Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

[synthèse post 1] Méthodologie pour calibrer

Message » 09 Fév 2006 12:48

tu as besoin d'un Z4 ? :lol:
si tu veux, je me propose de te recevoir pour faire l'essai :idee:
julien max jacquemin
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 15597
Inscription: 29 Oct 2002 14:03
Localisation: Serris (77)
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Fév 2006 12:48

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Fév 2006 12:51

C'est noté ;)

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 12 Fév 2006 21:16

Afin de tenter d'éclairer nos lecteurs avides de sensations et à la recherche du grââl de la calibration, je vais essayer de vous donner un début de ocmmencement de méthode :lol:

Et tout cas, celle que j'applique, et en tentant d'être le plus clair possible :P.

Cela ne vaudra pas celle d'un MLILL, d'un GEORGESG, LARIC et consort, mais peut être vous permettra t-elle de vous faire une meilleure idée de départ :D

Mais avant tout, il est important de comprendre que l'étalonnage demande de maîtriser des notions de base en matière de VIDEO, pour bien colmprendre après une mesure ce qu'il se passe à l'image.
Avoir une expérience, ce que Georges appelle un "background" :wink:, est forcément un plus appréciable :D

Se lancer la dedans sans faire un minimum d'effort pour s'y investir me semble être l'échec assuré :wink:

Alors, nous disposons de l'outil, le reste, c'est de la patience, et un petit peu d'effort.

Pour en revenir au sujet...


ETAPE N°1 : VALIDATION du positionnement de la sonde.


Pour cela, je la place face à l'écran, à env.40-50 cm.
Ensuite, je lance une série de mesures de primaires.
Enfin, j'apelle le graphe qui nous présente le triangle CIE, afin de m'assurer que le triangle calculé à partir des mesures obtenues a "une bonne tête", à savoir que le triangle blanc est proche dans sa forme avec le triangle noir théorique.
Si le triangle est minimaliste ou bien que l'on rencontre des erreurs d'addiditivité, inutile d'aller plus loin :wink:

Une fois le triangle CIE correct, on peut passer à la phase 2.


ETAPE N°2 : REGLAGE du gamma (histogramme de luminance)

Ensuite, pour moi, la 2e étape est d'obtenir une courbe de gamma correcte.
Je suis revenu plusieurs fois dans ma méthode, pour savoir quoi régler.
Mais en fait, à l'usage, je préfère d'abord obtenir un gamma correct , et ensuite seulement chercher à avoir avoir une courbe de température à 6500K sur l'échelle de gris.

Pour commencer, qu'est ce que un gamma correct?
L'objectif est d'avoir la mailleure dynamqiue de l'image possible, sur l'ensemble de l'échelle de gris (de 0 à 100IRE), d'avoir dans le bas du spectre (de 0 à 30 IRE) des noirs débouchés et dans le haut du spectre (de 70 à 100IRE) d'avoir des blancs qui ne soient pas brûlés.

A l'aide de ColorHCFR, cela devient facile de lire le résultat d'un réglage de gamma :D :
On doit obtenir une droite quasi-linéaire de 0 à 100IRE, avec une valeur proche du standard, soit 2.2.
Ma préférence va pour une droite légèrement décroissante qui part à 2.2 à 0IRE pour finir vers 1.9-2 vers 100IRE.
Selon le type de technologie employée par le diffuseur, le gamma sera plus facile à régler san trop perdre au niveau de la qualité des noirs :wink:

Si vers 90IRE, la courbe chute vers le bas (signe de blancs brûlés), ce n'est jamais dramatique à l'image.

Pour rappel si besoin:
-> noirs bouchés = peu de détails dans les scènes sombres = valeur de gamma > 2.5 de 0 à 40 IRE (env.)
-> noirs qui tirent sur le "gris" = noirs peu denses = beaucoup de détails dans les scènes sombres = valeur de gamma < 2 de 0 à 40 IRE (env.)
-> blancs brûlés = détails écrasés, absents, gommés dans les fortes luminosités = valeur de gamma < 2.0 de 70 à 100 IRE (env.)

La première des choses est de lancer une première mesure de l'échelle de gris (en 10 points pour moi), puis d'analyser le résultat en demande l'histogramme de luminance (courbe de gamma), que j'affiche en mode log.

Ensuite, je cherche à faire en sorte que la courbe devienne une droite régulière, de 0 à 100IRE.

Pour cela, j'interviens pour ma part sur 3 leviers :

  • réglage de valeurs de luminosité et contraste général. Ces réglages agissent respectivement sur la balance des noirs et la balance des blancs.
    Si on pousse la luminsosité, on gagne en pêche et on débouche l'image. Mais c'est au détriment de la qualité des noirs, que l'on "blanchit".
    Si on baisse le contraste, on gagne en qualité des noirs, mais l'image devient vitre sombre et on a tendance à boucher les noirs.

    Donc, un équilibre à trouver.
    Faire des essais pour sentir comment se comporte le diffuseur :wink:

    Après une mesure, sur l'histogramma de luminance et en affichage mode log, si la courbe "plonge" vers 70IRE, il est possible que la valeur de contraste de départ est trop élevée.
    Si la courbe part à 0 IRE de très haut (> 2.5), il est possible que la lumonisité est déjà sur une valeur trop forte.
  • augmentation ou diminution (selon ce que l'on cherche à corriger) soient des valeurs des contraste des primaires RVB soient des valeurs de luminsité des primaires RVB.
    Il faut que les réglages du diffuseur ou de la source le permettent bien sûr :D

    Par exemple, si aux mesure du ColorHCFR j'ai un gamma de départ proche de 2.8, mais que le reste est pas mal, je peux chercher à baisser la luminsoité ROUGE, VERT et BLEU de quelques points sur mon projecteur, puis je refait une série de mesures de l'échelle de gris pour valider le résultat, et ainsi de suite.
  • utilisation (si disponible) de réglages de gamma sur le diffuseur (gamma haut, gamma moyen, gamma bas par exemple sur le Panasonic PTAE700).
    Mai je n'utilise ces réglages que si j'y suis contraint (une bosse ou un creux).

Une fois la courbe de gamma proche de ce que je veux obtenir, je passe à l'étape suivante..


ETAPE N°3 : REGLAGES des niveaux R,V,B

Une fois la corube de gamma estimée correcte, je me lance à l'attaque des niveaux RVB.
En effet, j'ai remarqué que le gamma était fondamental dans le résultat qualitatif, et que régler les niveaux RVB ensuite ne changeait que peu de chose au réglage de gamma précédemment établi :P

L'objectif, est d'obtenir toujours sur la fameuse échelle de gris (de 0 à 100IRE) une colorimétrie satisfaisante, sans dominante d'une couleur primaire dans une partie de spectre.

En effet, si l'oeil exercé peut donner une valeur correcte sur des valeurs moyenne, l'exercice est impossible sur toute l'échelle. L'outil de vient indispensable.

L'objectif ici est fondamental: ne pas avoir de dominante, avoir des niveaux équilibré quels que soient les passages vidéos (scènes sombres ou claire ou très claires).
Le ColorHCFR permet, ce qui est énorme, de linériser les 3 niveaux RVB.
Toutefois, ce n'est pas une garantie d'être à D65, mais c'est presque un "bonus". L'important, c'est d'avoir une image équilibrée sur le plan colorimétrique: pas trop de bleu, pas trop de rouge, pas trop de vert :wink:

Pour cela, il faut lancer une première série de mesures de l'échelle de gris.
Ensuite, l'interprêter.

Voir comment se découpe l'échelle de gris:

  • Un réglage de LUMINOSITE agit dans les faibles valeurs de IRE (disons de 0 à 50).
  • Un réglage de CONTRASTE agit dans les fortes valeurs de IRE (disons de 50 à 100).

Une fois cela acquis, il "suffit" de voir comment se comporte le projecteur, en modifiant les valeurs adaptées, selon les courbes RVB retournées par ColorHCFR.
En général, j'ai remarqué qu'il valait mieux chercher à équilibrer le BLEU et le ROUGE.
En effet, le VERT est souvent la couleur la plus facile à régler, car assez linéaire dans ses réactions à la baisse comme à la hausse :wink:

Je régle le niveau de vert en dernier donc.

Exemple:

trop de rouge de 10 à 50 IRE => on peut voir comment régit le diffuseur si on baisse la luminsoité de la primaire ROUGE.

pas assez de bleu de 70 à 100 IRE => on peut voir comment régit le diffuseur si on augmente le contrastede la primaire BLEU.


ensuite, on relance une série de mesure, puis on corrige à nouveau le tir, et ainsi de suite.

Bien comprendre comment réagit le diffuseur après avoir corriger une valeur aide à bien comprendre quels sont les critères à privilégier, sur quels leviers il vaut meiux agir, s'il n'y pas pas de "dommages collatéaux" (courbe de gamma peu ou pas altérée). Ce sont les effets de bords à éviter :wink:

A noter que faire un étalonnage à D65 avec ColorHCFR est exactement la mêm démarche, sauf qu'il faut disposer d'un étalon validé :wink:
Là, on est sûr que le blanc de référence est bon, et donc que les valeurs de DELTA E sont utilisables. Chercher à avoir dans ce dernier cas des valeurs de DELTA E les plus basses possibles. Moins de 6 est considéré comme une très bonne valeur pour un point dse référence donné.

Utiliser le bloc note du ColorHCFR est pratique pour tout noter au fur et à mesure et faire marche-arrière si besoin :D


ETAPE N°4 : VALIDATION du résultat final à l'image

C'est là qu'il est intéressant de disposer de quelques passages-tests pour vérifier le résultat de son propre étalonnage à l'image:

    - des scènes sombres pour valider que les noirs sont denses et non pas bouchés, que l'on distingue bien tous les détails sur les arrières-plans ou les reliefs
    - des scènes claires (type enneigement) pour vérifier que les blancs font ressortir tous les détails
    - des visages en premiers plans qui permettent de vérifier que les tons chairs soient bien respectés
    - des scènes clés pour montrer que les couleurs sont bien saturées et non pas délavées



Volà pour un premier jet, une illustration en image seraient encore un peu plus parlant :lol:

Bons réglages :wink:


Cordialement

FC
Dernière édition par FRANCKC le 12 Fév 2006 22:08, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


TV 4K 65" Samsung UE65F9000/projo PTAE700/Ampli HC Yamaha DSP-Z7/Klipsch RF82+RC62 et JAMO CLASSIC8/sub Velodyne CHT10R/PCHC/Bluray Sony S350/DVD YBA YM501/Laserdisc/Graveur LG7800H/Mediacenter HDX1000
Avatar de l’utilisateur
FRANCKC
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 14471
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: AJACCIO
  • offline

Message » 12 Fév 2006 21:47

Merci FRANCKC !
Je commence à y voir plus clair ;)
djfoudre
 
Messages: 4363
Inscription: 05 Jan 2005 21:46
Localisation: Derriere mon ROLAND JUPITER 8
  • offline

Message » 12 Fév 2006 22:02

Bonsoir et merci pour toutes ces indications :o :P
Juste une petite remarque au sujet de la courbe de gamma :
noirs bouchés = Gamma > 2,2 (et non l'inverse).

Pour avoir des noirs débouchés il faut avoir un gamma aux alentours de 1,8@10IRE et 2,0@20IRE.
Plus les noirs du projo sont profonds et plus on peut baisser le gamma aux faibles IRE sans dénaturer l'image.
La valeur gamma obtenue est à correler avec une mesure en Lux c'est beaucoup plus parlant.

AMHA le point clé est d'avoir une bonne distinction entre les 0IRE, 10IRE et 20IRE et d'avoir bien sur la luminosité parasite de la pièce < celle du 0 IRE...

Yves
YvesM
 
Messages: 1788
Inscription: 28 Aoû 1999 2:00
  • offline

Message » 12 Fév 2006 22:13

YvesM a écrit:Bonsoir et merci pour toutes ces indications :o :P
Juste une petite remarque au sujet de la courbe de gamma :
noirs bouchés = Gamma > 2,2 (et non l'inverse).

Pour avoir des noirs débouchés il faut avoir un gamma aux alentours de 1,8@10IRE et 2,0@20IRE.


exact, j'ai beau m'être relu, j'ai laissé cette coquille: c'est corrigé :P

Plus les noirs du projo sont profonds et plus on peut baisser le gamma aux faibles IRE sans dénaturer l'image.


toutafé. C'est ce que j'entendais avec "selon la technologie employée". Un DLP ou un TT a priori permet un peu plus de marge sur ce point, en tout cas avec les projecteurs TriLCD "traditionnels", qui annoncent 2-3000:1 de CR.

Je suis plus réservé avec les tous derniers, n'en ayant pas vu fonctionner.

AMHA le point clé est d'avoir une bonne distinction entre les 0IRE, 10IRE et 20IRE et d'avoir bien sur la luminosité parasite de la pièce < celle du 0 IRE...

Yves


encore une fois, je suis d'accord avec Yves: soigner la fourchette de 10 à 30IRE est important :D
Et comme ColorHCFR est très bon même dans ces zones de luminosité, c'est une aubaine :wink:

La configuration dans mon profil


TV 4K 65" Samsung UE65F9000/projo PTAE700/Ampli HC Yamaha DSP-Z7/Klipsch RF82+RC62 et JAMO CLASSIC8/sub Velodyne CHT10R/PCHC/Bluray Sony S350/DVD YBA YM501/Laserdisc/Graveur LG7800H/Mediacenter HDX1000
Avatar de l’utilisateur
FRANCKC
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 14471
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: AJACCIO
  • offline

Message » 12 Fév 2006 22:33

Franck a écrit:encore une fois, je suis d'accord avec Yves: soigner la fourchette de 10 à 30IRE est important :D
Et comme ColorHCFR est très bon même dans ces zones de luminosité, c'est une aubaine :wink:


Le colorimètre est très bon en dessous de 30 IRE avec les DLP mais les choses peuvent être moins roses avec certains LCD (le pire étant le TW600).
C'est vraiment du cas par cas et cela dépend des émissions d'IR du diffuseur et du spectre de son noir.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 12 Fév 2006 23:38

FRANCKC a écrit:ETAPE N°1 : VALIDATION du positionnement de la sonde.


Pour cela, je la place face à l'écran, à env.40-50 cm.
Ensuite, je lance une série de mesures de primaires.
Enfin, j'apelle le graphe qui nous présente le triangle CIE, afin de m'assurer que le triangle calculé à partir des mesures obtenues a "une bonne tête", à savoir que le triangle blanc est proche dans sa forme avec le triangle noir théorique.
Si le triangle est minimaliste ou bien que l'on rencontre des erreurs d'addiditivité, inutile d'aller plus loin :wink:

Une fois le triangle CIE correct, on peut passer à la phase 2.


Salut FC, est-ce que le diagramme suivant te semble bon car dans mon cas, j'ai plutôt placé la sonde à 3 mètres de l'écran et centrée en hauteur et en largeur.

Image
Ghost
 
Messages: 2179
Inscription: 27 Nov 2000 2:00
Localisation: Charleroi, Belgique
  • offline

Message » 13 Fév 2006 8:03

cela valide déjà la sonde en tout cas :-)
C'est avec ou sans étalon?

Le triangle me semble quand même possible.
Mais 3m de distance, j'ai des doutes quand à la lisibilité de la sonde dans les basse luminsoité (0,10 voire 20 IRE).

La configuration dans mon profil


TV 4K 65" Samsung UE65F9000/projo PTAE700/Ampli HC Yamaha DSP-Z7/Klipsch RF82+RC62 et JAMO CLASSIC8/sub Velodyne CHT10R/PCHC/Bluray Sony S350/DVD YBA YM501/Laserdisc/Graveur LG7800H/Mediacenter HDX1000
Avatar de l’utilisateur
FRANCKC
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 14471
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: AJACCIO
  • offline

Message » 13 Fév 2006 16:33

Merci FranckC, c'set un excellent point de départ !!

Question pour MLILL sur un Z4 tu conseillerai de partir de quel préréglage pour limiter le pompage ?

La configuration dans mon profil


J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3478
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 13 Fév 2006 16:51

Petit résumé des réglages usines du Z4 :

Image

Pour éviter le pompage il faut proscrire dynamique et animé (que je n'ai d'ailleurs pas réussi à calibrer sans l'aide d'un filtre).

Dans les mêmes conditions le test du TW600

Image

Image

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 13 Fév 2006 17:41

excellent, je vais pouvoir m'amuser (quand j'aurai le temps)

La configuration dans mon profil


J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3478
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 13 Fév 2006 18:23

Avec le Z4 on peut s'amuser à loisir :lol:

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline

Message » 13 Fév 2006 19:44

visiblement il faut éviter les modes auto-1, c'est là ou le pompage est maximal

La configuration dans mon profil


J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3478
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 13 Fév 2006 20:03

Kador a écrit:visiblement il faut éviter les modes auto-1, c'est là ou le pompage est maximal


L'auto-1 est un mode d'automatisme de la lampe qui ne provoque pas de pompage (les variations de luminosité sont relativement faibles la lampe allant du mode eco au mode normal).

Ce sont les programmes d'iris automatique liés au modes dynamique et animé qui pompent.

J'ai calibré le Z4 à partir des modes authentique et contraste avec les corrections gamma sur off l'iris de la lampe en auto et la lampe en mode auto-1.
Ouf.

Michel
Avatar de l’utilisateur
MLill
Membre d'Honneur - Contributeur
Membre d'Honneur - Contributeur
 
Messages: 17534
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
  • offline


Retourner vers Le ColorHCFR