Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 9 invités

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

PSI Audio AVAA - Active Velocity Acoustic Absorber

Message » 17 Fév 2018 17:46

Personne de remet en cause l’honnêteté des chercheurs de l’EPFL, mais entre l’aspect théorique et la mise en pratique, il y a parfois un monde.
D’ailleurs, il n’y a pas d’acousticien chez PSI :roll: Fait surprenant qui explique peut-être l’échec relatif du produit parce qu'entre l’absorption d’un absorbeur électroacoustique mesurer en chambre réverbérante par Hervé Lissek et celle supposée d'un AVAA qui fonctionne sur le même principe dans les studios Davout( pièce suramortie), j’imagine que l’efficacité s’en veut très fortement diminuée.

Mais ils ont raison de cibler une clientèle HiFiste parce que chez les professionnels la pilule sera dure à faire passer, en tout cas pas dans cette section du forum :-?

:) :-? 8)
bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Fév 2018 17:46

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Fév 2018 13:12

Ci-dessous plusieurs cas pratiques de professionnels qui ont testé et acheté des AVAA.
L’AVAA est une solution extrêmement efficace pour traiter les modes propres des pièces.
Plusieurs acousticiens les utilisent avec des résultats très clairs. Nous en avons aussi installés plusieurs dans des chaufferies et locaux techniques d’habitation et d’hôpitaux où les modes propres du local étaient dérangeants.
L’AVAA est un produit de niche pour traiter les modes propres, son efficacité est largement prouvée dans des cas pratiques et ils se vendent très bien, surtout à ceux qui ont déjà essayé de traiter des modes propres.

https://tapeop.com/reviews/gear/114/ava ... -absorber/
https://www.stereophile.com/content/psi ... -bass-trap
https://www.mixonline.com/technology/ps ... c20-427569
https://www.soundonsound.com/reviews/psi-audio-avaa-c20
https://studio-magazin.de/test-psi-audi ... orber.html
Dernière édition par PSI Audio le 18 Fév 2018 14:35, édité 1 fois.
PSI Audio
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1
Inscription Forum: 10 Avr 2006 8:58
Localisation: Suisse
  • offline

Message » 18 Fév 2018 14:00

Le lien donné par TonioParis mène à ce document, sûrement celui dont tu parles, Bachibousouk : https://infoscience.epfl.ch/record/2079 ... Lissek.pdf

L'efficacité des absorbeurs est mesurée figures 5, 6 et 7.

Il faut avoir de bons yeux pour lire la figure 5.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Fév 2018 18:47

Merci Pio pour le lien, c’est exactement le document auquel je faisais référence.

Je connais un peu la thématique de l’absorbeur électroacoustique pour en avoir étudié le principe. Une sérieuse discussion a eu lieu autrefois sur le forum Cinetips avec JPL, Roland et l’intervention d’un chercheur de l’EPFL qui avait été surpris par l’intérêt que pouvaient susciter ces travaux de recherche !

Pour résumer, Hervé Lissek a disposé 4 prototypes qui totalisent une aire totale de membrane de 0,24 m2. L’atténuation maximale atteint 12 dB sur certain mode. Les mesurages ont été réalisés dans une chambre réverbérante, sans doute normée, c’est à dire ayant une absorption équivalente de Sabine de l’ordre de 6 m2 (quantité de matériau totalement absorbant).

Petit corollaire:
En utilisant les conditions de champ diffus, la réduction du niveau de pression réverbérée dans un local par apport d’absorption supplémentaire est simplement donnée par la relation ci-dessous :

∆L=10 log (A2/A1)

Avec
- A1 l’absorption de la salle sans les absorbeurs électroacoustique, on a A1=6 m2.
- ∆L l’atténuation des modes qui vaut au mieux -12 dB.
- A2 l’absorption de la salle en présence des quatre absorbeurs électroacoustique, c’est notre inconnue.


Connaissant A1 et ∆L avec la formule indiquée, on déduit aisément A2 qui vaut 95 m2.

L’absorption apportée à la salle réverbérante par les quatre prototypes est donc de 95-6=89 m2 soit encore 22 m2 par absorbeur.

On retrouve à la louche les 20 m2 indiqués par PSI dans sa documentation technique. On peut même en déduire le coefficient d’absorption d’un prototype puisque l’on connaît l’aire de la membrane d’un absorbeur de 0,06 m2. Ça donne un alpha Sabine de 20/0,06= 333 !!! Attention, il ne s’agit pas d’un miracle car le même produit testé dans un tube de Kundt à ondes stationnaires aurait donné un alpha sous incidence normale de 1, seulement (c’est une limite physique).

Dans le cas présent, l’astuce consiste à raisonner avec l’hypothèse du champ diffus qui suppose le champ de pression parfaitement homogène. Ce n’est pas le cas, même dans une chambre réverbérante. Il suffit de soigner le placement des résonateurs, comme n’importe quel traitement passif, qui doit être disposé sur des ventres de pression. En pratique, dans les coins si la salle aux murs rigides. Notons que si le protocole expérimental avait été réalisé selon la norme ISO 354, en plaçant les absorbeurs plutôt au centre de la salle, les résultats de l’expérience d’Hervé Lissek auraient été bien moins spectaculaires.



Maintenant, il suffit d’utiliser le même raisonnement dans la cabine de contrôle du studio Davout qui a fait l’objet d’une démonstration. On suppose de manière arbitraire que:

- le TR est de 0,3 s dans les très basses fréquences
- le volume du local est de V=130 m3

Avec la formule de Sabine, l’absorption équivalente (sans les absorbeurs) de la cabine de contrôle est A1. On la calcule à l’aide de la formule de Sabine A1= 0,16V/TR = 69 m2.

Je rajoute les quatre absorbeurs qui apportent chacun 20 m2 pour obtenir l'absorption de la pièce A2=69 + 4 x 20=149 m2.

On réutilise encore la relation ∆L=10 log (A2/A1) avec A2=149 m2 et A1=69 m2 ce qui donne une atténuation de -3 dB.

En refaisant le même raisonnement avec des conditions moins favorables aux AVAA, c’est à dire en supposant qu’ils apportent seulement 5 m2 chacun, on trouve une atténuation de - 1 dB.

CQFD

On a donc dans le meilleur des cas, une atténuation théorique des modes de la cabine de contrôle du studio Davout comprise entre -1 dB et -3 dB. Autant dire, pas grand-chose !

Des connaissances à moi étaient présentes lors de la démonstration au studio Davout et leur ressenti d’écoute va dans le sens des calculs théoriques. Des mesurages, ont même été réaliser in situ qui indiquent des résultats encore moins favorables aux AVAA que les 3 dB prédits par mon calcul approché !


Maintenant, réduire des tonalités marquées dans les basses fréquences dans un local technique assez réverbérant, c’est à dire ayant un TR de l’ordre de 1 à 2 s en faisant usage d’AVAA, peut fonctionner, je n’en doute pas. Je sais par expérience que les maîtres d’oeuvre en Suisse sont assez peu préoccupés par les coûts de construction. En France, avec une telle problématique, on prescrirait plutôt des rouleaux de laine minérale.

Mais utiliser des AVAA dans des cabines de contrôle déjà sur-amorties, c'est un luxe que peu de monde peut s'offrir, en tout cas, pas mes clients qui sont d'ordinaire fauchés !

:) :-? 8)
Bachi
Dernière édition par Bachibousouk le 19 Fév 2018 16:49, édité 8 fois.
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 18 Fév 2018 20:53

Mais concrètement, il y avait des modes propres, dans le studio Davout ? Parce que s'il n'y a rien à corriger au départ, il n'est guère étonnant que rien ne se passe.

Ce qui est mystérieux pour moi, c'est comment l'absorbeur fait la différence entre un mode propre (à annuler) et un son normal (à ne pas modifier).
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Fév 2018 21:27

Pio2001 a écrit:Mais concrètement, il y avait des modes propres, dans le studio Davout ? Parce que s'il n'y a rien à corriger au départ, il n'est guère étonnant que rien ne se passe.
Ce qui est mystérieux pour moi, c'est comment l'absorbeur fait la différence entre un mode propre (à annuler) et un son normal (à ne pas modifier).
Tout comme la laine de verre, l'absorbeur ne sait pas faire la différence ! Un AVAA est équivalent à quelques m2 d'absorbant ce qui réduit l'amplitude des modes mais pas du champ direct.

Note déontologique ;) je travaille avec PSI et ne suis donc pas neutre dans cette discussion !
Dernière édition par ohl le 18 Fév 2018 21:54, édité 1 fois.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1751
Inscription Forum: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 18 Fév 2018 21:43

Bachibousouk a écrit:Maintenant, réduire des tonalités marquées les basses fréquences dans un local technique assez réverbérant, c’est à dire ayant un TR est de l’ordre de 1 à 2 s en faisant usage d’AVAA, peu fonctionner, je n’en doute pas.
Mais utiliser des AVAA dans des cabines de contrôle déjà sur-amorties, c'est un luxe que peu de monde peut s'offrir
Il est très juste de dire que l'AVAA est plus efficace dans un local présentant des modes marqués plutôt que dans un local bien amorti !
Par contre, il arrive de voir des cabines bien (trop) traitées où les modes tangentiels et obliques sont absents et seuls restent quelques modes axiaux qui deviennent trop présents à l'écoute. Dans ces cas aussi, l'AVAA peut être une solution efficace.
Une solution qui a un coût certain mais quelquefois moindre que de refaire le traitement du studio. En plus, les AVAA, on peut les emporter quand on change de studio !

Et juste deux petites notes techniques
- les premiers articles de l'EPFL (Lissek, Rivet...) étudient l'absorbeur mais sans la résistance acoustique qui a été rajoutée ensuite (transformation pression/vélocité).
- les AVAA peuvent diminuer l'amplitude et le trainage d'un mode mais aussi réduire l'amplitude des creux d'annulation
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1751
Inscription Forum: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 19 Fév 2018 16:51

J’attends bien vos arguments Ohl, bien que réduire le traînage ou un creux n’est pas une spécificité propre aux absorbeurs électroacoustiques.

Ce qui est suspect, et qui me renforce dans mes convictions du peu d’efficacité du produit, c’est bien l’absence de publication de donnée factuelles. C’est d’autant plus étrange que vous êtes reconnue dans le milieu pour être un spécialiste du traitement du signal & de la mesure audio.

Quant aux liens indiqués par PSI, on est sur de la publi-information, hélas :(

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 19 Fév 2018 19:34

Bachibousouk a écrit:J’attends bien vos arguments Ohl, bien que réduire le traînage ou un creux n’est pas une spécificité propre aux absorbeurs électroacoustiques.

Ce qui est suspect, et qui me renforce dans mes convictions du peu d’efficacité du produit, c’est bien l’absence de publication de donnée factuelles. C’est d’autant plus étrange que vous êtes reconnue dans le milieu pour être un spécialiste du traitement du signal & de la mesure audio.
Quant aux liens indiqués par PSI, on est sur de la publi-information, hélas :(
:) :-? 8)
Bachi


Voilà un exemple de mesure en France par un organisme indépendant dans une régie 5.1 traitée :
d'abord des courbes pour le choix de la position du subwoofer
Image
puis choix du placement des 4 AVAA (le sub étant en position 1, rouge sur la courbe ci-dessus)
Image
Dans la courbe noire, on voit que le mode à 48Hz est amorti de 6dB et le creux à 87Hz disparait presque.
Bachi, si tu me donne ton mail, je te fais passer le dossier complet (intéressant : il y a eu plusieurs centaines de mesures pour cette étude)
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1751
Inscription Forum: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 20 Fév 2018 10:16

En effet, il est plus aisé d’évaluer l’effet des AVAA maintenant :-?
Merci pour les courbes.
Mon adresse mail figure sur mon site.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 21 Fév 2018 9:15

Un autre lien en Français sur les travaux de Mr Lissek :
http://infoscience.epfl.ch/record/21381 ... ?version=1
(voir spécialement page 41)
thierryvalk
 
Messages: 5546
Inscription Forum: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 09 Mar 2018 12:53

Bonjour à tous

J espère qu’il y aura des retours du 24 car je suis très intéressé mais dans l’impossibilité d’être présent, taf oblige :(

Il est évident qu il n’y a aucun intérêt dans une salle dédié déjà traité.

J’espère qu’à Lyon,l auditorium ne sera pas traité genre maison moderne placo carrelage baie vitrée.

J attends impatiemment vos cr.
viv54
 
Messages: 1664
Inscription Forum: 24 Jan 2011 22:55
  • online

Message » 12 Mar 2018 20:39

Je n'ai pas compris, tu préférerais qu'on l'écoute dans une salle déjà traitée ou non ?
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 14 Mar 2018 21:42

Pio2001 a écrit:Je n'ai pas compris, tu préférerais qu'on l'écoute dans une salle déjà traitée ou non ?


Une salle non traitée.
Je serai intéressé par 2 AVAA. Un derrière chaque enceinte.
Merci à l avance
viv54
 
Messages: 1664
Inscription Forum: 24 Jan 2011 22:55
  • online

Message » 24 Mar 2018 23:20

Bonjour viv54,
J'étais à Lyon tout-à-l'heure pour voir la conférence et la démo des AVAA avec les moniteurs PSI.

C'était dans une pièce beaucoup plus longue que large, pouvant accueillir une trentaine de personnes. Avec baie vitrée et cloisons... mais pas de carrelage. Il me semble me souvenir qu'elle était divisée en deux rectangles de largeur différente.
J'ai trouvé l'acoustique désagréable.
Il y avait 4 AVAA, un dans chaque coin, (Ohl corrigera si je me trompe). De là où j'étais situé, l'effet sur un programme musical était très faible. Avec ou sans AVAA, l'effet de grave de la pièce en général n'était pas maîtrisé.
Je pense que le patron de PSI a été honnête dans sa présentation des AVAA : il a expliqué qu'installer cela "juste pour voir", dans une pièce à l'avenant, n'était pas efficace. Les AVAA servent à absorber les modes propres, et uniquement les modes propres. Ils ne changent pas le room gain, ni les effets de proximité des enceintes avec les murs. En somme, ils ne sont efficaces que s'il y a un problème à traiter.

Ensuite, une fréquence de 50 Hz a été diffusée dans la pièce avec un caisson de grave, et nous avons été invités à faire le tour de la pièce pendant que les AVAA étaient alternativement allumés et éteints.
Sur trois zones où le 50 Hz résonnait de façon incontrôlée, deux zones étaient efficacement traitées par les AVAA : lorsqu'il étaient allumés, il y avait une très nette chute d'amplitude, alors que les AVAA étaient à plusieurs mètres du caisson. Dans une troisième zone située vers le milieu de la grande longueur, l'effet était plus faible.
A mon avis, l'effet est plus important si on est plus proche des AVAA que du caisson, et moins important si on est plus proche du caisson que des AVAA. Par exemple les deux zones que j'ai repérées où l'effet était efficace étaient à peu près à 2 mètres d'un AVAA.
Je m'attendais à une remontée du niveau aux endroits où le 50 Hz était annulé. Mais en me plaçant à ces endroits où le grave était complètement absent, je n'ai pas noté de remontée lors de l'activation des AVAA.

D'après la présentation de PSI Audio, les AVAA sont plus efficaces qu'un bass trap, beaucoup plus polyvalents qu'un résonateur passif, puisqu'ils agissent indifféremment à toutes les fréquences entre 15 et 150 Hz, et plus intéressants qu'une correction électronique, car ils agissent sur l'ensemble de la pièce, alors qu'une correction électronique n'est efficace qu'en un seul point.

Sur ce dernier point, je ne suis qu'à moitié convaincu. J'ai tendance à le croire car de nombreux pros l'écrivent. Mais un doute subsiste, dans la mesure où moi-même, ma correction électronique personnelle à 55 et 70 Hz est efficace dans toute ma pièce.
Par contre, l'AVAA est quasi plug and play, alors que ma correction a été très longue à optimiser.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure