Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

L'utilité du vinyl à notre époque

Message » 21 Juin 2012 12:55

guss 33 a écrit:moi non plus je ne dénigre pas la démat. , mais je ne veux pas q on me l impose :evil: je comprends que certains ne jurent que par la démat. mais je ne vois pas au nom de quoi ils voudraient que les formats physiques disparaissent :evil:


pas mieux.
pnauts
 
Messages: 2618
Inscription Forum: 14 Fév 2004 16:21
Localisation: pas loin de Nîmes
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Juin 2012 12:55

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Oct 2012 21:58

blue dream a écrit:on peut avoir adoré le vinyl à son époque (les belles pochettes en carton, le rituel de la platine, ...)
avoir été refroidi par le CD (ce son à ses débuts !, cette boîte en plastique, ...)
donc avoir été atterré par le passage de l'un à l'autre
et en même temps se réjouir aujourd'hui de la disparition du support physique
et apprécier la qualité chez Qobuz (qui n'est certes pas le seul à vendre du FLAC ni même du 24 bits, mais qui est le seul à offrir l'écoute FLAC en streaming)
ce n'est donc pas une question d'âge ou de mentalité

le CD est jetable, mais le vinyle reste un bel objet, lui-même et sa pochette

Je veux bien qu'on aime les pochettes de vinyles, je veux bien qu'on adore le rituel lié à l'objet mais aimer cette galette noire juste pour l'objet en lui-même je ne vois pas. :roll:
Je remonte le sujet car j'ai eu cette discussion avec un ami cet aprem. Pour moi c'est le contenu essentiellement qui fait l'histoire d'un disque... L'objet lui n'es qu'un support. Il alimente peut-être un délire fétichiste mais c'est tout.
Gort'h
 
Messages: 12169
Inscription Forum: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 02 Oct 2012 22:55

Gort'h a écrit:
blue dream a écrit:on peut avoir adoré le vinyl à son époque (les belles pochettes en carton, le rituel de la platine, ...)
avoir été refroidi par le CD (ce son à ses débuts !, cette boîte en plastique, ...)
donc avoir été atterré par le passage de l'un à l'autre
et en même temps se réjouir aujourd'hui de la disparition du support physique
et apprécier la qualité chez Qobuz (qui n'est certes pas le seul à vendre du FLAC ni même du 24 bits, mais qui est le seul à offrir l'écoute FLAC en streaming)
ce n'est donc pas une question d'âge ou de mentalité

le CD est jetable, mais le vinyle reste un bel objet, lui-même et sa pochette

Je veux bien qu'on aime les pochettes de vinyles, je veux bien qu'on adore le rituel lié à l'objet mais aimer cette galette noire juste pour l'objet en lui-même je ne vois pas. :roll:
Je remonte le sujet car j'ai eu cette discussion avec un ami cet aprem. Pour moi c'est le contenu essentiellement qui fait l'histoire d'un disque... L'objet lui n'es qu'un support. Il alimente peut-être un délire fétichiste mais c'est tout.


Au contraire quand on sait que toute la musique est gravé sous forme d'un microsillon sur un support noir d'aspect lisse mais visuellement différent suivant les albums :) c'est de l'art.. pas du fétichiste
wuwei
 
Messages: 3328
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 02 Oct 2012 23:08

wuwei a écrit:
Gort'h a écrit:
blue dream a écrit:on peut avoir adoré le vinyl à son époque (les belles pochettes en carton, le rituel de la platine, ...)
avoir été refroidi par le CD (ce son à ses débuts !, cette boîte en plastique, ...)
donc avoir été atterré par le passage de l'un à l'autre
et en même temps se réjouir aujourd'hui de la disparition du support physique
et apprécier la qualité chez Qobuz (qui n'est certes pas le seul à vendre du FLAC ni même du 24 bits, mais qui est le seul à offrir l'écoute FLAC en streaming)
ce n'est donc pas une question d'âge ou de mentalité

le CD est jetable, mais le vinyle reste un bel objet, lui-même et sa pochette

Je veux bien qu'on aime les pochettes de vinyles, je veux bien qu'on adore le rituel lié à l'objet mais aimer cette galette noire juste pour l'objet en lui-même je ne vois pas. :roll:
Je remonte le sujet car j'ai eu cette discussion avec un ami cet aprem. Pour moi c'est le contenu essentiellement qui fait l'histoire d'un disque... L'objet lui n'es qu'un support. Il alimente peut-être un délire fétichiste mais c'est tout.


Au contraire quand on sait que toute la musique est gravé sous forme d'un microsillon sur un support noir d'aspect lisse mais visuellement différent suivant les albums :) c'est de l'art.. pas du fétichiste

C'est pour ça que les fans de vinyles n'aiment pas le CD? :hehe:
Gort'h
 
Messages: 12169
Inscription Forum: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 03 Oct 2012 8:10

vous avez pas fini de me citer ? :mdr:
blue dream
 
Messages: 1344
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 03 Oct 2012 12:28

Gort'h a écrit:Je veux bien qu'on aime les pochettes de vinyles, je veux bien qu'on adore le rituel lié à l'objet mais aimer cette galette noire juste pour l'objet en lui-même je ne vois pas. :roll:
Je remonte le sujet car j'ai eu cette discussion avec un ami cet aprem. Pour moi c'est le contenu essentiellement qui fait l'histoire d'un disque... L'objet lui n'es qu'un support. Il alimente peut-être un délire fétichiste mais c'est tout.


Je ne suis pas d'accord et pourtant je ne suis pas fétichiste, heuuu pour les objets :mdr:
Pour preuve je ne collectionne rien du tout :grad:
Mais l'objet me semble beaucoup plus qu'un simple support, qu'un simple délire fétichiste.

On parle quand même d'albums pas de singles, d'un assemblage de titres qu'il faut bien matérialiser. Si tu me parles de Sergent Pepper dans la conversation, je vais me faire une représentation de ce disque dans ma petite tête avec la célèbre pochette. Imagines tu une réedition avec un visuel différent ?

Et les albums de Joy Division des Rolling Stones, tous les grands albums pop rock ont aussi un visuel bien attaché à l'oeuvre. Entre les genres c'est pareil, facile de distinguer un disque de métal d'un de R'n'b.

L'objet n'est pas qu'un simple support ou alors on parle juste de la matière du disque.
Il est bien plus que cela, demande aux forumeurs du fil jazz ce qu'ils pensent des dernières pochettes de Melody Gardot et Diana Krall, ils ont à l'avance un a priori négatif sur le contenu. Ces pochettes lorgnent davantage vers le grand public que les amateurs de jazz en mettant en avant la plastique de ces dames.

Qui n'a jamais acheté un album au seul coup de coeur pour sa pochette et à l'inverse été dissuadé par une pochette ?
A sa seule vue tu peux identifier un disque du label Ecm, pareil pour 4Ad etc...
Il n'y a qu'en classique ou c'est sans doute différent parce que l'oeuvre est la plupart du temps préexistante et donc plus une affaire d'interprétation, souvent les musiciens sont en photo très basique et en mettre une autre à la place est indolore.

Et pourquoi sur les sites de vente de musique "dématérialisée" font ils encore apparaître une photo de la pochette ?
Parce que les consommateurs que nous sommes en ont donc besoin. Et alors on peut reconnaître aussi qu'une pochette de 33 tr reste plus jolie que la visualisation toute petite sur un écran d'ordinateur 8)

Les matérialisateurs vaincront :ane:
Nous ne sommes pas des oies à gaver par un tube :hehe:
Non aux disques durs impersonnels :evil:
Oui à l'individualisation de l'oeuvre en autant de petits disques à manipuler sur son étagère :love:
Non à la consommation de masse aussitôt téléchargé aussitôt oublié :(
Non à la fainéantise du simple clic :charte:

Bon y a plus de smileys ...
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 03 Oct 2012 22:42

Tu ne parles que de la pochette. :wink:
J'ai dit au départ que je comprenais le kif pochette des vinyles.
Moi je parlais de la galette noire. En dehors de son contenu elle ne représente rien.
C'est le contenu qui fait se matérialiser l'histoire dans ta tête et non le contenant.
Gort'h
 
Messages: 12169
Inscription Forum: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 04 Oct 2012 12:20

Gort'h a écrit:C'est le contenu qui fait se matérialiser l'histoire dans ta tête et non le contenant.


C'est compliqué ton truc, tu as peut-être raison.
Des fois je bugge et c'est un peu le cas là, je ne suis pas sûr d'être sur le même questionnement que toi, et si je suis sur le même pas très certain de la réponse :lol:
Y a que Descartes que je capte en philo, il m'a permis d'avoir le bac au rattrapage, j'ai bien fait de le découvrir deux trois jours avant l'épreuve, on devait le lire pendant l'année scolaire, je suis un cancre :(

Dire que la galette noire ne représente rien en dehors de son contenu, d'accord, mais notre divergence est que je trouve que c'est déjà énorme au contraire. A l'inverse sans contenant comment diffuser la musique enregistrée ?

Ce que tu entends par contenu du disque c'est la musique, élément immatériel à la base encore qu'il y a bien des vibrations qui passent dans l'air pour être captées par notre oreille. Mais c'est sans doute moins facile à appréhender qu'un fer à repasser, impossible à attraper avec un filet à papillons :lol:
Pour matérialiser rendre physique ces sons ils vont être inscrit sur un support disque dur ou une galette suivant la technique scientifique adéquate. Pour la galette, elle va nous livrer à domicile la reproduction de ces sons grâce à la fixation sur son support. Dans ce cas, il me semble que c'est le contenant qui permet de matérialiser l'histoire ou les sons pour ce qui nous concerne.

En matière de "dématérialisation" c'est plus compliqué, le contenant est chez le vendeur représenté par un disque dur. Le vendeur du contenu va dématérialiser à nouveau la musique pour l'envoyer par les tuyaux (dans cette opération y a t il réelle dématérialisation je n'en sais rien je ne suis pas scientifique pour un sou) le truc va arriver sur l'ordinateur du client et s'inscrire sur son disque dur et donc se rematérialiser.Dans ce cas, c'est sur le disque dur que se matérialisent les sons.

Et concernant notre tête est ce qu'on peut matérialiser les sons comme sur un cd ou un disque dur ?

En me livrant à l'exercice, personnellement si on me demande Sergent pepper, c'est la couverture du disque qui me vient pour le représenter globalement dans ma tête. Je pense donc (je suis :lol: ) que la pochette se substitue à l'oeuvre pour en fixer une représentation globale dans ma caboche.
Ensuite Il y a quelques temps que je ne l'ai pas écouté mais j'ai la phrase d'intro à l'oreille qui me revient "Sergent pepper's Lonely hearts club band, we hope you will enjoy the show".

Bon il y a certains disques tellement écoutés que je suis capable de me reconstituer tout l'album dans ma tête, à la fin d'un morceau je peux déjà me jouer le début du suivant. Par exemple Frank's wild Years de Tom Waits.
Dans ce cas la pochette me sert moins et éventuellement le contenu du contenant s'est matérialisé dans ma tête, devenue en quelque sorte un disque dur. Bon il y a pas mal d'erreurs de lecture :mdr:

Tout cela pour dire qu'il me semble au terme de ma brillante démonstration (Bpm private joke) que nos contenants actuels sont encore la meilleure solution pour matérialiser une oeuvre plus que notre tête qui ne peut nous donner qu'une vague représentation d'ensemble dans la plupart des cas, une sensation d'une oeuvre mais de là à parler de matérialiser je ne pense pas.

Halte à la dictature du tout puissant contenu respectons nos contenants, sans eux plus de musique :oldy:

La galette noire ou le cd sont nos amis :ane:

Si certains marginaux préfèrent l'esthétique du disque dur accueillons les dans notre famille :ohmg:

Soyons oecuméniques mes biens chers frères matérialisateurs :zen:

Pas de boogie woogie avant la prière du soir :lol:

A plus de smiley :oops:

La parole est donnée aux démats !!
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 04 Oct 2012 22:42

Je crois que certaines pochettes sont indissociables du contenu du disque.
J'ai pourtant quasi dématérialisé toute la "discothèque familiale"
wuwei
 
Messages: 3328
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 05 Oct 2012 10:44

Gort'h a écrit:C'est le contenu qui fait se matérialiser l'histoire dans ta tête et non le contenant.


C'est juste évident. De même pour les livres, les symphonies (c'est la symphonie l'oeuvre d'art, pas l'orchestre) etc. Impossible de contester que certaines pochettes légendaires sont également quasi des oeuvres d'art, en étant soient des créations, soit des symboles d'une époque, soit des photos d'artistes.

Je crois que le concept d'album, dont je maintiens qu'il a un peu disparu de nos jours, est le reflet d'une époque, justement celle ou le 33t. était un objet culturel à forte valeur ajoutée, époque révolue. Comme tout objet symbolique et de qualité il fait l'objet de collections. Normal après tout.

Bon, moi je suis passé au tout démat., et j'en suis ravi, d'autant que j'ai du hausser mon niveau de connaissance de Windows, de foobar, de EAC, de JRiver, et de mémoire vive à un niveau que je ne soupçonnais pas pouvoir maitriser, déjà pas mal :hehe:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7717
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 05 Oct 2012 14:13

autrichon gris a écrit:Bon, moi je suis passé au tout démat., et j'en suis ravi, d'autant que j'ai du hausser mon niveau de connaissance de Windows, de foobar, de EAC, de JRiver, et de mémoire vive à un niveau que je ne soupçonnais pas pouvoir maitriser, déjà pas mal :hehe:


Ces démats :grr: c'est bizarre on entend jamais autant causer de matériel :hehe:
L'ordinateur remplace la platine.
Le disque dur, la galette.
Le mulot, le doigt.
What else ?

C'est un choix parfaitement estimable si on souhaite mettre les mains dans le cambouis de l'informatique.
Mais un vrai révolutionnaire démat est pour moi celui qui se prend un abonnement à un site de streaming pour disposer de l'accès à tout un catalogue musical. Lui se dégage des problèmes de sauvegarde, de classement et tout le toutim. En contrepartie, il doit accepter l'idée de ne rien posséder, là cela demande réflexion.
Votre choix à vous est uniquement différent dans la manière de stocker mais dans le fond il y a uniquement des différences d'utilisation quotidienne, d'ailleurs rien n'empêche de continuer à acheter des cd pour transférer sur l'autre gros disque, une sauvegarde comme une autre.
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 05 Oct 2012 22:06

autrichon gris a écrit:Je crois que le concept d'album, dont je maintiens qu'il a un peu disparu de nos jours, est le reflet d'une époque, justement celle ou le 33t. était un objet culturel à forte valeur ajoutée, époque révolue. Comme tout objet symbolique et de qualité il fait l'objet de collections. Normal après tout.


Chez un musicien, un chanteur..c'est bien toujours du nouvel album qui va sortir.. chez un écrivain on parle bien aussi du dernier bouquin.
wuwei
 
Messages: 3328
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 05 Oct 2012 22:32

Kishizo a écrit:celui qui se prend un abonnement à un site de streaming pour disposer de l'accès à tout un catalogue musical. Lui se dégage des problèmes de sauvegarde, de classement et tout le toutim. En contrepartie, il doit accepter l'idée de ne rien posséder

c'est tout moi ça, sauf que Qobuz n'est toujours pas gapless et que c'est hyper pénible sur les musiques que j'écoute

Sinon, un aspect qui m'a déplu dans le CD : la longueur, car je trouvais le format 2 x 20 minutes du 33 t. musicalement très intéressant

70 minutes ça ne me va pas : qui a envie d'écouter 4 quatuors ou 4 concertos du même compositeur et des mêmes interprètes à la suite ? qui a envie de chercher la plage où commence la 2° symphonie du CD1 pour suivre ladite symphonie sur le CD 2 mais sans enchaîner sur la symphonie n°3 ? etc ... un bon découpage en dossiers selon les oeuvres pour sélectionner LE quatuor (celui de fin de CD qu'on n'écoutait jamais jusqu'ici), ou le bonus CD qu'on avait négligé alors que c'est un chef d'oeuvre, comment s'en passer une fois qu'on y a goûté ? Ca et le son ! Le reste, peu importe.

(le vinyle reste un objet attrayant, je le conçois, sans pour autant y attacher d'importance moi-même)
blue dream
 
Messages: 1344
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 06 Oct 2012 9:15

wuwei a écrit:
autrichon gris a écrit:Je crois que le concept d'album, dont je maintiens qu'il a un peu disparu de nos jours, est le reflet d'une époque, justement celle ou le 33t. était un objet culturel à forte valeur ajoutée, époque révolue. Comme tout objet symbolique et de qualité il fait l'objet de collections. Normal après tout.


Chez un musicien, un chanteur..c'est bien toujours du nouvel album qui va sortir.. chez un écrivain on parle bien aussi du dernier bouquin.


Oui, mais le formatage marketing est passé par la. Un concept album comme "Wish you were here" ne sortirait plus ou mal aujourd'hui, sauf pour ceux qui ne s'occupent pas trop des ventes (en gros jazz et contemporain) et du mainstream. Les stars d'aujourd'hui ne font plus d'album, mais des morceaux, des shows décoiffants et de la production pour les autres: personne ne s'occupent du nom de l'album de Lady gaga ou de Jay Z ni ne leur demande d'ailleurs de refaire St Pepper.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7717
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 06 Oct 2012 9:16

Kishizo a écrit:
C'est un choix parfaitement estimable si on souhaite mettre les mains dans le cambouis de l'informatique.
Mais un vrai révolutionnaire démat est pour moi celui qui se prend un abonnement à un site de streaming pour disposer de l'accès à tout un catalogue musical. Lui se dégage des problèmes de sauvegarde, de classement et tout le toutim. En contrepartie, il doit accepter l'idée de ne rien posséder, là cela demande réflexion.


Bien vu !!

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7717
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD