Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: wopr et 19 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

(Le) Discours d'un roi

Message » 16 Jan 2011 0:07

Image

Bande-Annonce :
http://www.youtube.com/watch?v=-aS4hoOSlzo&hd=1

Vu ce soir en A-P

Peut-etre pas aussi excellent que ce que les médias ont voulu le vendre, ce film demeure néanmoins très bon, bien qu'un petit peu long a démarrer (la premiere 1/2 heure).

Si l'histoire est prévisible, derrière un thème original, et la réalisation classique, la production elle est superbe que ce soit sur les decors ou les costumes.

On retrouve aussi comme thématiques : l'amitié, le dépassement de soi et l'impact des nouvelles technologies sur le pouvoir.

Mais ce qui fait la force du film est la performance de quasiment tous les acteurs, des seconds roles (Michael Gambon -Dumbledore dnas les HP-, Helena Bonham Carter -Fight Club, Alice au pays des merveilles), au duo Colin Firth / Geoffrey Rush.

J'appuie sur le fait qu'il s'agit d'un duo, car si la presse a insisté sur la performance de Colin Firth, on sent bien que c'est grâce a la réplique donnée par un super Geoffrey Rush.

Helena Bonham Carter, que je n'apprécie habituellement pas, signe ici une très bonne performance, très juste.

Seul Timothy Spall (Quedver dans Harry Potter) n'est pas du tout crédible en Winston Churchill.

4*
sokh1985
 
Messages: 3397
Inscription: 30 Sep 2004 17:38
Localisation: Angers, France
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Jan 2011 0:07

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Jan 2011 17:11

Merci, sur ma liste ;)
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 27 Jan 2011 19:39

Oh oui, très hâte aussi de le voir. Pour le casting, les thèmes, et le score de Desplat... Ca semble être un grand film. :wink:
Cylon
 
Messages: 7541
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
  • offline

Message » 07 Fév 2011 13:47

Bon pas beaucoup d'amateurs ! j'en entends que du bien autour de moi
metallicam
 
Messages: 4961
Inscription: 28 Juil 2008 19:32
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 07 Fév 2011 23:10

Image

Résumé : D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.
Réalisé par Tom Hooper
Avec : Colin Firth, Helena Bonham Carter, Derek Jacobi, Andrew Havill, Geoffrey Rush...
Genre : Biopic
Sortie en salles : 2 février 2011
Origine : Royaume-uni

Je me faisais une joie d'aller voir ce film tant les critiques que j'avais pu lire étaient pour le moins enthousiastes. Je suis donc sorti de là frustré, ayant vu un bon film tout au plus. L'histoire contée pourrait être passionnante si le récit n'était pas si superficiel, l'aspect le moins profond étant privilégié, le réalisateur ayant tout basé sur l'histoire du bégaiement et l'amitié entre les protagonistes. Vendeur certes mais vite lassant et prévisible. Reste l'aspect "histoire vraie" qui est intéressante et qui sauve ce film très très académique, contrairement à ce qu'on peut lire ici ou là.

Note : XX
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Message » 13 Fév 2011 9:05

Bien filmé, bien joué, mais terriblement académique. Et quand on a en tête durant tout le film (c'était le cas pour moi) l'extraordinaire My Fair Lady, ça rend le tout bien terne.
Arsenic
 
Messages: 4539
Inscription: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 13 Fév 2011 10:58

Drôle d'idée de le comparer à My Fair Lady, ces deux films n'ont rien à voir !
Sinon, oui c'est académique mais le sujet s'y prête, ça ne me choque pas et c'est aussi ce qui fait son efficacité (et sa limite).
En exagérant un peu, des effets à la Requiem for a dream n'auraient pas été très approprié.
led balloon
 
Messages: 1348
Inscription: 11 Oct 2007 15:43
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 13 Fév 2011 11:06

Rien à voir sur beaucoup de points, certes, mais le rapport maitre élève, les soucis de diction, le défi relevé, l'amitié (ou amour ?) qui se crée, la relation particulière... impossible pour moi de ne pas y penser.
Arsenic
 
Messages: 4539
Inscription: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 13 Fév 2011 11:22

Arsenic a écrit:Rien à voir sur beaucoup de points, certes, mais le rapport maitre élève, les soucis de diction, le défi relevé, l'amitié (ou amour ?) qui se crée, la relation particulière... impossible pour moi de ne pas y penser.


Ben ca fait beaucoup de films en commun alors! :mdr:
sokh1985
 
Messages: 3397
Inscription: 30 Sep 2004 17:38
Localisation: Angers, France
  • offline

Message » 12 Juin 2011 21:37

Cylon a écrit:Le plus important, le film, est formidable. Très (trop ?) académique, mais tellement bien joué, bien monté et bien filmé que cela n'en est pas très grave. La narration est d'une fluidité remarquable, l'ambiance est réussie, et le soin accordé aux autres éléments artistiques apporte une crédibilité au top.

Nikolai a écrit:Je ne comprends pas ce film.
Bien sur le film est objectivement bon, mais je comprends pas au fond pourquoi il s'attarde pendant 2h sur le bégaiement du roi pour en faire son sujet central, alors qu'il y avait tellement de choses à aborder avec un tel contexte. Je veux dire au final le film ne cherche jamais à élargir son sujet, à dévier un peu ou parler d'autres choses du genre sur la guerre qui approche, le royaume d’Angleterre ou même "la parole" au sens large comme vecteur d'idées et de rassemblement. A la fin je me suis dit "ok le film est pas mal, mais à quoi il sert ?", il réussi à combattre son handicap ok super, c'est effectivement touchant.. mais c'est tout ? oui c'est tout. Le film est ultra cloisonné ou se cloisonne volontairement, ne cherche jamais à gratter la surface (limite parfois on dirait une pub pour les Windsor), du coup je trouve que ça manque beaucoup d'intérêt. D'autant plus qu'effectivement c'est trop académique, trop "films à oscars" (même si firth lui le mérite). Et j'ai du mal avec cette fin, on dirait que le fait de résoudre l'handicap résout tout, tout le monde est heureux alors que la guerre gronde et approche. Limite étrange.

Ben le film ne tient que grâce aux acteurs j'ai envie de dire, car sinon il n'a rien à dire ou montrer. C'est quand même triste que les oscars préfèrent récompenser ça plutôt qu'un film comme Social network nettement plus intéressant, audacieux et aussi plus abouti visuellement...


Un film n'a pas besoin d'être utile pour être bon. Ce qu'il a à montrer, ce sont des dialogues bien écrits et très bien mis en images. Certes, ce vaste sujet dans cette vaste époque aurait pu se prêter à une grande fresque, mais ça n'aurait eu carrément aucun rapport. Je me fous aussi du sujet central (le bégaiement), et je suis pourtant resté scotché devant la qualité d'écriture, la maîtrise de l'ambiance, et le soin de son allure et de sa finition. La réussite ne tient pas qu'aux acteurs justement. Quant aux thèmes secondaires, de l'amitié au désir du pouvoir (et à son manque), même s'ils sont survolés ils diversifient efficacement le récit.

Je suis d'accord sur la fin du 2ème quote (et tout ce que j'ai mis en vert en fait :mdr: ). Social Network (ou Black Swan ? (pas encore vu)) auraient été peut-être plus judicieux. Firth le mérite vraiment (Rush est fantastique aussi). Mais ce Discours d'un Roi, comme Démineurs l'année denière semblent "formatés" pour les Oscars.

Au passage, je partage la critique de Sokh. :wink:
Cylon
 
Messages: 7541
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
  • offline

Message » 12 Juin 2011 22:07

Démineurs non moins je trouve d'un point de vue mise en scène, c'est pas académique et c'est pas un film qui "dénonce" ou qui se la joue porteur d'un message bien pensant sur la guerre. C'est avant tout un pur film d'action et de mise en scène, et ça c'est cool.
Après c'est sur que le sujet aide le film à avoir des oscars, mais c'est déjà plus "osé" si je puis dire d'un point de vue formel.

Le discours d'un roi le problème c'est qu'il est au fond très limité par son sujet, et je me vois pas le revoir avec grand plaisir car je n'y vois aucun intérêt dans le fond. C'est un film trop propre, trop gentillet qui ne cherche jamais à aller plus loin que le bout de son nez. C'est un film trop nombriliste certes parfois touchant et beau, mais nombriliste quand même, et surtout qui reste constamment à la surface des choses.
Après j'aime bien le film parce que oui il y a des belles choses, des belles scènes, une belle BO, de belles images, mais quand je vois tout un tas de gens qui crient au chef d'oeuvre ultime ça m'horrifie un peu...
Nikolai
 
Messages: 2328
Inscription: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 13 Juin 2011 11:23

Et bien je me disais la meme chose, finalement je l'ai revu etje dois dire que j'ai ete autant emu et pris dedans que la premiere fois.
:adieu:
sokh1985
 
Messages: 3397
Inscription: 30 Sep 2004 17:38
Localisation: Angers, France
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message