adapté les composants qui les entoure(R et C) par des valeurs qui leur sont plus adapté peut etre.
Aldo


sur ce coup là je suis chanceux mais c'est dommage que je ne puisse pas savoir si je els exploite au maximum car les composants autour eux n'ont pas bougé de valeur :(
mais c'est déjà bien comme ça
Aldo
HP AudioTechnology/fountek/Eton, préampli UGS & ampli UPower Flatlabs, cables MOGAMI, Dac Pass D1(en cours), Velodyne DD15, procceseur HC TAG McLaren AV32R bp-192, PCHC, projecteur hitachi TX200.
aldo
 
Messages: 24546
Inscription: 25 Déc 2001 2:00
Localisation: Landes dans le 4 zero!

Message » 12 Sep 2010 20:31

J-C.B a écrit:Bonjour,

Fostexman, Androuski,
Je suis convaincu par celà. Rien d'une conviction personnelle, mais par pure expérience. La facilité de se procurer un simulateur (LTspice, MC9) confirme le rapprochement , (autrefois longuet à mettre en oeuvre, avec les caractéristiques et courbes accompagnatrices)
La connaissance d'un aop vrai et non pas son modèle idéal permettent de discerner le vrai du faux. En dehors des vieux nanards qui ont participé à l'évolution de l'ampli opérationnel, il est de plus en plus difficile d'apprécier les différences entre eux, sans une simulation préalable. Il existe pourtant une avancée technologique réelle et, a l'inverse de ce que j'ai pu faire cette dernière semaine ( Un peu blazé par des avancés qui ne s'entendent pas), il me semble, a nouveau important de rester vigilant. Les LT1363 (mono), LT1364(bi) et LT1365 (quad) appartiennent à cette catégorie. Je remodélise actuellement tous les montages basés sur le NE553x au profit de ces circuits totalement symétriques. Je ne borne pas à les substituer (1° étape de l'analyse), mais à les optjmiser. Je vous ferais part des résultats.
En résumé, il n'y a pas à mon gout , de vérité incontournable, mais il faut absolument se préserver des modes et fantasmes de chacun, d'autant que la subjectivité n'est jamais issue d'un modèle type d'écoute dans un local référencé et par des types du même age ayant une vaste et homogène culture.
Cordialement


En electronique je n'ai que le fer à souder et les oreilles, hélas :wink:
Y a pas un peu trop de fumeurs de moquette par ici ?
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 14839
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
  • offline

Message » 12 Sep 2010 22:42

Bonsoir Androuski,
En electronique je n'ai que le fer à souder et les oreilles, hélas :wink:

J'ai cru comprendre que tu as la curiosité, l'intelligence et la volonté de comprendre. En fait tu as l'essentiel.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 5052
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 12 Sep 2010 23:03

Merci pour les compliments mais les limites du bagage scientifique sont peu repoussables... sur le bricolage d'enceinte ça va, mais en electronique ça tend vraiment vers 0.
Pas grave, je prends plaisir à lire et suivre certains projets, dont le projet zippy, sur lequel je ne suis pas intervenu mais qui est impressionnant :wink:
Y a pas un peu trop de fumeurs de moquette par ici ?
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 14839
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
  • offline

Message » 13 Sep 2010 0:02

Pour ma part il me semble avoir entendu il y'a quelques années des différences en utilisant les AOP en "puissance" (ampli casque), j'imagine que ce genre de torture peut mettre en evidence plus facilement les différences en courant de sortie ou distortion thermique ?
J'avais a disposition 3/4 modèles, faudrait que je retrouve mes notes, mais les différences étaient tenues, si ca tombe y'avait aucune difference...
En plus on se fait facilement influencer, il suffit de lire "ultra high speed" et on a l'impression que l'aigu file plus haut :mdr:

Depuis je me suis rendu compte que le principal c'etait les enceintes et la pièce, je suis convaincu qu'utilisés de manière nominale il n'y a pas de différence entre les bons AOP.
palm
Administrateur Forum HC & HiFi
Administrateur Forum HC & HiFi
 
Messages: 5731
Inscription: 30 Nov 2003 1:34
Localisation: Nord
  • offline

Message » 16 Sep 2010 20:13

Intéressant de faire un post sur les AOP. Il y en a sur les sites Anglophones comme Head-fi qui en font des pages passionnantes. J'ai pour ma part fais pas mal d'essais, que ce soit en AOP intégrés ou discrets. On peut trouver une différence très importante suivant le type d'AOP utilisé et le montage dans lequel il se monte. J'en ai un peu parlé dans le post sur le tweak du DAC Matrix. Bien sûr il faut que le reste du matériel soit suffisamment transparent pour que les effets soient audibles.
C’est vrais que suivant le montage, donc la polarisation de l’AOP, des AOP à entrée FET se comportent différemment que des AOP à entrée bipolaire à cause de la grosse différence d’impédance. Il est important donc lorsque l’on change un AOP, que l'on conserve le même type. Il y a aussi des risques d’oscillation.
Single end, la voie royale de l'amplification
Gott
 
Messages: 599
Inscription: 09 Oct 2006 13:34
Localisation: 76
  • offline

Message » 16 Sep 2010 22:08

Bonsoir Palm,
Depuis je me suis rendu compte que le principal c'etait les enceintes et la pièce, je suis convaincu qu'utilisés de manière nominale il n'y a pas de différence entre les bons AOP.
.
Il y en a peu, en effet.
Utilisant l'asservissement des enceintes, qui ont l'avantage d'être, vis à vis du mouvement, plus linéaires que les autres, et par voie de conséquence ont un taux de distorsion plus réduit, j'ai constaté que l'emploi d'AOP lambda n'affectait pas vraiment l'écoute.
La source sonore étant un réel générateur de pression affecte normalement les défauts du local. Ils deviennent nettement plus prévisibles donc calculables. Cela est du au fait que seul le vecteur pression rentre en ligne de compte.
Propos obscurs pour ceux qui n'entrevoient pas qu'une enceinte traditionnelle passe, par registre , par des phases génératrices de déplacement, de vitesse et enfin de pression .
Ce sont souvent ces modes successifs de fonctionnement des sources qui font que l'adaptation à un local est incompréhensible. D'autant que cela est valable pour chacune des voies de l'enceinte et que les modes de fonctionnement de chacun des HP ne sont généralement pas synchrones.
En résumé, je colle totalement à te remarque, qu'il vaut mieux s'inquiéter de la qualité de la source puis du local, avant de s'appesantir sur les qualités fines des AOP. D'une manière générale l'électronique est "très" beaucoup plus performante que les transducteurs et leur association.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 5052
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 17 Sep 2010 7:59

Il y a en effet beaucoup de choses qui rentrent en compte dans la restitution du son, l'acoustique étant une chose très importante mais ce topic étant consacré aux AOP, je maintiens après beaucoup d'essais et de lecture comme: http://www.head-fi.org/forum/thread/397 ... pa-sun-v-2 et il y en a d'autres...
La source comme mentionné est très importante puisque c'est le point de départ et a besoin de bons AOP en convertisseur I/U et buffer de ligne.
Les AOP avaient tendance à écraser le son, mais depuis quelques années les constructeurs ont beaucoup travaillés et des AOP dédiés au son sont apparus avec beaucoup de succès. Sans parler des AOP en composants discrets qui à mon avis surpassent tout...
Single end, la voie royale de l'amplification
Gott
 
Messages: 599
Inscription: 09 Oct 2006 13:34
Localisation: 76
  • offline

Message » 17 Sep 2010 9:06

Bonjour Gott
Les AOP avaient tendance à écraser le son,

Cela était du à une mauvaise utilisation des AOP. La grande évolution se trouve dans l'amélioration du bruit.

mais depuis quelques années les constructeurs ont beaucoup travaillés et des AOP dédiés au son sont apparus avec beaucoup de succès.

En dehors de celle précitée, l'une des innovations réside dans la structure totalement symétrique de certains AOP.

Sans parler des AOP en composants discrets qui à mon avis surpassent tout...

Pas d'accord du tout. Il s'agit amha d'un énorme leurre.

Pour juger d'un AOP placé en cours de chaine, il serait bon de définir tous les maillons de la chaine, et surtout avoir des sources (CD) enceintes et locaux irréprochables. Les conditions de remplacement sont rarement éditées par les auteurs de tels substitutions. Que l'implant de cet aop soit fait en jugeant préalablement de la qualité du circuit dans lequel se situe l'ancien et ce que cet environnement représente pour le nouveau. Car rien n'empêche d'exclure que ce nouvel AOP se trouve placé dans un environnement inadapté, qui va donner au signal une couleur flatteuse.
L'un des problèmes est de considérer un aop comme idéal, un truc à tout faire dans n'importe quelle condition. Comme le disait Robert, ces petites bêtes la sont capricieuses.
J-C.B
 
Messages: 5052
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 17 Sep 2010 9:48

J-C.B a écrit:
Sans parler des AOP en composants discrets qui à mon avis surpassent tout...

Pas d'accord du tout. Il s'agit amha d'un énorme leurre.

+1 JCB

Je sais plus où se trouve le test des AOP Burson qui montre qu'en terme d'AOP, c'est pas terrible du tout et pas en terme subjectif (auquel cas chacun a un avis différent), mais à la mesure (offset, bande passant, distorsion harmonique et d'intermodulation, slew rate). Moins bon qu'un "vulgaire" 741...
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3023
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 17 Sep 2010 10:06

Bonjour Nexus.6
Ravi que tu ne sois pas tombé dans ce panneau, qui ne représente, à mon gout, qu'un marché de dupes très lucratif.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 5052
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie


Retourner vers Amplis et Préamplis