Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR inhabituel : Totem et NVA, chez Jean-Pascal-G

Message » 01 Sep 2003 0:22

-----------
Dernière édition par JérômeB le 28 Oct 2004 2:18, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Annonce

Message par Google » 01 Sep 2003 0:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Sep 2003 0:25

JérômeB a écrit:
François H. a écrit:Ben évidemment, pour toi par exemple, les " bonnes " platines ne seront pas forcément celles auxquelles pense haskil, et réciproquement....

Donc... :roll:


Encoe que, ce ne soit pas le point sur lequel nous ayions le plus de désaccords...

JérômeB


Du reste j'appréciais beaucoup ta linn et apprécie énormément ta Onkyo Grand Intégra et on ne peut pas dire que ce soit le même type d'écoute !

Mais l'on peut être blanc et rouge, voire rosé; pure malt ou Blended, bordeau ou Bourgogne, viande ou poisson !

Il y a ce que l'on cherche pour soi et ce que l'on reconnait admirablement bien fonctionner dans un environnement différent du notre, chez quelqu'un qui n'écoute pas nécessairement la même musique, au même niveau sonore... en toute circonstance !

Et cependant, jamais de nuages.

Alain :wink:

PS, le temps que j'écrive ce post et jérome a répondu dans un sens proche de celui ci !
Dernière édition par haskil le 01 Sep 2003 0:27, édité 1 fois.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2003 0:26

--------
Dernière édition par JérômeB le 28 Oct 2004 2:22, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 01 Sep 2003 0:35

JérômeB a écrit:
François H. a écrit:
Une Sony SACD réputée droite ne me semble pas être plus recommandable qu'une Cayin à tubes, et ce quel que soit le système considéré... :wink:


Je pense tout le contraire.

Une platine bonne en soi, si tant est que cela existe (sur quels critères?), peut s'avérer effroyable dans un environnement qui lui sera défavorable.

L'inverse est moins vrai.

JérômeB


D'autant que cette platine avec tubes dans l'étage de sortie peut voir son caractère changer du tout au tout si l'on change de marque de tubes : cf. l'expérience de Peter et Ds77...

D'une façon logique : une platine typée peut contrebalancer des caractéristiques sonores d'une enceinte et le couple qu'elle forme avec une pièce, une platine plus neutre ne peut pas corriger les caractéristiques du couple formé par la pièce plus l'enceinte.

C'est donc deux approches différentes de problèmes pratiques !

Et puis une enceinte chaleureuse et un peu ronde ira mal avec une platine CD qui a la même couleur sonore.

Tandis qu'une platine plus droite et moins typée, la Linn par exemple, ne viendra pas en rajouter.

Tandis que la même linn ne modifiera pas non plus une enceinte elle même droite et moins typée.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2003 0:39

haskil a écrit:Et une Marantz, j'en ai aussi une !


bah moi avec mon orpheus et ma marantz, je suis habillé pour l'hiver ;)

haskil a écrit:Que chacun donne sa théorie de façon que les uns et les autres se fassent une religion !


sans oublier qu'une telle "religion" ne vaut que par ses exceptions ;)

C.
(exception probat regula)
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 01 Sep 2003 0:42

Jé deux zamours orphéus et Marantz.

PPC Joséphine Baker

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2003 0:46

François H. a écrit: Demandez à de vrais mélomanes


il y en a quelques-uns qui traînent dans le coin, ne t'inquiète pas ;)

d'ailleurs, à mon tour de m'étonner... tu dénonces le poncif audiophile vs. mélomane, pour aussitôt en asséner un encore plus gros... comme si les "vrais" mélomanes n'étaient jamais audiophiles... il conviendrait mieux de parler d'une catégorie de mélomanes, voire (et plutôt, en fait) de musiciens, qui s'intéressent moins à nos "organes électroniques de reproduction", non ?

C.
(mélophile)
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 01 Sep 2003 1:02

----------
Dernière édition par JérômeB le 28 Oct 2004 2:22, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 01 Sep 2003 1:18

undweller a écrit:
François H. a écrit: Demandez à de vrais mélomanes


il y en a quelques-uns qui traînent dans le coin, ne t'inquiète pas ;)

d'ailleurs, à mon tour de m'étonner... tu dénonces le poncif audiophile vs. mélomane, pour aussitôt en asséner un encore plus gros... comme si les "vrais" mélomanes n'étaient jamais audiophiles... il conviendrait mieux de parler d'une catégorie de mélomanes, voire (et plutôt, en fait) de musiciens, qui s'intéressent moins à nos "organes électroniques de reproduction", non ?

C.
(mélophile)


Disons plutôt que de nombreux musiciens professionnels se fichent un peu du matériel sur lequel ils écoutent de la musique, car la musique ils la font plus qu'ils ne l'écoutent !

Tandis que chez les mélomanes, ceux qui sont vraiment obsédés par la musique au point d'en faire l'un des points centraux de leur existence, l'indifférence à la qualité du son qu'ils écoutent chez eux est nettement moins prégnante.

Il n'empêche qu'il existe, et nous en avons déjà parlé souvent ici, des audiophiles moins mélomanes que d'autres qui portent l'art de la reproduction du son à son acmé, en font une sorte d'art magnifique en soi sur lequel je me porterais bien de porter le moindre jugement.

D'une certaine façon, ils font avancer le schmilblick en portant davantage d'attention au contenant qu'au contenu, ils s'intéressent à des aspects du son qui laissent parfois trop de marbre ceux qui ne s'intéressent et ne vibrent qu'au contenu.

Philippe Beal par exemple est un audiophile pur et dur qui est loin d'être insensible à la musique, mais qui cherche en une quête éperdue à faire tomber le voile entre les musiciens et lui. Ce faisant, il entend des choses que la plupart d'entre nous pressentent plus qu'ils n'entendent. Il sait débusquer un infime défaut, une couleur insistante qui revient sur tous les disques (on appelle ça une coloration), il sait la débusquer et la corriger en soignant au maximum son installation.
On ne peut pas toujours le suivre sur ce terrain, soit parce qu'on n'en n'a ni le courage ni l'envie, ni la patience, ni la détermination, ni le besoin, il n'empêche que sa chaîne permet d'entendre des disques sonner avec une plénitude, une absence de crispation même infime, des détails d'habitude enfouis, des plans sonores nettement différenciés, des détails de phrasés infinitésimaux, des inflexions microscopiques, des couleurs d'instruments souvent passés à la trappe, y compris des petits défauts de réglage d'étouffoirs sur le piano... et même des instruments à vent qui se redressent quand il joue au fin fond de l'orchestre...

Car sa chaine est d'une transparence évidente face aux disques qu'elle reproduit. Un voile se lève sur une émotion sans cesse renouvelée à chaque disque qui passe car on est en prise directe, physique presque avec les musiciens que l'on écoute qui ne sont pas mis en couleurs, toujours un peu les mêmes, jolies les couleurs pour certains d'entre nous, pas belles du tout pour d'autres.

Ce que je conteste le plus, c'est l'idée selon laquelle la transparence et la neutralité seraient synonymes de froideur et d'ennui ! Nous sommes quelques un à penser que la musique est sur la disque, pas dans la chaine et que "musical" ne peut s'appliquer à un matériel, car c'est un qualificatif qui ne peut s'appliquer qu'aux interprètes et pas à une machine à qui, surtout, je ne demande pas d'interpréter ce qu'elle restitue.

Alain, faux mélomane, faux audiophile, faux musicien, bref qui a tout faux :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2003 1:20

----------
Dernière édition par JérômeB le 28 Oct 2004 2:18, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 01 Sep 2003 1:27

JérômeB a écrit:
haskil a écrit:Alain, faux mélomane, faux audiophile, faux musicien, bref qui a tout faux :wink:


Enfin, tu avoues!

JérômeB


Jérome surgit au milieu de la nuit et signe d'un Z qui veut dire zorro ! Tu as tout pigé et je n'ai plus qu'à faire recoudre ma vareuse !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2003 9:21

haskil a écrit:
undweller a écrit:
François H. a écrit: Demandez à de vrais mélomanes


il y en a quelques-uns qui traînent dans le coin, ne t'inquiète pas ;)

d'ailleurs, à mon tour de m'étonner... tu dénonces le poncif audiophile vs. mélomane, pour aussitôt en asséner un encore plus gros... comme si les "vrais" mélomanes n'étaient jamais audiophiles... il conviendrait mieux de parler d'une catégorie de mélomanes, voire (et plutôt, en fait) de musiciens, qui s'intéressent moins à nos "organes électroniques de reproduction", non ?

C.
(mélophile)


Disons plutôt que de nombreux musiciens professionnels se fichent un peu du matériel sur lequel ils écoutent de la musique, car la musique ils la font plus qu'ils ne l'écoutent !

Tandis que chez les mélomanes, ceux qui sont vraiment obsédés par la musique au point d'en faire l'un des points centraux de leur existence, l'indifférence à la qualité du son qu'ils écoutent chez eux est nettement moins prégnante.

Il n'empêche qu'il existe, et nous en avons déjà parlé souvent ici, des audiophiles moins mélomanes que d'autres qui portent l'art de la reproduction du son à son acmé, en font une sorte d'art magnifique en soi sur lequel je me porterais bien de porter le moindre jugement.

D'une certaine façon, ils font avancer le schmilblick en portant davantage d'attention au contenant qu'au contenu, ils s'intéressent à des aspects du son qui laissent parfois trop de marbre ceux qui ne s'intéressent et ne vibrent qu'au contenu.

Philippe Beal par exemple est un audiophile pur et dur qui est loin d'être insensible à la musique, mais qui cherche en une quête éperdue à faire tomber le voile entre les musiciens et lui. Ce faisant, il entend des choses que la plupart d'entre nous pressentent plus qu'ils n'entendent. Il sait débusquer un infime défaut, une couleur insistante qui revient sur tous les disques (on appelle ça une coloration), il sait la débusquer et la corriger en soignant au maximum son installation.
On ne peut pas toujours le suivre sur ce terrain, soit parce qu'on n'en n'a ni le courage ni l'envie, ni la patience, ni la détermination, ni le besoin, il n'empêche que sa chaîne permet d'entendre des disques sonner avec une plénitude, une absence de crispation même infime, des détails d'habitude enfouis, des plans sonores nettement différenciés, des détails de phrasés infinitésimaux, des inflexions microscopiques, des couleurs d'instruments souvent passés à la trappe, y compris des petits défauts de réglage d'étouffoirs sur le piano... et même des instruments à vent qui se redressent quand il joue au fin fond de l'orchestre...

Car sa chaine est d'une transparence évidente face aux disques qu'elle reproduit. Un voile se lève sur une émotion sans cesse renouvelée à chaque disque qui passe car on est en prise directe, physique presque avec les musiciens que l'on écoute qui ne sont pas mis en couleurs, toujours un peu les mêmes, jolies les couleurs pour certains d'entre nous, pas belles du tout pour d'autres.

Ce que je conteste le plus, c'est l'idée selon laquelle la transparence et la neutralité seraient synonymes de froideur et d'ennui ! Nous sommes quelques un à penser que la musique est sur la disque, pas dans la chaine et que "musical" ne peut s'appliquer à un matériel, car c'est un qualificatif qui ne peut s'appliquer qu'aux interprètes et pas à une machine à qui, surtout, je ne demande pas d'interpréter ce qu'elle restitue.

Alain, faux mélomane, faux audiophile, faux musicien, bref qui a tout faux :wink:



salut Alain

Cela fait deux ou trois fois que tu me cite en exemple, et je m’en vois comblé par ta personne, la dernières fois que je t’avais invité, c’était pour faire une toute petite évaluation de la part d’un spécialiste du son, et connaître cette personne qui a si souvent raison, derrière une des plus belles écriture du Forum.

Je me bats d’abord contre moi et ma personnalité d’écoute que je ne supporte pas, ce que je veux c’est oublier mes goûts, et me mettre à la place de l’auditeur qui n’a pas le choix, et ne peut pas modifier les paramètres d’écoute.

Je pars du principe qu’un système ne doit pas être réglé suivant ses désirs personnels, je préfère loin me battre contre la technologie elle-même, un bon système doit plaire à tout le monde sans exception, je ne crois pas à la satisfaction personnelle d’un système mis en œuvre.

Pour ma part je n’attache aucune importance à la technique, et je pense que tu le savais, il n’y a que l’oreille qui compte l’or d’une optimisation, ou le choix d’un appareil.

Bien amicalement Philippe

PS : a tu téléphonais pour le convertisseur que tu aime bien et qui est en suisse à 2300€, il est parti ???

PS2: je pense que tu ment :) car je te considere comme un vrai mélomane :)
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 01 Sep 2003 9:57

J'ai pas vu pour le converto ! Phiphi, je sais que tu te fiches de la technique, car tu lui fais confiance d'une façon parfois troublante et contradictoire avec tes positions de principe : ta maniaquerie envers les mécaniques de lecture de CD le prouverait du reste !

Cependant voilà que tu nous donnes ton crédo : tu cherches à avoir une chaine qui plaise à tout le monde. Et c'est le cas ! jamais je n'ai entendu dire ou lu que ta chaine n'avait pas été appréciée pour tel ou tel détail et cependant les forumeurs qui sont venus chez toi ont des goûts bien différents en terme de musique et de rendu sonore. De Burndav et sa musique de d'jeuns en passant par Ogobert et son gout immodéré pour les chanteuses langoureuses, en passant par Jerome k'aime rien ke les boites à chaussures, en passant par, etc. : nous avons tous entendu la même chose : la musique et pas une chaine hifi ! Cette réduction homothétique de tous les paramètres de la musique vivante, l'impression d'être face à une grande fenêtre ouverte sur un paysage que l'on peut contempler, scruter sur lequel nous n'avons aucune action, qui est là devant nous dans une autre dimension, ou de contempler une photographie au point de s'immerger dedans. C'est ça ta chaine : elle n'existe plus quand on écoute la zique !

Car tous sont restés le c.ul par terre car les disques qu'ils avaient apporté avec eux, les tiens aussi, sonnaient libres, sans contrainte, comme si un voile s'était levé entre la musique et eux. C'est cette transparence là, cette absence de colorations notables (pour ma part, je suis incapable de dire comment ta chaine sonne en elle même, en revanche j'entends bien comme la musique sonne !) qui est renversante. La neutralité, c'est la vie !

Et tu as raison, mille fois raison de ne pas vouloir t'écouter en allant vers un son qui te plaise d'une façon trop univoque ! 9a c'est une chimère : un son qui plaise ! comme s'il fallait donner à Rubinstein le son d'Horowitz ou le contraire !

Souviens-toi, il y a un peu plus d'une année, mon post retour de vacances et la surprise d'entendre un autre son : meilleur pour certaines choses, moins bon pour d'autres (même après stabilisation).

J'avais noté tout ce qui n'allait pas : car la vérité, les sources de progrés sont dans la prise de conscience des défauts. Ou cela m'a-t-il conduit ? Tu le sais ! Devenir un grand garçon, il était temps :wink: , et cesser de croire dans les vertus de la simplicité a tout crin : deux voies DIY à l'aide de formidables HP, dans la vertu des lampes avec leur cortège de changements pour modifier le son comme ceci comme cela...

Je savais tout ça, mais refusait de m'y soumettre !

Alors, j'ai finalement accepté de casser ma tire-lire pour faire la dépense très importante moralement autant que financièrement, comme je l'avais expliqué, d'une paire d'enceintes sérieuses. Alors j'ai fait un cadeau à quelqu'un quand je me suis fait le mien, un cadeau à un roi du DIY du forum qui se plie en deux pour les autres et en rêvait !

A partir d'un certain niveau d'exigences, et si l'on en a les moyens (ne pas se méprendre sur le sens de cela : j'ai toujours défendu les produits pas cher et la possibilité d'être heureux avec du matériel à prix d'attaques, parfois aussi bon que le cher, particulièrement platines CD et amplificateurs), où si l'on est près à faire de grands sacrifices (LaurentD par exemple qui nous a raconté s'être saigne aux quatres veines en empruntant pour acheter SCD 1, Cello et 802 et roule dans des vielles bagnoles...), le DIY fait plafonner ou rend fou si l'on passe au HR qui est une remise en cause perpétuelle du résultat.

A part ça, mon phiphi je suis en vacances : faut que tu viennes à la maison, faut que je retourne chez toi vibrer en écoutant de la musique. Et je n'oublie pas tes sauts de cabri quand tu as écouté Mravinsky diriger Tchaikovsky, ni ton air ahuri quand tu as entendu le Sacre du printemps par Maazel. L'émotion nait non dans la contemplation du son, mais dans la prise directe avec le son des musiciens car toute l'émotion passe dans leur jeu, dans leur son à eux, pas dans celui de la chaine. Et d'une certaine façon, ma venue chez toi à été le commencement, après tant de temps passé à écouter du matos, des emmerdements les plus joyeux et pleins de surprise de ma p'tite vie d'audiophile, mélomane.

Alain :wink:

PS. Evidemment que j'ai menti : si je devais choisir entre ma chaine et pas de disques ou mes disques et un radio-cassettes : je prends les disques et le radio cassette ! C'est bien là le paradoxe de tout ça !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales