Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: pyjol et 6 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Californication - saisons 1,2,3,4,5,6,7.

Message » 04 Sep 2007 11:50

Californication Image

Image

C'est le grand retour de David Duchovny, c'est du Showtime, donc j'en attendais beaucoup.
Hélas, après trois épisodes, force m'est de constater que la sauce ne prend pas...
Duchovny est censé camper un écrivain un peu trash, un peu alcoolo, qui n'a pas pondu une ligne depuis 5 ans, qui a perdu sa famille (sa femme se remarie) et qui noie son chagrin dans l'alcool et les aventures faciles.
Le souci, c'est que passé le coté "waw, c'est super cru, et il se tape toutes les gonzesses qu'il croise", il n'y a rien. Son personnage est antipathique et pathétique au possible, et il me semble difficile de croire que sur un simple regard toutes les femmes tombent dans son lit.
A contrario d'un Nip Tuck qui se servait de la sexualité à travers un personnage réellement irrésistible (Christian Troy) pour construire ses intrigues, Californication ne semble jamais pouvoir dépasser le stade de la caricature brouillonne.
Ni vraiment drole, ni vraiment provoquant (la répétition des situations désamorce tout), j'attend de voir si la série décolle dans quelques épisodes, mais pour l'instant c'est mal barré.
Une déception.
:(

Edit: la série s'améliore grandement au bout de quelques épisodes... je modère donc mon jugement. ;)
Dernière édition par Arsenic le 04 Nov 2007 20:17, édité 2 fois.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Sep 2007 11:50

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Sep 2007 12:16

C'est encore le début de la série, donne lui une chance.
Je t'accorde qu'il n'y a pas de scénario ni d'histoire (rien de tres original et deja vu des milliers de fois).
J'aimerai bien savoir comment il fait pour toutes les attirer, son personnage conduit une vieille porsche toute cassée, il n'est pas beau, a peine celebre, completement à la ruine. Il faut dire que l'on est tellement noyée par des personnages provocateurs que maintenant ca ne fait plus rien.
antipop
 
Messages: 555
Inscription Forum: 17 Juil 2007 17:21
  • offline

Message » 04 Sep 2007 17:54

Je doute aussi de la crédibilité de cette série sur le long terme. Même si je me suis marré sur les deux premiers épisodes (pas encoré maté le troisième).

Mais c'est clair que le coté provoc à mort de la série risque de vite s'essoufler si ça devient redondant, ca manque un peu de fond tout ça.

Laissons tout de même sa chance au David... :wink:
Hash Deff
 
Messages: 130
Inscription Forum: 29 Mai 2007 21:24
  • offline

Message » 04 Sep 2007 18:46

On lui laisse, on lui laisse... je vais quand même regarder l'ensemble de la saison par acquis de conscience. ;)
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 04 Sep 2007 19:20

Arsenic a écrit:Le souci, c'est que passé le coté "waw, c'est super cru, et il se tape toutes les gonzesses qu'il croise", il n'y a rien. Son personnage est antipathique et pathétique au possible, et il me semble difficile de croire que sur un simple regard toutes les femmes tombent dans son lit.


Une sorte de Bukowski quoi...
Pas facile d'être à la hauteur d'un tel modéle :-?

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'Honneur
Fondateur et Membre d'Honneur
 
Messages: 48680
Inscription Forum: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 28 Sep 2007 22:21

je m'étonne de vos réactions. pour moi c'est une des meilleures séries de l'année, le personnage est génial, quand a son phyqiue je trouve que le mec de nip/tuck est bien moins beau que duchovny, et duchovny il a la classe dans ce rôle, les répliques sont terribles, la mise en scène est plutot pas mal. moi j'aime beaucoup c'este une série qui ne se prend pas la tête avec une psychologie des persos à la mort moilenoeud comme nip/tuck( que j'apprécie a ptite doz) enfin c'est rock roll quoi et puis bon la première scene du pilote restera dans les anales...
rony33
 
Messages: 33
Inscription Forum: 27 Déc 2006 0:34
Localisation: bordeaux (nantes d tps en tps)
  • offline

Message » 28 Sep 2007 23:16

J aime bien surtout son role provocateur, cependant je me demande comment ils vont continuer l histoire vu qu'au bout de 4 episodes ca commence a tourner en rond.
sapiens
 
Messages: 903
Inscription Forum: 11 Nov 2001 2:00
Localisation: paris
  • offline

Message » 29 Sep 2007 10:55

Voilà, c'est bien le souci que je lui trouve.

PS pour rony33: que Duchovny soit ou non plus beau que MacMahon, en fait c'est pas tellement la question. C'est que d'un coté tu as un mec qui roule en voiture de sport, qui porte le prix d'un appart en fringue sur lui, et de l'autre un quasi-clodo toujours bourré qui doit pas sentir bien bon. C'est là où je lève un sourcil dubitatif.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 30 Sep 2007 0:35

Vous êtes fou lol c'est un PUTAIN de bel "homme" et pas mec (sa c'est pour les justin timberlake sans charisme) le D.DUCOVNY
Dimeco63
 
Messages: 239
Inscription Forum: 15 Juin 2007 2:36
Localisation: Clermont-Fd à la fac
  • offline

Message » 30 Sep 2007 0:38

sauf qu'on ne parle pas de Duchovny, mais de Hank Moody. ;)
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 30 Sep 2007 9:52

Bonjour,

J'aime beaucoup cette série dont je viens de voir le 7ème épisode. Les personnages sont drôles, crus, pathétiques, humains tout simplement.
La comparaison avec Bukowski me semble un peu forcé: on reste en Californie, à L.A. devant le portrait d'un écrivain en panne qui n'a derrière lui que 2 romans et qui pour bouffer anime un blog à contre coeur...

Hank Moody jette un portable et le fracasse, critique la non culture du monde très artificiel dans lequel il (on) vit mais ne peut s'empêcher de continuer à vivre dans cet univers clinquant.
Il est célèbre car Hollywood a (mal ) adapté un de ses romans et la célébrité en plus de son look destroy lui vaut d'amener un certain nombre de femmes dans son lit.

Cependant le revers de la médaille, l'envers du paradis lui revient très fort quand son ex femme qu'il aime toujours se prépare à épouser un yuppie sécurisant. Quand sa fille lui rend littéralement la monnaie de sa pièce et le met minable parce qu'elle a compris que toutes les déceptions, toutes les occasions ratées par son père le sont pour toujours... Et que la vie qu'il mène ne fera qu'empirer les choses!

Alors quand on voit le visage de Duchovny à cet instant précis et qu'on est soi même père, une mélancolie prégnante vous saisit.

Comme cette fille superbe avec qui Moody connaît une relation: il la repousse et la met plus bas que terre la première fois car il est misanthrope et cynique et que la situation se prête à ce jeu cruel.

Puis il se rachète et s'attache à elle, tentant d'oublier son ex femme. Mais si elle reste avec lui c'est pour provoquer la jalousie d'un homme marié avec qui elle a une relation et qui ne veut pas quitter sa femme...

Comme Mia, cette adolescente de 16 ans qui le cogne alors qu'ils font l'amour (il ne connaissait pas son âge à ce moment là) puis le fait chanter et va jusqu'à voler une de ses anciennes nouvelles pour briller dans son cours de littérature...
Jusqu'au metteur en scène qui a trahi son oeuvre ,et dont il a baisé la femme par vengeance, qui le contacte à nouveau pour cette fois prendre une option sur son blog :mdr: .

Bref, à l'image de son agent qui n'en plus de ses relations conjugales et qui s'adonne au SM avec sa secrétaire, Californication c'est tout cela: du sexe, de l'humour (cinglant, mordant, irrévérencieux, libertin), des personnages forts, variés et attachants qui gravitent dans un univers tellement creux que (presque) plus rien n'a de valeur.

Il faut qu'un père retrouve sa fille pour que, passé les fantasmes anticléricaux (et hilarants) la série montre son visage: il y a sans doute beaucoup de pseudo artistes tel Hank Moody à L.A. qui connaissent le succès, qui ont peut-être du talent mais que cette vie a changé les transformant en putain complaisante qui se "googlise" pour mieux se masturber et se rassurer :roll:

Alors, oui je continuerai à suivre cette série formidable qui me fait rire (beaucoup), et me touche (parfois), dont j'adore le générique, le ton adulte,la qualité des dialogues et de l'interprétation.


@+ Laurent
Dernière édition par lau1967 le 30 Sep 2007 18:52, édité 1 fois.
lau1967
 
Messages: 1534
Inscription Forum: 08 Jan 2006 10:50
Localisation: auvergne (43)
  • offline

Message » 30 Sep 2007 13:53

Belle analyse, mais je n'ai pas été comme toi touché à ce point. (et je ris rarement devant cette série)
Je te conseille Tell Me You Love Me, à mon sens autrement plus riche, mais qui ne prête pas spécialement à rire.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 30 Sep 2007 19:42

Merci Arsenic :wink: ,

Je vais jeter un oeil sur cette série que tu me recommandes. Quant à moi je viens de voir Big love sur Canal+ et vraiment j'en redemande :o :wink:

@+ Laurent
lau1967
 
Messages: 1534
Inscription Forum: 08 Jan 2006 10:50
Localisation: auvergne (43)
  • offline

Message » 30 Sep 2007 19:43

Copain ! :D

J'adore Big Love, deux saisons à dévorer d'urgence.
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=29858055
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 30 Sep 2007 22:01

Bon, pour revenir à Californication, après avoir vu le 7ème épisode, je trouve que la série s'améliore (moins tape à l'oeil, plus profonde) et je commence à l'apprécier ;)
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline


Retourner vers Séries

 
  • Articles en relation
    Dernier message