Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comparo d'enceintes chez Igor Kirkwood: NS-1000x/Baltic II

Message » 23 Juil 2010 19:42

Un paramétrique 4 bandes c'est encore mieux en effet.... (le sony Esprit ES 900 en effet, j'en ai encore un qui doit traîner quelque part....), mais déjà une simili baxendal avec les articulation décalées par rapport au 1 kHz.... mais là on s'éloigne un peu du sujet du topic.. :-?
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Annonce

Message par Google » 23 Juil 2010 19:42

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Juil 2010 10:16

TMS a écrit:c'est malheureusement le résultat du paradigme "fil droit avec du gain" au nom duquel on a aussi bannit les correcteurs de tonalités (qui de plus modifient la phase...quelle horreur)



Enfin.... l'inventeur de ce concept, Peter Walker, le boss de Quad... a toujours muni ses préamplificateurs de correcteurs grave et aigus particulièrement sophistiqués pour l'époque, car ils permettaient à l'utilisateur de choisir entre plusieurs fréquences charnières. Le choix fait, la courbe basculait sous se point charnière, vers le haut, vers le bas... (au dessus dans l'aigu) mais laissait le plateau du médium non corrigé...

Disons que Peter Walker a été très mal compris par une "industrie" :lol: audiophile faite de petites marques animées par un purisme :lol: dont on sait qu'il est mortifère : le purisme étant la "science des imbéciles" (anonyme du XXe siècle 8) )
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Juil 2010 10:46

Je n'en pense pas moins : l'idée du "fil droit avec du gain" était de démontrer la fidélité de ce qui sortait des amplificateurs de puissance Quad à ce qu'on leur demandait de reproduire, nullement de prôner l'idée qu'il ne fallait jamais et en aucune circonstance modifier le signal par voie électronique ; l'existence des préamplificateurs Quad, munis de correcteurs, démontre à elle seule que la firme de P. Walker ne défendait pas le concept d'une prétendue "pureté" du signal.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 24 Juil 2010 10:51

haskil a écrit:
TMS a écrit:c'est malheureusement le résultat du paradigme "fil droit avec du gain" au nom duquel on a aussi bannit les correcteurs de tonalités (qui de plus modifient la phase...quelle horreur)



Enfin.... l'inventeur de ce concept, Peter Walker, le boss de Quad... a toujours muni ses préamplificateurs de correcteurs grave et aigus particulièrement sophistiqués pour l'époque, car ils permettaient à l'utilisateur de choisir entre plusieurs fréquences charnières. Le choix fait, la courbe basculait sous se point charnière, vers le haut, vers le bas... (au dessus dans l'aigu) mais laissait le plateau du médium non corrigé...

Disons que Peter Walker a été très mal compris par une "industrie" :lol: audiophile faite de petites marques animées par un purisme :lol: dont on sait qu'il est mortifère : le purisme étant la "science des imbéciles" (anonyme du XXe siècle 8) )


on est d'accord...
Dernière édition par TMS le 24 Juil 2010 10:55, édité 1 fois.
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 24 Juil 2010 10:53

+1
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 24 Juil 2010 11:13

[quote="haskil"][quote="TMS"]c'est malheureusement le résultat du paradigme "fil droit avec du gain" au nom duquel on a aussi bannit les correcteurs de tonalités (qui de plus modifient la phase...quelle horreur)[/quote]


Enfin.... l'inventeur de ce concept, Peter Walker, le boss de Quad... a toujours muni ses préamplificateurs de correcteurs grave et aigus particulièrement sophistiqués pour l'époque, car ils permettaient à l'utilisateur de choisir entre plusieurs fréquences charnières. Le choix fait, la courbe basculait sous se point charnière, vers le haut, vers le bas... (au dessus dans l'aigu) mais laissait le plateau du médium non corrigé...

Disons que Peter Walker a été très mal compris par une "industrie" :lol: audiophile faite de petites marques animées par un purisme :lol: dont on sait qu'il est mortifère : le purisme étant la "science des imbéciles" (anonyme du XXe siècle 8) )[/quote]

Merci Haskil.
L'imbécilité me va comme un gant.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 24 Juil 2010 11:26

Bonjour,

Y'a t-il quelques règles établies en "haute fidélité",ou bien c'est et se sera toujours le bordel complet?
A chaque fois qu'une chose est dite,elle est systématiquement suivie de son contraire.

Ou alors est-ce pour entretenir "l'art de la discussion"?
osk
 
Messages: 60
Inscription: 19 Mai 2009 19:14
  • offline

Message » 24 Juil 2010 12:21

Ben c'est loin d'être le bordel complet: regarde par exemple le résultat du comparatif objet de ce topic: l'enceinte "pro" et celle plutôt "HiFi" ont un rendu pas si élogné que ça...

Quant aux correcteurs de la tonalité, on peut éventuellement nuancer davantage le propos en fonction de chaque cas, par exemple:

- peuvent être très utiles pour qui a son système dans un séjour sans traitement acoustique et/ou avec peu d'effort de placements (enceintes et point d'écoute);
- comme le dit TMS, utiles avec certains CD (pour ma part, seul usage que j'en fais préférant placer les enceintes et le point d'écoute "au mieux");
- inutiles pour celui qui place soigneusement ses enceintes, trouve le meilleur emplacement du point d'écoute et, si nécessaire, réalise un traitement acoustique performant (pourquoi dès lors toucher au signal?) et veut entendre les CD comme ils sont enregistrés - même ceux qui le sont mal (ou alors ne sélectionne que les bons enregistrements).

Je pense donc qu'il n'y ait une règle générale à établir sur les correcteurs mais y voir une possible utilité en fonction des cas. Pareil pour le réglage de la balance.
reidemeister philippe
 
Messages: 2900
Inscription: 13 Nov 2005 12:47
Localisation: Toulon
  • offline

Message » 24 Juil 2010 13:42

@ reidemeister philippe:

peuvent être très utiles pour qui a son système dans un séjour sans traitement acoustique et/ou avec peu d'effort de placements (enceintes et point d'écoute)
ça peut être utile dans ce ca en effet, mais les correcteurs genre baxendall (même décalés) ne sont pas vraiment les meilleurs outils pour celà

comme le dit TMS, utiles avec certains CD (pour ma part, seul usage que j'en fais préférant placer les enceintes et le point d'écoute "au mieux")

En HIFI, comme dans l'industrie, on a le choix entre des solutions "matérielles" (hardware) et des solutions "logicielles" (software)... l'intérêt des secondes est leur souplesse de mise en œuvre. je me vois mal repositionner mes enceintes pour des disques différents (leur positionnement est défini en fonction de leur usage, des standards (ITU, ISO) et des caractéristiques du local, et toujours d'une façon la plus symétrique possible (dans le médium-aigu, bases de la stéréophonie oblige). Un réglage immatériel au correcteur est pour moi bien plus facile (de plus, si un disque est déséquilibré tonalement, il y a de fortes chances que cela vienne d'un réglage d'EQ inapproprié) :idee:

inutiles pour celui qui place soigneusement ses enceintes, trouve le meilleur emplacement du point d'écoute et, si nécessaire, réalise un traitement acoustique performant (pourquoi dès lors toucher au signal?) et veut entendre les CD comme ils sont enregistrés - même ceux qui le sont mal (ou alors ne sélectionne que les bons enregistrements).

Si un CD est "agressif" (ce qui est le cas du CD que j'ai cité), je ne vois aucune raison de corriger le "défaut". mais il est aussi vrai que les cas où il est vraiment utile de corriger sont quand même rares, et comme la notion d'équilibre tonal n'est quand même pas absolu (c'est quoi le timbre d'un violon, d'un piano...???) et que l'oreille s'adapte très facilement, il n'y a pas forcément de quoi casser trois pattes à un canard si on veut corriger un équilibre tonal à son goût (en toute connaissance de cause) avec un correcteur de tonalité 8)

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 24 Juil 2010 19:02

Philippe Muller a écrit:
haskil a écrit:
TMS a écrit:c'est malheureusement le résultat du paradigme "fil droit avec du gain" au nom duquel on a aussi bannit les correcteurs de tonalités (qui de plus modifient la phase...quelle horreur)



Enfin.... l'inventeur de ce concept, Peter Walker, le boss de Quad... a toujours muni ses préamplificateurs de correcteurs grave et aigus particulièrement sophistiqués pour l'époque, car ils permettaient à l'utilisateur de choisir entre plusieurs fréquences charnières. Le choix fait, la courbe basculait sous se point charnière, vers le haut, vers le bas... (au dessus dans l'aigu) mais laissait le plateau du médium non corrigé...

Disons que Peter Walker a été très mal compris par une "industrie" :lol: audiophile faite de petites marques animées par un purisme :lol: dont on sait qu'il est mortifère : le purisme étant la "science des imbéciles" (anonyme du XXe siècle 8) )


Merci Haskil.
L'imbécilité me va comme un gant.



Philippe ! Pour ce que j'ai lu de vous, je ne dirais pas cela du tout, bien au contraire ! Vous êtes un pragmatique, rigoureux, ce qui n'est pas du tout la même chose : le purisme est une attitude qui voit ses adeptes camper sur des positions qu'ils sont incapables d'expliciter autrement qu'en sortant le règlement !
ex. le puriste refusera de jouer un oeuvre de Bach sur un orgue français du XVIIIe siècle, par principe. Un musicien rigoureux et pragmatique saura choisir les oeuvres les plus à même de sonner sur ce type d'orgues et saura choisir les bonnes registrations. Après tout Bach, lui même, a joué les musiciens français... dont les Hymnes de Grigny, sur des orgues allemandes... après avoir recopié à la lueur de la bougie une musique qu'il aimait bien...
Et content de vous relire ici !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Juil 2010 19:54

haskil a écrit:Philippe ! Pour ce que j'ai lu de vous, je ne dirais pas cela du tout, bien au contraire ! Vous êtes un pragmatique, rigoureux, ce qui n'est pas du tout la même chose : le purisme est une attitude qui voit ses adeptes camper sur des positions qu'ils sont incapables d'expliciter autrement qu'en sortant le règlement !
ex. le puriste refusera de jouer un oeuvre de Bach sur un orgue français du XVIIIe siècle, par principe. Un musicien rigoureux et pragmatique saura choisir les oeuvres les plus à même de sonner sur ce type d'orgues et saura choisir les bonnes registrations. Après tout Bach, lui même, a joué les musiciens français... dont les Hymnes de Grigny, sur des orgues allemandes... après avoir recopié à la lueur de la bougie une musique qu'il aimait bien...
Et content de vous relire ici !


Sur le fond, considérant la définition de la Haute-Fidélité que je défends, je pense être un puriste.
La forme dépendra toujours des possibilités du moment.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Jadis

Message » 24 Juil 2010 23:32

tu écrivais Philippe.....

" A en croire les représentants les plus bruyants de l'audiophilie ésotérique, il n'y aurait de place sur ce forum que pour l'objectivisme. Regardez attentivement les différents fils qui squattent la première page. L'immense majorité est consacrée au subjectivisme, à ses technologies et à ses gourous. Il y a peu de place pour la haute-fidélité et encore, ce peu de place est jugé comme envahissant.

Il est pratiquement interdit d'exprimer des idées autres que celles qui font loi chez les audiophiles et les amateurs de musiques rock. Aujourd'hui, il faut s'excuser d'aimer la musique classique, les instruments naturels et leur reproduction la plus juste possible. La situation est devenue assez intenable. Les railleries et provocations (notamment de la part d'E...), sont quasi permanentes. Dans ce cas, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. Je passe trop de temps en justification qui ne servent à rien."


Sur ce post et ailleurs certains forumeurs de HCFR n'ont jamais été complaisants, avec l'audiophilie ésotérique que tu dénonçais avec justesse et talent.
L'atout de l'audiophilie c'est de se parer d'un semblant de bon sens,et avec une grande simplicité pseudo-scientifique, dénoncer ceux qui récusent que les cables ont un son, ceux qui récusent qu'un ampli sonne comme un Stradivarius, ceux qui récusent que la terre n'est pas plate...

Par contre tu as trouvé ici des alliés que tu n'espérais plus sans doute quand tu es parti... 8)
Il me semble que la chaine haute fidélité qui s'est élaborée ici, avec son environnement acoustique, voire électronique, est dans ses grands principes conforme a tes propres exigences, ou du moins n'a rien a voir avec la démarche audiophile ésotérique que je ressens comme toi comme une atteinte a l'esprit.
Nous avons eu tous nos moments de découragement :oops: face a l'ineptie majoritaire. L'élitisme dont on nous accuse parfois, n'est que le signe qu'il y a beaucoup a écrire, afin de dissiper les malentendus.

Igor Kirkwood
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6752
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 25 Juil 2010 10:14

on parle de purisme ou de fanastisme ici ?
le frontiere entre les 2 est ténue.

J'aime la définition de Churchill
Un fanatique c'est quelqu'un qui ne veut pas changer d'avis et qui ne veut pas changer de sujet

Philippe Muller a écrit:Sur le fond, considérant la définition de la Haute-Fidélité que je défends, je pense être un puriste.
La forme dépendra toujours des possibilités du moment.

j'ai l'impression que le puriste d'Haskil est aveugle, il ne verra pas ses possibilités, il vit meme à un autre moment.(le seul qui existe pour lui )
enigmatik
 
Messages: 533
Inscription: 26 Nov 2008 9:11
Localisation: 78
  • offline

Message » 25 Juil 2010 13:01

N.B. Le puriste, c'est celui qui au sens premier, manifeste un attachement scrupuleux à la pureté du langage, ou quelqu'un qui manifeste un attachement scrupuleux à la pureté d'une doctrine, et dans les deux cas le terme tend à être péjoratif lorsque l'attachement est excessif.

Ce qui définit le puriste au sens péjoratif du terme, c'est l'excès. Dire par ex., qu'un système est un système de "haute fidélité" uniquement s'il reproduit la réalité telle quelle, c'est sans doute excessif. Car, ou bien l'on veut dire que la seule haute fidélité qui soit, c'est la perfection, et dans ce cas, on sera obligé de concéder que 99% des systèmes de production musicale à domicile n'étant pas parfaits (combien peuvent reproduire le 20Hz à -0db et combien sans faire "pire que mieux"?), ne sont donc pas de la haute fidélité, ou bien, on veut seulement dire qu'ils doivent donner l'illusion suffisamment crédible de reproduire une "réalité sonore", un phénomène audible. Et en ce cas, l'expression "suffisamment crédible" signifiant: on doit pouvoir s'y laisser prendre, doit pouvoir vouloir dire aussi bien l'impossibilité de différencier le réel de son illusion, que le fait de prendre autant de plaisir à écouter l'un qu'à écouter l'autre. En général, on essaie de concilier autant qu'on peut ces deux points de vue, en faisant avec les circonstances (dont la taille de la maison et de la pièce où l'on est, et l'argent dont on dispose).

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Juil 2010 13:29

dub a écrit:N.B. Le puriste, c'est celui qui au sens premier, manifeste un attachement scrupuleux à la pureté du langage, ou quelqu'un qui manifeste un attachement scrupuleux à la pureté d'une doctrine, et dans les deux cas le terme tend à être péjoratif lorsque l'attachement est excessif.

Ce qui définit le puriste au sens péjoratif du terme, c'est l'excès. Dire par ex., qu'un système est un système de "haute fidélité" uniquement s'il reproduit la réalité telle quelle, c'est sans doute excessif. Car, ou bien l'on veut dire que la seule haute fidélité qui soit, c'est la perfection, et dans ce cas, on sera obligé de concéder que 99% des systèmes de production musicale à domicile n'étant pas parfaits (combien peuvent reproduire le 20Hz à -0db et combien sans faire "pire que mieux"?), ne sont donc pas de la haute fidélité, ou bien, on veut seulement dire qu'ils doivent donner l'illusion suffisamment crédible de reproduire une "réalité sonore", un phénomène audible. Et en ce cas, l'expression "suffisamment crédible" signifiant: on doit pouvoir s'y laisser prendre, doit pouvoir vouloir dire aussi bien l'impossibilité de différencier le réel de son illusion, que le fait de prendre autant de plaisir à écouter l'un qu'à écouter l'autre. En général, on essaie de concilier autant qu'on peut ces deux points de vue, en faisant avec les circonstances (dont la taille de la maison et de la pièce où l'on est, et l'argent dont on dispose).

Cdlt :wink:


Cette imbécilité là, je la revendique plutôt cent fois qu'une et je m'y complais.
C'est le privilège des vieux cons d'avoir le droit de ne pas changer d'idées mais... comme tout est relatif... y compris la connerie...


Un match de foot international se dispute sur un terrain de 105 m x 68 m. C'est la règle, un point c'est tout!
Dans mon salon, si je veux disputer un match de foot avec les copains, comme je n'ai pas une salle de taille suffisante, j'utilise un Baby Foot. Ce dernier est-il fidèle au terrain normalisé? Non! et pourtant, comme je n'ai pas le choix ni 21 copains réunis pour l'apéro, je fais avec ce truc miniature avec lequel on s'amusera quand-même. Si j'affirme que mon baby foot est une reproduction fidèle d'un terrain professionnel, tout le monde se moquera de moi et les gens auront raison. Mon fils, dès son plus jeune âge a su que son nounours n'était pas un vrai ours; cela ne l'a pas empêché de l'aimer.

Je fais la différence entre les principes et leur application, ce qui n'est pas le cas de tous.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message