Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

musicalité - matière et dynamique

Message » 17 Avr 2006 9:21

ELECTRA a écrit:Egalement tres interressé par tes impressions SJ, je recherche une source digne du Néodio, c'est a dire hyper neutre et naturelle.

Je sais que Neodio doit sortir un lecteur CD pour aout ou septembre.

Sinon LINN sort bientot un lecteur CD normalement supérieur à l'Ikemi et a moins de 3000 EUROS le "magic cd".

Bonnes écoutes

Laurent :wink:


As-tu un petit lien pour le lecteur Neodio afin d'en savoir un peu plus ?

Quant au magik CD, je pense qu'il se situe plus entre le Genki et l'Ikemi. Car Linn affirme ne pas pourvoir sortir un lecteur à moins de 3000 euros pour des raisons de rentabilité. Comment font les autres marques ? Attendons les premières écoutes.

Doudou
doudou_78
 
Messages: 2215
Inscription: 04 Avr 2005 20:50
Localisation: La Bretagne sous le soleil
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Avr 2006 9:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Avr 2006 9:26

Pour avoir une bonne dynamique, il faut avant tout une pièce avec le silence total.

Et pour qu'elle soit encore meilleure, il faut que la pièce soit grande et avec une bonne accoustique et peu de réverb.

Pour ce qui est de l'électronique, c'est pas un problème d'avoir de la dynamique :mdr: .
[Tonio]
 
Messages: 4889
Inscription: 13 Nov 2002 12:43
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 17 Avr 2006 9:46

PAT 94 a écrit:
Une dynamique de 90 db ne veut pas dire grand chose, si tu prend comme base des pointes de modulation à 110 db, cela revient à dire que pour profiter de 90 db de dynamique le bruit résiduel dans ta pièce est à 20 db, on est pas loin du silence absolu.

Très peu de musiques requierent une telle dynamique.

J'ai une collection de vinyls "gravure directe" en fait des disques qui étaient gravés en temps réel pendant que les musiciens jouaient (donc pas de limitation de dynamique lié à l'enregistrement), ces disques sont supérieurs à la majeur partie des CD actuels, sauf bien sur des CD de la qualité du CD test PAV de ce mois.

Sur le bruit de fond c'est sur que le CD creuse l'écart


C'est Un vinyl sans correction RIAA ?
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 17 Avr 2006 10:02

PAT 94 a écrit:Une dynamique de 90 db ne veut pas dire grand chose, si tu prend comme base des pointes de modulation à 110 db, cela revient à dire que pour profiter de 90 db de dynamique le bruit résiduel dans ta pièce est à 20 db, on est pas loin du silence absolu.

Très peu de musiques requierent une telle dynamique.

J'ai une collection de vinyls "gravure directe" en fait des disques qui étaient gravés en temps réel pendant que les musiciens jouaient (donc pas de limitation de dynamique lié à l'enregistrement), ces disques sont supérieurs à la majeur partie des CD actuels, sauf bien sur des CD de la qualité du CD test PAV de ce mois.

Sur le bruit de fond c'est sur que le CD creuse l'écart


Tout ceci témoigne plus de l'enregistrement en lui même que du support utilisé.

Je pense que souvent la dynamique est volontairement réduite pour que ce soit écoutable" dans des milieus défavorables.

Du coup quand on a la chance (comme toi et moi également) d'écouter de la vraie prise directe non retouchée, la dynamique saute aux oreilles :) .
[Tonio]
 
Messages: 4889
Inscription: 13 Nov 2002 12:43
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 17 Avr 2006 12:58

J'ai des vinyls gravure directe qui en remontrent en dynamique à la majorité des CD. J'ai retrouvé leur qualités sur le CD N° 4 de PAV de ce mois.

C'est amusant de s'entendre dire ça. Cela prouverait que le support n'y est pour rien mais bien l'enregistrement. Le CD est donc capable d'apporter ce qui est souvent attribué au seul vinyle. Et qu'est-ce que je fais pour ça? Rien, sinon fuir le traitement de signal inutile et considérer que si ça ne marche pas, c'est uniquement de ma faute.

Je compare, compare, compare et chaque jour, je me réjouis d'avoir tant d'amis artistes qui acceptent encore de se prêter à ces comparaisons longues et pénibles car, en l'état actuel de la technique, celle-ci marche bien plus souvent sur le papier qu'à l'écoute.

Combien de fois ai-je du revoir ma copie parce c'était d'enfer en théorie et désastreux en pratique.

Mais il est une chose dont je me suis immédiatement rendu compte, le vinyle ne pouvait résister au numérique quand ce dernier est utilisé normalement. Je suis équipé en numérique de puis 1985 ou 86 (c'était du PCM + Betamax).

Mais, c'est quoi du numérique utilisé normalement?

C'est utilisé avec un peu de jugeote! et non pas comme on faisait du vinyle car les méthodes de compensation du vynile ne conviennent pas du tout au numérique. Et comme personne ne se remet en cause, on continue à entendre du CD froid et sans poésie mais le CD n'y est pour rien.
Dernière édition par Philippe Muller le 17 Avr 2006 13:59, édité 1 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 17 Avr 2006 13:55

Philippe Muller a écrit:Et comme personne ne se remet en cause, on continue à entendre du CD froid et sans poésie mais le CD n'y est pour rien.
Disons qu'il faut du matos qui les fasse chanter, voilà tout... 8) :wink:
teiki arii
 
Messages: 5124
Inscription: 19 Aoû 2004 19:24
Localisation: jamais loin
  • offline

Message » 17 Avr 2006 14:06

Ce qui conduit à réaliser du matériel typé et un peu coloré pour passer les CD ordinaires. C'est dommage.

Un CD normal lu par un lecteur normal devrait faire systématiquement mieux qu'un LP.

Et ce n'est pas le cas.

Vous connaissez ma passion pour les studios d'enregistrement d'aujourd'hui, où personne ne va plus écouter les vrais instruments (les salles sont souvent trop petites pour ça) et ne connaissent la musique qu'à travers leurs enceintes processées et égalisées de manière parfaite jusqu'à la prochaine découverte.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 17 Avr 2006 15:14

Philippe Muller a écrit:Ce qui conduit à réaliser du matériel typé et un peu coloré pour passer les CD ordinaires. C'est dommage..
Certainement! :-?

Philippe Muller a écrit:...personne ne va plus écouter les vrais instruments...
Oui, c'est malheureux... :-?
teiki arii
 
Messages: 5124
Inscription: 19 Aoû 2004 19:24
Localisation: jamais loin
  • offline

Message » 18 Avr 2006 8:01

Du matériel coloré — avec quelques signatures sonores différentes
pour passer des CD au son aseptisé, sur lesquels on n'entend pas, parfois, la différence entre deux violons ou entre deux piano…

C'est vrai que c'est un peu dommage… :-?

Et quelques bons labels ou studio qui existent quand même: mais est-ce que ça n'a pas toujours été comme ça, y compris il y a 30 ou 50 ans?

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 18 Avr 2006 8:34

Philippe Muller a écrit:Ce qui conduit à réaliser du matériel typé et un peu coloré pour passer les CD ordinaires. C'est dommage.

Un CD normal lu par un lecteur normal devrait faire systématiquement mieux qu'un LP.

Et ce n'est pas le cas.

Vous connaissez ma passion pour les studios d'enregistrement d'aujourd'hui, où personne ne va plus écouter les vrais instruments (les salles sont souvent trop petites pour ça) et ne connaissent la musique qu'à travers leurs enceintes processées et égalisées de manière parfaite jusqu'à la prochaine découverte.


J'ai récemment reçu une prise de son directe d'un concert de piano via un minidisc (en PCM non compressé) avec un micro sony qui va bien (donc pas le bas de gamme étriqué en bande passante), ce qui frappe, ce sont les timbres, les harmoniques très présentes, les bruits parasites (grincements, mécanique, public) . Tout ce qui fait qu'on a l'impression que la salle est "vivante" et que ça n'a pas été joué dans un milieu "stérile".

On ne retrouve pas du tout la signature habituelle des CD, ce côté "informatique", on a l'impression d'écouter les vieilles prises de son directes de France musique.

Pour moi donc, c'est bel et bien l'enregistrement et non les supports qui sont responsables de la qualité médiocre de beaucoup de CD. Le support en lui même est largement suffisant du moment qu'il est exploité correctement.
[Tonio]
 
Messages: 4889
Inscription: 13 Nov 2002 12:43
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 18 Avr 2006 13:03

zabc51 a écrit:
PAT 94 a écrit:
Une dynamique de 90 db ne veut pas dire grand chose, si tu prend comme base des pointes de modulation à 110 db, cela revient à dire que pour profiter de 90 db de dynamique le bruit résiduel dans ta pièce est à 20 db, on est pas loin du silence absolu.

Très peu de musiques requierent une telle dynamique.

J'ai une collection de vinyls "gravure directe" en fait des disques qui étaient gravés en temps réel pendant que les musiciens jouaient (donc pas de limitation de dynamique lié à l'enregistrement), ces disques sont supérieurs à la majeur partie des CD actuels, sauf bien sur des CD de la qualité du CD test PAV de ce mois.

Sur le bruit de fond c'est sur que le CD creuse l'écart


C'est Un vinyl sans correction RIAA ?


Toujours pas de réponse ?
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 18 Avr 2006 13:13

PAT 94 a écrit:J'ai une collection de vinyls "gravure directe" en fait des disques qui étaient gravés en temps réel pendant que les musiciens jouaient (donc pas de limitation de dynamique lié à l'enregistrement), ces disques sont supérieurs à la majeur partie des CD actuels, sauf bien sur des CD de la qualité du CD test PAV de ce mois.


Est-ce que ce ne sont pas des disques du label Sheffield Labs ? :P

   Image  Max, adorable membre des    Image
Avatar de l’utilisateur
Maxwell Sheffield
 
Messages: 3763
Inscription: 14 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 18 Avr 2006 14:23

Maxwell Sheffield a écrit:
PAT 94 a écrit:J'ai une collection de vinyls "gravure directe" en fait des disques qui étaient gravés en temps réel pendant que les musiciens jouaient (donc pas de limitation de dynamique lié à l'enregistrement), ces disques sont supérieurs à la majeur partie des CD actuels, sauf bien sur des CD de la qualité du CD test PAV de ce mois.


Est-ce que ce ne sont pas des disques du label Sheffield Labs ? :P

   Image  Max, adorable membre des    Image


Gagné :wink:
Mais ce ne sont pas les seuls, j'ai aussi M et K Sound, Cristal Clear Records (certains en 45 tours), Direct Disk, Umbrella Records, Nautilus, en tout dans les 35 albums.
A+
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 18 Avr 2006 14:29

zabc51 a écrit:
PAT 94 a écrit:
Une dynamique de 90 db ne veut pas dire grand chose, si tu prend comme base des pointes de modulation à 110 db, cela revient à dire que pour profiter de 90 db de dynamique le bruit résiduel dans ta pièce est à 20 db, on est pas loin du silence absolu.

Très peu de musiques requierent une telle dynamique.

J'ai une collection de vinyls "gravure directe" en fait des disques qui étaient gravés en temps réel pendant que les musiciens jouaient (donc pas de limitation de dynamique lié à l'enregistrement), ces disques sont supérieurs à la majeur partie des CD actuels, sauf bien sur des CD de la qualité du CD test PAV de ce mois.

Sur le bruit de fond c'est sur que le CD creuse l'écart


C'est Un vinyl sans correction RIAA ?


Là, tu me poses une colle :roll:

Ce que je peux te dire c'est que ces disques étaient gravés en temps réel, seul intermédiaire, les micros et la console de mixage. Une anecdote, lors d'une séance, le batteur a été un peu trop impétueux, le burin graveur à sauté, résultat il a fallut tout recommencer à zero, car même entre les plages le burin continu à graver, puisque tout est joué d'une seule traite.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 18 Avr 2006 18:19

Pour limiter l'excursion du stylet de gravure dans les fréquences basses et le bruit dans les fréquences un peu plus élevées, il a été introduit la correction RIAA, avant celle-ci c'était l'anarchie chaque fabricant de vinyl ayant sa norme perso.

La norme RIAA, pour parler simple, compresse les fréquences basses pour limiter cette excursion du stylet et amplifie les fréquences élevées. Ce qui correspond pile poil à une compression-expension ou encore une limitation de dynamique.

Sans cette correction on ne pourait mettre que quelques petites minutes de musique ( 3-4) sur un 12" (30 cm).
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message