Test de l’Onkyo PR-SC 5530 : l’Atmos au quotidien

News, Tests et Bancs d'Essais — publié le 5 décembre 2014

Test de l’Onkyo PR-SC5530

sideonlrg Laric     Par Laric

Le Dolby ATMOS en général, et en Home-Cinéma en particulier, est un des sujets chauds du moment. Dolby nous promet une immersion sonore que des systèmes classiques 5.1 ou 7.1 ne seraient pas capables de reproduire.

Sur le papier cela semble intéressant mais encore faut-il pouvoir mettre en place quatre enceintes supplémentaires (pour le moment, ndlr) dans un contexte domestique et surtout avoir des bandes son cinéma encodées en Atmos. Seul Transformer 4 est disponible à ce jour. (d’autres Blu-ray arrivent dans ce format. Pour en savoir, rendez-vous sur le fil de discussions dédié du forum)

Si Dolby ne peut rien faire pour vous côté enceintes (bien qu’il y ait la proposition de modules haut-parleur diffusant vers le plafond, non testés ici faute d’avoir pu disposer du matériel adéquat), par contre ils ont adapté le procédé Dolby Surround (DSU) pour gérer ces enceintes supplémentaires avec des bandes son « classiques » aussi bien Stéréo que 5.1 ou les plus rares 7.1.

Il était fort intéressant de pouvoir mettre cela en œuvre dans des conditions correctes. Grâce à nos divers contacts et discussions au cours de l’été et concrétisés lors de l’IFA à Berlin en Septembre, Onkyo Europe nous a proposé de tester leur préampli PR-SC5530 fraichement débarqué dans nos contrées…

  Le PR- SC5530 onkyo 5530f

Onkyo nous a donc mis à disposition son préamplificateur audio/vidéo PR-SC5530 pendant un long mois et nous avons ainsi pu « vivre » avec la bête suffisamment longtemps pour en appréhender toutes les caractéristiques.

Pas la peine de vous citer toutes les spécifications du produit, ce serait long et fastidieux, vous trouverez tout ceci sur le site du constructeur.

Pour résumer, ce 5530 est le vaisseau amiral de la marque Onkyo. Il se présente sous la forme d’un préampli A/V haut de gamme qui vient épauler le 5509 sorti l’an dernier. Dans les grandes lignes, c’est un pré-ampli A/V qui a la capacité inédite de gérer le son multicanal « Dolby Atmos® » sur 11 Canaux donc quatre de plus qu’un appareil conventionnel comme le 5509, nous reviendrons plus loin sur les configurations possibles. Il est certifié THX® Ultra2™ Plus, gage d’un certain sérieux coté restitution sonore et respect des bandes son cinéma. C’est une constante sur les produits Onkyo qui continuent à certifier une bonne partie de leur gamme. A cela s’ajoute, et c’est un des premiers produits disponibles à le faire, les dernières technologies HDMI 2.0 avec support du HDCP 2.2 et donc à savoir gérer de la vidéo 4K à 60 Hz. La conversion vidéo 4K de sources HD (upscaling) est assurée par une puce Qdeo, le tout passé entre les mains d’une calibrage ISF.

onkyo 5530b

Déjà du solide, de quoi bien « s’amuser » ! Mais ce n’est pas tout, ce 5530 est bien évidemment doté des tout derniers raffinements en matières de connectique réseau, avec Ethernet, Wifi, Bluetooth, de la gestion des radios internet et des services de diffusion de musique, notamment Spotify ou encore Deezer, sans oublier la prise en charge des fichiers audio haute résolution, compressés ou non (MP3, FLAC,WAV, AAC…), en regrettant quand même l’absence du support Airplay.

Fait notable, Onkyo abandonne le procédé de calibration audio « Audyssey » au profit d’une solution maison baptisée AccuEQ. Ce point sera approfondit un peu plus loin.

Avantage d’être uniquement un préampli, le 5530 offre une connectivité́ très large. Vous avez à disposition des sorties pré-out en RCA et des pré-out symétriques XLR, sur l’ensemble des 11.4 canaux qu’il sait gérer. Tiens, d’où sort ce « .4 » ? Le 5530 sait gérer deux canaux LFE distincts, certes les bandes son cinéma ne contiennent qu’un unique canal LFE mais notre préampli est capable d’appliquer certain traitements différenciés à ce signal : dé-corrélation, délai, phase, en prenant les mesures de calibration en compte, et ainsi alimenter deux canaux « distincts ». Ces deux canaux étant à leur tour dédoublés sur l’Onkyo pour alimenter éventuellement deux couples de caissons.

Au final c’est un produit extrêmement complet auquel nous avons affaire, on n’en attendait pas moins d’Onkyo qui avait déjà montré la voie avec le 5509 aux caractéristiques proches (hors Atmos et HDMI 2.0). Et comme il faut bien parler finance, ce PR-SC5530 sera disponible pour un peu moins de 3000€ ce qui le place dans la norme des produits de cette gamme.

 Le décor 5530- 5 Laissez-moi vous présenter l’installation qui a été utilisée pour cette prise en main et nos tests pour HCFR. 5530- 22

Nous sommes en présence d’une salle dédiée au Home-Cinéma, d’une surface respectable de 26m2 (6,20m x 4,50m). Cette salle a été construite sur la base d’une « boite dans la boite ». La dalle du sol qui inclut un plancher chauffant / refroidissant est montée sur des supports souples la découplant de la dalle béton / fondation. Les murs ont été construits en appui sur cette dalle, découplée des murs extérieurs par une liaison souple. Enfin, le faux plafond est constitué de rails et dalles Rockfon noires de 20 et 40mm.

Cette construction participe bien évidement au traitement de la salle et à cela s’ajoute un mur avant absorbant noir mat. Les murs latéraux sont en « Calibel », de la laine de roche compacte, pour la partie absorbante et d’une partie de double placoplatre sur les parties réfléchissantes. Ils sont peints de couleur chocolat foncé mat. Enfin des étagères DVD/BD font office de pseudo panneau de Schroeder et des panneaux acoustiques de 10cm et de construction maison clôturent la partie traitement acoustique. Vous remarquerez le sol carrelé, mais avant de crier à l’hérésie, sachez que c’est un choix délibéré, détestant la moquette et les parquets à titre personnel. Les différents traitements de la salle ont en charge ce qui n’est pas fait par le revêtement de sol.5530- 3

Côté matériel, l’audio est restitué par un ensemble JBL Synthesis One 7.2 d’une bonne dizaine d’années, qui donne toujours autant satisfaction. A noter que les deux caissons de graves passifs d’origine ont été remplacés par des versions maison, à base de JBL GTI W12, principalement pour descendre un peu plus dans les infrabasses et surtout être plus logeables que les 4645C d’origine. Pour les besoins de nos tests Atmos, nous avons ajouté quatre enceintes deux voies avec tweeter a dôme inversé et HP de 16cm au plafond en configuration « Atmos », et les mêmes enceintes en position avant haute couplées à deux colonnes Lyrr en Wide pour la version « NeoX ». Mais nous y reviendrons.5530- 4

L’amplification est variée. Les avant sont confiées à des amplificateurs Yamaha P5000, les caissons à un gros ampli McKie, et les effets (latéraux, arrière et plafond…) à des blocs Rotel. La source principale est un lecteur Oppo 103D. Habituellement c’est un ampli Denon 3313 utilisé uniquement en préampli qui fait office de tour de contrôle de l’ensemble. Il est ici remplacé par l’Onkyo 5530.

Pour l’image un large écran trans-sonore de 3m80 diffuse l’image issue d’un JVC X3. L’écran est équipé de la toile « transonore pour tous » de Chris 24, bien connue sur notre forum et dont je suis l’un des artisans. L’ensemble est piloté par un iPad (ou iPhone) via le logiciel Roomie.

 

Précédente Suivante
 

Tags: , , , , ,