Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Mensonges en audio?

Message » 06 Juil 2008 15:12

je les ai vu chez hifissimo asnière également mais la pièce ne facilite pas leur mise en oeuvre
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Juil 2008 15:12

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Juil 2008 15:18

Petite pièce avec une baie vitrée derrière les enceintes :-?
syber
 
Messages: 10298
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Juil 2008 15:18

oui et encombrée de plein de matériel
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 06 Juil 2008 15:20

Foutu prix du m² sur Paris et sa région ! :-?
syber
 
Messages: 10298
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Juil 2008 15:32

travaillant dans l'immobilier neuf, je suis en première ligne pour constater que c'est vrai et que bcp de gens aujourd'hui doivent renoncer à acheter. C'est bien dommage
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 06 Juil 2008 17:29

Themisto a écrit:L'utilisation des préjugés est une mécanique prédictive qui nous permet d'avoir une opinion rapidement sur un événement nouveau sans à avoir à le détailler. En tant que telle, elle est salutaire.
....

sans doute un tres bon sujet pour le bac, une petite lecture qui s'y rapporte.
la fin me plait bien "à priori": " une vérité qui cesse d’être méditée devient une opinion, un cadavre de vérité, écrivait Hegel. Ce qui est connu comme vrai, même vrai, devient un préjugé dès qu’il cesse d’être médité. Ce qui est bien connu devient pour cette raison même mal connu."

Mais même après des années de méditation, la hifi reste mal connue ...
WhyHey
 
Messages: 13833
Inscription: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 06 Juil 2008 18:46

WhyHey a écrit:
Themisto a écrit:L'utilisation des préjugés est une mécanique prédictive qui nous permet d'avoir une opinion rapidement sur un événement nouveau sans à avoir à le détailler. En tant que telle, elle est salutaire.
....

sans doute un tres bon sujet pour le bac, une petite lecture qui s'y rapporte.
la fin me plait bien "à priori": " une vérité qui cesse d’être méditée devient une opinion, un cadavre de vérité, écrivait Hegel. Ce qui est connu comme vrai, même vrai, devient un préjugé dès qu’il cesse d’être médité. Ce qui est bien connu devient pour cette raison même mal connu."

Mais même après des années de méditation, la hifi reste mal connue ...



Mais même après des années de méditation des riches, la hifi reste mal connue des pauvres...

ou :

L'épaisseur de la "méditation" en hifi (même mal connue) est directement proportionnelle à celle du portefeuille...
ghozze
 
Messages: 1090
Inscription: 03 Jan 2008 12:12
  • offline

Message » 06 Juil 2008 18:51

LaurentV a écrit:
Dub a écrit:Il est certain que dès que ça s'appelle Pioneer, ou Onkyo, etc — les préjugés vont bon train!


Il n'y a aucun préjugé la dessus ; de par ce qui est maintenant mon métier je me doit d'être le plus objectif possible, j'ai viré quelques enceintes qui m'avaient été proposées par des marques très audiophiles et qui en regard de leur prix ne valaient pas tripette. Quant à Onyo il suffit d'avoir ecouté une fois ce que peut faire une Grand Scepter et les préjugés, si préjugés il y a, sont rapidement balayés. De même que la gamme Sovao de chez Yamaha et ma foi fort honorable.



Je ne parlais pas de toi…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 06 Juil 2008 22:47

Re

Pour ce type d'enceinte TAD 2401, je pense qu'il faut des électroniques de studio ou pro
Test avec BRYSTON 4B : grave très mou et la compression complètement bouché.
Dans 1 mois PSSAUDIO STUDIO B qui est excellent sur des monitoring JBL.
Pour finir du LAB-GRUPPEN serie FP+
FAFAD1972
 
  • offline

Message » 08 Juil 2008 20:02

gloinfred a écrit:Je ne dois pas être modeste... Je suis ingé (formation ingé méca avec spécialité conception et dimensionnement). Aujourd'hui, je bosse dans le milieu de la turbine à gaz et avant, je bossais en aéronautique...

Quand on conçoit un profil d'aube de turbine (qui est quand même un organe très compliqué), on maitrise absolument tous les paramètres. On sait à l'avances quels vont être les dispersions durant la fabrication et on prévoit à l'avance l'influence que cela va avoir sur les caractéristiques de la pièce (résistance à la fatigue, à la température...). En mécanique, on est capable de savoir exactement quelle influence va avoir tel ou tel élément (et ça situe aussi bien au niveau microscopique qu'au niveau macroscopique).


Ca tombe bien. Moi inge itou, avec un DEA en bonus avec le troisieme paquet de raviolis.
Eh bien que vous maitrisiez absolument tous les parametres dans votre metier m'impressionne. Chez moi on concoit, teste, valide et construit de la sombre piece de bagnole (systems de courroies et poulies) ce qui peut sembler la base de l'engineering.
Si je te disais simplement que dans de simples problemes de bruyance, on ne comprend meme pas pourquoi une simple couroie va couiner sur un vehicule aujourd'hui et le lendemain retesr silencieuse sur le meme avec pourtant "tous les parametres maitrises" (hygrometrie, temperature, charge, compound, aging), je pense que ca t'etonnerait.

Et crois-moi c'est pas faute de chercher...

Le seul avantage que j'ai trouve au PHD n'etait en rien l'accumulation de donnees techniques (qu'au final j'ai meme retenu car que pour ce que ca m'a servi...), mais un state of mind. En grande ecole et plus encore en prepa (heureusement j'ai echappe a ca!) on t'apprends que tu sais, que tu maitrises, que tu quantifies, que l'humain est plus fort que la nature, qu'il en controle tous les parametres. Soit.
En revanche, en 3e cycle on m'a appris a douter, a remettre en question, a ne considerer l'axiome comme tel que tant qu'il n'a pas ete demontre qu'il n'en est point un : cela va du "completement faux" a "vrai dans tous les cas a part le minuscule parametre que l'on n'avait point vu".
Je crois que ce fameux parametre est celui qui nous reunit ici, qui fait que le vynil malgre ses mesures execrables et ses defauts sonne toujours de maniere fabuleuse, que des enceintes vintage, ces horreurs qui te produisent 5 bon %s de disto sonnent malgre tout de maniere tellement charnelle, tellement belle que beaucoup les preferent aux machines froidement calculees sur ordinateur sans fignolage "a l'oreille", qu'un Stradivarius sonne de maniere si personnelle...

Non j'ai bien peur mon frere ingenieur que la modestie ne fait decidemment pas partie de notre profession, ce que ton intervention ne semble pas dementir. Erreur, grossiere erreur, mais ca reste juste mon opinion...
san-antonio
 
Messages: 1588
Inscription: 17 Avr 2007 0:51
  • offline

Message » 08 Juil 2008 20:54

Stradivarius sonne de maniere si personnelle...


"M. Heifetz, votre violon a une sonorité magnifique... "

Ah bon ? Et sur ce M. Heifetz secoue son violon et dit à son interlocuteur : "je n'entends rien"...

Si l'on pouvait laisser Stradivarius et Guarnierus tranquille, se serait bien car leur sonorité c'est celle de celui qui les joue... eux n'en n'ont pas... Ils sont bons car justement ils ne brident jamais l'imagination sonore de celui qui les joue...

qui fait que le vynile malgre ses mesures execrables et ses defauts sonne toujours de maniere fabuleuse,


Non, décidément non ! Quand le microsillon est mal gravé, mal pressé ou/et quand il est lu par une cellule mal réglée sur un bras mal réglé, qu'elle est inadaptée au bras, qu'elle est mal chargée par le préampli (et ça se règle d'une façon très précise pour obtenir le meilleur résultat... au distorsiomètre...), le microsillon peut sonner de façon infecte. Beaucoup plus infecte que le CD mis dans un lecteur d'entrée de gamme : un simple baladeur.

que des enceintes vintage, ces horreurs qui te produisent 5 bon %s de disto sonnent malgre tout de maniere tellement charnelle,


Il en va des enceintes d'hier comme d'aujourd'hui : certaines sont sèches comme des coups de triques et d'autres pas du tout...

tellement belle que beaucoup les preferent aux machines froidement calculees sur ordinateur sans fignolage "a l'oreille"


Une enceinte qui n'est pas réglée à l'oreille par son concepteur pour lui apporter la coloration qu'il veut lui donner ça n'existe pas ! Le filtre et ses composants servent notamment à cela...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Juil 2008 21:05

san-antonio a écrit:
gloinfred a écrit:Je ne dois pas être modeste... Je suis ingé (formation ingé méca avec spécialité conception et dimensionnement). Aujourd'hui, je bosse dans le milieu de la turbine à gaz et avant, je bossais en aéronautique...

Quand on conçoit un profil d'aube de turbine (qui est quand même un organe très compliqué), on maitrise absolument tous les paramètres. On sait à l'avances quels vont être les dispersions durant la fabrication et on prévoit à l'avance l'influence que cela va avoir sur les caractéristiques de la pièce (résistance à la fatigue, à la température...). En mécanique, on est capable de savoir exactement quelle influence va avoir tel ou tel élément (et ça situe aussi bien au niveau microscopique qu'au niveau macroscopique).


Ca tombe bien. Moi inge itou, avec un DEA en bonus avec le troisieme paquet de raviolis.
Eh bien que vous maitrisiez absolument tous les parametres dans votre metier m'impressionne. Chez moi on concoit, teste, valide et construit de la sombre piece de bagnole (systems de courroies et poulies) ce qui peut sembler la base de l'engineering.
Si je te disais simplement que dans de simples problemes de bruyance, on ne comprend meme pas pourquoi une simple couroie va couiner sur un vehicule aujourd'hui et le lendemain retesr silencieuse sur le meme avec pourtant "tous les parametres maitrises" (hygrometrie, temperature, charge, compound, aging), je pense que ca t'etonnerait.

Et crois-moi c'est pas faute de chercher...

Le seul avantage que j'ai trouve au PHD n'etait en rien l'accumulation de donnees techniques (qu'au final j'ai meme retenu car que pour ce que ca m'a servi...), mais un state of mind. En grande ecole et plus encore en prepa (heureusement j'ai echappe a ca!) on t'apprends que tu sais, que tu maitrises, que tu quantifies, que l'humain est plus fort que la nature, qu'il en controle tous les parametres. Soit.
En revanche, en 3e cycle on m'a appris a douter, a remettre en question, a ne considerer l'axiome comme tel que tant qu'il n'a pas ete demontre qu'il n'en est point un : cela va du "completement faux" a "vrai dans tous les cas a part le minuscule parametre que l'on n'avait point vu".
Je crois que ce fameux parametre est celui qui nous reunit ici, qui fait que le vynil malgre ses mesures execrables et ses defauts sonne toujours de maniere fabuleuse, que des enceintes vintage, ces horreurs qui te produisent 5 bon %s de disto sonnent malgre tout de maniere tellement charnelle, tellement belle que beaucoup les preferent aux machines froidement calculees sur ordinateur sans fignolage "a l'oreille", qu'un Stradivarius sonne de maniere si personnelle...

Non j'ai bien peur mon frere ingenieur que la modestie ne fait decidemment pas partie de notre profession, ce que ton intervention ne semble pas dementir. Erreur, grossiere erreur, mais ca reste juste mon opinion...


Je n'ai pas fait de prépa non plus, et j'en suis trés heureux :wink:

Ceci dit, et sans imaginer trouver la réponse à votre problème, ton problème de courroie, ça peut uniquement venir de 3 choses:
1-la courroie en elle même
2- la poulie
3- l'interface entre les deux

Si ça vient de la courroie, ça vient de :
1.1- la résine (désolé, je ne connais pas le vrai terme, je fais une analogie avec les composites)
1.2- les renforts (câble ou autre)
1.3- l'interface entre les deux

Si ça vient de la poulie, ça peut venir de:
2.1- la poulie en elle même (déformation, vibration...)
2.2- le roulement
2.3- l'interface entre le roulement et la poulie (j'imagine que le roulement est monté serré sur la poulie dans la mesure où la direction de charge est constante par rapport à l'axe)

Si ça vient de l'interface, ça peut venir de:
3.1- échauffement de la surface
3.2- élasticité de la courroie qui entraine des micro glissement
3.3- collage réguliers entre la courroie et la flasque
3.4- ...

Tout ça pour dire que ça ne me parait pas si compliqué que ça comme problème. Un simple diagramme "arbre" et une batterie de test devrait permettre de trouver la solution... Le jour où vous aurez trouvé l'explication, je suis bien persuadé que tout le monde dans le service réalisera qu'elle était très facilement explicable avec nos connaissances actuelles et qu'elle était juste un peu plus subtile à trouver que d'habitude.

Ça me paraitrait quand même hallucinant qu'il ne soit pas possible de trouver l'origine du problème et surtout de l'expliquer avec nos connaissances actuelles.
gloinfred
 
Messages: 4831
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 09 Juil 2008 19:51

Tout ça pour dire que ça ne me parait pas si compliqué que ça comme problème. Un simple diagramme "arbre" et une batterie de test devrait...


Ce n'est même plus du manque de modestie, à ce niveau-là.
Paull
 
Messages: 8672
Inscription: 22 Sep 2003 16:32
Localisation: "For Those About To Rock (We Salute You)" - AC/DC

Message » 09 Juil 2008 20:25

gloinfred a écrit:
san-antonio a écrit:
gloinfred a écrit:Je ne dois pas être modeste... Je suis ingé (formation ingé méca avec spécialité conception et dimensionnement). Aujourd'hui, je bosse dans le milieu de la turbine à gaz et avant, je bossais en aéronautique...

Quand on conçoit un profil d'aube de turbine (qui est quand même un organe très compliqué), on maitrise absolument tous les paramètres. On sait à l'avances quels vont être les dispersions durant la fabrication et on prévoit à l'avance l'influence que cela va avoir sur les caractéristiques de la pièce (résistance à la fatigue, à la température...). En mécanique, on est capable de savoir exactement quelle influence va avoir tel ou tel élément (et ça situe aussi bien au niveau microscopique qu'au niveau macroscopique).


Ca tombe bien. Moi inge itou, avec un DEA en bonus avec le troisieme paquet de raviolis.
Eh bien que vous maitrisiez absolument tous les parametres dans votre metier m'impressionne. Chez moi on concoit, teste, valide et construit de la sombre piece de bagnole (systems de courroies et poulies) ce qui peut sembler la base de l'engineering.
Si je te disais simplement que dans de simples problemes de bruyance, on ne comprend meme pas pourquoi une simple couroie va couiner sur un vehicule aujourd'hui et le lendemain retesr silencieuse sur le meme avec pourtant "tous les parametres maitrises" (hygrometrie, temperature, charge, compound, aging), je pense que ca t'etonnerait.

Et crois-moi c'est pas faute de chercher...

Le seul avantage que j'ai trouve au PHD n'etait en rien l'accumulation de donnees techniques (qu'au final j'ai meme retenu car que pour ce que ca m'a servi...), mais un state of mind. En grande ecole et plus encore en prepa (heureusement j'ai echappe a ca!) on t'apprends que tu sais, que tu maitrises, que tu quantifies, que l'humain est plus fort que la nature, qu'il en controle tous les parametres. Soit.
En revanche, en 3e cycle on m'a appris a douter, a remettre en question, a ne considerer l'axiome comme tel que tant qu'il n'a pas ete demontre qu'il n'en est point un : cela va du "completement faux" a "vrai dans tous les cas a part le minuscule parametre que l'on n'avait point vu".
Je crois que ce fameux parametre est celui qui nous reunit ici, qui fait que le vynil malgre ses mesures execrables et ses defauts sonne toujours de maniere fabuleuse, que des enceintes vintage, ces horreurs qui te produisent 5 bon %s de disto sonnent malgre tout de maniere tellement charnelle, tellement belle que beaucoup les preferent aux machines froidement calculees sur ordinateur sans fignolage "a l'oreille", qu'un Stradivarius sonne de maniere si personnelle...

Non j'ai bien peur mon frere ingenieur que la modestie ne fait decidemment pas partie de notre profession, ce que ton intervention ne semble pas dementir. Erreur, grossiere erreur, mais ca reste juste mon opinion...


Je n'ai pas fait de prépa non plus, et j'en suis trés heureux :wink:

Ceci dit, et sans imaginer trouver la réponse à votre problème, ton problème de courroie, ça peut uniquement venir de 3 choses:
1-la courroie en elle même
2- la poulie
3- l'interface entre les deux

Si ça vient de la courroie, ça vient de :
1.1- la résine (désolé, je ne connais pas le vrai terme, je fais une analogie avec les composites)
1.2- les renforts (câble ou autre)
1.3- l'interface entre les deux

Si ça vient de la poulie, ça peut venir de:
2.1- la poulie en elle même (déformation, vibration...)
2.2- le roulement
2.3- l'interface entre le roulement et la poulie (j'imagine que le roulement est monté serré sur la poulie dans la mesure où la direction de charge est constante par rapport à l'axe)

Si ça vient de l'interface, ça peut venir de:
3.1- échauffement de la surface
3.2- élasticité de la courroie qui entraine des micro glissement
3.3- collage réguliers entre la courroie et la flasque
3.4- ...

Tout ça pour dire que ça ne me parait pas si compliqué que ça comme problème. Un simple diagramme "arbre" et une batterie de test devrait permettre de trouver la solution... Le jour où vous aurez trouvé l'explication, je suis bien persuadé que tout le monde dans le service réalisera qu'elle était très facilement explicable avec nos connaissances actuelles et qu'elle était juste un peu plus subtile à trouver que d'habitude.

Ça me paraitrait quand même hallucinant qu'il ne soit pas possible de trouver l'origine du problème et surtout de l'expliquer avec nos connaissances actuelles.


C'est ce qu'avaient fait les ingés de la NASA , il me semble avant ce fameux vol du 1° Février 2003 de la navette Columbia.
luthib
 
Messages: 182
Inscription: 13 Fév 2002 2:00
Localisation: Antilles
  • offline

Message » 09 Juil 2008 20:46

Paull a écrit:
Tout ça pour dire que ça ne me parait pas si compliqué que ça comme problème. Un simple diagramme "arbre" et une batterie de test devrait...


Ce n'est même plus du manque de modestie, à ce niveau-là.


Il ne s'agit pas de modestie en réalité, mais bien de l'application de méthodes de résolution de problèmes...

Je mettrais ma main à couper que le jour où l'explication aura été trouvée, on découvrira que ce n'était en rien un truc phénomène inconnu.
gloinfred
 
Messages: 4831
Inscription: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message