Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: pascalcez, Sub113 et 7 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

Comment mesurer la directivité d'une enceinte

Message » 09 Jan 2019 0:19

Les femmes aussi ?
Avatar de l’utilisateur
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 19870
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
Localisation: Tu n'as pas envie de le savoir.
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Jan 2019 0:19

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Jan 2019 0:47

Peut etre, lorsqu'elle prennent trop de testostérone ? :D
Dernière édition par indien29 le 09 Jan 2019 3:46, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5342
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 09 Jan 2019 1:34

indien29 a écrit:Si on compare une enceinte plate en chambre sourde et une courbe cible plate avec une EQ réussie en RTA / MMM sur un point d'écoute précis et que l'on compare les 2, la différence, c'est la pièce, le room gain et les différentes réflexions que perçoit le micro.


En salle avec une mesure MMM la courbe cible ne sera pas plate, comment peux tu définir l'allure de la réponse ainsi ? La réponse sera plus ou moins descendante et cette allure sera entièrement dépendante de la réponse polaire de l'enceinte et de la salle et de son TR, de la distance de recul, ect.... connais tu l'imprécision de ta mesure ? c'est une chose qui ma parait essentiel pour savoir ce qui est valide de ce qui l'est moins.
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5625
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 09 Jan 2019 2:54

Je parle de la comparaison de 2 enceintes, dont l'une serait égalisée en chambre sourde, l'autre au point d'écoute sur une courbe cible également plate, les 2 comparée en chambre sourde.

Une mesure RTA / MMM est précise, les mesures sont reproductibles.

L'EQ dessinée à partir de la courbe cible reproduit la courbe cible une fois l'enceinte à nouveau mesurée après cette EQ.
Cette mesure finale est superposable à la courbe prédite de rePhase.

La courbe cible est modifiable, c'est là toute la difficulté de la définir, la mesure postée (courbe verte) sur la page précédente est une courbe mesurée après EQ par exemple, c'est une courbe relativement plate avec un "plateau" de grave bas, ma courbe actuelle est plus "boosté" dans le grave.
La décroissance dans l'aigu ressemble comme tu le précise justement à la décroissance naturelle (d'une enceinte plate en chambre sourde), mesurée en au point d'écoute, c'est ce qui me parait offrir la réponse la plus agréable, sans agressivité.

Voici ma dernière courbe cible préférée à l'écoute (importable dans REW > préférence > onglet house curve), je dois encore faire des essais pour vérifier que cette courbe est applicable dans différentes pièces (si les enceintes offrent la réponse nécéssaire) ce que je ne sais pas dire pour l'instant, je n'ai pas fait pour l'instant de tests précis avec l'open DRC dans 2 pièces différentes pour avoir la précision nécéssaire).
La courbe finale mesurée après EQ est proche de la courbe cible, dans des tolérances proportionnellement plus élevées que la fréquence monte.

0 00.0
20 26.0
25 30.0
50 27.0
80 22.0
150 20.0
5000 17.0
13000 13.0
22000 6.0
24000 0.0

C'est une autre façon de faire, pas la seule fort heureusement. Je ne dis pas non plus que c'est la meilleure, mais que ça marche bien avec l'énorme avantage d'une reproductibilité sans faille.

Le résultat final est proche de la méthode classique, réponse plate en freefield, puis RTA / MMM ou sinesweep multi-point moyenné non fenêtré au point d'écoute sous la fréquence de transition, opération toujours faite au pif ou à l'oreille, puisque sans référence historique, elle ne suis pas une courbe cible qui définie une règle précise, qui fait que l'opération est reproductible de façon rapide et permet de retrouver la même balance tonale à chaque fois dans la même pièce, au même point d'écoute, en un processus unique, ou de revenir en arrière sans se poser de question après d'autres tests / modifications de la courbe, ou du hardware.
Fichiers joints
HOUSE CURVE.jpg

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5342
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 09 Jan 2019 8:36

Sur ton tuto MMM, JIM t'a fait une réponse qu'on ne fait que répéter ici et qui reste valide : si tu appliques une EQ à une mesure réalisée dans les conditions que tu décris, tu dégrades à l'aveuglette la réponse incidente, et tu t'éloignes de la HiFi.

Bien entendu tu peux préférer le son produit par un système égalisé au point d'écoute selon la méthode que tu décris, mais cela veut dire que tu prends pour référence ton goût subjectif, et non pas un souci de reproduction fidèle. Si c'est fait en connaissance de cause pourquoi pas...
Avatar de l’utilisateur
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 19870
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
Localisation: Tu n'as pas envie de le savoir.
  • offline

Message » 09 Jan 2019 12:18

Tu soulèves la question vitale.

La déformation du champ directe au profit d'une mesure sans accidents après égalisation au point d'écoute améliore t'elle l'écoute (subjectif) ?

J'ai fais dans mon coin des tests comparatifs avec la télécommande de l'Open DRC il y 1 mois. Il propose 4 présets.

- Préset 1, reproduction d'une correction enceinte plate en "champ libre"

- Préset 2, EQ moyennement soignée au point d'écoute, 5dB de tolérance admise entre 80 et 4kHz

- Préset 3, la même EQ mais dans 2 dB autour de la courbe cible entre 40 et 8kHz

Ma femme change les présets avec la télécommande de l'Open DRC, je ne connais donc pas le préset.

A toutes les écoutes, je retrouve le préset 3, comme étant, de façon subjective, mon préféré, pourtant la courbe cible est la même, la différence, c'est la tolérance aux accidents dans la RF perçue.

Pour moi, la chambre sourde n'est plus le lieu ou l'on doit égaliser l'enceinte, cette égalisation semble offrir un meilleur résultat au point d'écoute.
Dernière édition par indien29 le 09 Jan 2019 12:33, édité 2 fois.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5342
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 09 Jan 2019 12:29

De façon purement théorique, qu'est ce que la réponse d'une enceinte en HiFi ?

Ou doit-on mesurer cette réponse ?

Ne doit t'on pas considérer la pièce comme une charge complémentaire des HP, comme étant un vecteur ayant une forte incidence sur la réponse finale ? A titre perso, je pense que si.

La pièce génère déjà, en fonction de l'emplacement des enceintes et de leurs proximités des murs / angles, un gain qui varie entre, disons 8 dB et 15dB si elles sont proche des angles dans le grave.

La réponse de l'enceinte plate en chambre sourde ne l'est déjà plus, car la salle représente déjà une charge pour elle dont l'incidence n'est pas neutre (souvent + de 10dB)

D'ailleurs, l'effet de cette charge sur les enceintes, varie en fonction du volume de la pièce.

Il en va de même lorsque cette charge (la pièce) n'est pas adaptée et génère des accidents importants au point d'écoute, faut t'il corriger ou pas ces accidents ?

Je pense que oui, d'autre que non, c'est 2 écoles différentes pour un résultat finalement assez proche, mais selon mes derniers tests, favorable à une correction depuis le point d'écoute.
Dernière édition par indien29 le 09 Jan 2019 12:39, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5342
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 09 Jan 2019 12:35

indien29 a écrit:Une mesure RTA / MMM est précise, les mesures sont reproductibles.


Reproductible avec qu'elle précision exactement ? Déjà que ça dépend entièrement de la zone de rotation du micro, et de la manière dont on le fait, perso j'observe toujours des variations.


indien29 a écrit:La courbe cible est modifiable, c'est là toute la difficulté de la définir, la mesure postée (courbe verte) sur la page précédente est une courbe mesurée après EQ par exemple, c'est une courbe relativement plate avec un "plateau" de grave bas, ma courbe actuelle est plus "boosté" dans le grave.
La décroissance dans l'aigu ressemble comme tu le précise justement à la décroissance naturelle (d'une enceinte plate en chambre sourde), mesurée en au point d'écoute, c'est ce qui me parait offrir la réponse la plus agréable, sans agressivité.


C'est quoi la décroissance "naturelle" ? Ca décroit de combien et a partir de combien ? dans une salle traité et amortie avec un faible recul la décroissance ne sera pas du tout la même que dans ton salon, très très loin de la même !


indien29 a écrit:Voici ma dernière courbe cible préférée à l'écoute (importable dans REW > préférence > onglet house curve), je dois encore faire des essais pour vérifier que cette courbe est applicable dans différentes pièces (si les enceintes offrent la réponse nécéssaire) ce que je ne sais pas dire pour l'instant, je n'ai pas fait pour l'instant de tests précis avec l'open DRC dans 2 pièces différentes pour avoir la précision nécéssaire).


Et bien je peut t'assurer que non :wink: ta courbe préférée obtenu chez toi avec tes enceintes ne sera pas du tout la même dans une autre salle différente et encore pire si c'est une enceinte différente, c'est ce que je me tue a t'expliquer :wink: définir une courbe cible pour tout le monde est impossible, il existe autant de courbe cible que de salle et d'enceinte et je le répète encore l'allure de la réponse est donnée par le rayonnement de l'enceinte et par ce que renvoie la salle.


indien29 a écrit:C'est une autre façon de faire, pas la seule fort heureusement. Je ne dis pas non plus que c'est la meilleure, mais que ça marche bien avec l'énorme avantage d'une reproductibilité sans faille


Et bien c'est pourtant bien ce que je lui reproche, une reproductibilité très faillible justement ! Alors après perso j'aime toujours le faire et verifier a partir d'une mesure MMM, c'est rapide et cela peu donner des indications intéressantes, comme par exemple dans le bas medium ou les réflexions sont nombreuses et de fortes amplitudes.

indien29 a écrit:Le résultat final est proche de la méthode classique, réponse plate en freefield, puis RTA / MMM ou sinesweep multi-point moyenné non fenêtré au point d'écoute sous la fréquence de transition, opération toujours faite au pif ou à l'oreille, puisque sans référence historique, elle ne suis pas une courbe cible qui définie une règle précise, qui fait que l'opération est reproductible de façon rapide et permet de retrouver la même balance tonale à chaque fois dans la même pièce, au même point d'écoute, en un processus unique, ou de revenir en arrière sans se poser de question après d'autres tests / modifications de la courbe, ou du hardware.


A bon ! la méthode classique consiste elle a s'occuper de l'enceinte et de la salle séparément et non pas tout mélanger ensemble :mdr: je ne connait personne de sérieux qui met au point un filtre d'enceinte et qui mesure la directivité de celle ci dans un salon sur une large bande passante avec un RTA et je ne connait personne de sérieux qui égalise une vrai salle bien conçu sur une large bande passante également.

Je te ferai une démonstration marrante, il y'a 2 ans a peut prêt j'ai mis une petite et mauvaise biblio dans de très mauvaises conditions et dans un très mauvaise salon, enceinte posée au sol sur le carrelage dans un coin, ect.... position d'écoute contre le mur opposé. J'ai comparé une mesure MMM dans ces conditions et l'égalisation me donnais absolument n'importe quoi, inécoutable :mdr: le niveau d'aigue dérivais d'au moins 5 dB ! As ton avis, pourquoi cela ne fonctionne plus ?
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5625
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 09 Jan 2019 12:37

indien29 a écrit:Pour moi, la chambre sourde n'est plus le lieu ou l'on doit égaliser l'enceinte, cette égalisation semble offrir un meilleur résultat au point d'écoute.



Et bien je t'en souhaite du courage :mdr: je te met au défie la prochaine fois qu'on se voie on fait une filtre et EQ d'enceinte chacun avec notre méthode sur la même enceinte et on compare :wink:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5625
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 09 Jan 2019 12:47

wakup2 a écrit:Et bien je t'en souhaite du courage :mdr: je te met au défie la prochaine fois qu'on se voie on fait une filtre et EQ d'enceinte chacun avec notre méthode sur la même enceinte et on compare :wink:


Sur la théorie pure, je pense que le respect strict d'un gabarit "type" sur un choix de filtrage (exemple les pentes d'un LR24), depuis le point d'écoute doit aussi marcher, je n'en sais rien, je ne sais meme pas si ça a déjà été testé.

D'ailleurs, qu'adviennent ces courbes après qu'une EQ soit passée dessus ?
Comment se déforment t'elle lors de l'EQ ? Est-ce que cela à d'ailleurs une incidence ?

Je ne sais pas.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5342
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 09 Jan 2019 12:54

indien29 a écrit:De façon purement théorique, qu'est ce que la réponse d'une enceinte en HiFi ?

Ou doit-on mesurer cette réponse ?

Ne doit t'on pas considérer la pièce comme une charge complémentaire des HP, comme étant un vecteur ayant une forte incidence sur la réponse finale ? A titre perso, je pense que si.

La pièce génère déjà, en fonction de l'emplacement des enceintes et de leurs proximités des murs / angles, un gain qui varie entre, disons 8 dB et 15dB si elles sont proche des angles dans le grave.

La réponse de l'enceinte plate en chambre sourde ne l'est déjà plus, car la salle représente déjà une charge pour elle dont l'incidence n'est pas neutre.

D'ailleurs, l'effet de cette charge sur les enceintes, varie en fonction du volume de la pièce.



La salle charge uniquement dans le bas, la réponse de ton enceinte n'aura pas changé du tout sur le reste de la bande, tout ce qui viens de la salle arrive après un certain délai après l'enceinte, la base de chez la base quoi :mdr: pourquoi prendre le problème a l'envers et tout confondre !!!! Alors qu'il te suffit de faire les choses dans l'ordre, tu prend une enceinte bien conçu, réponse plate, directivité bien gérée, ect.... et tu fait une vrai bonne salle, neutre, ect..... et bien comme par hasard tu obtiendra pil poil la bonne courbe cible sans passer par la case EQ :mdr: une réponse parfaitement naturelle, tu sait la courbe cible que tu cherche désespérément :mdr: Dans un salon c'est beaucoup plus chaotique et difficile, mais la problématique reste exactement la même.

Pour ce qui est du gain a cause d'un placement angle et du passage en 1pi voir 1/2pi, sait tu quand même que lorsque tu conçois ton enceinte tu le prend en compte ??? et a ton avis pourquoi certain fabricants montre la réponse de leur enceinte ou sub a 2pi/1pi, ect... ??? c'est bizarre de vouloir corriger cela uniquement a l'EQ alors qu'il suffit de le prendre en compte dans la charge du HP ! Pourquoi se compliquer la vie ? Les 8 et 15dB que tu donne, ca sort d'ou ces chiffres ? tu parle de quelle fréquence exactement, pour qu'elle position et qu'elle salle ? autre chose, dans une bonne salle, le gain dans le grave ne doit pas être complètement corrigé.
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5625
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 09 Jan 2019 13:15

wakup2 a écrit:Reproductible avec qu'elle précision exactement ? Déjà que ça dépend entièrement de la zone de rotation du micro, et de la manière dont on le fait, perso j'observe toujours des variations.

Si le volume de la sphère et sa position est identique, les courbes sont confondables à chaque fois.


indien29 a écrit:La courbe cible est modifiable, c'est là toute la difficulté de la définir, la mesure postée (courbe verte) sur la page précédente est une courbe mesurée après EQ par exemple, c'est une courbe relativement plate avec un "plateau" de grave bas, ma courbe actuelle est plus "boosté" dans le grave.
La décroissance dans l'aigu ressemble comme tu le précise justement à la décroissance naturelle (d'une enceinte plate en chambre sourde), mesurée en au point d'écoute, c'est ce qui me parait offrir la réponse la plus agréable, sans agressivité.

wakup2 a écrit:C'est quoi la décroissance "naturelle" ? Ca décroit de combien et a partir de combien ? dans une salle traité et amortie avec un faible recul la décroissance ne sera pas du tout la même que dans ton salon, très très loin de la même !


Cela dépends de la salle, c'est donc reproductible dans cette même salle, au même point d'écoute, avec le même volume de scan.
Je n'ai pas tester le résultat d'une même courbe cible dans une autre pièce de façon précise, je pense comme toi, dans la théorie le "perçu" diffère, on a toujours été d'accord sur ce point, mais j'ai envie de tester avec la précision de ma méthode actuelle, par simple curiosité et par jeu.


indien29 a écrit:C'est une autre façon de faire, pas la seule fort heureusement. Je ne dis pas non plus que c'est la meilleure, mais que ça marche bien avec l'énorme avantage d'une reproductibilité sans faille


wakup2 a écrit:Et bien c'est pourtant bien ce que je lui reproche, une reproductibilité très faillible justement ! Alors après perso j'aime toujours le faire et verifier a partir d'une mesure MMM, c'est rapide et cela peu donner des indications intéressantes, comme par exemple dans le bas medium ou les réflexions sont nombreuses et de fortes amplitudes.


La courbe cible au point d'écoute, si elle est respectée est théoriquement la seule méthode offrant la duplication, par l'utilisation d'un gabarit "type" à respecter. C'est un protocole qui pourrait d'ailleur être normé.


wakup2 a écrit:A bon ! la méthode classique consiste elle a s'occuper de l'enceinte et de la salle séparément et non pas tout mélanger ensemble :mdr:


Je ne parle que de la partie "réponse en fréquence", des enceintes égalisées en chambre sourde sont à calibrer à nouveau au point d'écoute pour adapter le niveau de grave à l'incidence de la pièce sur la réponse sous la fréquence de transition, ce point fait concensus.

wakup2 a écrit:je ne connait personne de sérieux qui met au point un filtre d'enceinte et qui mesure la directivité de celle ci dans un salon sur une large bande passante avec un RTA


Moi non plus, d'ou l'ouverture du post et les questions posées soulevée, d'ou le débat, pas de soucis.


wakup2 a écrit:et je ne connait personne de sérieux qui égalise une vrai salle bien conçu sur une large bande passante également.


Là tu te trompe, tout les pros en touring calibrent à la RTA au Smarrt live, y compris dans des petites salles.
Certaines install fixes sot aussi calibrées de la sorte avec succès, de ce que dit JLO, le sujet ne fait pas consensus auprès de l'AES par exemple, mais les avis de certains réfractaires évoluent, les positions sont moins radicales.


wakup2 a écrit:Je te ferai une démonstration marrante, il y'a 2 ans a peut prêt j'ai mis une petite et mauvaise biblio dans de très mauvaises conditions et dans un très mauvaise salon, enceinte posée au sol sur le carrelage dans un coin, ect.... position d'écoute contre le mur opposé. J'ai comparé une mesure MMM dans ces conditions et l'égalisation me donnais absolument n'importe quoi, inécoutable :mdr: le niveau d'aigue dérivais d'au moins 5 dB ! As ton avis, pourquoi cela ne fonctionne plus ?


Je ne sais pas, sans voir les conditions, je ne peux pas répondre.
Je t'invite à nouveau et avec plaisir pour faire le test des présets dont je t'ai parlé il y a 5 semaines, calibration à 2dB autour d'une courbe cible jugée la plus favorable à l'écoute, tests super intéressants grâce à la télécommande et à l'instantanéité des changements de présets.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5342
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 09 Jan 2019 13:27

Bonjour,

Concernant vos échanges, cette approche de S. Linkwitz me semble intéressante.

http://www.linkwitzlab.com/Loudspeaker- ... ements.htm

Jean
jyval
 
Messages: 106
Inscription: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline

Message » 09 Jan 2019 13:29

wakup2 a écrit: La salle charge uniquement dans le bas, la réponse de ton enceinte n'aura pas changé du tout sur le reste de la bande, tout ce qui viens de la salle arrive après un certain délai après l'enceinte, la base de chez la base quoi :mdr:

100% d'accord, il n'y a pas sur ce point de confusion !


wakup2 a écrit: Alors qu'il te suffit de faire les choses dans l'ordre, tu prend une enceinte bien conçu, réponse plate, directivité bien gérée, ect.... et tu fait une vrai bonne salle, neutre, ect..... et bien comme par hasard tu obtiendra pil poil la bonne courbe cible sans passer par la case EQ :mdr: une réponse parfaitement naturelle, tu sait la courbe cible que tu cherche désespérément :mdr:

100% d'accord avec toi aussi, à condition d'avoir un max de volume (500m3) pour etre au dessus de la fréquence de Schroeder, en dessous, le grave serait théoriquement à calibrer.


wakup2 a écrit:Pour ce qui est du gain a cause d'un placement angle et du passage en 1pi voir 1/2pi, sait tu quand même que lorsque tu conçois ton enceinte tu le prend en compte ??? et a ton avis pourquoi certain fabricants montre la réponse de leur enceinte ou sub a 2pi/1pi, ect... ??? c'est bizarre de vouloir corriger cela uniquement a l'EQ alors qu'il suffit de le prendre en compte dans la charge du HP ! Pourquoi se compliquer la vie ? Les 8 et 15dB que tu donne, ca sort d'ou ces chiffres ? tu parle de quelle fréquence exactement, pour qu'elle position et qu'elle salle ? autre chose, dans une bonne salle, le gain dans le grave ne doit pas être complètement corrigé.

Dans tout les cas, il y a EQ en chambre sourde, l'idée étant de s'adapter au mieux aux conditions finales d'utilisation, sur une base acoustique "générale"

En hifi certains constructeurs appliquent même des courbes de réponses type dans leurs filtrages, pour colorer la réponse et donner un son "référence" qui se démarque.


wakup2 a écrit: Les 8 et 15dB que tu donne, ca sort d'ou ces chiffres ?


JBL Sound System Design, Reference Manual :
Fichiers joints
ggg.jpg

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5342
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 09 Jan 2019 13:50

indien29 a écrit:
wakup2 a écrit:Reproductible avec qu'elle précision exactement ? Déjà que ça dépend entièrement de la zone de rotation du micro, et de la manière dont on le fait, perso j'observe toujours des variations.

Si le volume de la sphère et sa position est identique, les courbes sont confondables à chaque fois.


Mouis.... déjà on a intérêt a faire bouger le micro exactement au même endroit et au même moment dans ta sphère, et pourquoi une sphère de 40cm et pas 50 ou autre ??? perso pour moi c'est moyen acceptable en terme de précision surtout si on vise a égaliser la réponse pour que ca tienne dans 2dB....


indien29 a écrit:La courbe cible au point d'écoute, si elle est respectée est théoriquement la seule méthode offrant la duplication, par l'utilisation d'un gabarit "type" à respecter. C'est un protocole qui pourrait d'ailleur être normé.


Si tu le dit.... chacun son niveau d'exigence :mdr: ce n'est pas le mien.


indien29 a écrit:Je ne parle que de la partie "réponse en fréquence", des enceintes égalisées en chambre sourde sont à calibrer à nouveau au point d'écoute pour adapter le niveau de grave à l'incidence de la pièce sur la réponse sous la fréquence de transition, ce point fait concensus.


Dans le grave évidement qu'on peu faire de l'EQ pour adapté la réponse, mais alors que ca fasse concensus par rapport a ceux qui gère tout d'un bout un l'autre et qui font du DIY peuvent également avoir le choix de choisir une charge adapté a la salle.... ca me parait délirant de ne pas le faire !

La dernière fois que j'ai mis des enceintes dans une salle et fait la mise en oeuvre et bien surprise, pas d'EQ pour adapter le niveau dans le grave, juste une légère sur la centrale.... mais libre a toi de choisir une enceinte inadapté :mdr: alors bon le consensus....


indien29 a écrit:
wakup2 a écrit:je ne connait personne de sérieux qui met au point un filtre d'enceinte et qui mesure la directivité de celle ci dans un salon sur une large bande passante avec un RTA


Moi non plus, d'ou l'ouverture du post et les questions posées soulevée, d'ou le débat, pas de soucis.


Ba dès l'ouverture du poste quand on me dit qu'on mesure la directivité d'une enceinte comme tu le fait forcément je suis choqué :mdr: et quand je vois le resultat de tes mesures je me permet d'expliquer en quoi tout cela est faux, mais je vais me prêter au jeux et je vais mesurer et comparer pour te montrer en quoi cela n'a rien a voir avec une mesure de directivité.


indien29 a écrit:
Là tu te trompe, tout les pros en touring calibrent à la RTA au Smarrt live, y compris dans des petites salles.
Certaines install fixes sot aussi calibrées de la sorte avec succès, de ce que dit JLO, le sujet ne fait pas consensus auprès de l'AES par exemple, mais les avis de certains réfractaires évoluent, les positions sont moins radicales.


Mais bien sur.... le touring c'est vrai que c'est tout a fait pareil et comparable :lol: tien d'ailleurs hier j'ai reçu romain45 qui traîne sur ce forum et qui m'a emmener des sub a base de 18" pour une optimisation, j'avais réglé il y'a quelques temps ses "tête a base de 12" et 1,4" et on a pu comparer en direct avec une calibration par un pro du touring fait en RTA via smaart live. Le gars avait plutôt bien bossé mais mon preset va pourtant plus loin ! et c'est assez simple a comprendre pourquoi si tu fait les 2 méthodes, tu a déja comparer les 2 méthodes toi même ???
Et tiens c'est aussi bizarre que la SMPTE pond des documents qui dit également que la Xcurve ne s'obtient pas en grand coup d'EQ :mdr: mais tu a le droit d'y croire... surtout quand j'écoute le résultat de ce genre de calibration :mdr: si le RTA est utilisé dans ces cas la c'est surtout pour simplifier le processus, d'ailleurs le protocole est toujours autant critiqué et il suffit de se renseigner un minimum sur le sujet.
Pour ce qui est du consensus a l'AES non c'est du grand n'importe quoi.... et tu ne parle pas du tout de la même chose.... calibrer des salles commerciales de plusieurs centaine voir milliers de m3....
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 5625
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online


Retourner vers Enceintes