Test HCFR du projecteur THDG 4K_laser Sony VPL-VW5000ES

Editorial, News, Tests et Bancs d'Essais — publié le 1 octobre 2017

171002 Sony VPL-VW5000ES

Sony VPL-VW5000ES

Test HCFR

par

Nicolas_1000KPatrice_laric,

 

 

Test-HCFR-Five-StarL’Association des Membres HCFR a eu le privilège d’avoir en prêt le projecteur Sony très haut de gamme VW5000ES. Annoncé à 65 000 €, ce joli mastodonte de 43Kg est équipé des meilleures technologies (matrice 4K, éclairage Laser, optique verre très haut de gamme…). Habituellement, je teste les projecteurs à mon domicile ce qui me permet de les voir fonctionner une centaine d’heures et d’avoir ainsi un avis assez clair sur ces derniers. Pour ce test, les essais se sont déroulés dans la très belle salle dédiée de Patrice (Laric) bien connu par la communauté. De ce fait, je suis descendu sur Nîmes voir ce dont ce projecteur est capable.

Arrivé dans la salle, je me retrouve face à un écran Transonore de 3.56m de base qui est placé à 4.6m du projecteur (zoom presque au maximum). La première rangée placée à environ 3.5m permet d’obtenir une grande immersion (rapport 1 idéal pour du contenu en UHD/4K). Les murs de la salle sont peints en marron foncé mat, le plafond est couvert de dalles acoustiques noires et le sol est en carrelage gris plutôt brillant.

Pour la partie sonore, Patrice a opté pour du 7.2.4 (Dolby Atmos) avec en façade 3 JBL Synthesis one, 2 JBL GTi 12 en caisson de basse, 4 JBL Synthesis bipolaire en surround et 4 enceinte encastrées Focal au plafond.

La bonne nouvelle c’est que Patrice a eu la bonne idée d’installer la climatisation dans sa salle car il faisait plus de 40°C le weekend où je suis descendu !

P1090378

SONY VPL-VW5000ES

 

Conditions de test

  • Salle dédiée 6.4m x 4.6m
  • Ecran Chris24 3.56cm (transonore, version 1 non 4K, Gain 0.95)
  • Distance écran/projecteur 4.6m
  • OPPO UDP-203 (YUV 4.2.0, 10bits)
  • Sonde i1D3, Luxmètre Vellman LM01
  • Logiciel Color HCFR 3.3.6 (utilisation de mires Fullscreen 100%)
  • Appareil photo Panasonic TZ10
  • Leo Bodnar input lag testeur
  • Firmware projecteur 4.404
  • RC sur off et netteté à zéro durant tout le test
  • Compteur laser 435H

 

Pour chauffer le projecteur, nous avons commencé les essais par quelques vidéos de démo avec bande son en Dolby Atmos. Le rendu sonore de la salle est impressionnant. Infra, impact, médium et aigu, tout est très équilibré rien ne déborde. Mais on n’est pas là pour ça…

Premières impressions

P1090379

VW550 vs VW5000

P1090381

Optique VW5000

Le projecteur est vraiment massif et très lourd. Le VW550es de Patrice semble tout petit en comparaison. Il faut prévoir un support solide pour attacher un tel projecteur au plafond. L’optique gigantesque en verre est entièrement motorisée et dispose d’une grande amplitude de zoom et de Lens-shift pour faciliter le placement du projecteur. Le cache objectif est manuel. A noter qu’il existe en option une optique à courte focale.

connectique

connectique VW5000

La connectique placée sur le côté est identique aux autres projecteurs Sony 4K.

Télécommande

 

telecommande

télécommande

La télécommande est identique sur toute la gamme de projecteurs Sony. Une télécommande plus haut de gamme aurait été de bon goût…

Shading

shading, banding

shading, banding

Le projecteur ne souffre d’aucune trace de shading ni de banding.

Overscan

 

overscan

overscan

Le projecteur affiche bien la mire entièrement. De plus la mire est parfaite, il n’y a aucune aberration ni aucune déformation. L’optique de grande qualité permet d’obtenir une image parfaitement nette même dans les angles.

P1090407

zoom mire 1 pixel FullHD

 

La mire 1 pixel (FullHD) est parfaitement retranscrite

Convergence

Les convergences sont très bonnes pour du tri-matricielles 4K sur l’ensemble de l’image, il est possible de corriger électroniquement sur plusieurs zones au pas de 0.1 de pixel.

convergence off

convergence à droite de l’écran sans réglage

convergence on

convergence à droite de l’écran aprés réglage

Il faut préciser que l’écran de Patrice n’est pas conçu pour du 4K. La trame (visible sur les photos ci-dessus) faisait légèrement baver les couleurs. De plus, pour des raisons de conception, l’écran de Patrice est incliné de quelques degrés sur le plan vertical, ce qui a généré un trapèze visible que nous avons dû compenser mécaniquement en surélevant l’arrière du projecteur.

convergence

convergence menu avant réglage

convergence2

convergence après réglage

 

Uniformité

Mire 0IRE, laser 100%

uniformité

Temps d’exposition 5 secondes, ISO 800

Aucun défaut d’uniformité constaté.

 

Précédente Suivante
 

Tags: , , , ,