Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Analogique /Numérique

Message » 09 Juin 2015 22:51

J'ouvre ce topique pour avoir des réponses à mes questions de néophyte:
On nous dit qu'avant, tout était en analogique ... mais que tout est en train de virer au numérique, partant des sources, pér-amplis, amplis, ...D'ailleurs l'info du jour c'est Linn qui abandonne la fabrication des pré-amp analogiques pour se consacrer au numérique,
Et de l'autre coté on ne cesse pas de nous dire ah l'ecoute doit etre analogique! et il faut à tout prix,un convertisseur A/N ! c.a.d un DAC ?
Et si toute la chaine était numérique jusqu'à l'enceinte ! ça n'irait pas? ça serait moins bon?le son sort qd meme de l'enceinte :wtf: :ko: Aidez moi à comprendre :ane: :ohmg: j'aime bien savoir de quoi on parle car à force d'entendre ou de lire des sujet qui en parlent sans jamais expliquer le be a ba ,comme si tout le monde avait pris le train des le départ? Eh ben pas mois :ko:
A vous merci :D
joebil
 
Messages: 604
Inscription: 04 Juin 2006 12:55
Localisation: Nord
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Juin 2015 22:51

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Juin 2015 23:27

-
Dernière édition par MickeyCam le 10 Juin 2015 10:54, édité 1 fois.
MickeyCam
 
Messages: 3630
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 09 Juin 2015 23:51

joebil a écrit:J'ouvre ce topique pour avoir des réponses à mes questions de néophyte:
On nous dit qu'avant, tout était en analogique ... mais que tout est en train de virer au numérique, partant des sources, pér-amplis, amplis, ...D'ailleurs l'info du jour c'est Linn qui abandonne la fabrication des pré-amp analogiques pour se consacrer au numérique,
Et de l'autre coté on ne cesse pas de nous dire ah l'ecoute doit etre analogique! et il faut à tout prix,un convertisseur A/N ! c.a.d un DAC ?
Et si toute la chaine était numérique jusqu'à l'enceinte ! ça n'irait pas? ça serait moins bon?le son sort qd meme de l'enceinte :wtf: :ko: Aidez moi à comprendre :ane: :ohmg: j'aime bien savoir de quoi on parle car à force d'entendre ou de lire des sujet qui en parlent sans jamais expliquer le be a ba ,comme si tout le monde avait pris le train des le départ? Eh ben pas mois :ko:
A vous merci :D



Numérique : manipulation de nombres.
Analogique : manipulation de grandeurs physiques, tension (en volt) et/ou intensité (en ampère).

Avec ces deux moyens, on peut faire la même chose. On peut d'ailleurs passer de l'un à l'autre et il y a même des ponts entre ces deux mondes (cela dépend du point de vue). Le choix du moyen se résout simplement en se posant de bonnes questions : quel est le coût du produit ? quel doit être son encombrement ? son poids ? son degré de compatibilité avec les produits qui sont déjà sur le marché ou avec ceux avec qui il doit s'associer ? combien de produits je dois fabriquer ? quel sont ses spécifications ? Etc... Selon les réponses à ces questions, l'un ou l'autre moyen se révélera le mieux adapté à la situation.

Il n'y a vraiment rien de magique, là-dedans. Et vraiment rien qui doive perturber un hifiste. Ces questions intéressent plutôt les ingénieurs qui conçoivent les produits.

Mon opinion est donnée en des termes très généraux, mais la question est elle-même si générale et mal délimitée qu'un tel degré de généralité est évidemment inévitable.

La seule chose à peu près certaine, c'est qu'en l'état actuel des techniques de transduction de l'électricité vers la mécanique (faire bouger un haut-parleur), il faudra qu'en bout de chaîne, le signal se retrouve sous la forme d'une tension (en règle très générale) plutôt que de nombres. Les haut-parleurs comprennent très mal les nombres ! :mdr:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10077
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Juin 2015 8:26

Donc toute la chaine peut etre numérique sauf pour l'enceinte il faut que le signal lui arrive en analogique ??? donc il faut qd meme un convertisseur en bout de chaine???
Tu a raison tout ça c'est des généralités ;mais la question essentielle pour les hifistes c'est d'avoir le meilleur resultat , et on nous dit souvent que l'analogique est meilleur ! plus chaud plus charnu, ... les entrées analogiques sont meilleurs par ex nous dit -on qu'un hdmi... Le vynil meilleur que le CD ... mais pourquoi? question d'habitude de nos oreilles ou veritée scientifique????
joebil
 
Messages: 604
Inscription: 04 Juin 2006 12:55
Localisation: Nord
  • offline

Message » 10 Juin 2015 8:42

Par sa numérisation progressive — lecture CD d'abord ds les années 80, puis ds les années 90 l'amplification dite numérique (classeD) excellente pour une bouchée de pain ou presque —, le processus de reproduction sonore (la chaîne hifi p.ex.) est devenu "naturellement" une branche de l'informatique. Et l'informatique égalise la qualité très nettement par le haut. C'est ça la nouveauté. Un irréversible progrès accélérant brutalement l'obsolescence des produits purement analogiques, et faisant du marché "audiophile" une variante de la brocante...
padcost
 
Messages: 1034
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 10 Juin 2015 10:04

joebil a écrit:Donc toute la chaine peut etre numérique sauf pour l'enceinte il faut que le signal lui arrive en analogique ??? donc il faut qd meme un convertisseur en bout de chaine???
Tu a raison tout ça c'est des généralités ;mais la question essentielle pour les hifistes c'est d'avoir le meilleur resultat , et on nous dit souvent que l'analogique est meilleur ! plus chaud plus charnu, ... les entrées analogiques sont meilleurs par ex nous dit -on qu'un hdmi... Le vynil meilleur que le CD ... mais pourquoi? question d'habitude de nos oreilles ou veritée scientifique????

Ni question d'habitude de nos oreilles, ni vérité scientifique. Juste des mots. Mais le marché "vintage" doit bien se justifier d'une façon ou d'une autre.
Tout a énormément progressé dans la hifi depuis une vingtaine d'années grâce au numérique et à l'informatique. Et ce n'est pas fini.
padcost
 
Messages: 1034
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 10 Juin 2015 10:24

Scytales a écrit:Avec ces deux moyens, on peut faire la même chose. On peut d'ailleurs passer de l'un à l'autre et il y a même des ponts entre ces deux mondes (cela dépend du point de vue). Le choix du moyen se résout simplement en se posant de bonnes questions : quel est le coût du produit ? quel doit être son encombrement ? son poids ? son degré de compatibilité avec les produits qui sont déjà sur le marché ou avec ceux avec qui il doit s'associer ? combien de produits je dois fabriquer ? quel sont ses spécifications ? Etc... Selon les réponses à ces questions, l'un ou l'autre moyen se révélera le mieux adapté à la situation.
...
La seule chose à peu près certaine, c'est qu'en l'état actuel des techniques de transduction de l'électricité vers la mécanique (faire bouger un haut-parleur), il faudra qu'en bout de chaîne, le signal se retrouve sous la forme d'une tension (en règle très générale) plutôt que de nombres. Les haut-parleurs comprennent très mal les nombres ! :mdr:

+1 , mais pas tout à fait:
L'introduction des techniques numériques permet de disposer de puissance de calcul et de traitement difficiles à réaliser en analogique.
Avec quelques dsp, on sait faire plein de choses qui seraient plus qu'acrobatiques en analogique.
Que ce soit au niveau des filtrages, des différents traitements, on est obligé en analogique de simplifier beaucoup, sinon ça tourne vite à l'usine à gaz. Essaie d'imaginer un filtre analogique à -96dB/octave. (je ne dis pas que ce soit impossible, mais je ne suis pas sûr que les composants avec la précision nécessaire existent)
A partir du moment où la souce sort en numérique, il est judicieux d'y rester et de réaliser numériquement la conversion en MLI de l'ampli en classe D.
Le marché des Dac risque d'en pâtir.
A+
Dernière édition par Robert64 le 10 Juin 2015 10:56, édité 1 fois.
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4152
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 10 Juin 2015 10:39

Les DAC sont-ils encore necessaires si la source ,le pré-ampli et l'ampli sont numériques?
joebil
 
Messages: 604
Inscription: 04 Juin 2006 12:55
Localisation: Nord
  • offline

Message » 10 Juin 2015 10:54

joebil a écrit:Les DAC sont-ils encore necessaires si la source ,le pré-ampli et l'ampli sont numériques?

Justement, dans ce cas là, non. Mais les systèmes "tout numérique" ne sont pas encore très répandus.
Est-ce que l'évolution ira dans ce sens ? Je ne sais pas.
A+
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4152
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 10 Juin 2015 11:00

Un ampli numérique est un abus de langage. Qui trouve probablement sa source dans une mauvaise interprétation de sa dénomination : ampli en classe D.

Le D est compris comme étant l'initiale de Digital, alors qu'il ne s'agit que d'un classement alphabétique, classe A, B, C, D, G, ... http://fr.wikipedia.org/wiki/Classes_de ... ectronique

Donc un ampli en classe D est analogique, mais il fonctionne selon un principe qui lui est propre. Propre à la classe D :wink:

Il faudra un DAC (Digital to Analog Converter) avant que d'entrer dans un ampli analogique, afin de transformer comme le rappelle Scytales, une série de valeurs comportant des 0 et des 1, en tension électrique qui sera transformée en onde sonore par les HP des enceintes.
syber
 
Messages: 10300
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 10 Juin 2015 11:01

Robert64 a écrit:
joebil a écrit:Les DAC sont-ils encore necessaires si la source ,le pré-ampli et l'ampli sont numériques?

Justement, dans ce cas là, non. Mais les systèmes "tout numérique" ne sont pas encore très répandus.
Est-ce que l'évolution ira dans ce sens ? Je ne sais pas.
A+


Je me demande si il n'y a pas eu un NAD de ce type ...
syber
 
Messages: 10300
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 10 Juin 2015 11:06

A partir du moment où la souce sort en numérique, il est judicieux d'y rester et de réaliser numériquement la conversion en MLI de l'ampli en classe D.


Très intéressant. Ca mérite un développement.
Comment ça se passe entre la source numérique et l'ampli classe D?
Une recherche rapide google sur conversion MLI m'emmène sur les moteurs asynchrones en science de l'ingénieur.
GG14
 
Messages: 709
Inscription: 21 Nov 2011 14:45
  • offline

Message » 10 Juin 2015 11:13

GG14 a écrit:
A partir du moment où la souce sort en numérique, il est judicieux d'y rester et de réaliser numériquement la conversion en MLI de l'ampli en classe D.


Très intéressant. Ca mérite un développement.
Comment ça se passe entre la source numérique et l'ampli classe D?
Une recherche rapide google sur conversion MLI m'emmène sur les moteurs asynchrones en science de l'ingénieur.

tu trouveras sans doute plus de chose sous les initiales PWM (Pulse Wave Modulation).
il y a quand meme un certain nombre de matériels qui n'utilisent pas de DAC au sens strict ...mais un étage de conversion PCM->PWM (ou MLI) qui commande l'étage de puissance
celui qui fait le plus de "buzz" en ce moment étant le Marantz M-CR510
Dernière édition par j_yves le 10 Juin 2015 11:14, édité 1 fois.
j_yves
 
Messages: 4199
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • online

Message » 10 Juin 2015 11:13

Le classe D fonctionne en PWM, c’est donc du « digital » mais pas directement compatible avec le PCM que l’on utilise couramment.

Par contre le DSD s’en rapproche et reprend le principe, la conversion finale en analogique se fait par un simple filtre.
En classe D c’est une simple self de sortie qui fait ce filtre.

Là où l’ampli digital perd son côté « digital » est dans la contre réaction qui elle est analogique.

Il existe des systèmes sans, mais pour les performances c’est surtout au niveau prix et intégrations quelles sont intéressantes ; pas dans la qualité de reproduction.
thierryvalk
 
Messages: 5091
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique

Message » 10 Juin 2015 11:15

GG14 a écrit:
A partir du moment où la souce sort en numérique, il est judicieux d'y rester et de réaliser numériquement la conversion en MLI de l'ampli en classe D.


Très intéressant. Ca mérite un développement.
Comment ça se passe entre la source numérique et l'ampli classe D?
Une recherche rapide google sur conversion MLI m'emmène sur les moteurs asynchrones en science de l'ingénieur.

Oui, parce que dans ce domaine, on le fait depuis longtemps :grad:
A+
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4152
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message