Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

L'avenir du Home-Cinéma existe t'il ?

Message » 10 Aoû 2017 8:28

Un très bon article de numerama qui explique l'autre pendant qui se cache derrière la décision de Disney :bravo:


Netflix n’est pas la cible : avec son service de streaming, Disney a enterré le câble américain

Lien direct => http://www.numerama.com/business/281502 ... icain.html

Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
 
Messages: 16159
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse

Annonce

Message par Google » 10 Aoû 2017 8:28

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Aoû 2017 14:37

Darkhan a écrit:On reste dans du format pour smartphone :-?
On est qualitativement loin du flux SVOD


Quelle surprise. :mdr:
Et encore, la taille est une chose, la maîtrise de la compression une autre. Netflix a heureusement assez fortement travaillé sur le sujet (je suppose pour proposer une qualité vidéo vendeuse tout en limitant le besoin en bande passante - et donc les coûts d'exploitation et le nombre de clients qui seraient bloqués par leur abonnement -), mais chez les autres, je me souviens de l'époque où j'avais téléchargé légalement des épisodes de Spooks en revisionnage, et même à 1.5 Go par épisode de 50 minutes, c'était absolument hideux.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3770
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 11 Aoû 2017 15:58

Quant tu vois le rendu miteux de la Vod Orange :roll:
Ce n'est clairement pas au niveau
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
 
Messages: 16159
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse

Message » 11 Aoû 2017 18:54

Prévisible, la Fox annonce vouloir suivre la meme direction que Disney et de créer sa propre plateforme SVOD mais sans préciser son calendrier

=> http://www.numerama.com/business/282048 ... -svod.html
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
 
Messages: 16159
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse

Message » 25 Aoû 2017 16:08

Viacom annonce le lancement le 1er Octobre prochain de son propre service de SVOD Paramount+ dans les pays scandinaves dans un 1er temps

source => http://variety.com/2017/digital/global/ ... 202538877/

Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
 
Messages: 16159
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse

Message » 25 Sep 2017 9:49

Darkhan a écrit:
Gfx a écrit:Depuis les choses ont bien changé. On peut acheter sa musique sur internet dans toutes les qualités possible, et presque tout est disponible dans une qualité standard.
Une fois acheter, on peut en faire ce que l'on veut, et l'écouter sur n'importe quel équipement sans restrictions, la copier, l’éditer, la transcoder, etc...


Perso j'ai commencé à dématérialiser toute discotheque audio il y a presque 7 ans aprés avoir découvert plusieurs des albums devenus illisibles avec le temps alors que parfaitement entreposés
Et je n'ai acheté un CD Audio qu'1 fois depuis. Un album qui été introuvable en démat à l'époque et que j'ai dématérialisé aussitôt
Sinon je n'achete plus que du démat sur Qobuz, Beatport, Juno download, etc...]


Euh... ah bon ?
J'ai des CD qui ont 20 ans et qui fonctionnent toujours... Aussi loin que je puisse remonter dans le temps j'ai même des CD gravés qui ont 20 ans qui fonctionnent encore. A l'époque je faisais des compilations pour les lire dans la voiture. J'ai des mini discs qui fonctionnent encore, mes DVD rangés dans des classeurs qui ont pris l'eau suite à des infiltrations répétées, il y a encore les traces de terre sur les couvertures, en découvrant l'étendue des dégâts je me suis dit que je pouvais tout jeter vu la "fragilité" affirmée du support. Mon Denon 3910 les lit sans faille.
Avant ça, les classeurs c'est aussi et surtout des sorties et rangements répétés de la galette en la frottant contre la surface du classeur etc... ils fonctionnent toujours également. Et pourtant on a tout lu sur le DVD également... DVD Rot, rayures, illisibles etc...
On peut dire ce qu'on veut sur le dématérialisé, ok.
Le dématérialisé c'est pratique parce que d'un clic tu lis partout dans la maison, tout est relié en RJ45 chez moi et si j'installe un lecteur dans un environnement il ira immédiatement piocher dans la base de données.
De là à pousser le démate parce que le support physique c'est supposé "tomber en panne" j'irais pas jusque là car c'est faux.
Mes 700 films en DVD rangés en classeur prennent moins de place que leur équivalents en disque dur. C'est sûr que si on se base sur ceux qui achètent le coffret triple édition collector avec la statuette du film et le livre de recettes version encyclopédique là effectivement je peux que dire que le dématérialisé c'est moins crétin niveau prise de territoire dans le quotidien. Mais dans un usage raisonné du support je conserve encore pour longtemps mes disques lasers.

Netflix c'est une base de données pauvre, ringarde, désuète et techniquement dépassée et au milieu de ça, quelques produits qui clignotent avec les dernières étiquettes à la mode pour attirer ceux qui achètent un téléviseur grand comme la main compatible 4K HDR etc... et tout le monde se jette dessus. C'est bien pour regarder des séries télé, pour le cinéma c'est comme les produits en promotion dans les supermarchés pour attirer le chaland, on les brade et on regarde ce qui se passe.
Hier je mets mes neveux devant Turbo, c'est pourtant pas si vieux que ça, disponible en 2.0... Si c'est ça le futur du cinéma on est mal, on est vraiment mal.
Mes neveux ont pas fait la différence et ils étaient contents de voir leur film mais ils ont 6 et 4 ans eux...

Pour info il n'y a même pas 6 mois j'avais mis les enfants d'un ami devant, il était en 5.1.
Netflix c'est Carrefour, quand la DLC est passée on relègue les produits en fond de gondole.
chicken run
 
Messages: 2627
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 25 Sep 2017 10:41

chicken run a écrit:De là à pousser le démate parce que le support physique c'est supposé "tomber en panne" j'irais pas jusque là car c'est faux.

Cela fait toujours plaisir de s'entendire dire qu'on raconte des craques dans l'evocation d'un cas qu'on a personnellement vecu
En ce qui me concerne j'ai perdu à peu prés 10 % de mes albums CD, et quand je dis parfaitement bien entreposés, je parle d'albums conservés dans leur boitier d'origine et entreposés dans un meuble non exposé à la lumière
Visuellement ils semblent nickels (meme pas une trace de doigt) mais sont illisibles sur 5 de mes lecteurs et y compris chez des potes à qui j'ai fais retester quelques uns
Ma collection d'un peu + de 100 coffrets DVD est intacte et n'a eut aucuns pbs
Par contre sur les BR j'ai perdu plus d'une dizaine de film sur une collection de + de 200 dans le resinegate et c'était l'état des lieux il y a 1 an
Mon 1er CD je l'ai acheté en 1996 et il était tjrs fonctionnel il y a env 1 an quand je l'ai retesté donc moi aussi j'ai des CD qui ont plus de 20 ans mais je sais aussi ce que j'ai vecu en matière d'aléas des supports physiques
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
 
Messages: 16159
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse

Message » 25 Sep 2017 11:11

Plus que ton cas personnel, le désastre du CD-rot avec PDO UK fin 80s-début 90s (de 88 à 93 exactement) suffit à rappeler l'aspect pratico-pratique de ces mésaventures.

C'est pas juste un cas isolé, c'est dans ce cas une quantité phénoménale de disques qui sont concernés, ce qui a généré un programme d'échange invraisemblable ayant duré près de 20 ans (et qui était prévu de durer 30 ans).

Après, moi non plus je n'ai jamais eu ni de CD, DVD ou BR du commerce qui a arrêté de fonctionner (enfin si, j'ai eu le BR de Silent Hill, comme beaucoup) mais ça ne veut certainement pas dire que ces risques techniques n'existent pas, bien au contraire.
Par contre, on peut effectivement se demander si passer du tout au tout au démat' est une réaction mesurée face à ce problème mais je suppose qu'en l'absence d'indicateurs fiables de suivi, vaut mieux prévenir que guérir, comme on dit.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3770
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 25 Sep 2017 11:42

chicken run a écrit:Mes 700 films en DVD rangés en classeur prennent moins de place que leur équivalents en disque dur.


Ça, permet moi d'en douter fortement !
Même 700 disques à 8.5 Go ça fait 6 To, ça tiens sur deux disques dur de 3 To a 100 euros pièce.
Fait juste une pile de 700 cd à côté et tu verras la différence.

Franchement les support physique c'est finit. N'importe quel fan de films et de musique aura tôt fait d'investir dans un NAS de forte capacité pour débarrasser ses étagères de cette montagne de plastique.
Bien sur cette solution ne reste valable que tant qu'elle n'est pas remplacée par de la VOD facile d’accès avec un choix quasi illimité. La oui les NAS auront du plomb dans l'aile pour faire du stockage massif de médias... mais la technique définitive n’étant pas encore là... :siffle:
Rockport Mira, Player Naim UnitiQute / ChromeCast Audio, Dac Audio Synthesis Dax Decade
Pre Jeff Rowland Concerto + model 102 (upgrade ASC300)
Mogami 2549, Cardas Golden Cross, Van Den Hul 102Mk3, Wireworld Starlight 7, Vibex, Supra, Isotek
Avatar de l’utilisateur
Gfx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2625
Inscription: 02 Fév 2006 14:46
Localisation: Paris 15eme
  • offline

Message » 25 Sep 2017 11:50

tenia54 a écrit:Par contre, on peut effectivement se demander si passer du tout au tout au démat' est une réaction mesurée face à ce problème mais je suppose qu'en l'absence d'indicateurs fiables de suivi, vaut mieux prévenir que guérir, comme on dit.


Le monde du disque dur pour le stockage de masse commence à être bien balisé et la fiabilité largement éprouvé.
Un particulier qui stock en raid 5 n'a pas grand chose à craindre d'une panne de matos, que ce soit d'un disque ou du Nas en lui même.
Même si le Nas grille il est toujours possible de racheter le même modèle d'occasion et de transférer ses disques dedans.

:wink:
Rockport Mira, Player Naim UnitiQute / ChromeCast Audio, Dac Audio Synthesis Dax Decade
Pre Jeff Rowland Concerto + model 102 (upgrade ASC300)
Mogami 2549, Cardas Golden Cross, Van Den Hul 102Mk3, Wireworld Starlight 7, Vibex, Supra, Isotek
Avatar de l’utilisateur
Gfx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2625
Inscription: 02 Fév 2006 14:46
Localisation: Paris 15eme
  • offline

Message » 25 Sep 2017 13:51

Le souci avec les DDs, c'est qu'au fond, il faut aussi tout dupliquer, donc quand on stocke 700 DVDs sur un DD, en fait, on en stocke plutôt 1400 (soit presque 10 To à 7 Go / DVD).
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3770
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 25 Sep 2017 13:59

Petite paranthèse, l'utilisation du terme dématérialisation m'a toujours gêné personnellement.
Techniquement parlant, dans l'absolu, la vraie dématérialisation n'existe pas. Le film que vous regardez, que ce soit directement depuis un DVD ou un blu-ray, que ce soit depuis un disque dur sur lequel il a été copié ou que ce soit en streaming, le média est toujours stocké quelque part sur sun support bien physique, bien "matériel". Le mot "cloud" qui laisse penser que les données flottent dans l'air et qu'il n'y a plus qu'à les capter, entretien d'ailleurs cette illusion.
Donc, si on part du principe que la dématérialisation n'existe pas, il reste à choisir ce qui est mieux comme mode de consommation pour regarder un film en pesant le pour et le contre.

Parallèlement à la qualité induite par chaque méthode il y a la corolaire budget.
Le blu-ray est le plus cher, c'est sans conteste aussi celui qui offre la meilleure qualité pas vraiment comparable avec les autres méthodes (surtout pour l'Ultra-HD blu-ray).
Faire une copie de ses blu-rays pour les mettre sur un disque dur n'a pas réellement de différence ni en termes de qualité, ni en termes de budget, bien qu'on puisse revendre sa collection après l'avoir ainsi copié, ce qui n'est a priori pas légal et qui présente un gros risque de tout perdre si le disque dur crame.
La SVOD en téléchargement est attractive d'un point de vue budgétaire mais bien contraignante. Le temps qu'il faut pour télécharger un film suppose d'anticiper par rapport au moment où on va le regarder. Donc impossible de se décider 5 minutes avant de se faire une séance.
La SVOD en streaming paraît la meilleure solution pour avoir accès à tout ce qu'on veut tout de suite. Il est vrai que des offres qualitatives dans ce domaine existent telles que Netflix dont la qualité rappelle par moment le blu-ray. Problème: l'offre cinéma est ridicule car, effectivement, le monde du 7ème art n'a pas fait sa révolution et reste attaché comme une huitre à son rocher à sa diffusion en salles, son délai d'exploitation, son extrême lenteur de mise sur le marché en SVOD. Il faut pour l'instant aller sur des plateformes telles que iTunes pour voir des films récents, mais en payant une somme conséquente au coup par coup et dans une qualité très en deçà de Netflix pour ne citer que lui.

Je ne sais pas quel sera l'avenir du Home Cinema et si il y aura un jour une solution unique. Mais aujourd'hui, il faut mélanger un peu toutes les méthodes de consommation ci-dessus (ce que je fais personnellement) et, surtout, pouvoir y consacrer un budget conséquent.
misterme
 
Messages: 1512
Inscription: 06 Sep 2007 13:20
Localisation: Val d'Oise
  • offline

Message » 25 Sep 2017 14:49

Je suis moi aussi un inconditionnel de la demat, mais il faut quand même avouer qu'en vidéo, à moins de ripper sans perte les DVD, BR, HDBR (ce qui est illégale me semble-t-il), on ne peut trouver dans les offres actuelles la qualité disponible sur les supports optiques.

On peut espérer qu'avec l'élargissement des tuyaux internet cela change mais si on se base sur ce qu'il s'est passé en musique, il a fallu attendre des années et payer des sommmes conséquentes pour avoir des offres sans perte (juste du 16/44), et la bande passante est d'un autre ordre pour la vidéo...

Manifestement le marché préfère la praticité à la qualité, il n'y a pas de raison de penser que ce sera différent pour la vidéo.
Donc en terme de qualité, si les supports physiques disparaissent, le homecinéma ira moins bien avant d'aller mieux, peut-être un jour, en y mettant le prix.
Fyper
 
Messages: 3185
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • online

Message » 25 Sep 2017 17:01

Quand je disais sur le topic voisin que le sujet est passionnant qu'il y avait beaucoup de chose à dire et debattre :ane: :P

tenia54 a écrit:Plus que ton cas personnel, le désastre du CD-rot avec PDO UK fin 80s-début 90s (de 88 à 93 exactement) suffit à rappeler l'aspect pratico-pratique de ces mésaventures.

C'est pas juste un cas isolé, c'est dans ce cas une quantité phénoménale de disques qui sont concernés, ce qui a généré un programme d'échange invraisemblable ayant duré près de 20 ans (et qui était prévu de durer 30 ans).

Après, moi non plus je n'ai jamais eu ni de CD, DVD ou BR du commerce qui a arrêté de fonctionner (enfin si, j'ai eu le BR de Silent Hill, comme beaucoup) mais ça ne veut certainement pas dire que ces risques techniques n'existent pas, bien au contraire.
Par contre, on peut effectivement se demander si passer du tout au tout au démat' est une réaction mesurée face à ce problème mais je suppose qu'en l'absence d'indicateurs fiables de suivi, vaut mieux prévenir que guérir, comme on dit.


Pour clarifier les choses en ce qui me concerne et mes usages : je ne suis pas en Tout démat :oldy: :mdr:
Voici mes achats physiques sur les 18 derniers mois en termes de contenu :
Spriggan DVD
Blade Runner UBD/BD/DVD (préco)
Princesse mononoké BD
SW7 BD collector
Ulysse 31 intégrale DVD
Les mondes engloutis Intégrale DVD
Tangerine Dream - Choice - CD Single Edition limitée


et je réfléchie à préco le remaster 4k de Terminator 2 UBD/BD/DVD
Et je n'écarte pas la possibilité d'acheter d'autres UBD ou BD ou DVD à l'avenir.
Mais je ne peux que constater qu'en 2016 j'ai acheté en 1 an ce que j'achetais en 1 mois 4ans plus tot. Et soyons clair je mentirai en disant que le pb de vieillissement du support est la seul cause

Pour la musique la technologie actuelle permet d'acquerir et de profiter de la qualité CD lossless voir supérieure trés facilement en dématérialisé.
Pour les films est les séries je suis beaucoup plus diversifié
  • Je vais au cinema pour les films qui m’intéressent beaucoup.
  • J'utilise la SVOD locative pour voir les films recents qui ne m’intéressaient pas assez pour aller les voir en salle et aussi pour faire le trie de ceux qui vaudraient peut etre le coup d'un d'achat
  • J'utilise la SVOD par abonnement Netflix/Amazon pour leur contenu exclusif et pour voir des films/séries trés anciennes que je n'ai jamais vu

Certe Netflix/Amazon représentent la grand part de ma méthode de visionnage mais je ne suis pas exclusif :ane:

misterme a écrit:Petite paranthèse, l'utilisation du terme dématérialisation m'a toujours gêné personnellement.
Techniquement parlant, dans l'absolu, la vraie dématérialisation n'existe pas. Le film que vous regardez, que ce soit directement depuis un DVD ou un blu-ray, que ce soit depuis un disque dur sur lequel il a été copié ou que ce soit en streaming, le média est toujours stocké quelque part sur sun support bien physique, bien "matériel". Le mot "cloud" qui laisse penser que les données flottent dans l'air et qu'il n'y a plus qu'à les capter, entretien d'ailleurs cette illusion.
Donc, si on part du principe que la dématérialisation n'existe pas, il reste à choisir ce qui est mieux comme mode de consommation pour regarder un film en pesant le pour et le contre.

Parallèlement à la qualité induite par chaque méthode il y a la corolaire budget.
Le blu-ray est le plus cher, c'est sans conteste aussi celui qui offre la meilleure qualité pas vraiment comparable avec les autres méthodes (surtout pour l'Ultra-HD blu-ray).
Faire une copie de ses blu-rays pour les mettre sur un disque dur n'a pas réellement de différence ni en termes de qualité, ni en termes de budget, bien qu'on puisse revendre sa collection après l'avoir ainsi copié, ce qui n'est a priori pas légal et qui présente un gros risque de tout perdre si le disque dur crame.
La SVOD en téléchargement est attractive d'un point de vue budgétaire mais bien contraignante. Le temps qu'il faut pour télécharger un film suppose d'anticiper par rapport au moment où on va le regarder. Donc impossible de se décider 5 minutes avant de se faire une séance.
La SVOD en streaming paraît la meilleure solution pour avoir accès à tout ce qu'on veut tout de suite. Il est vrai que des offres qualitatives dans ce domaine existent telles que Netflix dont la qualité rappelle par moment le blu-ray. Problème: l'offre cinéma est ridicule car, effectivement, le monde du 7ème art n'a pas fait sa révolution et reste attaché comme une huitre à son rocher à sa diffusion en salles, son délai d'exploitation, son extrême lenteur de mise sur le marché en SVOD. Il faut pour l'instant aller sur des plateformes telles que iTunes pour voir des films récents, mais en payant une somme conséquente au coup par coup et dans une qualité très en deçà de Netflix pour ne citer que lui.

Je ne sais pas quel sera l'avenir du Home Cinema et si il y aura un jour une solution unique. Mais aujourd'hui, il faut mélanger un peu toutes les méthodes de consommation ci-dessus (ce que je fais personnellement) et, surtout, pouvoir y consacrer un budget conséquent.


Pour ce que j'ai souligné en bleu
P'tite précision
Le S de SVOD c'est pour Streaming donc c'est forcement du Streaming
La SVOD par telechargement (sous entendue stockage en local) c'est de la VOD pas de la SVOD vu qu'il n'y a pas de Streaming :oldy: :ane:

Pour ce que j'ai surligné en Fluo
Je ne suis pas certain que l'avenir à moyen terme soit à la disparition totale du physique. Il peut tout à fais continuer à perdurer comme le vinyl aujourd'hui
Cependant ce qui est clair pour moi c'est qu'avec le declin du DVD et le BD+UBD qui a une progression trés (trop) fragile et timorée aussi bien en France qu'aux USA, l'apogée du physique est derrière nous.
Quant à mélanger les méthodes de consommation je plussoie bien évidemment :bravo:

Fyper a écrit:Je suis moi aussi un inconditionnel de la demat, mais il faut quand même avouer qu'en vidéo, à moins de ripper sans perte les DVD, BR, HDBR (ce qui est illégale me semble-t-il), on ne peut trouver dans les offres actuelles la qualité disponible sur les supports optiques.

On peut espérer qu'avec l'élargissement des tuyaux internet cela change mais si on se base sur ce qu'il s'est passé en musique, il a fallu attendre des années et payer des sommmes conséquentes pour avoir des offres sans perte (juste du 16/44), et la bande passante est d'un autre ordre pour la vidéo...

Manifestement le marché préfère la praticité à la qualité, il n'y a pas de raison de penser que ce sera différent pour la vidéo.
Donc en terme de qualité, si les supports physiques disparaissent, le homecinéma ira moins bien avant d'aller mieux, peut-être un jour, en y mettant le prix.


100% d'accord et c'est un point trés interessant que tu souleves :bravo: ..... au delà de la qualité et du cout il y a la question de l'usage
Mon avis personnel sur la question est que le piratage de contenus audiovisuels a profondément modifiée la facon dont la société d'aujourd'hui consomment ces medias
Cela a habitué les individus à l'usage du demat , à une trés grande flexibilité d'utilisation et de consommation

  • Pas de messages sentencieux que tu ne peux pas "skipper" pour te dire que le piratage c'est mal alors que tu acheté ton film
  • Pas de tunnel de Pub.
  • Tes épisodes sont dans l'ordre chronologique (contre exemple : Les mondes engloutis, Firefly,...)
  • Tu peux arreter, changer de film/série et reprendre instantanément là ou tu t'étais arrété.
  • Pas besoin de jongler avec les galettes.

Autant de points communs quant à l'usage que la consommation illégale de contenus partaget avec l'offre légale VOD/SVOD/EST
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Jeux-Vidéos
 
Messages: 16159
Inscription: 25 Mai 2008 9:32
Localisation: Toulouse

Message » 25 Sep 2017 17:15

Le marché a toujours préféré la praticité (surtout combiné au coût) à la qualité. :idee:
Quant à la démat', l'idée est de ne pas stocker chez soi un support physique individualisé. Bien sûr que si c'est en streaming, c'est stocké en dur sur un serveur, et si c'est rippé, bah t'as un peu le disque dur chez toi. :mdr: Mais tu n'as plus un disque par oeuvre (film ou album), donc ce n'est plus l'aspect matériel tel qu'on le connait classiquement.

Darkhan a écrit:Pour clarifier les choses en ce qui me concerne et mes usages : je ne suis pas en Tout démat :oldy: :mdr:
Voici mes achats physiques sur les 18 derniers mois en termes de contenu


J'aurais du être plus précis et dire "passer à la numérisation de toute sa médiathèque me parait un peu exagéré".
Cela étant dit, tes achats physiques des 18 derniers mois correspond à peu près à mes achats physiques sur les 4 derniers jours, donc je doute que nous ayons des méthodes de consommation comparable (mais alors du tout :mdr: ).
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3770
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message