Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tout sujet traitant d'acoustique et ne relevant pas strictement du traitement de la pièce d'écoute ou de la correction du signal.

La mesure acoustique par la Réponse Impulsionnelle filtrée

Message » 30 Nov 2019 15:15

La mesure par la Réponse Impulsionnelle filtrée serait d'après ce que je comprends, la plus adaptée pour un environnement domestique, un salon ou une petite salle de cinéma, afin d'avoir une vision à la mesure, sur la réverbération de la salle.

Elle est possible avec un matériel restreint, une paire d’enceinte et un micro placé au point d’écoute. Ce type de mesure permet de voir comment fonctionne la salle au point d’écoute. La directivité des enceintes, leurs positions et la position du point d’écoute dans la salle modifie les valeurs de ces mesures. Il est donc possible de voir l’effet de différents modèles d’enceintes sur ces mesures en fonction de leur directivité. Il est possible de voir l’effet d’un traitement, par absorption ou diffusion, par bande d’octave. C’est la mesure la plus judicieuse pour un amateur cherchant à améliorer le son au point d’écoute (1 ou 2 places proche)

La mesure du RT60 est autrement plus complexe, elle demande une source omnidirectionnelle (dodécaèdre, claquoir, ballon, pistolet) et des mesures en différents points en hauteur et en largeur. Ce moyen permet de cartographier la réverbération de la salle, puis d’étudier un traitement acoustique (solution professionnelle).
C’est la bonne méthode si la zone d’écoute n’est pas solitaire.

Ici avec REW (Room EQ Wizard)

Image
Cliquez pour zoomer

Après avoir lancé une mesure (onglet mesure), sélectionné l’onglet « Filtered IR », bien caler les échelles par l’onglet limits, puis par l’onglet « controls », affichez le panneau pour faire la sélection de la bande d’octave à filtrer, l’affichage sera celui ci.


Image
Cliquez pour zoomer

Il suffit ensuite de regarder quelle est la décroissance de la réverbération en ms (milliseconde) à -50dB par exemple.

Dites-moi si il y a des erreurs, que je corrige !

PS: Merci à Greg pour la découverte :wink:

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6352
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Nov 2019 15:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Nov 2019 18:08

indien29 a écrit:La mesure par la Réponse Impulsionnelle filtrée serait d'après ce que je comprends, la plus adaptée pour un environnement domestique, un salon ou une petite salle de cinéma, afin d'avoir une vision à la mesure, sur la réverbération de la salle.


La mesure de la réponse impulsionnelle filtrée donne l'image la plus précise possible de l'acoustique de la pièce et/ou du système de diffusion a un point donné. Quelque soit la salle.

indien29 a écrit:Elle est possible avec un matériel restreint, une paire d’enceinte et un micro placé au point d’écoute. Ce type de mesure permet de voir comment fonctionne la salle au point d’écoute. La directivité des enceintes, leurs positions et la position du point d’écoute dans la salle modifie les valeurs de ces mesures. Il est donc possible de voir l’effet de différents modèles d’enceintes sur ces mesures en fonction de leur directivité. Il est possible de voir l’effet d’un traitement, par absorption ou diffusion, par bande d’octave. C’est la mesure la plus judicieuse pour un amateur cherchant à améliorer le son au point d’écoute (1 ou 2 places proche)


Ça reste la mesure la plus précise pour l'amateur et le professionnel représentative de l'ensemble salle/enceinte.

indien29 a écrit:La mesure du RT60 est autrement plus complexe, elle demande une source omnidirectionnelle (dodécaèdre, claquoir, ballon, pistolet) et des mesures en différents points en hauteur et en largeur. Ce moyen permet de cartographier la réverbération de la salle, puis d’étudier un traitement acoustique (solution professionnelle).
C’est la bonne méthode si la zone d’écoute n’est pas solitaire.


La mesure normée reste simple mais il faut le matériel adapté et ça n'a pas de sens dans une petite pièce.
RT60 is a measure of how long sound takes to decay by 60 dB in a space that has a diffuse soundfield, meaning a room large enough that reflections from the source reach the mic from all directions at the same level. Domestic rooms are usually too small to have anything approaching a diffuse field at low frequencies as their behaviour in that region is dominated by modal resonances.


Tout est expliqué dans la page de REW.
https://www.roomeqwizard.com/help/help_ ... _rt60.html

D'ailleurs, c'est sur la base des réponses impulsionnelles filtrées qu'est calculé le rt60. Intégration de Schroeder, voir les détails dans le lien.
A la vue de la décroissance il devient aisé de déterminer la pente de la réverbération et la qualité de la diffusion.


REW donne accès à des options pour l'application des filtres et il faut faire attention. Dans ton exemple, tu as choisi Time-reversed filtering et la, l'EDT n'est plus valable.
Perso, je préfère Zero-phase filtering qui ajoute gonfle légèrement le rt dans le grave mais permet un calcul de l'ensemble des paramètres valables.


Quelques objectifs à atteindre sur cette réponse impulsionnelle et pour chaque bande de fréquence :

1- Limiter l'intensité des réflexions sous -10dB après le direct. Voir le post d'igor avec les mesures d'ohl.
On retrouve la réponse impulsionnelle filtrée sur la bande 1/8kHz et le niveau maxi de réflexion souhaitable.
2- Avoir une vue de la qualité de la diffusion, décroissance linéaire sans accidents
3- Avoir une décroissance relativement proche pour chaque bande de fréquence.

Ce que permet cette réponse impulsionnelle filtrée
Identifier des réflexions gênante et par calcul, retrouver l'origine de la réflexion. Réflexion qui pourra être diminuée par l'ajout d'un panneau acoustique diffusant ou absorbant.
Après traitement, on peut alors identifier l'impact du traitement sur la réflexion.


Image
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5741
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 30 Nov 2019 18:27

Merci à toi JIM !

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6352
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2019 19:22

Il suffit ensuite de regarder quelle est la décroissance de la réverbération en ms (milliseconde) à -50dB par exemple.

Dites-moi si il y a des erreurs, que je corrige !


Pour estimer la «qualité» de la régression linéaire dont sont issus les T20 et T30, tu peux observer le coefficient de corrélation r accompagnant les valeurs de T20 ou T30. r=-1 signifie que les points ayant servis à la détermination des Tn sont parfaitement alignés.

Un autre indicateur pour juger de la régularité de la décroissance, sans doute plus facile à interpréter, est le rayon de courbure (curvature en anglais) qui se calcule d’après C=100(T30/T20-1).

Selon la norme ISO3382-2, la valeur habituelle du rayon de courbure doit être comprise entre 0 et 10%. Un rayon bien supérieur à 10% indique que la décroissance est très irrégulière ou bien qu’il existe un artefact dans la mesure. Par exemple, le rayon de courbure annoncé à 54% à 250 Hz indique une mesure suspecte.

:) :-? 8)
Bachi
Dernière édition par Bachibousouk le 30 Nov 2019 21:22, édité 1 fois.
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1661
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 30 Nov 2019 19:56

La mesure normée reste simple, mais il faut le matériel adapté et ça n'a pas de sens dans une petite pièce.


Attention au poids des mots. Dans une pièce domestique de dimensions standard, le champ diffus est établi à partir des bandes d’octave 250/500 Hz. En deçà, on mesure bien entendu la décroissance des modes et des réflexions précoces.
Cependant, le TR au sens mathématique du terme reste un excellent descripteur même en deçà de la fréquence de coupure. Dans toutes les normes ISO, les indicateurs acoustiques (Isolement, affaiblissement, bruit d’équipement ...) intègrent une correction de la réverbération à partir d’un TR mesuré dès 100 Hz.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1661
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline


Retourner vers Divers

 
  • Articles en relation
    Dernier message