Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: bub37, JAVA Alive et 18 invités

Toutes les enceintes HiFi

fabrication d'enceintes

Message » 28 Avr 2003 9:22

Devine! :lol: :lol:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10078
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Annonce

Message par Google » 28 Avr 2003 9:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

fabrication enceintes

Message » 28 Avr 2003 12:35

salut a tous
bon je m'explique, je possède des cabasses doris et je cherche a avoir
mieux a tout niveau mais aime la sonoritée ,définition cabasse.
niveau ébénisterie ca va je bricole pas mal, mais pour la mise au poing
et le filtre hai hai
merci a tous
bidoululu
 
Messages: 17
Inscription: 11 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 28 Avr 2003 12:37

Je te conseille vivement d'aller faire un tour sur le forum Travail de groupe - DIY (Do it Yourself). Tu auras sans doute plus d'interlocuteurs capablent de te répondre.

http://www.homecinema-fr.com/forum/viewforum.php?f=1
Pacaya
 
Messages: 1883
Inscription: 30 Déc 2001 2:00
Localisation: Paris

Message » 28 Avr 2003 14:02

Code: Tout sélectionner
http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29698708
Tu pourrais donner un nom different aux topics que tu crées !!!

Bon, ca n'a plus enormement de sens, comme l'a dit Burndav ;)
Dernière édition par guest le 28 Avr 2003 15:15, édité 1 fois.
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 28 Avr 2003 14:04

GBo a écrit:En plus vous travaillez le week-end et sans être payés!


Ma paie en DIY c'est l'écoute de mes CD et de mes film avec un son qui me convient :)

Concernant LA réponse qui te convient, je vois pas... peut être celle de Francois mais peux-tu expliquer pourquoi ?

Matt
msevestre
 
Messages: 2963
Inscription: 09 Mar 2002 2:00
Localisation: Toulouse (31)
  • offline

Message » 28 Avr 2003 14:47

Note : J'ai mergé les deux sujets de Bidoululu, parce qu'ils n'en sont qu'un seul (ils ont le même nom).
Ca rend très amusants les messages de François H et Loloboy :D

Sinon, je réitère le conseil de Pacaya : forum DIY ...

Burndav' (rassembleur)
Burndav
 
Messages: 3390
Inscription: 25 Avr 2001 2:00
Localisation: Jamais très loin
  • offline

Message » 28 Avr 2003 23:12

François H. a écrit:Ben non, je ne vois pas.... :(


Ben... les miennes. Ce n'est pas pour rien qu'elles sont chez moi.

Pour être honnête, un organiste m'a fait les honneur de ce Silbermann après que j'ai acheté les Iroises. C'est alors qu'il m'a prêté quelques-uns de ses disques sur lesquelles cet instrument superbe tient la vedette, dans des prises de son d'esthétique variable, y compris un enregistrement stéréophonique historique de 1958 qui te met les tuyeaux devant le nez ou presque!

Depuis, je me suis souvent servi de deux de ces disques qu'il m'avait prêtés (en prêt de longue durée :oops: ) pour juger des timbres d'une chaîne.

C'est un test qui s'avère redoutable. Difficile de croire, avant de l'entendre, que des enceintes (des chaînes) parfois hors de prix arrivent à tuer un instrument qui est pourtant si vivant, si pétillant, si éclatant dans la réalité!

Tout tient dans l'aigu. Cet orgue est en court-circuit acoustique, ce qui abaisse le niveau des registres de la pédale de grave. Il apparaît, très lumineux, d'une sonorité enjouée où se mêle le bruit du sifflement de l'air dans la bouche des tuyeaux, toute chose qui le fait "cracher" d'une façon singulière, un peu geignarde.

Je ne peux que conseiller aux Alsaciens d'aller écouter un concert donné sur cet instrument (il s'en donne de beaux à l'abbatiale d'Ebersmunter) ou un autre orgue d'ailleurs. On trouve dans les bacs des Fnacs une section "orgues d'Alsace" en général, où repose une véritable anthologie de nos instruments (Attention toutefois aux prises de son rapprochées qui font sonner les orgues d'une façon différente de ce que l'on entend sous la nef.). Si l'on est familié des messes dominicales dans un édifice religieux qui abritent un de ses orgues historiques, on sera évidemment favorisé pour confronter ce que l'on entend tous les dimanches à ce que vous propose une chaîne qui se dit hi-fi! Ce n'est pas mon cas. J'ai renoncé à toute idée de transcendance depuis trop longtemps pour en jouir encore des avantages.

Passer de la réalité au disque joué sur une chaîne remet les choses en place sur quelques idées qui circulent actuellement dans la presse audiophile, du style: "les enceintes actuelles ont un équilibre montant , ou un haut du spectre favorisé, qui privilégie la définition au détriment de la matière sonore". En fait d'équilibre montant, je trouve personnellement, à la lumière de ce test, que les enceintes sont terriblement déficientes dans l'aigu. Je parle d'un orgue, donc d'une large bande passante, avec des fondamentales et des harmoniques qui filent haut, dans le domaine où travaillent les tweeters. Je ne parle pas de l'aigu d'un violon ni même d'une flûte.

Soit les timbres sont assez réussis, suffisament pour donner le change, mais pas pour être véritablement conformes à la réalité, mais alors l'aigu manque de niveau pour être reproduit de façon équilibré avec le reste de la réponse de l'instrument, à bas comme à haut niveau. Soit se sont à la fois le niveau et les timbres qui sont dénaturés. Il y a là quelque chose que je ne comprends pas, car l'aigu ne devrait pas être bien difficile à reproduire, comparativement au grave.

Et pourtant, mes oreilles, qui sont miennes, avec pour interprète mon objectivité mais aussi ma subjectivité, et qui sont sujettes à l'erreur, me disent que les enceintes que j'ai testées sont souvent trop douces, trop soyeuses, trop lisses, trop éteintes, trop pastelles, ternes. Comme si elles avaient peur du frémissement de la vie.

Ces enceintes, se sont les Cabasse Iroise II (+full Cairn), les Klipsch La Scala, les Proac Future Point Five, les Atlantis Acoustique Seolane (Ces trois +Rega ou Vecteur en source et Audiomat), les Rega Ela (+Rega), les Bowers and Wilkins Nautilus 802 (la totale Classé Audio + Mark Levinson).

Rega à part, le prix moyen de ces chaînes doit tourner autour de 6000/7000 euros (je ne compte pas les accessoires...)

De toutes, l'ensemble Rega était le plus convaincant, avec les Iroise II et les Nautilus 802 et, dans une moindre mesure, les Seolane... Je parle de convaincre, pas réussir.

Rega (petite pièce) était hors course sur quelques autres critères, et je ne suis pas sûr qu'à plus haut niveau, j'aurais entendu les mêmes qualités de timbres.

Les Iroise II s'en sortaient tout juste, mais il y avait quelque chose d'introverti, de poli dans la restitution qui ne collait absolument pas avec le vrai Silbermann. Cairn peut-être?

Les Seolanes, elles arrivaient à quelque chose. Notamment à faire un grave qui ne pousse pas plus que ce qu'il faut, ce qui n'est déjà pas si mal.

Les Proac, c'est l'inverse: elles rajoutent un poil de niveau dans le grave, ce qui n'a pas lieu d'être, et sont trop confortables, trop mates. Elles cherchent à être trop raffinées, trop distinguées dans leur coloris. Elle ne savent pas devenir vulgaires lorsqu'il le faut.

Les Scala, c'était une catastrophe, à tout point de vue. Instrument déstructuré, timbres méconnaissables, bande passante tronquée. Mais peut-être me dira-t-on que 5 mètres de recul, ce n'était pas assez pour les apprécier à leur juste valeur.

Mon plus grand désappointement est venu des Nautilus 802. Je ne pouvais qu'en attendre beaucoup. Elles ne m'en on pas donné assez. Pourtant, il y avait au moins 40000 euros derrière, si je ne me trompe pas. C'est pour cela que je me permets de dire qu'elles ne m'en ont pas donné assez, même si je ne peux décemment laisser croire qu'elles se trompaient. Oh non! Ne comprenez pas ce que je ne veux pas écrire: ces appareils sont stupéfiants à plus d'un titre, en particulier sur le relief qu'elles apportent à la musique. A condition, toutefois, de se placer en bonne position, mais c'est notre lot commun à tous. Mais si je ne dirais pas qu'elle se sont trompé dans les conditions où je les ai écoutées: je dirais qu'elles se sont fourvoyé quelque part. Là où se trouve la limite entre l'évocation et l'incarnation.

Diantre? Pourquoi ai-je écrit tout cela? Sans doute encore ma fierté de propriétaire... J'ai sans doute encore perdu une occasion d'employer mon clavier à un autre usage.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10078
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 29 Avr 2003 13:52

François H. a écrit:Ben, si ton fameux disque-test est si exceptionnel, passe à l'occasion l'écouter chez moi.... :wink:


Ces disques n'ont rien d'exceptionnel. Ils me donnent juste la chance de pouvoir confronter une réalité à sa reproduction, les prises de son, par ailleurs bonnes, ayant des approches suffisament différentes pour permettre de varier les points de vue: écoute depuis les bancs près du choeur ou depuis les tribunes latérales.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10078
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 29 Avr 2003 21:13

Hé chez moi, t'as trouvé que ça manquait d'aigu chez moi?????


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:


Maverick :wink:
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 29 Avr 2003 22:07

Maverick a écrit:Hé chez moi, t'as trouvé que ça manquait d'aigu chez moi?????


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:


Maverick :wink:


Si tu veux me faire dire que tes Icelades vont bien dans ta pièce, tu ne réussiras pas! :lol:

Chez toi?

L'équilibre tonal me parraissait globalement devoir être très bon. Il faudrait juger ta chaîne dans une pièce en rapport avec ses qualités, que l'on ne fait que soupçonner, en raison de l'exiguïté de l'espace.

Cela dit, malgré l'hostilité de l'environnement, elle se débrouille.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10078
Inscription: 31 Mar 2002 2:00


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message