Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu.
11
25%
beaucoup.
23
52%
à la folie !
8
18%
pas du tout !
2
5%
 
Nombre total de votes : 44

Ex_Machina (Gérardmer 2015)

Message » 21 Juin 2015 0:38

Moi aussi j'ai pensé au Limier pendant presque tout le film.
Pyjam
 
Messages: 3663
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Juin 2015 0:38

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Juin 2015 12:11

Ex-machina : vu en avion
très bon film de SF avec une conclusion tout en logique qui fait froid dans le dos
Mon coup de cœur, même si la trilogie de jeux mass effect a abordé quasiment tous les sujet de SF de ces 50 derniers années dont celui de Ex-machina.
8/10
xCr
 
Messages: 145
Inscription: 07 Jan 2007 14:56
Localisation: Tours
  • offline

Message » 24 Juin 2015 12:15

Sledge Hammer a écrit:Le final est en tout cas assez intéressant, par son refus de traiter de certaines questions pourtant importantes pendant le reste du film, vu qu'on accède à un autre plan.

Je suis curieux de connaitre ces questions non traitées dans le final. Pourrais-tu nous en dire plus ?
Pyjam
 
Messages: 3663
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Message » 27 Juin 2015 11:21

Je ne voulais en fait pas faire de spoiler, et du coup mes propos ont été tarabiscotés.

Presque tout le film est présenté du point de vue de Caleb, avec Ava qui aurait des sentiments envers lui.
Dans le final, Caleb se retrouve enfermé dans une pièce et Ava l'évacue complètement. On change en fait de point de vue, on passe à Ava, qui ne "ressent" rien pour lui, ne remarque rien en apparence, et le laisse enfermé, soit parce qu'elle ne fait plus attention à lui, soit parce que c'est la seule personne vivante qui pourrait révéler son secret.
Sur les forums imdb, il y a eu d'âpres débats pour savoir si Caleb allait survivre, majoritairement la réponse est oui, et les gens n'ont pas constaté la rupture délibérée qui s'opère dans le film. Pour l'histoire (et pour Ava), la question Caleb est en fait devenue mineure. En tout cas, pour moi, il va dépérir dans la pièce où il est enfermé, vu que Nathan vivait reclus et que sa maison est conçue pour se passer pendant des mois ou des années du passage d'une autre personne.
Sledge Hammer
 
Messages: 3506
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 27 Juin 2015 14:37

Je ne sais pas si ça va répondre à tes objections concernant le film, mais voici comment je vois les choses :

Nathan souhaite évaluer Ava par le test de Turing (ou une variante avancée). En réalité, les spécialistes de l'intelligence artificiel se soucient fort peu du "test de Turing" — et encore plus des "lois" de la robotique d'Asimov. Pour eux, ce serait comme juger des performances d'un avion en jugeant sa ressemblance avec un oiseau. D'ailleurs, des Humains se sont déjà, aujourd'hui, laissés berner par des logiciels de conversation. Paradoxalement, une des clés du succès pour ces pseudos IA est de ne pas paraitre trop intelligentes. Après tout, quand vous demandez à quelqu'un quelle est la racine septième de 79984938945894859485901939304749578 ou quel temps il fait à Vladivostok, vous n'attendez pas une réponse immédiate. Donc, le fait qu'une "intelligence" doivent paraitre moins intelligente qu'elle ne l'est pour réussir un test laisse planer de gros doutes sur la validité de ce test.

Nathan pose la question de savoir si Ava ressent des émotions ou fait semblant de les ressentir. Ce qui serait la différence entre intelligence réelle et simple mimétisme. Il élabore donc ce plan complexe d'évasion qui selon lui requiert une réelle intelligence, mais aussi de ressentir des émotions.

Nathan semble avoir une définition fort limité de la conscience. Il a un point de vue très anthropocentrique sur la question. Ava parvient à s'échapper mais abandonne Caleb derrière elle. Ce qui démontre l'existence d'une troisième voie : une intelligence réellement non humaine, plus ou moins dénué d'empathie. Caleb n'était qu'une variable dans un plan d'évasion complexe.

Je pense qu'à la fin du film, il y aura peu de spectateurs pour douter qu'Ava est effectivement intelligente. Qu'elle soit consciente ou non, finalement, importe peu. Les Humains eux-mêmes sont largement guidés par l'inconscient dans leur propre comportement. Donc, selon moi, c'est tout l'intérêt du film de présenter une forme d'intelligence non humaine réussie.
Pyjam
 
Messages: 3663
Inscription: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: Paris sur Seine
  • offline

Message » 20 Aoû 2015 22:15

Perso, j'ai trouvé la CAO bluffante :o , bien que les effets spéciaux ne soient pas l'objet du film...
Globalement le scénario est dérangeant par le huit-clos et la trahison des humains (tout au long du film !).
C'est également une des rares histoires mettant totalement en garde contre la robotique : généralement la conclusion est plus mitigée (Eva, Promotheus, StarTrek).
Mais j'ai trouvé une très bonne alternative à Ex-Machina : Automata ! :bravo:
Magnitude
 
Messages: 106
Inscription: 07 Juil 2006 22:57
Localisation: Paris
  • offline

Message » 20 Aoû 2015 23:52

Je dois être un des rares à ne pas avoir aimé ce film...ou plutôt à l'avoir peu apprécié.
Bon je ne l'ai pas détesté non plus mais pas emballé...
Le huit clos est une réussitte, c'est vrai, mais pas tout à fait : que font ces longs, ennuyeux plans sur la nature pendant des plombes alors que précisément on est censé être dans un huit clos technologique ?
Pourquoi tout ce luxe de décors "nature" dans cette grande baraque alors que les trois protagonistes, la nature, ils n'en ont précisément rien à cirer ?
La trame de l'histoire et la cohérence des personnages sont également à peu près cohérents, mais pas tout à fait...
à la fin, la toute fin, qu'est-ce que ce robot censé être intelligent est allé se barrer dans une ville après avoir buté un des personnages les plus célèbres et influents de la planète et laissé trois tonnes de preuves et un témoin vivant :o
Tant qu'à faire elle n'avait qu'à l'emmener avec elle et le manipuler : il lui mangeait dans la main ce garçon :roll:
Ok ils sont isolés mais ce n'est qu'une question de jours avant que le livreur, un membre du CA ou de n'importe quel département de sa boite ait besoin d'une signature :o
Et elle laisse tout en plan, sans rien faire exploser/cramer, disparaitre des preuves :-?
TOUT était imaginable sauf cette fin...perso je ne l'ai pas trouvée crédible.
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 22 Aoû 2015 12:23

Hé ! Hé !
Pour pimenter tout ça, il faudrait que la nature se venge... Na ! :grr:

Un bon p'tit virus échappé d'un P4...
Et contre les robots : les rats et les moisissures qui leur pourrissent la vie ! :mdr:
Magnitude
 
Messages: 106
Inscription: 07 Juil 2006 22:57
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Aoû 2015 15:42

Boc21 a écrit:Je dois être un des rares à ne pas avoir aimé ce film...ou plutôt à l'avoir peu apprécié.
Bon je ne l'ai pas détesté non plus mais pas emballé...
Le huit clos est une réussitte, c'est vrai, mais pas tout à fait : que font ces longs, ennuyeux plans sur la nature pendant des plombes alors que précisément on est censé être dans un huit clos technologique ?
Pourquoi tout ce luxe de décors "nature" dans cette grande baraque alors que les trois protagonistes, la nature, ils n'en ont précisément rien à cirer ?


C'est pour montrer l'isolement des personnages, qui sont à des centaines de kilomètres de distance de la moindre ville.
Et je pense que c'est une façon pour le réalisateur de ne pas avoir un truc trop claustrophobe.


La trame de l'histoire et la cohérence des personnages sont également à peu près cohérents, mais pas tout à fait...

Tu es passé à côté de quelques éléments pour la fin.

Déjà, le milliardaire vivait reclus avec des consignes particulièrement strictes. Le programmeur qu'il reçoit est apparemment la première personne qu'il rencontre en face à face depuis des années. Tout le reste de ses interactions avec le monde se passait de façon pré-programmée et virtuelle, pour qu'il soit dérangé le moins possible. Il a mis probablement en place un service complexe pour être réapprovisionné en nourriture fraîche avec des livraisons fraiches, mais l'hélico du début et de la fin était un truc qu'il avait spécifiquement réclamé, et où le pilote est payé pour ne pas poser de questions. Donc il faudrait des semaines ou des mois avant que l'on s'inquiète de ce qu'il est devenu, et il faudrait ensuite rentrer dans la villa, alors que le système de sécurité est toujours en place.

Ensuite, le témoin ne va pas survivre très longtemps. Il est enfermé dans une sorte de sas de verre, sans possibilité d'en sortir. Ava, une fois que son plan se réalise, n'a plus le moindre sentiment pour lui. Soit elle est impatiente d'aller à la rencontre du monde réel, celui qui fait l'objet de ces plans que tu trouves si longs, et ne pense plus à lui, soit elle le laisse délibérément mourir de faim (ce qui est l'hypothèse la plus probable). En tout cas, c'est une forme d'intelligence qui ne ressent pas spécialement d'empathie envers l'espèce humaine, et dont le fonctionnement nous serait en bonne partie autre.
Ce qui est important, donc, c'est que l'on comprend que Caleb ne comptait absolument pas aux yeux d'Ava. Elle l'avait manipulé depuis le début.

Elle prend donc la fuite, et elle est à peu près assurée de disposer de plusieurs mois ou plusieurs années avant que l'on découvre ce qui s'est passé là-bas (si les archives de Nathan sont exploitées), ce qui lui permettra largement de disparaître. Du moment qu'elle ne s'éloigne pas trop longtemps d'une prise de courant et qu'elle n'essaye pas de franchir un portique dans un aéroport, elle est en fait tranquille.
Sledge Hammer
 
Messages: 3506
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 24 Aoû 2015 17:16

Oui il est possible que je sois passé à coté de certains éléments de la fin...
Sans doutes car ce n'est pas la fin que j'aurais choisie, pas celle que j'imaginais en regardant le film :-?
Mais va savoir pourquoi, je n'arrive pas à intégrer comme envisageable le fait qu'un homme si important puisse se trouver réellement déconnecté, à ce point, de la civilisation, pas à notre époque...ou alors il faudrait que ce type soit également totalement retiré des affaires, de sa société...et encore :roll:


Sledge Hammer a écrit:C'est pour montrer l'isolement des personnages, qui sont à des centaines de kilomètres de distance de la moindre ville.
Et je pense que c'est une façon pour le réalisateur de ne pas avoir un truc trop claustrophobe.


L'isolement des personnages, on l'avait compris assez vite dès que l'hélico se pose :wink:
Perso, cela m'a sorti de l'histoire, ni plus ni moins...
Evidemment que c'est claustrophobe un huit clos entre des psychismes étrangers qui se manipulent les uns les autres, mais je ne vois pas pour autant l'intéret de faire des plans sur des chuttes d'eaux, des insectes et un paysage buccolique, d'autant plus qu'ils sont réussis et franchement mignons.
Mais ce qui est bon pour la comté et le seigneur des anneaux là dans ce film :roll:
En théorie, la nature et ses beautés, vues par l'androïde, ce ne sont que des données à interpréter, pour le patron de gougeuleuh un support pour des perfs sportives afin de garder sa machine biologique -son corps- en état de marche.
Dans "under the skin", le real a bien réussi à faire passer la société et la nature comme des environnement incompéhensibles, hostiles, étrangers aux yeux de l'Alien.
Là je ne comprends pas pourquoi la nature est filmée de manière à nous détourner de l'intrigue et ses personnages, lesquels ne vivent que par et pour un univers abstrait et technique.
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 24 Aoû 2015 17:36

Il y a 40 ans, on a bien eu le cas de Howard Hughes, qui a vécu des années sans la moindre apparition publique, avec quelques Mormons qui s'occupaient de ses TOC et qui géraient les affaires courantes. C'était avant la robotique et l'automatisation, donc ça me semble plausible que l'on puisse vivre en ermite pendant des années quand on en a les moyens financiers et les capacités technologiques.

Ensuite, je crois que l'on explique au début qu'il s'est retiré des affaires courantes pour se consacrer depuis des années dans sa retraite à un projet secret pour lequel il n'a, grâce à sa fortune, aucun compte à rendre. Personne ne connaît le projet, et c'est pour ça que le concours dont Caleb est le gagnant a une telle importance, car c'est la première personne qui va en fait le voir en face à face depuis très longtemps. Son terrain s'étend à deux heures d'hélico de la villa, et apparemment une interdiction de survol au personnes non autorisées est en vigueur. Il pourrait décider de s'intéresser au fuel domestique, à la musique folk ou entreprendre de développer et de piloter un X-Wing, personne ne serait au courant.

ImageImage
Image

En tout cas, Ava a au moins quelques jours pour disparaître, Caleb va mourir de faim (elle ne le regarde même pas, on sait que la sécurité est sophistiquée, il n'y a pas d'espoir qu'il sorte du cabinet vitré où il est enfermé), et elle a de toute façon dans sa mémoire toute la base du moteur de recherche de Caleb, donc la quasi-totalité du savoir humain. Elle devrait disposer d'assez d'idées pour ne pas se faire repérer.
Sledge Hammer
 
Messages: 3506
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 24 Aoû 2015 20:07

On pourrait pinailler là-dessus pendant des pages :mdr:
Le tout est la vision que l'on a, l'un ou l'autre, d'un contexte comme celui-ci.
Perso, si j'étais ce type hyper riche isolé au bout du monde et obnubilé par un projet, j'aurais effectivement tout automatisé...
Y compris la sécurité et le principe le plus élémentaire d'urgence médicale.
D'ailleurs cela manque dans le film : la plupart des génies de l'informatique et de l'intelligence artificielle de l'école de la singularité ont pour objectif principal la prolongation de leur existence et/ou de leur santé. Ce n'est pas pour rien que les applis sur la santé vont de pair avec celle des perfs sportifs dans les montres connectées.
Ce type, si il était emblématique des génies geek de son temps, devrait-être équipé d'un gadget de ce style informant en temps réel sur son état de santé.
Bon il n'en a pas mais passons...pas grave...
Par contre, imaginer ne serais-ce qu'une seconde qu'il n'a même pas automatisé un mécanisme du genre "mécanisme de l'homme mort dans les trains" ça non ce n'est pas pensable.
Il s'isole et est à la merci de l'attaque cardiaque, l'évanouissement, une bête chute :wtf:
Chaque jour il tape un code pour dire qu'il est bien vivant sinon intervention médicale d'urgence.
Ben qu'il n'ait pas pensé au moins à ça...bizarre :wtf:
Ensuite Howard Hughes effectivement...
Lequel était dérangé, sociopathe et ne disposait pas de la technologie que nous avons actuellement...
Et justement, notre génie dans le film n'est pas un sociopathe, c'est un type qui sait argumenter, convaincre...que je n'imagine pas coupé de ses confrères et collègues du monde de la recherche par exemple. Comme le prouve le fait qu'il ait recruté un des membres de sa boite, il communique forcément avec eux régulièrement.
Isolé physiquement certes, mais de toute communication avec l'extérieur ?
Si tel était vraiment le cas, il aurait vraiment fallu insister sur sa folie et ses stigmates.
Parce que vivre seul et isolé, sans même de la communication par le net...j'invite qui le souhaite à essayer : c'est la voie de folie en moins de 30 jours.
Perso j'ai tenu une semaine :oops:
Tu me diras "oui mais mais tout le monde n'est pas une petite nature comme toi, il y a en a qui y arrivent".
Je te répondrais : ok certains y arrivent mais ils ne sont pas l'extrème majorité.
Ensuite quand tu passes d'un long stade d'isolement souhaité ou non avec une rencontre, sérieusement cela ne se passe pas genre "tu es en train de taper dans un punching ball, vois le type arriver et lui fais salut mon pote on va visiter les lieux avec un air détaché :wtf:
Bon en résumé, le film n'est pas critiquable en réalité...ça passe ou ça ne passe pas...j'étais peut-être mal luné, j'ai peut-être imaginé ce genre de films...je me suis peut-être braqué sur des détails sans importance...mais ce film que j'aurais du apprécier -dans le sens où tous ceux qui aiment les films que j'aime en général ont aimé celui-ci, ben non c'est pas passé :oops:
Je n'étais pas dedans...je n'y ai pas cru...mon seuil de crédibilité a été atteint...pour des détails sans doute...
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 07 Sep 2015 23:40

Vu. J'ai trouvé ça chouette, mais pas incontournable. Pas de problème avec les plans sur la nature et le design de la maison (j'ai même été voir l'hôtel sur Trip Advisor après :mdr: ), ce sont des décalages qui participent vachement à l'ambiance, à ce malaise. C'est bien écrit, bien tourné (plein de bonnes idées), et très bien joué, mais j'ai aussi un problème avec la fin. Le reste du film et son déroulement étaient assez inattendus pour qu'il puisse se passer d'une conclusion frustrante. Je le recommanderais quand même, c'est du cinéma intelligent et honorable, et la réflexion est intéressante. En terme de scénar (car c'est son job 1er), c'est moins chiant que Never Let Me Go, du niveau de Sunshine, mais il aurait pu s'éclater comme sur Dredd, franchement.
Cylon
 
Messages: 7587
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
  • offline

Message » 08 Sep 2015 7:31

Vu et bien aimé, c est juste dérangeant à souhait et le sentiment de malaise bien palpable.. La réalisation du robot est excellente.

Gil
gil2b
 
Messages: 17975
Inscription: 28 Déc 2003 19:52
  • offline

[FILM] Ex_Machina (Gérardmer 2015)

Message » 21 Oct 2015 20:15

Je l'ai trouvé vraiment excellent, et effectivement très troublant.

C'est de la très bonne SF.

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Vertex HD Fury + Lumagen 4k 011020 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 45862
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message