Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

distorsion sur les choeurs féminins

Message » 31 Jan 2006 20:38

Jeandl, c'est de la distorsion que tu décris et un manque de linéarité pas un manque de définition.

Avec un relevé du haut médium typique du durcissement des voix qui peut provenir en plus de distorsions !

Et je peux te donner une liste de microsillons sonnant exactement comme tu le décris... Chez EMI France, il y en a des dizaines et des dizaines... quant à Decca piano on n'en parle pas ! :o

Certains des lecteurs les plus agréables du marché, les plus musicaux comme on dit, sont justement ceux qui, grâce a un étage de sortie travaillé pour, délivrent un son plus rond que défini...

Comme certains baladeurs : j'ai un Panasonic qui est une merveille de rondeur émolliente... mais qui manque de défnition. Et c'est pas de lui que sortira le son que tu décris.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Jan 2006 20:38

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Jan 2006 20:42

+1.....Haskil a entièrement raison.
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 31 Jan 2006 20:54

haskil a écrit:Jeandl, c'est de la distorsion que tu décris et un manque de linéarité pas un manque de définition.

Avec un relevé du haut médium typique du durcissement des voix qui peut provenir en plus de distorsions !

Et je peux te donner une liste de microsillons sonnant exactement comme tu le décris... Chez EMI France, il y en a des dizaines et des dizaines... quant à Decca piano on n'en parle pas ! :o

Certains des lecteurs les plus agréables du marché, les plus musicaux comme on dit, sont justement ceux qui, grâce a un étage de sortie travaillé pour, délivrent un son plus rond que défini...

Comme certains baladeurs : j'ai un Panasonic qui est une merveille de rondeur émolliente... mais qui manque de défnition. Et c'est pas de lui que sortira le son que tu décris.


Alain :wink:


Désolé, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, je n'entends pas du tout ce que tu décris.
Restons en là.

Jean
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 1:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 31 Jan 2006 22:28

Moi, sans exemples concrets, genre de très courts extraits téléchargeables (car je ne possède pas les disques cités), je ne peux rien dire. Une distortion ou une dureté.. ça peut être n'importe quoi.

Par exemple, sur le CD n°17 dela Revue du Son, janvier 2005, il y a un problème sur la voix et les percussions de la plage 5. Est-ce la même chose ?
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 31 Jan 2006 23:18

jeandl a écrit:Désolé, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, je n'entends pas du tout ce que tu décris.
Restons en là.

Jean


Salut voisin nantais ! Il ne faut pas rejeter en masse ce que dit Alain, je pense qu'il n'a pas tort concernant son analyse.

Un système "flou" va lisser le "grain" de certains passages (qu'on les aime ou pas)
Un système hyper analytique va au contraire les zoomer...

Ce serait intéressant que tu me prêtes les quelques pistes critiques, j'aimerais voir comment se comporte mon système dessus. J'ai déjà remarqué sur un extrait qu'une "forme" de distorsion était audible sur mon système (au casque, sur les enceintes et avec n'importe quel lecteur car j'en ai plusieurs).
Le même disque chez un autre forumeur nantais gommait cette partie de l'enregistrement :o ou du moin l'atténuait ! Connaissant ce que je cherchais, en collant l'oreille à l'enceinte je finissais bien par retrouver ce petit "défaut".

Alors il est certain qu'on peut modeler son sytème pour lisser les enregistrements c'est un peu là où je distingue les deux mots "audiophilie" et "haute fidélité"...

Chercher à façonner le son pour qu'il soit agréable c'est l'audiophilie, la haute fidélité c'est retranscrire 100% de l'information enregistrée et ça peut ne pas plaire vu le nombre d'enregistrements médiocres qui circulent !

Question toute bête à EA : entend-du cette "disto" dans ta voiture sur ton autoradio ? :o
MBON
 
Messages: 5444
Inscription: 30 Avr 2002 21:30
  • offline

Message » 01 Fév 2006 0:17

Perso , je regarderai aussi les diffrences de conception mécanique entre les 2 supports.
Le vinyl pocède un entrainement a couroie vis à vis du moteur et non direct pourquoi ? :mdr:
Comme la conception d'un moteur electrique ce fait par l'assemblage de 3 à 6 bobine (le stator) electromagnetique qui entraine l'axe munie d'aimant (le rotor), les phenomène d'atraction et de répulsion même infime provoque en fait de mini accélération et décelleration + des vibration.
Celà donnerait un drôle mix DJ :mdr: sur vinyl.
D'où l'utilisation d'une courroie pour la liaison moteur plateau.
La deuxième raison étant biensûr la taille du moteur nécessaire relativement ridicule par rapprot à la table du vinyl à entrainée et leur vitesse respective.

Pour le CD ce moteur ce trouve directement solidaire du même axe, les erreur de lecture étant corrigé plus ou - par l'electronique aval, les duretées entendu ce font par remplissage des blanc par le convertisseur , un peu comme si l'on avait de mini son linéaire mais de tres courtes durée à diverce frequences et regulière.
Plus l'on monte en gamme et plus les mécanique ce pofine et les limites se repousse même si la plus part des constructeurs valide ce choix technique pour des raisons de cout de fabricaton.
Ce problème semble moin dissernable directement car un cd tourne à 200tr/min et non à 33tr/min, le traitement numérique donnant aussi un résultat totallmeent diffrent.

Donc ce que je propose c'est l'écoute d'un lecteur cd à entrainement par couroie ce que j'ai opté, même si j'avous qu'elle pocède aussi ça part d'interpretation aussi, pour ma part un drive CEC
Je ne retroiuve aucune duretée et ne souhaite nullement faire une pub, mais c'est le seul drive ou lecteur qui ma fait oublié le mot dureté numérique sans pertes audible même au contraire.

Celà n'expliquera sans doute pas tout mais en constitue un point de vue :wink:
MS Yam
 
Messages: 454
Inscription: 13 Mar 2005 20:34
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 01 Fév 2006 0:30

Pio2001 a écrit:Par exemple, sur le CD n°17 dela Revue du Son, janvier 2005, il y a un problème sur la voix et les percussions de la plage 5. Est-ce la même chose ?


Crotte !
J'ai jeté tout mon matos hifi dans le lac parcequ'il "grattait" toujours en jouant ce morceau !
Ce n'était donc que de la hifi, de rendre dans toute leur splendide vérité les ... limitations d'un enregistrement :roll:
abricot
 
Messages: 695
Inscription: 18 Jan 2004 4:43
Localisation: Toulouse

Message » 01 Fév 2006 0:36

MS Yam, l'explication que tu ébauches n'est guère convaincante: contrairement aux tourne-disques, les fluctuations de la vitesse du moteur d'un lecteur CD en état de marche ne se traduisent pas par du pleurage ou du scintillement, car il y a dans tout lecteur une petite mémoire tampon qui isole le rythme isochrone de sortie des samples de ce qui se passe en amont. La précision temporelle de conversion est de fait celle du circuit d'horloge, et non celle de la vitesse linéaire due au moteur, c'est toute la beauté de la chose!

Les circuits d'horloge (et de conversion dans le cas de lecteur intégrés) peuvent par contre être pollués par la partie électro-mécanique sur des conceptions peu soigneuses, et la qualité intrinséque de l'horloge peut avoir une influence sur la qualité de la conversion, tout ceci a déjà été abordé sur ce forum et constitue de bonnes pistes d'explication de différences de "son" entre drives (sur le papier en tout cas, car le caractère perceptible de ces différences mesurables reste à confirmer par des écoutes menées rigoureusement, n'est-ce pas Pio).

A signaler aussi que les erreurs numériques ne sont pas corrigées "plus ou moins", elles le sont habituellement "complètement" si le CD est propre et en bon état, et même sur un lecteur pas cher, ce que l'on peut tester soi-même avec un CD-R dont on connait le contenu numérique exact sample par sample.
cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 01 Fév 2006 1:26

MBON a écrit:
jeandl a écrit:Désolé, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, je n'entends pas du tout ce que tu décris.
Restons en là.

Jean


Salut voisin nantais ! Il ne faut pas rejeter en masse ce que dit Alain, je pense qu'il n'a pas tort concernant son analyse.



Bien qu'ingénieur électronicien de formation mon approche de la musique est volontairement empirique où seule l'oreille est la référence. L'exposé d'Alain Haskil, malgré tout le respect qu'on lui doit, me fait irrésistiblement penser aux arguments techniques approximatifs d'un vendeur de grande surface vantant les mérites d'un appareil d'une multinationale japonaise.
Ce genre de considérations me laissent de marbre parce qu'elles ne reposent que sur des suppositions ou des analogies hasardeuses invérifiables.
Ce que j'ai écris sur le sujet de ce post je l'ai personnellement expérimenté et j'ai la forte impression que l'ami Haskil ne voit pas précisément de quoi il s'agit et qu'à la limite ça ne le gênerait pas à l'écoute, ce qui soit dit en passant serait un grand avantage pour lui.

Mon but n'est pas d'avoir raison à tout prix, j'ai passé le stade de ces satisfaction puériles, c'est éventuellement de donner une piste d'expérimentation à EA pour venir à bout d'un problème que nous avons rencontré l'un et l'autre et que j'ai réussi à résoudre à ma façon.

Je ne possède plus le câble HP qui provoquait le phénomène désagréable sinon c'est volontiers que je t'aurais fait une démonstration in situ.

Jean
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 1:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 01 Fév 2006 2:28

GBo a écrit:Le caractère perceptible de ces différences mesurables reste à confirmer par des écoutes menées rigoureusement, n'est-ce pas Pio.


Effectivement, mais pourrais-tu m'indiquer où ces différences ont été mesurées ? On n'a parlé que de l'influence du CD lui-même, lorsqu'on a cité Bruno Putzeys, Ian Dennis et Julian Dunn.
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 01 Fév 2006 8:44

jeandl a écrit:Bien qu'ingénieur électronicien de formation mon approche de la musique est volontairement empirique où seule l'oreille est la référence.

La musicalité d'un système ne se met pas en équation et ne se mesure pas, là dessus nous sommes totalement d'accord et nous avons en commun une solide formation scientifique.

jeandl a écrit:L'exposé d'Alain Haskil, malgré tout le respect qu'on lui doit, me fait irrésistiblement penser aux arguments techniques approximatifs d'un vendeur de grande surface vantant les mérites d'un appareil d'une multinationale japonaise.


Tu te contredit, alain a parlé de son expérience et n'a pas fait de démonstration technique, au pire il a annoncé des chiffres réels de disto et il est vrai que sur du vynil ça peut s'entendre mais c'est pas un scoop.
Quand aux multinationales japonaises, je suis un peu las de leur réputation en France. C'est bien simple, un matériel japonais en France n'aurait que sa place en grande surface. Seul le noble matériel anglais ou français aurait l'AOC "audiophile" c'est tout simplement grotesque !
Jusque là les meilleurs HPs que j'ai pu entendre son japonais (Fostex, TAD, goto)
En électronique ils ont aussi des marques de légende en amplification, tuner et surtout en platine K7 !!!!!
Des marques bien japonaise comme ROTEL se font passer pour anglaise afin de pouvoir vendre en France, c'est à se rouler par terre !
Ca me rappelle le post sur les nouvelles pioneer S-1EX, un revendeur nantais m'a dit que je ne risquais pas d'en trouver en expo car la marque pioneer est invendable en France en tant que matériel audiophile....Leur enceinte est peut être très supérieure à une jean marie reynaud mais elle n'aura pourtant aucunes chances parcequ'il y a marqué "Pioneer" dessus :mdr:
Mais là je suis HS

La démonstration insitu chez toi n'est pas nécessaire, il suffirait juste qu'on puisse écouter les pistes en question chez moi afin de voir si le phénomène est présent et éventuellement voir si cela peut se gommer par un câble ou un changement de suréchantillonage par exemple.
Je pourrais voir en tout cas sur l'analyseur de spectre si le 0dB est atteint.

Si ça te dit...et puis ce sera toujours l'occasion de se rencontrer, le cercle audiophile nantais s'agrandit de jour en jour :wink:
MBON
 
Messages: 5444
Inscription: 30 Avr 2002 21:30
  • offline

Message » 01 Fév 2006 9:27

Pio2001 a écrit:
GBo a écrit:Le caractère perceptible de ces différences mesurables reste à confirmer par des écoutes menées rigoureusement, n'est-ce pas Pio.

Effectivement, mais pourrais-tu m'indiquer où ces différences ont été mesurées ? On n'a parlé que de l'influence du CD lui-même, lorsqu'on a cité Bruno Putzeys, Ian Dennis et Julian Dunn.

Je ne comprends pas bien ce que tu veux dire par le "CD lui-même". L'article de Dennis/Dunn/Carson dont on a parlé traite de lecteurs intégrés dans leur ensemble, pas du CD lui-même.
Et pour les drives, si on est d'accord que leur horloge sert à asservir le rythme de conversion dans les configs usuelles (via plus ou moins de circuits de rattrapage de fluctuation court terme au sein du DAC séparé, soit, mais là ça dépend des DAC...), et que celle-ci est pertubable de façon mécanique et électrique au sein du drive, alors on devrait être d'accord que tout ceci est du domaine du mesurable.
Et certains cas sont même à notre portée, du moins par la pensée: si on bidouillait fortement mon discman Panasonic SL-MP50 (désormais internationalement célèbre :wink: ) pour en faire une sortie SPDIF et s'en servir comme drive, alors n'importe quel DAC séparé jouerait un gros poil de ton plus haut que s'il était connecté sur mon lecteur de DVD Toshiba utilisé lui-aussi comme drive. En voilà une de différence due aux drives facilement mesurable, et celle-ci serait audible par certains en plus! :mdr:
cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 01 Fév 2006 22:19

Merci de vos reflexions voici quelques commentaires et réponses....

Qu'appelles tu distorsion ? Avant de répondre, je préfère que l'on soit certain de parler du même phénomène...
Ne veux tu faire allusion à de la saturation ??

Disons saturation, en tout cas un son pas propre, rien a voir avec la réalité du concert...

As-tu essayé de te faire préter , juste pour un soir , d'autres enceintes ?? Si C'est possible, tu fais l'essai et tu racontes.

As-tu des cables hp cuivre-argent ? tu les vires et tu essayes des cables pur Cu de base (chez casto,..), a faire avant l'essai d'autres enceintes !!


Si c'était un probléme de cable, je devrais avoir une absence de probléme au casque : ce n'est pas le cas...non ?

-> Changement pour l'Audio Aéro Prestige SACD. Celui-ci est merveilleux de naturel sur les voix, un vrai bonheur.


:mdr: a 13000$ ca sort un peu de mon budget est-ce à dire que la solution est tres tres tes chere ?....

Le phénomène apparaissant sur les choeurs (pas uniquement féminins d'ailleurs) et certaines voix solistes et évoqué par EA n'est pas ama un problème de distorsion, ça ressemble plus à un manque de définition de la voix qui se traduit par une espèce de sonorité très dure dans le medium, très désagréable, et qui se rapproche beaucoup de la sensation de saturation acoustique ou d'excitation de toniques de salle, avec laquelle je l'ai confondu un certain temps au point d'imaginer que c'était un problème à l'enregistrement.


Oui c'est tout ça Jean, mais chez moi ca apparait surtout dans les passages dynamiques (comme dans pas mal de choeurs du Messie version Gardiner)

Question toute bête à EA : entend-du cette "disto" dans ta voiture sur ton autoradio ?

Non pas trop, sauf dans les cas vraiment extremes, c'est justement la reflexion que je me faisait : peu de saturations/distorsions c'est presque plus agréable pour certains passages sur un autoradio de scenic (pas si mauvais au demeurant) que sur mon instal hifi :evil: !!!
ea
 
Messages: 243
Inscription: 16 Jan 2005 22:32
Localisation: Lille
  • offline

Message » 01 Fév 2006 22:26

ea a écrit:
Question toute bête à EA : entend-du cette "disto" dans ta voiture sur ton autoradio ?

Non pas trop, sauf dans les cas vraiment extremes, c'est justement la reflexion que je me faisait : peu de saturations/distorsions c'est presque plus agréable pour certains passages sur un autoradio de scenic (pas si mauvais au demeurant) que sur mon instal hifi :evil: !!!

Ah :D

on avance !
oui j'ai une mégane et tous les disques y sont agréables...même la radio !

Je vais me répêter mais plus la chaine va être précise moins elle pardonnera, curieusement ce serait presque bon signe d'entendre cette disto... sauf si c'est de la distorsion de phase qu'un autre élément va compenser...:???:

pas simple :D Dans de tels cas un large bande peut être intéressant (d'ailleurs quelques voitures en sont équipées).
MBON
 
Messages: 5444
Inscription: 30 Avr 2002 21:30
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message