Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: af06, Alesien, AudioPhilo Dodo, cholley, elmer***, Fraktur, laurent67520, lgu, MickeyCam, Pierre-Alain, ROTH Olivier, seb_abers et 110 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

diapason HS guide HIFI 2022

Message » 05 Déc 2021 0:55

corail 86 a écrit:Pour rester dans le sujet diapason que pensez-vous du dernier cd test dans le dernier numéro paru , moi je l’ai mais pas encore écouté :D


pas encore écouté non plus, j'envisageais de ripper les plages musicales et de laisser tomber le reste (je n'ai plus de lecteur cd et pas/plus envie d'écouter de plages technique).

J'avais acheté cette revue (diapason hs) presque tous les ans au début des années 2000 puis plus du tout de puis + de 10 ans.

Dans la version 2021 je ne trouve pas pratique d'avoir scindé sur des pages différentes le cr d'écoute/photo d'un coté et les caractéristiques tech/prix quques pages + loin.

Je regrette d'avoir jeté les vieux, je n'ai gardé que le numéro 2005 et au final j'ai eu plus de plaisir a feuilleter le vieux plutot que le neuf.

coté test d'accessoires ('hors cables qui sont objectivement/techniquement indispensables, ensuite c'est un débat de rapport Q/P), je me souviens de récompenses de coupelles qui améliorent le son (désolé le nom ne me revient pas). Ces accessoires semblent avoir disparus de la circulation, je serais curieux de savoir si les possesseurs les ont conservés sur la durée (sans ironie ni jugement, mais bcp de curiosité tant j'etais surpris de voir diapason récompenser ce genre d'objet pour les quels j'ai très honnêtement bcp d'apriori. En meme temps, ca peut vite virer au post ball trap...).
davidN35
 
Messages: 34
Inscription Forum: 28 Juin 2021 18:03
  • online

Annonce

Message par Google » 05 Déc 2021 0:55

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Déc 2021 11:49

J'ai gardé tous les HS de 1194 à 2018, car c'est une source de documentation utile pour des achats d'occasion.
Mais j'ai décidé de ne plus l'acheter depuis en raison de diapasons d'or attribués à des câbles de modulation à 3 300€ le mètre, d'une" beauté des timbres d'une infinie richesse". :lol:
Ça remet sérieusement en doute le sérieux et l'honeteté des tests de matériel.
Ensuite, les comptes rendu d'écoute se résument en 2 -3 phrases et je regrette également la suppression des "points faibles "des appareils qui n'ont plus que des "points forts" .
Daniel c
 
Messages: 967
Inscription Forum: 29 Oct 2003 23:00
Localisation: 77400
  • offline

Message » 05 Déc 2021 12:09

Bonjour,

Piel s'est ridiculisé en faisant une vidéo de promotion d'une multiprise pour un marchant de gris-gris ésotériques (Memon) comme étant la meilleur du monde

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 5433
Inscription Forum: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • online

Message » 05 Déc 2021 16:10

Daniel c a écrit:J'ai gardé tous les HS de 1194 à 2018, car c'est une source de documentation utile pour des achats d'occasion.
Mais j'ai décidé de ne plus l'acheter depuis en raison de diapasons d'or attribués à des câbles de modulation à 3 300€ le mètre, d'une" beauté des timbres d'une infinie richesse". :lol:
Ça remet sérieusement en doute le sérieux et l'honeteté des tests de matériel.
Ensuite, les comptes rendu d'écoute se résument en 2 -3 phrases et je regrette également la suppression des "points faibles "des appareils qui n'ont plus que des "points forts" .


et ca connait quoi la hifi au moyen age (1194) :D ?
(ok c facile mais c'est pas méchant)

J'adorerais pouvoir les consulter, et retrouver des produits disparus/oubliés mais qui ont fait le buzz à l'époque. (mais je suis dans le 35).
debut 2000 j'avais très peu de reperes en hifi et ca me servait un peu de boussole, avec le recul : ya mieux/ya pire comme référence "théorique" (ie avant écoute, sur le papier).

Pour les cables de modulation >3000 balles. Je comprends que ca choque et je ne suis pas acquéreur. Mais ca ne me choque pas, enfin ca ne me choque plus. Après tout il n'y a pas vraiment de limite haute pour les sources, enceintes, amplis alors il y a possiblement un cohérence à harmoniser un système ( à voir au cas par cas). C'est juste mon point de vu (c'est pour ca que je parle de rapport Q/P ou/et de cohérence pour un élément qui est présent sur quasi tout système. En fait je n'y vois pas forcément une arnaque, mais je n'y vois pas d'intéret pour moi. Je ne suis pas sur que ca rapporte tant que ca (il y a bcp de marques/concurrence et le nombre de de clients concernés doit pas etre très élevé). Mais je m'éloigne du sujet diapason.

pour les CR d'écoute : je trouve pas que les vieux CR exceptionnels mais je les trouve ceux du dernier numéros encore plus "expéditifs" donc bof de mon point de vu également.

peut etre que je racheterai un autre HS diapason dans 4 ou 5 ans pour voir... Maintenant j'ai d'autres boussoles/reperes pour ne plus avoir besoin des revues pour me faire une short liste à 'écouter en vue d'un achat de matériel.
davidN35
 
Messages: 34
Inscription Forum: 28 Juin 2021 18:03
  • online

Message » 05 Déc 2021 17:43

gailuron a écrit:
peter.pan a écrit:Pourquoi dis-tu que c'était une supercherie alors que tu conviens toi même que le son était meilleur qu'avec la piste CD et qu'ils étaient vendus à peu près au même prix qu'un CD.

Non, vendus nettement plus chers. Supercherie parce que la piste CD était volontairement masterisée plus mal pour faire croire à une supériorité de la piste DSD.


Cette affirmation a toutes les apparences d'une véritable théorie du complot. Théorie qui, d'ailleurs, était déjà invoquée à l'époque où le SA-CD est apparu et qui été discutée sur HC-FR dès le début des années 2000.

Il existe un cas parfaitement documenté d'une série de réédition en SA-CD dans laquelle le master de la piste CD est différent du ou des masters de la piste SA-CD (j'écris "du ou des masters de la piste SA-CD", car la couche SA-CD comporte des pistes séparées pour l'éventuel contenu multicanal et pour le contenu en deux canaux, la stéréo ordinaire à papa, et les masters ne peuvent qu'être différents entre eux). Ce cas est celui des rééditions SA-CD d'une vingtaine d'albums de la fameuse série Living Presence du label américain Mercury. Sur ces SA-CD, les masters DSD étaient des transferts nouveaux qui ont notamment permis, pour la première fois, de disposer des enregistrements originaux en trois canaux (si existants), tandis que le master de la couche CD réemployait les transferts qui avaient été réalisés dans les années 90 par l'une des productrices de ces enregistrements historiques des années 50 et 60, Feue Wilma Cozart Fine, pour les diffuser sur CD pour la toute première fois. Cette décision de mettre sur la couche CD des nouveaux SA-CD un ancien transfert depuis les bandes originales était une décision parfaitement transparente et annoncée clairement par le label, qui l'expliquait comme une marque de respect pour le travail remarquable qui avait été effectué par Wilma Cozart Fine pour la première édition sur CD de ces bandes historique, travail qui était suffisamment bon pour ne pas devoir le refaire. C'est une démarche documentaire comme une autre qui n'a rien à voir avec un complot pour faire croire au moyen d'un subterfuge que le DSD était meilleure que le PCM 16/44 du CD.

Pour le reste, il existe un exemple fameux souvent invoqué de l'emploi subreptice d'un master très différent entre couche CD et couche SA-CD : une des nombreuses rééditions de l'album Dark Side of The Moon de Pink Floyd. Je ne connais pas les détails techniques de cette affaire et je ne la commenterai donc pas plus avant et il existe peut-être d'autres cas dont j’ignore l'existence.

Ce qui est sûr, c'est qu'il est hautement hasardeux de tirer de ces deux cas (le premier, les rééditions Mercury, étant tout à fait honnête), ou de quelques éventuels autres cas, une affirmation générale comme tu viens de le faire et d'accuser sans discrimination de malhonnêteté toute une profession.

J'ajouterais à cela que, pour des raisons techniques, il m'apparaît de toute façon impossible de comparer le résultat de la lecture de la couche CD avec le résultat de la lecture de la couche SA-CD d'un SA-CD hybride sans prendre un minimum de précautions, car les caractéristiques techniques respectives de la modulation PCM et de la modulation DSD, de la production et de la fixation sur un disque optique de cette modulation, du décodage et de la conversion en analogiques de l'un et l'autre par un lecteur sont différentes. Rien que le fait que le 0 dB (le maximum du signal) ne soit pas défini de la même façon en PCM qu'en DSD et le fait que le 0 dB DSD ne soit pas une limite absolue contrairement au 0 dB PCM doit inciter à la plus grande prudence. Une différence audible nette entre couche CD et couche SA-CD peut fort bien s'expliquer par une simple différence de niveau de sortie qui n'a pas été compensée lorsqu'on passe d'un mode à l'autre. Tous les lecteurs de SA-CD ne sont pas égaux de ce point de vue.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11093
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 05 Déc 2021 18:41

Mon avis est de commencer toute comparaison entre SA-CD et CD par faire une conversion du DSD en PCM 16\44.1 et comparer les trois : DSD, conversion DSD\PCM et piste CD du commerce.

Si d'une part aucune différence n'est audible en aveugle entre DSD et la conversion DSD\PCM, et d'autre part la conversion DSD\PCM et la piste CD présente des différences nettement audibles en aveugle alors il faut chercher l'explication du pourquoi ?

Est-ce que tout simplement cela ne viendrait pas d'une contraintes du Red Book liée au label "CD DA" ?
jybliste
 
Messages: 423
Inscription Forum: 30 Aoû 2011 22:48
  • online

Message » 05 Déc 2021 20:12

jybliste a écrit:Mon avis est de commencer toute comparaison entre SA-CD et CD par faire une conversion du DSD en PCM 16\44.1 et comparer les trois : DSD, conversion DSD\PCM et piste CD du commerce.

Si d'une part aucune différence n'est audible en aveugle entre DSD et la conversion DSD\PCM, et d'autre part la conversion DSD\PCM et la piste CD présente des différences nettement audibles en aveugle alors il faut chercher l'explication du pourquoi ?

Est-ce que tout simplement cela ne viendrait pas d'une contraintes du Red Book liée au label "CD DA" ?


C'est à la fois intéressant et compliqué : pas évident d'entendre la différence en fonction du système d'écoute mais aussi du type de musique voire de la prise de son initiale. On peut faire le // avec la video en 4K vs HD (différence détectable en fonction de la qualité+taille de l'écran mais aussi en fonction du type de scène action ou pas).
Sur Qobuz je privilégie les album "Hi-res" mais je ne suis pas sur que je ferais systématiquement la différence avec la qualité cd (d'accord on n'est pas en DSD mais en PCM > 16bit 44khz) mais aussi compliqué de crier à l'arnaque systématique. Donc je dépense plus pour mes albums pour un "supplément qualitatif" légèrement audible et non systématique. Mais le pire pour moi serait de sombrer à n'acheter que des albums dispo en Hi-res (je n'en suis pas là et je suis parfois bluffé par des enregistrement "cd" et parfois qualitativement déçu par des enregistrement hires)
davidN35
 
Messages: 34
Inscription Forum: 28 Juin 2021 18:03
  • online

Message » 06 Déc 2021 0:01

Scytales a écrit:Ce qui est sûr, c'est qu'il est hautement hasardeux de tirer de ces deux cas (le premier, les rééditions Mercury, étant tout à fait honnête), ou de quelques éventuels autres cas, une affirmation générale comme tu viens de le faire et d'accuser sans discrimination de malhonnêteté toute une profession.

J'ajouterais à cela que, pour des raisons techniques, il m'apparaît de toute façon impossible de comparer le résultat de la lecture de la couche CD avec le résultat de la lecture de la couche SA-CD d'un SA-CD hybride sans prendre un minimum de précautions, car les caractéristiques techniques respectives de la modulation PCM et de la modulation DSD, de la production et de la fixation sur un disque optique de cette modulation, du décodage et de la conversion en analogiques de l'un et l'autre par un lecteur sont différentes. Rien que le fait que le 0 dB (le maximum du signal) ne soit pas défini de la même façon en PCM qu'en DSD et le fait que le 0 dB DSD ne soit pas une limite absolue contrairement au 0 dB PCM doit inciter à la plus grande prudence. Une différence audible nette entre couche CD et couche SA-CD peut fort bien s'expliquer par une simple différence de niveau de sortie qui n'a pas été compensée lorsqu'on passe d'un mode à l'autre. Tous les lecteurs de SA-CD ne sont pas égaux de ce point de vue.

Je ne connaissais pas ces deux cas. Je parlais d'enregistrements nouveaux que j'avais achetés dans les années 2000-2003. Et je disais : « La post-production de la piste DSD n'était souvent pas la même que celle de la piste PCM. » Cela ne concerne pas tous les SACD mais surtout les nouveaux enregistrements édités en SACD au début des années 2000. Deux contre-exemples : les Variations Goldberg par G. Gould (1981) chez Sony où il n'y a aucune différence et le Requiem de Mozart par K. Böhm (1971) chez DG où la piste DSD est infiniment meilleure que le CD d'origine grâce à une remastérisation des bandes originales.

Le DSD est un signal de nature analogique comme le PWM utilisé en amplification classe D, donc le 0 dB est de même nature qu'en analogique, une limite au-delà de laquelle la distorsion devient inacceptable. En numérique, le 0 dB FS est une limite au-delà de laquelle on ne peut plus quantifier, donc où il y a un "trou" dans le codage. Il y a deux moyens de passer du DSD au PCM : une conversion directe par un DSP ou un ADC qui convertit le signal analogique démodulé en signal PCM. A l'époque (2002), je pense qu'un ADC était moins coûteux donc probablement la solution retenue dans mon lecteur SACD. En 2009, j'ai comparé les deux sources sur une demi-douzaine de SACD édités entre 2000 et 2005 : 1° le signal DSD stéréo codé en PCM 16/48 par le lecteur SACD et envoyé à mon DAC, 2° le signal PCM 16/44 lu par le lecteur SACD et envoyé à mon DAC.

Cher Scytales, je ne cherchais pas à inférer une loi générale comme tu le prétends, je parlais d'une époque où le SACD débutait sa carrière commerciale et où le regretté J-M Piel s'était fourvoyé. :) Le véritable intérêt du DSD, c'était de se passer des DAC puisqu'il suffisait de filtrer ce signal PDM pour retrouver de l'analogique. Mais, ça, J-M Piel ne l'a jamais expliqué !
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1951
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 06 Déc 2021 2:49

Je ne prétends rien : je me contente de lire la réponse que tu as adressée à peter.pan qui te demandais pourquoi tu avais écrit auparavant que le SA-CD était une supercherie. Si les mots on un sens, on ne peut pas comprendre autre chose que ce que j'ai compris.

Ça va quand même mieux en lisant que tu te reviens sur une position plus raisonnable. On ne peut quand même pas décemment penser que les centaines de producteurs ou d'ingénieurs qui travaillent dans les dizaines et les dizaines de labels discographiques, souvent petits, qui ont édité, éditent et éditeront encore des SA-CD hybrides ont pour but de saboter la couche CD pour faire briller la couche SA-CD d'un disque hybride. Même au moment du lancement de ce format, qui a commencé, faut-il s'en souvenir, par la distribution de disques SA-CD non hybrides (sans couche CD) sous le label Sony. A part le cas très particulier des rééditions Mercury, qui est tout sauf une supercherie, et une réédition de Dark Side of the Moon, pour laquelle cela est possible quoique je reste prudent, j'attends de voir un cas dûment documenté de SA-CD hybride dont la couche CD a été réalisée à partir d'un master volontairement dégradé par rapport à la couche SA-CD.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11093
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 06 Déc 2021 10:13

gailuron a écrit:Avant d'être abonné (de 1989 à 2009), je ne lisais Diapason qu'épisodiquement. Je n'ai pas souvenir de conseils comme celui que tu cites sur les câbles d'enceintes. En revanche, j'ai le souvenir que les marques vendues par Alain Choukroun étaient toujours bien notées, il faut dire que Choukroun se payait tous les mois un encart d'une pleine page dans Diapason :D.


Il n'y a pas que pour les câbles, c'était assez flagrant pour toutes les catégories. On pouvait aussi noté que pratiquement seul les marques qui faisaient de la pub avaient des critiques dans le magazine.
FDDRT
 
Messages: 2595
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • online

Message » 06 Déc 2021 10:36

FDDRT a écrit:Il n'y a pas que pour les câbles, c'était assez flagrant pour toutes les catégories. On pouvait aussi noté que pratiquement seul les marques qui faisaient de la pub avaient des critiques dans le magazine.

+1
Et pi les revues comme diapason, vu-mètre et autre c'est un peu l'école des fans quand même tout le monde à gagner.
C'est la "délicate" position des magazines hifi pris (je pense) entre les annonceurs qui s'affichent pratiquement 1 page sur trois et le fait d'écrire sur eux, du moins leur matériel :ko:
Je trouve que ces revues sont d'un format sympa, et de bonne facture, après la lecture est un peu sopo mais bon pour feuilleter et voir de belles images avec un "tout est bien qui finit bien"... ;)
Après si vous voulez une revue qui allume et atomise un produit... bah il y les forums pour ça :mdr: :mdr: :mdr:

La configuration dans mon profil


Pièce de vie dédiée : Mac Mini (Roon Core) <-- Dante--> Xilica Solaro QR1 --> ATC SMC100ASL / Acoustique passif/actif : Aykoz Audio
Avatar de l’utilisateur
Fabien.56
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1244
Inscription Forum: 12 Juil 2019 11:58
Localisation: Lorient
  • online

Message » 06 Déc 2021 11:12

Scytales a écrit:Je ne prétends rien : je me contente de lire la réponse que tu as adressée à peter.pan qui te demandais pourquoi tu avais écrit auparavant que le SA-CD était une supercherie. Si les mots on un sens, on ne peut pas comprendre autre chose que ce que j'ai compris.

Si les mots ont un sens, les temps grammaticaux aussi :D L'imparfait n'est pas le présent. En outre, la citation que tu utilises n'était qu'une reprise lapidaire de l'explication que je venais de donner à autrichon gris.
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1951
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 06 Déc 2021 20:32

J'ai jeté un coup d'oeil sur le dernier numéro par curiosité, n'ayant jamais lu ce journal par ailleurs).
Honnêtement, je me demande qui a vraiment plaisir à lire cela, c'est un mélange d'éloges et de recopie de fiches techniques.

Je mets une page en spoiler pour que vous puissiez vous rendre compte:
Image
BaaM
 
Messages: 707
Inscription Forum: 17 Nov 2016 1:58
  • offline

Message » 06 Déc 2021 21:57

BaaM a écrit:Je mets une page en spoiler pour que vous puissiez vous rendre compte:
Image


Le niveau de prix :o c’est pour le "mélomane" très fortuné ! :roll:
wuwei
 
Messages: 3955
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 06 Déc 2021 22:37

Non la revue n’est pas très cher :siffle: :hehe:

La configuration dans mon profil


Pièce de vie dédiée : Mac Mini (Roon Core) <-- Dante--> Xilica Solaro QR1 --> ATC SMC100ASL / Acoustique passif/actif : Aykoz Audio
Avatar de l’utilisateur
Fabien.56
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1244
Inscription Forum: 12 Juil 2019 11:58
Localisation: Lorient
  • online


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message