Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

True Blood : Alan Ball de retour - saisons 1,2,3,4,5,6...

Message » 08 Juil 2008 21:55

C'est vrai que d'un côté on a Lost et ses lourdeurs notamment dans la saison 2 et de l'autre Six feet under, merveilleuse série étalon, d'une cohérence et d'une richesse qui impose de la voir et revoir sans lassitude.
Pourtant à la décharge d'Abrams la 3ème et surtout la 4ème saison de Lost m'ont captivé. J'ai d'ailleurs trouvé une plus grande cohérence dans l'intrigue principale et un retour du fantastique mâtiné de science fiction
plutôt plaisant !
Et puis Abrams, c'est Ally Mac Beal, je ne sais pas comment ça s'écrit, désolé les fans, une série euphorisante et décalée dont je n'ai vu que de rares épisodes...
Laurent
lau1967
 
Messages: 1548
Inscription Forum: 08 Jan 2006 10:50
Localisation: auvergne (43)
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Juil 2008 21:55

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Juil 2008 0:24

Lost, désolé, mais moi je peux plus... J'ai donné (subi) pendant deux saisons le scénario fumeux, les personnages écrit sur du PQ, le ridicule permanent, et j'ai craqué. Et puis, y'a tellement de meilleures choses à voir à coté, on va pas être maso non plus. ;)
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 09 Juil 2008 1:14

C'est vrai que en ce moment je viens de finir les Tudors pour passer aux deux premières saisons de Weeds tout en matant la fin de Doctor Who et Galactica pour découvrir True Blood d'Alan Ball... :o :D 8) :wink:
Comment dire, j'ai même un peu de mal à trouver l'équivalent au ciné en ce moment, à de rares exceptions près, bien sûr;)
Laurent
lau1967
 
Messages: 1548
Inscription Forum: 08 Jan 2006 10:50
Localisation: auvergne (43)
  • offline

Message » 09 Juil 2008 11:40

lau1967 a écrit:C'est vrai que d'un côté on a Lost et ses lourdeurs notamment dans la saison 2 et de l'autre Six feet under, merveilleuse série étalon, d'une cohérence et d'une richesse qui impose de la voir et revoir sans lassitude.
Pourtant à la décharge d'Abrams la 3ème et surtout la 4ème saison de Lost m'ont captivé. J'ai d'ailleurs trouvé une plus grande cohérence dans l'intrigue principale et un retour du fantastique mâtiné de science fiction
plutôt plaisant !
Et puis Abrams, c'est Ally Mac Beal, je ne sais pas comment ça s'écrit, désolé les fans, une série euphorisante et décalée dont je n'ai vu que de rares épisodes...
Laurent


Ally Mc Beal c'est une série créee par David E. Kelley. Rien à avoir avec J.J. Abrams qui n'arrive même pas au talon de Kelley.

De Abrams je connais juste Alias et Lost. C'est gentillet et agréable à regarder au début sur la première saison. Ensuite on se lasse vite. Et c'est toujours le même principe du suspense qu'on entretient artificiellement et sur des longueurs inimaginables. C'est le même principe que les Prison Break, 24 et ce genre de séries qui sont divertissantes et ont un succes immédiat mais sont oubliées très vite dès qu'elles sont terminées.
Nick Cave
 
Messages: 814
Inscription Forum: 06 Jan 2005 2:11
  • offline

Message » 09 Juil 2008 12:08

je pense pas que 24 sera une série qu'on oubliera. là tu y vas un peu fort. ça laissera (en bien et en mal) une marque durable sur le cinéma d'action (regarde le dernier die hard). c'est une série remarquablement écrite et tournée, après c'est clair qu'ils ont tiré sur la corde et qu'il y a des situations abracadabrantes. maintenant si tu prends six feet, que j'adore, il y a aussi des épisodes où ball et ses créateurs ont tiré sur la corde du pathos.
pour lost, j'ai parfois du mal à comprendre cet acharnement. la série ne marche plus trop auprès du grand public et seuls les fans la suivent. donc l'engouement n'est plus trop là. la saison 1 était en trompe-l'oeil histoire d'attirer le challand et je trouve toutes les saisons assez remarquables avec effectivement des longueurs dans la 2 et le début de la 3 mais quelle série est formidable du début à la fin ? lost me surprend toujours, je trouve certains personnages touchants et certains épisodes sont scotchants comme le final de la S4. d'ailleurs ceux qui critiquent lost aujourd'hui ont-ils vu la saison 4 ?
sopor
 
Messages: 12952
Inscription Forum: 25 Déc 2002 21:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Juil 2008 12:24

Question de perception sans doute.
Personnellement, je classe les séries en deux catégories.

Les grands publics, destinées au prime time: on va trouver les Lost, Prison Break, Desperate Housewives, Les Experts et sans doute bientôt Fringe...
Ces séries ne sont pas mauvaises en soi. Elles sont justes calibrées pour satisfaire le plus grand nombre. Je n'y trouve en général aucune audace dans l'écriture ou les dialogues, des personnages très lisses, souvent une morale bien comme il faut, et beaucoup de pré-maché pour que le public puisse suivre en faisant autre chose, genre le repassage.

A l'inverse, des studios comme HBO, Showtime, vont proposer des séries comme Oz, Dexter, The Wire, Les Sopranos, etc... séries beaucoup plus travaillées, mais destinées à un public averti. Violence, sexe, personnages complexes et souvent ambigus, néo-réalisme ou audaces baroques, elles sont le vivier de la nouvelle création US. Si tu prend une série comme The Wire, un top dans son genre, jamais le grand public ne pourra y adhérer. Aucun travail de reflexion n'est fait à la place du spectateur, aucune situation n'est téléphonée, aucun personnage n'est simple à décrire, aucune situation n'est limpide. Elle est par contre d'une richesse étourdissante, et demande des efforts permanents au spectateur pour la suivre correctement.

Je dirais au final que chaque type de série a son public, et que c'est sans doute pour ça que je n'ai pas pu continuer Lost.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 09 Juil 2008 12:58

@Nick Cave
L'erreur :mdr: :roll: :oops:
Bon faut que j'arrête le jaune, moi, les vacances ça me tue le cerveau ;)
C'est d'autant plus vrai Arsenic, que les aspects moins lisses sont systématiquement gommés une fois les séries diffusées : cf la séquence du caisson sous acide de Fringe clin d'oeil à Altered states de Russel qui disparaîtra sûrement comme l'ado gothic, vulguos et sourde de Bionic Woman...
Laurent
lau1967
 
Messages: 1548
Inscription Forum: 08 Jan 2006 10:50
Localisation: auvergne (43)
  • offline

Message » 09 Juil 2008 14:07

lau1967 a écrit:C'est vrai que en ce moment je viens de finir les Tudors pour passer aux deux premières saisons de Weeds tout en matant la fin de Doctor Who et Galactica pour découvrir True Blood d'Alan Ball... :o :D 8) :wink:
Comment dire, j'ai même un peu de mal à trouver l'équivalent au ciné en ce moment, à de rares exceptions près, bien sûr;)


Pareil ici, je me fais une "cure" de série TV en ce moment, ca fait je ne sais combien de temps que je me suis regardé un film

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'Honneur
Fondateur et Membre d'Honneur
 
Messages: 48652
Inscription Forum: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 09 Juil 2008 15:18

sopor a écrit:je pense pas que 24 sera une série qu'on oubliera. là tu y vas un peu fort. ça laissera (en bien et en mal) une marque durable sur le cinéma d'action (regarde le dernier die hard). c'est une série remarquablement écrite et tournée, après c'est clair qu'ils ont tiré sur la corde et qu'il y a des situations abracadabrantes.


24 est un concept génial à la base et c'est vrai que j'ai sans doute exagéré là dessus. On retiendra la première saison.
En revanche, ensuite c'est du simple divertissement et parfois du patriotisme à deux balles. Autant sur la première saison j'ai souvent été surpris par l'audace et l'imagination du scénario autant sur les suivantes j'ai régulièrement deviné la suite tellement les ficelles étaient grosses...

Il faut aussi noter que la saison 1 a été écrite et tournée avant le 11 septembre (même si la diffusion a commencé en novembre 2001). Ca a sans doute joué sur les scénarios des saisons suivantes.
Nick Cave
 
Messages: 814
Inscription Forum: 06 Jan 2005 2:11
  • offline

Message » 09 Juil 2008 15:30

Entièrement d'accord. La première saison de 24 était vraiment révolutionnaire. La suite n'est que l'exploitation redondante du filon.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 09 Juil 2008 21:04

Il faut aussi dire qu'avant 24, un réalisateur comme John Mc Tiernan redéfinissait les codes du film d'action pour 10 ans et lançait une série de copies plus ou moins inspirées. Comme il a été hélas sabordé par Hollywood un peu à l'image de Cimino, notamment dans Le 13ème guerrier, c'est dans les séries TV et plus particulièrement dans 24 que "l'action movie" a été repensé puis à son tour copié, mais cette fois-ci au cinéma !

Il faudrait d'ailleurs une nouvelle star charismatique au cinéma d'action américain, quelqu'un tel Arnold, Stallone ou Bruce Willis qui tous ont bien vieilli et ne sont pas vraiment remplacés.

P.S. J'exclue de cette liste Christian Bale parce qu'à l'évidence cet acteur hallucinant est allé tellement loin qu'on ne peut le cantonner au film d'action seul ;)
lau1967
 
Messages: 1548
Inscription Forum: 08 Jan 2006 10:50
Localisation: auvergne (43)
  • offline

Message » 10 Juil 2008 7:19

Nick Cave a écrit:24 est un concept génial à la base et c'est vrai que j'ai sans doute exagéré là dessus. On retiendra la première saison.
En revanche, ensuite c'est du simple divertissement et parfois du patriotisme à deux balles. Autant sur la première saison j'ai souvent été surpris par l'audace et l'imagination du scénario autant sur les suivantes j'ai régulièrement deviné la suite tellement les ficelles étaient grosses...


Le concept de 24 était effectivement assez génial.
Après, honnétement, la saison 1 sentait quand même un peu l'improvisation ( combien de fois les scénaristes s'en sortent par un "je me cogne la tête et je perds la mémoire" même s'ils rattrapent le coup après ). Au niveau de la cohérence du scénar, j'ai préféré les saisons 2 et 3. Par contre, l'histoire elle même est de pire en pire, ca vire à la glorification du fascisme à un point qui m'a mis très mal à l'aise.
Par ailleurs, j'ai trouvé le même "problème" à 24 et à Alias évoqué aussi dans cette discussion : une mise en avant du "héros" ( ou de l'héroine pour Alias ;-) ) infaillible et invulnérable ( le fait que Sutherland soit coprod de la série doit l'envcourager en + à ce donner le beau role ). Combien de fois par exemple on entend "c'est la seule personne pour cette mission"... Et le scénar consistant à mettre le dit héros dans des situations de + en + critique avec un simili suspence "va t'il s'en sortir" alors que la réponse est "oui, il va forcémment s'en sortir" devient vite assez ennuyeux au point d'être obligé de faire de la sur-enchére dans le spectaculaire pour éviter que le spectateur ne s'endorme devant son écran ( ou pire, ne zappe ).
Ceci dit, je l'ai lu souvent et avec raison, on peut faire ce même reproche à pas mal de films, en commencant pour quasiment tous les James Bond...

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'Honneur
Fondateur et Membre d'Honneur
 
Messages: 48652
Inscription Forum: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 10 Juil 2008 8:26

lau1967 a écrit:
Il faudrait d'ailleurs une nouvelle star charismatique au cinéma d'action américain, quelqu'un tel Arnold, Stallone ou Bruce Willis qui tous ont bien vieilli et ne sont pas vraiment remplacés.



Un peu normal aussi... ils représentent une époque (les eighties) depuis longtemps révolue. Les codes socio-culturels ont changé.
A leur manière, les Schwarzie et Stallone représentaient le Reaganisme triomphant, l'exhubérance tape-à-l'oeil des années yuppies...
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 10 Juil 2008 11:37

pour arsenic : je suis en partie d'accord avec toi sur ta classification des séries sauf que grand public ne veut pas dire forcément mauvaise qualité (j'aimerais que le grand public en France soit au niveau du grand public US :roll: ). tu cites desesperate housewives, la première saison dans le genre parodie de soap est très efficace et très bien écrit, les persos ne sont pas profonds ? logique c'est le genre qui veut ça : des archétypes, rien de plus.
prends une série comme twin peaks qui a eu un gros succès à sa diffusion : on ne peut vraiment dire que ce soit une série grand public : c'est décalé, c'est lynchien (avec tout ce que ça comporte de repousse public), c'est névrosé et pourtant la première saison a été un très grand succès. il y a des exceptions à ta théorie...
pour lost, je pense qu'il y a eu méprise sur cette série. la saison 1 était particulièrement accéssible, d'où son succès, sauf que dans l'idée des concepteurs lost est une série plus symbolique et fantastique loin du concept de survival dans la jungle. d'ailleurs le grand public a décroché et aujourd'hui les audiences sont moyennes pourtant la saison 4 est la meilleure de toutes. perso, je ne trouve pas plus d'audace dans les sopranos, que j'aime beaucoup, que dans lost. forcément c'est plus violent mais c'est le milieu qui veut ça.
pour 24, ça dépend des saisons, la 1 et surtout la 2 sont au-dessus du lot. après le concept s'essouffle un peu. la 4 est plus "patriotique" mais bon il parait que la 5, que je n'ai pas encore vue, est une charge contre bush. à voir. mais bon je me méfie des qualificatifs genre patriotique ou anti bush, c'est toujours casse-gueule et à ce moment là on dit que fight club est fasciste et le premier inspecteur harry aussi...
sopor
 
Messages: 12952
Inscription Forum: 25 Déc 2002 21:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 10 Juil 2008 13:43

Si on doit comparer par exemple Lost aux Sopranos, il y a à mon sens beaucoup d'élements qui les séparent en terme d'audace.

L'ambiguité naturelle de la famille Soprano, des situations d'adultère, de violence gratuite (voir l'épisode où Tony massacre un de ses lieutenants pour une histoire de canasson...), d'amoralité (jamais la série ne juge en bien ou mal les actions de ses protagonistes), etc.
A contrario, les personnages de Lost sont faussement complexes. On introduit (au burin..) du pathos dans leur passé pour leur donner du corps, mais au final ça ne fait que les conforter dans leurs rôles d'archétypes déconnectés de la réalité. Peu de transgressions, une morale omniprésente (chaque "mauvaise" action d'un personnage est souvent immédiatement sanctionnée et/ou jugée), bref, on navigue dans les étiquettes.
Autre point intéressant, le physique des acteurs. Aucun acteur n'est vraiment beau dans Les Sopranos, alors qu'ils semblent pour les principaux sortir d'une pub pour eau de toilette dans Lost.

Pour ce qui est de la narration, Les Sopranos n'hésite pas à prendre son temps, à laisser de coté toute action (le nombre d'épisode où on voit un flingue se compte sur les doigts de la main), tout rythme, pour se concentrer sur ses personnages, leur quotidien... A travers ces actes anodins, la série nous permet d'approcher une forme de néo-réalisme saisissant, et nous immerge profondément dans son univers. C'est une série où nous sommes très souvent acteurs sans le savoir... Le spectateur n'est jamais pris par la main, toutes les réponses ne sont pas données, aucune voix-off ou pirouette de dialoguiste pour nous rappeller ce qui se passe.
Lost fonctionne de manière plus classique et plus grand public. Un fil rouge, certes, mais mal foutu, une structure répétitive (problématique, flashback, centrage sur un personnage, pseudo-résolution et nouvelles questions). A ce titre, Lost me fait penser à ces jeux flêchés que tu emportes sur les vacances. Tu as une explication, un zoom sur une personnalité, tu passes à la page suivante avec son nouveau puzzle et son nouveau zoom.

Enfin d'un pur point de vue qualitatif, Les Sopranos est une série extrèmement cohérente et remarquablement écrite, et sans doute le point qui fait le plus mal à Lost en comparaison, avec ses dialogues souvent proches d'un soap (les amourettes sont franchement à se poiler et la moitié des personnages parlent comme dans une BD) et son intrigue écrite au jour le jour, chaotique et peu rigoureuse.

Maintenant pour nuancer le propos, le concept de Lost est très intéressant en soi. La série est bien filmée, les acteurs convaincants. Mais elle reste un pur divertissement pour moi, loin, très loin des émotions et réflexions que peut procurer Les Sopranos.
Je regarde Californication et Nip Tuck avec ma femme, mais avec mes parents je vais plutôt mettre Desperate Housewives... plus sûr. :D

PS: bien sûr qu'il y a des exceptions, mais elles sont rares, parce que les responsables des grilles de programmation sont tenus de faire un minimum d'audience. Et c'est pour ça que tu ne verras jamais The Shield ou Swingtown en prime time. Twin Peaks est un contre-exemple intéressant... parce que je pense que la série a été mal jugée par ceux qui ont décidé de la porter devant le grand public. En surface, et au début, ce n'est qu'une série policière.. un meurtre, une ville, un inspecteur. Ouf, la ménagère va s'y retrouver !(et puis un grand nom du cinéma derrière, ça attire le chaland) Bien sûr, après la sauce prend une autre tournure (et heureusement). Le grand public n'est pas si immature que ça... et le succès de Twin Peaks prouve que si on l'emmène un peu en dehors des sentiers battus, il peut apprécier. Mais c'est toujours un risque pour une chaine, risque qui est de moins en moins pris. (voir House M.D. dont certains épisodes, même en deuxième partie de soirée, ne sont pas diffusés sur TF1... alors que c'est loin d'être la plus transgressive des séries )
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline


Retourner vers Séries

 
  • Articles en relation
    Dernier message