Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: canard313, HoberM, Hoian, jean GROS, luce22222, manolo57420, metoujpense, philou3, sax.tenor, Symphone, Zebulon51, ZEPHYR92 et 103 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

L'usage du BEHRINGER DCX 24/96 avec REW

Message » 09 Nov 2018 10:49

indien29 a écrit:Pour répondre à Le Daim :

Les mesures me semble trop lointaines, pourrais-tu nous fournir les mesures suivantes :

Sur 1 seule enceinte, micro sur pied à 1 metre de l'enceinte à hauteur du composant à mesurer, composants par composant (TAD puis Altec puis RCF 18") > faire un export (copie écran) de All SPL, afin de voir les courbes des 3 composants avec leurs filtrages et voir les raccords.

Pour le grave, j'ai répondu sur la section DIY au problème du SUB, il s'agit pour moi d'un probleme de manque de puissance d'ampli, il faut donc un ampli adapté à ces gros HP : http://www.homecinema-fr.com/forum/diy-enceintes/calcul-de-l-event-pour-rcf-l18p-300-8-t30091329.html

Je précise que les opération sur un processeur de diffusion sont normalement à faire à l'aide d'un spécialiste expérimenté sur place, ici, nous allons juste regarder à distance si problème il y a.



C'est précisément son grand attrait de pouvoir programmer le BEHRINGER sans connaissance particulière. On lit immédiatement sur l'écran la correction acoustique que l'on vient de programmer sur l'appareil et on peut se rendre compte d'un même mouvement si on le désire la correction apportée dans le plaisir d'écouter. On suit donc son travail pas-à-pas d'une manière objective sur l'écran de l'ordinateur et d'une manière subjective en cherchant un plus grand plaisir dans l'écoute. Une fameuse façon de résoudre la querelle sans fin entre les objectivistes et les subjectivistes, querelle comparable à celle d'autrefois où les moines disputaient de la délicate question du sexe des anges à coups de gourdin.

Je ne crois pas que le trou qui se manifeste dans la courbe de réponse de mes RCF 18'' entre 50 et 30 c/s soit causé par un manque de puissance des amplis HYPEX qui les cornaquent (180w). Le même accident dans la courbe se manifeste aussi bien à 60 db spl qu'à 90 ou 100 db. Il est probable que la pièce y soit pour quelque chose car la courbe relevée à 1m du baffle indique certes une baisse de la sensibilité en-dessous de 50 c/s mais cette baisse peut être compensée par une correction sur le BEHRINGER alors qu'aucune correction, même très énergique, n'est ressentie au point d'écoute.

Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 487
Inscription Forum: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Nov 2018 10:49

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Nov 2018 11:19

Les UCD180 c'est 180W @ 4 Ohms avec 1% de THD
à 8 Ohms on est autour des 105W @ 1%

Le trou est clairement la pièce et / ou le placement des enceintes.
Augmenter la puissance ne fera que augmenter la potentielle dynamique du grave.

Par contre, pour tout ce qui se passe au dessus de 150 / 200 Hz (ou c/s comme dit notre hôte), ça serait pas mal de voir la tronche de la courbe de l'enceinte seule ;)

D.

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
On ne peut pas donner à boire à un âne qui n'a pas soif
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 11989
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • online

Message » 09 Nov 2018 12:03

Le daim a écrit:Mon cher Jean. j'utilisais auparavant les deux BEHRINGER de la même manière que toi: un appareil pour les voies stéréophoniques du graves et l'autre pour les baffles pavillonnées. Actuellement, j'utilise un appareil par voie stéréophonique pour les trois canaux qui la composent. J'ai été amené à corriger d'avantage que je ne le faisais et cette nouvelle façon me paraît mieux répartir les possibilités de correction ( qui sont quand même limitées) entre les deux appareils. Il est possible aussi que l'image stéréophonique soit mieux définie. En tout cas, je considère cela comme un progrès.


OK, moi j'ai volontairement pas souhaité les utiliser de cette façon pour la raison suivante (peut-être fallacieuse !). les 2 DCX sont de générations très différentes, l'un, celui qui gère le grave, est très ancien, un des premier sortie, alors que l'autre est beaucoup plus récent. Avoir une voie (D ou G) géré par l'ancien et l'autre par le plus récent ne me plaisait pas … mais peut-être que c'est une erreur !
D'autre part, j'ai l'impression d'avoir plus de souplesse de cette façon et ça n'enlève rien au possibilité de réglages (fréquentiels, temporels, phases) entre G, M et T et inter voie D, G.


Toutes mes mesures sont réalisées au point d'écoute, avec le micro dirigé vers le plafond (une correction adéquate étant faite dans REW). C'est ce que j'entends qui m'intéresse avant tout. Je mesure donc là où j'écoute et comme je veux voir se dessiner une courbe qui tienne compte le plus possible de l'acoustique de la pièce, je dirige le micro vers le plafond de façon à capter l'environnement sonore (et aussi éviter les réflexions parasites engendrés par le revêtement en tissu du fauteuil d'écoute). Pour les mêmes raisons, je travaille sans fenestrage.


Personnellement je n'ai jamais été satisfait des réglages fait à partir de mesures au point d'écoute pour l'ensemble de la courbe.
Je n'ai obtenu satisfaction qu'après un réglage fait à partir de mesure en proxi et fenêtrées pour le medium aigu (à partir de 500hz) afin de s'affranchir au maximum des influences parasites, avec comme objectif d'avoir la courbe la plus parfaitement linéaire.
Pour la correction du grave et le réglage temporel des voies, je fais comme toi, au point d'écoute, micro vertical, mais j'enlève le canapé pour qu'il ne parasite pas la mesure.
Le reste c'est l'équilibre grave - aigu, soit l'allure de la courbe cible souhaitée et là c'est essentiellement l'oreille qui décide !
J'ajoute que, si à l'oreille, je trouve que c'est toujours un peu montant dans l'extrême aigu, je fais ce que j'avais vu suggéré sur un site américain, en proxi, au lieu d'être parfaitement horizontal on peut-être très légèrement descendant (moins de 1,5db entre 2K et 10K), ça dépend beaucoup de l'acoustique environnemental et de sa propre sensibilité.

En tout cas je me refuse de faire toutes corrections au dessus de 400/500 hz à partir du point d'écoute, j'ai eu beaucoup trop de désillusions !

Jean
jyval
 
Messages: 145
Inscription Forum: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline

Message » 09 Nov 2018 12:13

Les DCX sont connectables entre eux de toute manière, histoire de bien synchroniser tout le monde ;)

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
On ne peut pas donner à boire à un âne qui n'a pas soif
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 11989
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • online

Message » 09 Nov 2018 13:55

jyval a écrit:Personnellement je n'ai jamais été satisfait des réglages fait à partir de mesures au point d'écoute pour l'ensemble de la courbe.
Je n'ai obtenu satisfaction qu'après un réglage fait à partir de mesure en proxi et fenêtrées pour le medium aigu (à partir de 500hz) afin de s'affranchir au maximum des influences parasites, avec comme objectif d'avoir la courbe la plus parfaitement linéaire.
Pour la correction du grave et le réglage temporel des voies, je fais comme toi, au point d'écoute, micro vertical, mais j'enlève le canapé pour qu'il ne parasite pas la mesure.
Le reste c'est l'équilibre grave - aigu, soit l'allure de la courbe cible souhaitée et là c'est essentiellement l'oreille qui décide !
J'ajoute que, si à l'oreille, je trouve que c'est toujours un peu montant dans l'extrême aigu, je fais ce que j'avais vu suggéré sur un site américain, en proxi, au lieu d'être parfaitement horizontal on peut-être très légèrement descendant (moins de 1,5db entre 2K et 10K), ça dépend beaucoup de l'acoustique environnemental et de sa propre sensibilité.

En tout cas je me refuse de faire toutes corrections au dessus de 400/500 hz à partir du point d'écoute, j'ai eu beaucoup trop de désillusions !


Bonjour Jean,
C'est aussi ma démarche.

Ssebs vient de tenter une correction intéressante sur son système, sur toute la bande audible, et qui fonctionne d'après lui très bien : post179717206.html#p179717206
Or, on peut voir que la correction qu'il a faite à 700 Hz est tout-à-fait légitime puisque c'est un problème que l'on retrouve en champ proche sur son enceinte : https://www.soundstage.com/index.php?op ... Itemid=153
Pour les hautes fréquences, sa correction, faite depuis le point d'écoute, ne colle pas tout-à-fait aux mesures de l'enceinte en champ proche, mais elle va tout de même dans la bonne direction.

Pour les hautes fréquences, les moniteurs de studio ont un réglage intégré dont l'effet démarre vers 8 kHz. Ils conseillent de baisser les hautes fréquences dans une acoustique réverbérante (salon), et de les laisser neutres dans une acoustique mate (studio). C'est ce que j'ai fait. En dehors de ça, je ne fais aucune correction au-dessus de 1000 Hz (mes enceintes Neumann KH-120 sont déjà neutres).

Pour l'équilibre grave / aigu, en dehors de ce réglage intégré à l'enceinte, et des égalisations diverses sur la courbe mesurée, je n'ai modifié l'équilibre global que sur le grave sous les 200 Hz. J'ai baissé le niveau par rapport à ce qu'indiquaient mes mesures. Normalement, d'après la courbe, mon grave est un peu faible par rapport au niveau mesuré à 200 Hz. Il est aligné avec le niveau relevé vers 2000 Hz. C'est un choix que j'ai fait à l'oreille.
Je n'arrive pas à savoir si cela est dû à mon acoustique qui est trop mauvaise pour avoir un grave supportable, si c'est mon micro de mesure qui est mal étalonné, si je suis hypersensible aux basses fréquences, ou si c'est tout simplement normal d'avoir un grave équilibré par rapport à l'aigu plutôt que par rapport au bas-médium.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8355
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • online

Message » 09 Nov 2018 19:11

Bonsoir Pio,
Merci pour ton retour.

Le réglage du niveau d'aigu que tu as sur ta Neumann ressemble un peu à ce que je peut être amener à faire avec la (très) légère pente de la courbe dans l'aigu en proxi, très intéressant !

Pour le grave, je pense que nous sommes assez différent. J'essaye de retrouver ce que j'entend en live, en terme de densité, d'impact à l'écoute d'un grand orchestre ou d'un grand orgue, mais aussi cette impression de puissance et d'enveloppement grave qu'apporte un piano de concert (instrument que j'ai un peu fréquenté dans ma jeunesse). J'aime cette impression !

Ceci m'a conduit à avoir une courbe qui remonte dans le grave à partir de 110/120 hz avec un plateau de 35 à 65 hz environ qui est à, plus ou moins, 4db au dessus du niveau de celui à 2000hz, avec relativement peu de différence de niveau entre 200 et 2000 hz (j'utilise dans le grave, LR24 autour de 110hz, 2 x 31 cm longue élongation par voie). Je pense aussi que la pièce n'est pas acoustiquement trop mauvaise et moyennant quelques corrections dans le grave (quasi identique entre droite et gauche) ce niveau de grave passe sans problème apparent.

Ce n'est rien d'autre que mon approche qui me permet de retrouver, sur de très bon enregistrements, un peu l'impact émotionnel que je ressent en concert ! Ce n'est pas une règle à chacun sa recherche et ses attentes !

Maintenant que les choses sont relativement stabilisées, j'avoue que la mesure ne me branche plus beaucoup, je préfère profiter de mon temps pour écouter et … profiter !!

En tout cas bravo pour la qualité et le niveau de tes interventions, loin de toutes ces polémiques débiles !!!


Jean
jyval
 
Messages: 145
Inscription Forum: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline

Message » 09 Nov 2018 19:46

Merci ! :thks:
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8355
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • online

Message » 22 Nov 2018 17:32

indien29 a écrit:Pour répondre à Le Daim :

Les mesures me semble trop lointaines, pourrais-tu nous fournir les mesures suivantes :

Sur 1 seule enceinte, micro sur pied à 1 metre de l'enceinte à hauteur du composant à mesurer, composants par composant (TAD puis Altec puis RCF 18") > faire un export (copie écran) de All SPL, afin de voir les courbes des 3 composants avec leurs filtrages et voir les raccords.

Pour le grave, j'ai répondu sur la section DIY au problème du SUB, il s'agit pour moi d'un probleme de manque de puissance d'ampli, il faut donc un ampli adapté à ces gros HP : http://www.homecinema-fr.com/forum/diy-enceintes/calcul-de-l-event-pour-rcf-l18p-300-8-t30091329.html

Je précise que les opération sur un processeur de diffusion sont normalement à faire à l'aide d'un spécialiste expérimenté sur place, ici, nous allons juste regarder à distance si problème il y a.



Dagda a écrit:
Le daim a écrit:Exact mon cher Dagda. Malgré les grandes dimensions de mon grenier, l'écoute au point G se fait dans un triangle équilatéral de +/- 2m60 entre le fauteuil et les deux baffles pavillonnées. L'équilatéralité apporte la vision stéréophonique voulue par l'ingénieur du son et certains disques en témoignent particulièrement. Cordialement Olivier

Du coup, le fait que la courbe soit chaotique et qu'elle plonge est logique.
Il faudrait savoir comment elle est en champ proche (en semi-anéchoïque) afin de voir si l'enceinte est droite. Ensuite, faire la correction au point d'écoute.

D.


Mes chers amis. Vous avez sans doute raison. La logique demande de faire d’abord des mesures en champ proche puisque les haut-parleurs constituent la source du signal sonore. Ensuite seulement, de procéder aux mesurages depuis le point d’écoute car c’est là finalement que l’on s’assied pour écouter. Il est faut d’abord connaître les performances de son matériel avant de le confronter à l’acoustique de la pièce.


J’ai donc effectué des mesures en plaçant le micro à 50 cm du baffle de mes RCF et à 50 cm du bord des pavillons pour les ALTEC 515 et pour les TAD 2’’. Le micro est dirigé vers le centre du baffle pour les mesures rapprochées et vers le toit de mon grenier pour les mesures au point d'écoute.

Mesures effectuées sur les RCF à 50 cm du baffle (cross passe-bas à 150 c/s)
Image

La courbe est satisfaisante et surtout permet des corrections au moyen du BEHRINGER, soit (+ 6db à 35c/s Q2,2) et (-4db à 110 c/s Q2,2) :
Image

Mesures effectuées sur les RCF maintenant au point d’écoute avec les mêmes corrections (je ne reproduis que le canal stéréophonique de droite car il est légèrement moins linéaire que le canal de gauche) :
Image

On voit malheureusement que les corrections faites à proximité sont sans effet au point d’écoute et qu’il est nécessaire de procéder à de nouvelles corrections si on veut en faire bénéficier le point d’écoute :

Une correction au point d’écoute dans le grave demande d’intervenir sur plusieurs fréquences qui souvent se recouvrent, l’une recouvrant partiellement l’autre, et est donc assez difficile à mettre au point. Plusieurs possibilités pour parfaire la courbe de réponse sont possibles en privilégiant les corrections en + ou en - ; en voici une parmi d’autres à laquelle je me suis rallié et qui est constituée en grande partie par des corrections en + :
Image

Dans cette mise en forme, il n’y a pas moins de 5 interventions paramétriques entre 50 et 150 c/s : (114c/s -3db Q4.5) + (86c/s +9db Q10) + (90c/s +1,5db Q10) + (65c/s +2 Q3,2) + (58c/s +8db Q10).
Comme on le voit, il s’agit d’interventions importantes, jusqu’à +10 db sur certaines fréquences, souvent avec des coefficients de qualité de 10. La règle selon laquelle il vaut mieux agir en – plutôt qu’en + ne me paraît pas fondée. Malgré qu’il soit beaucoup demandé au BEHRINBER, le résultat est très lisible et sans distorsion, ce qui indique que l’appareil est de grande qualité et qu’il permet sans aucun inconvénient des interventions très resserrées et de grande amplitude, même en +.

La question se pose de savoir si, dans mon assez vaste grenier, il était indispensable de corriger la réponse des baffles RCF au point d’écoute.

Pour avoir une meilleure approche de l’équilibre général du grave, j’ai fait appel aux possibilités graphiques du BEHRINGER et plus particulièrement aux possibilités de lissage, de lissage variable et de lissage au tiers.

L’application de lissage variable (apply var. smothing) diffère peu dans le grave de la courbe brute:
Image

L’application de lissage au tiers (apply 1/3) me paraît donner une meilleure indication. Ce lissage qui se matérialise sur l’écran par une courbe beaucoup moins accidentée que la réponse brute mais avec de grands vallonnements correspond mieux, à mon avis, à ce que l’oreille perçoit. Car l’oreille s’embrouille dans les ventres rapprochés (en + et en - ) de la courbe de réponse brute et ce qu'elle perçoit se retrouve mieux dans une courbe lissée qui ne laisse apparaître qu’une ligne générale. Voici les courbes de la réponse de mon RCF dans son grand baffle :

Sans correction mais lissée à un tiers:
Image

Toujours lissée à un tiers, avec les 5 corrections (114c/s -3db Q4.5) + (86c/s +9db Q10) + (90c/s +1,5db Q10) + (65c/s -2db Q3,2) + (58c/s +8db Q10) sans cross passe-bas:
Image

On voit que les deux courbes accusent un ventre en creux à +/- 84 c/s. Je ne suis pas parvenu à combler ce léger fléchissement qui découle vraisemblablement d’un mode de la pièce. Je ne pense pas que cette déficience très limitée soit discernable à l’écoute. La chute dans la réponse en-dessous de 50 c/s est également due à un mode de mon grenier (voir à ce propos mon questionnement en DIY diy-enceintes/calcul-de-l-event-pour-rcf-l18p-300-8-t30091329.html).

Des œuvres musicales parmi d’autres que j’ai utilisées pour procéder à une appréciation auditive de la qualité du grave :
- Sonates pour violoncelle du compositeur français du XVIIIème siècle, BARRERE, par l’ensemble LES BASSES REUNIES (fichier disponible sur QOBUZ). Il s’agit d’œuvres pour un violoncelle soliste qu’il faudra pouvoir bien discerner au milieu de l’ensemble des instruments graves et même très graves dont un instrument à cordes pincés que je crois être un théorbe. C’est une suite de plats sonores raffinés et pas une soupe !
- L’indémodable trio OSCAR PETERSON dans WE GET REQUEST. La contrebasse doit égrener ses notes avec une couleur sonore qui les distincte les unes des autres ;
- La toccata et fugue en RE mineur de J.S. BACH par André ISOIR (réédition disponible sur QOBUZ). Dans ce disque la puissance du grave se manifeste dans tout son ampleur. Mon installation reproduit très bien cette puissance profonde, ce qui compense largement à mon sens l’absence de l’octave 20-40 c/s;
- La première et la troisième plage de l’album de Mme BARBER NIGHTCLUB aux graves très présents dont les nuances doivent pouvoir être parfaitement perçues;
- DEE DEE BRIDGEWATER dans son album DEE DEE FEATHERS pour apprécier la sécheresse de la batterie.

A suivre au prochain numéro si vous plait .

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 487
Inscription Forum: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 22 Nov 2018 18:24

Bonsoir chez Olivier,

Le fait d'avoir posté en rubrique DIY nous a valus l'honneur d'intervenants de haut niveau, dont Bachi qui a immédiatement détecter un mode dans la largeur, produisant ce trou abyssal sur la courbe de ton RCF au point d'écoute.

Ce n'est pas corrigeable par EQ, rien n'y fera. A ce titre, je remettait à zéro les boosts sur le DCX, la correction n'ayant aucun effet sur la zone d'écoute, mais fait monter la disto de l'ampli et du HP.

La mise en oeuvre d'un traitement acoustique serait lourde, la seule solution valable serait de déplacer l'installation, pourquoi ne pas essayé par le travers (rotation de 90° du triangle d'écoute, centrage du triangle qui reculerait de 2 metres vers l'atelier de soudure).

Pour ce test, il suffit de ne déplacer qu'un caisson et de mesurer sur une zone hypothétique d'écoute pour voir si la courbe en champ proche est moins perturbés par les dimensions de la pièce qui semble victime de la regle d'une fraction exacte quelque part.

Peux tu me rappeler les dimensions sol de ta piece ainsi que sa hauteur sous plafond ?

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9577
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Nov 2018 8:21

Mon cher Indien, salut à toi. Les dimensions de mon grenier sont (en +/-): largueur 7 m, longueur 13 m, hauteur sous faîte + de 5m. Je n'envisage pas de modifier l'emplacement de mes baffles car, si on omet le trou dans la réponse entre 30 et 50 c/s, mon installation me paraît tellement performante sur le reste de la palette sonore (par rapport à ce que j'ai pu entendre ailleurs) que je ne me risquerai pas de lui faire changer de place pour la récupération d'une première octave qui ne me paraît pas essentielle dans la restitution de la musique, tout au plus un complément sur certains morceaux. La dimension spatiale de la stéréophonie et l'ambiance des lieux d'enregistrement sont parfaitement rendues grâce à l'impact des RCF (18") qui donnent toute leur puissance sans aucune entrave, maintenant que je les ai placés dans l'alignement des autres haut-parleurs.

Un remède que je pourrais essayer serait de mettre un caisson auto-amplifié et régulé par le BEHRINGER immédiatement derrière le point d'écoute, suffisamment proche du point d'écoute pour éviter les modes de la pièce, par exemple un MAGNA ou un KLIPS. Encore faudrait-il que j'en déniche un d'occasion, que j'organise son transport et que je parvienne à le monter jusque dans mon grenier.

Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 487
Inscription Forum: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message