Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Mark Matrix et 12 invités

Amplificateurs intégrés du commerce

Message » 26 Avr 2021 10:29

Bonjour

Ce sont des arguments purement marketing qui ne permettent pas un jugement complet.
Un étage à composant discret signifie qu'il n'utilise que des composants de base (transistors, résistances, etc.), par opposition à un circuit intégré (ampli op notamment)
Tout dépend de la manière dont il est conçu. Ca peut être très bon comme très mauvais, avec toute la gamme intermédiaire. Un étage d'entrée à ampli op peut être excellent (Cf. "concours de schéma d'ampli", Francis Brooke, ou encore un schéma publié ici je crois par JCB, impressionnant en simulation)
L'étage de sortie classe AB est un grand classique. Push pull avec BJT complémentaires (ceux utilisés ici sont très bien, mais de faible puissance). Là encore c'est très insuffisant pour juger de la qualité, il y a différentes manières de concevoir cet étage.
Celà dit, optiquement cet ampli semble pas mal du tout, les deux mesures publiées (THD et SNR) correct, sans plus.

Edit: On se croise avec Dagda, heureusement on dit exactement la même chose :lol:
fiscal
 
Messages: 2571
Inscription Forum: 31 Aoû 2006 15:29
Localisation: PARIS
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Avr 2021 10:29

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Avr 2021 12:14

Ah ah merci bien pour vos explications à tous les deux. C'est clair comme de l'eau de roche !

Habitué à lire des descriptions marketing je me doutais bien que ça y ressemblait encore mais sans savoir exactement pourquoi.
Là je pige mieux. Flou cinétique, tautologies et lapalissades.

Celà dit, optiquement cet ampli semble pas mal du tout, les deux mesures publiées (THD et SNR) correct, sans plus.


Oui voilà, c'est ce qui m'avait semblé à première vue. Bon après je remets dans le contexte aussi d'un ampli à 190 euros.
encarta98
 
Messages: 230
Inscription Forum: 21 Aoû 2020 17:21
  • offline

Message » 26 Avr 2021 14:01

J'ai trouvé un mec qui démonte mon ampli et qui fait quelques tests.
J'ai pas compris tout ce qu'il faisait mais bon, pour ceux que ça pourrait intéresser :

Emotiva BasX TA 100

https://www.youtube.com/watch?v=IXjURb3JZkM
encarta98
 
Messages: 230
Inscription Forum: 21 Aoû 2020 17:21
  • offline

Message » 26 Avr 2021 14:08

Ah pas mal ... mais encore une fois, 50Wrms ............... :hein:

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 10522
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • offline

Message » 26 Avr 2021 14:12

J'avoue que je ne vois pas trop pour moi ce que ça changerait d'avoir plus.
C'est une vraie question que je me pose en fait.

Sur cet ampli, dans mon salon d'une vingtaine de m2 et branché à une paire de Prima (89db de sensibilité selon Kro) je n'ai jamais pu pousser le son à plus d'un quart sur aucun de mes amplis. Qu'ils soient donnés pour 30, 50 ou 75 Watts.
Est-ce que c'est uniquement une question de taille de pièce ou est-ce que le fait de posséder plus de puissance apporte un gain qualitatif ?
encarta98
 
Messages: 230
Inscription Forum: 21 Aoû 2020 17:21
  • offline

Message » 26 Avr 2021 14:41

50W dans un salon si tu n'as pas de HP de grave clos et boosté genre transformée de L c'est énorme déjà.
Sur des Bounty tu es déjà à 104/105db
androuski
 
Messages: 22106
Inscription Forum: 14 Mar 2007 14:43
Localisation: Tu n'as pas envie de le savoir.
  • offline

Message » 26 Avr 2021 15:14

Ce n'est pas tant la puissance en tant que tel que le fait d'avoir la réserve.

Mes Dynaudio (kit Gemini ayant une sensibilité de 85dB environ et d'une impédance faible autour de 5 Ohms pour le minimum) sont pourvu d'un midwoofer de 5" ayant une bobine de 3".
Les trois HP composants cette enceinte sont capable d'encaisser 150Wrms. Soit, potentiellement, une enceinte pouvant tenir les 450Wrms ...

Le premier ampli que j'ai eu avec ces enceintes était un Rotel RA-870BX de 2x80Wrms @8 plutôt bien construit puisque l'alimentation était de 380W de mémoire avec un série de 6 transistors par voie pouvant tenir 12A chacun ... autant dire que pour les cramer, fallait y aller (je regrette encore de l'avoir vendu d'ailleurs).
Alors, clairement, ça marchait bien hein, soyons honnête 3 minutes !

En lisant à droite à gauche que Dynaudio ça demande du jus, je décide de prendre un ampli de sono pour tester le potentiel des enceintes et voir si ce qu'on dit est vrai.
Je me dégote un Inter-M CM7.5 pouvant sortir 2x230Wrms @8 ... et bah mes colons ... !
Pas de "pertes" au niveau de la qualité audio, mais alors un gain clairement notable au niveau de la dynamique des enceintes ...

Par la suite, les enceintes se sont vu être alimentées par des UCD400

Donc, ça dépend des enceintes. Si les grave sont petits avec une petite bobine, 50Wrms devrait être suffisant ... mais quand on commence à avoir des bobines de 2" avec des HP pouvant tenir tranquille les 100Wrms (le HP seul j'entends); il faut se poser la question sérieusement, même si c'est pour une écoute modéré chez soit.

Dans mon besoin à l'instant T pour ces Dynaudio, clairement, je penche sur du 200Wrms ...

D.

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 10522
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • offline

Message » 26 Avr 2021 16:26

Ok je comprends.

Donc si par exemple je change de pièce et que je mets des enceintes plus conséquentes (une trois voies avec un gros boomer) j'aurais tout intérêt à rajouter un ampli de puissance aux fesses de l'Emotiva et à m'en servir comme un DAC/préampli.

J'ai eu pas mal l'habitude d'écouter sur des Cabasse à 91db de sensibilité, drivées par un 60 puis un 75W. Et n'ayant jamais tourné le potard à plus d'un quart je me disais qu'il y avait une grosse partie de la puissance qui était inutile, donc que ça ne servait à rien d'avoir plus et que les gens qui avaient 200W voulaient simplement, disons, "avoir la plus grosse" :mdr:

Mais je comprends mieux maintenant.
encarta98
 
Messages: 230
Inscription Forum: 21 Aoû 2020 17:21
  • offline

Message » 26 Avr 2021 16:52

Perso, j'ai toujours eu du mal avec la notion de réserve / dynamique reposant uniquement sur le montant des watts ...
J'arrivais pas à connecter là dessus.

J'ai finalement trouvé quelques explications qui me vont bien "intellectuellement" avec les notions de distorsions que décrivent Bob Cordell , douglas self etc ...

En gros, une fois réglé la question de la puissance nécessaire (Distance point d'écoute, DR de la musique, sensibilité de l'enceinte, SPL max de l'enceinte etc etc) moyenne et peak, on arrive à une gamme de puissance "Nécessaire".
Et l'idée et de prendre largement au dessus, une puissance "de sécurité" pour éviter, par exemple, la distorsion liés à la récupération après saturation.
Bon après de combien ? Comment le contrôler tout ça ... je laisse ça aux autres, mais ça me va bien pour justifier un 180W classe D...

J'aime bien utiliser ce formulaire http://alkasar.online.fr/audio/dimensionner_ampli_calcul.html pour le côté puissance "Nécessaire"
Et multiplier par 3

Je contrôle aussi la puissance peak "nécessaire" parce que ça dépend aussi, je crois, de la compression du volume que subissent les HPs.
En gros tout ça c'est bien joli, mais si à partir de 95db, sur une petite biblio, les HPs n'augmentent plus de volumes (Et la disto augmente) ça sert plus trop cette puissance peak ...

Bon, tout ça c'est pour avoir une histoire à raconter à Madame pour justifier l'armoire JBL like et l'ampli de 40kg dans le salon .... Elle se méfie trop vite si ça tiens pas un peu la route ...

La configuration dans mon profil


Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser.
Avatar de l’utilisateur
HoberM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 946
Inscription Forum: 27 Jan 2018 16:06
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 27 Avr 2021 13:44

Bon, tout ça c'est pour avoir une histoire à raconter à Madame pour justifier l'armoire JBL like et l'ampli de 40kg dans le salon .... Elle se méfie trop vite si ça tiens pas un peu la route ...


Moi aussi au fur et à mesure je me fais avoir. De base ma copine s'en fiche de tout ça donc jadis je pouvais négocier, disons, en gonflant un peu la réalité... :hehe:
Mais comme je peux pas m'empêcher de lui parler de mes essais et de lui expliquer les choses, même si elle s'en fiche, à force elle finit par comprendre ce qui est vraiment important ou ce qui relève de ma lubie pathologique !
Négocier devient donc de plus en plus difficile !

***

Bon sinon, rien à voir, mais pour ceux que ça intéresse, j'ai pris le temps de comparer deux DAC.
Un topping D10 dont les mesures données par Audio Science Review sont très bonnes et celui de mon intégré (Emotiva Bas X TA 100).

Topping D10 (ESS Sabre)

https://www.audiosciencereview.com/forum/index.php?threads/review-and-measurements-of-topping-d10-dac.2470/

Emotiva BasX TA 100 (Analog Devices)

https://www.analog.com/en/products/ad1955.html#product-overview

Du coup j'ai comparé sur plusieurs morceaux de musique, dans différents formats (16/44, 16/48, 24/96, 24/192).
Eh bien déjà en premier lieu je ne détecte aucune différence audible entre les différentes fréquences d'échantillonnage.
Peut-être est-ce audible sur une installation plus haut de gamme, et surtout, dans une pièce dédiée.
Chez moi rien, nada, que pouic.

Note pour l'avenir : ma musique en FLAC 16/44 me suffit amplement.

Ensuite pour ce qui est de la comparaison entre les deux DAC j'ai eu énormément de mal à entendre la différence. Il me semble qu'il y en a une néanmoins. Un très très très léger avantage pour le Topping, sur certaines fréquences (c'était audible sur une guitare électrique assez douce de Kenny Burrell). Le Topping m'a semblé donner quelque chose d'un poil plus précis, un son un iota mieux défini. Mais vraiment la différence est à peine perceptible.
Encore une fois je ne peux pas dire que ce n'est pas dû aux limites de mon matériel, et surtout de ma pièce.

Note pour l'avenir : les différences entre les DAC semblent anecdotiques, du moins dans des gammes similaires, et dans un environnement non traité.

Voilà. pour cette fois !
Dernière édition par encarta98 le 27 Avr 2021 14:01, édité 1 fois.
encarta98
 
Messages: 230
Inscription Forum: 21 Aoû 2020 17:21
  • offline

Message » 27 Avr 2021 13:50

Salut

Je suis passé d'un préampli a tube full symétrique sonic frontiers Line 1 avec un ampli Chord SPA à un NAD C658 avec une paire de class D boxem mono....

Oui un C658 c'est pas donné ... mais on a quand même un player BluOS, un dac correct, un pré correct avec entrée phono, et une room correction DIRAC.... et la facilité d'utilisation qui va avec ;)

Je suis pas déçu... le résultat est a la hauteur (même si ça fait moins rêver... soyons honnête ... )

Malheureusement il a pas de bypass HC... dommage

Pour le reste super machine bien polyvalente

@++
Olivier
olivier Lenaerts
 
Messages: 747
Inscription Forum: 10 Déc 2002 21:22
Localisation: Liege (Belgique)
  • offline

Message » 30 Avr 2021 12:43

C'est déjà une belle bête oui !
Je pense après mes tests qu'une bonne correction du genre Dirac est super importante.
Les différences quand on trimballe son matériel d'une pièce à l'autre sont flagrantes.

***

Bon après plusieurs tests j'en arrive à la conclusion que :

-J'entends des différences entre les DAC mais elles sont souvent minimes.
-Je n'entends quasiment pas de différences de sonorité/timbre au niveau des amplis quand ils ont le même DAC.
-J'entends une différence de "dynamique" - je ne sais pas si c'est le bon terme - entre des amplis de différentes puissances (notamment au niveau des graves, qui ressortent plus ou moins en fonction de la patate de l'ampli).

Du coup j'ai une question. Si je me trouve un DAC avec les fonctionnalités qui m'intéressent je lui mettrais bien un ampli un peu pêchu aux fesses. Genre un bon classe D avec de la puissance.
Et je me le fabriquerais bien moi-même. Mais les amplis je n'y connais rien. Existe-t-il des genres de kits DIY pour les amplis, genre "Pour les nuls" à monter un peu comme un lego ? :D

Sinon quel ampli me conseilleriez vous à mettre derrière un DAC sans passer par un préampli ? (Un peu dans l'esprit de l'Audiophonics MOS 120)
encarta98
 
Messages: 230
Inscription Forum: 21 Aoû 2020 17:21
  • offline

Message » 30 Avr 2021 13:08

En restant chez Audiophonics, et si vous utilisiez les amplis classe D qu'il fait à base de NCORE ou 1ET400.
Vous auriez des watts à revendre (200W sous 8ohms), un distorsion très faible.

Par contre il n'y a pas de réglage de volume. Il faut un DAC avec réglage de volume.
Pour avoir eu un 1ET400, je vous garantis que sa marche fort.

Il faut en écouter un avant de faire un choix.
Alain07
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 222
Inscription Forum: 11 Fév 2019 22:21
Localisation: Valence (Drome)
  • offline

Message » 30 Avr 2021 19:43

Effectivement un AUDIOPHONICS MPA-S250NC me tenterait bien. Pas mal de patate - comme préconisé par Dagda ! - et l'aspect "propre et neutre" que j'aime en classe D.

Mais du coup il faut un DAC + Préampli, ou un DAC qui fait aussi préampli.
encarta98
 
Messages: 230
Inscription Forum: 21 Aoû 2020 17:21
  • offline

Message » 30 Avr 2021 20:18

Perso j'ai un Cambridge 851N qui fait lecteur réseau, DAC et préampli.
J'en suis très satisfait
Alain07
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 222
Inscription Forum: 11 Fév 2019 22:21
Localisation: Valence (Drome)
  • offline


Retourner vers Amplis et Préamplis

 
  • Articles en relation
    Dernier message