Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

CD japonais : petite histoire et avis critique

Message » 05 Mai 2010 2:26

Bonjour,

Après avoir acheté plusieurs centaines de CD fabriqués au Japon et pas mal d’autres fabriqués ailleurs dans le monde et vu les questions posées par les nouvelles « technologies » de fabrication japonaise (SHM, Blu-Spec, HQCD), j’ai effectué quelques constats que je souhaite partager avec les mélomanes audiophiles.

a) AVANTAGES DES CD JAPONAIS

N° 1 : Finition inégalable

- l’emballage plastique est de qualité et s’enlève grâce à une boucle,
- le plastique des boîtiers est un peu plus épais,
- la pochette intérieure est généralement en parfaite état et maintenue grâce à un système de « rectangle » qui évite d’abîmer la pochette,
- le CD est d’une épaisseur standard.

Par contre, de nombreux CD européens (essentiellement ceux fabriqués au Royaume-Uni – les pires en matière de soin, mais pas de son) sont vendus sans emballage plastique, résultat, on vous vend parfois un CD de deuxième main pour un neuf. Un exemple tout récent : je commande deux CD du même label à Amazon.fr ; tous deux sont fabriqués en Europe. Je reçois l’un avec un emballage plastique, l’autre sans emballage plastique et avec le boîtier griffé. L’un est neuf, l’autre a été ouvert, probablement copié, et ensuite renvoyé à Amazon.fr.

De plus, les pochettes intérieures des CD européens sont parfois pliées, ou abîmées car les boîtiers utilisent encore le système des deux « points » pour maintenir la pochette, ce qui finit par laisser des traces. Les boîtiers sont de piètre qualité, souvent griffés car pas emballés d’origine ou tout simplement par manque de soin. Depuis environ 2004, certains CD sont plus fins que les CD standards (coût de production et crise du CD obligent) – je n’ai rencontré qu’un seul cas parmi les CD japonais où le CD était fabriqué selon ce mode « épargne ».

N° 2 : Service irréprochable

Les boîtiers des CD arrivent rarement endommagés. Exemple réel: je commande deux CD japonais aux Etats-Unis, le boîtier de l’un est cassé à deux endroits et le CD a visiblement été malmené car même la pochette semble en avoir pris un coup malgré le système des rectangles. Le boîtier de l’autre est cassé fortement sur le devant. Je commande des CD japonais, cette fois directement au Japon : ils arrivent en parfait état. Pourtant, tous deux furent livrés par courrier express. Le fait est que les gens qui travaillent au chargement/déchargement des colis au Japon sont soigneux avec la marchandise. C’est aussi simple que cela. Pas d’arnaque comme à Amazon.fr/Fnac, Amazon.co.uk où on vend au client des CD de deuxième main. Au Japon, à un cas près où j’ai eu un doute, tous les CDs vendus comme neufs sont bel et bien neufs.

N° 3 : Le son

Le fait est que vous avez 99% de chance d’avoir le CD qui a le meilleur son possible sur cette planète si vous achetez la version japonaise. Ce qui implique donc que vous n’aurez pas nécessairement un son meilleur que si vous achetez la version européenne ou américaine du CD*.

Deuxième bémol, le 99%. Il vient du fait que je n’ai pas testé scientifiquement un échantillon de CD et du fait que j’ai rencontré un CD pour lequel la version japonaise était décevante. Il s’agit de la version remasterisée de Frankie Goes to Hollywood « Welcome to the Pleasuredome ». Selon la pochette, l’album a été remasterisé au Japon en 2009. L’album a perdu de sa vitalité, la basse est absente. En fait, le best of américain des années 90 donne mieux. J’ai cependant lu un compte-rendu sur la version européenne remasterisée de « Welcome... » et il y était fait mention du même problème ; ce qui pourrait signifier que la remasterisation japonaise s’applique dans ce cas-ci à toutes les autres.

Venons-en au son. Deux aspects peuvent être distingués : la qualité de travail des fabricants japonais et la remasterisation (explicite ou « cachée »).

A. Qualité « Made in Japan »

En raison du caractère méticuleux et exigeant du travail effectué au Japon (utilisation limitée des moules de gravure, contrôle de qualité élevé, modification en studio éventuelle), certains CD japonais sonnent tout simplement mieux que les autres CD. Quelques exemples pour les dubitatifs :

- ma première découverte fut dans l’électro : album « Emotional Technology » par BT. La version japonaise comprend deux CD (les autres pays se contenteront d’un seul CD) ; sur le 2e CD, le titre « The Force of Gravity (Tiesto Remix) ». Comparez-le avec le même titre sur le CD « The Technology EP », pressage américain. Sur la version américaine, il m’est apparu tout de suite que le battement était légèrement distordu. Je vois ce double CD japonais avec quelques chansons exclusives et je me rends compte que sur la version japonaise, le battement n’est plus distordu...

- deuxième découverte : Jerome Sydenham & Kerri Chandler, album « Saturday ». Ecouter la version française ou la version américaine et comparez-les avec la version japonaise. La distorsion présente au niveau du battement a disparu.

- quelques exemples dans le métal : comparez les versions américaines de Metallica (albums : Master of Puppets, And Justice for All et Metallica) avec la version japonaise. Le résultat est incroyable, il y a clairement eu un travail studio pour la version japonaise. Idem pour des albums de Slayer, le cas le plus flagrant est « Undisputed Attitude », comparez la version américaine avec la version japonaise ; le son sur cette dernière est beaucoup plus clair. Ici aussi, vraisemblablement un détour studio.

- autres exemples pop rock : Richard Ashcroft « Alone with Everybody », Wham ! « The Best Of » (un son incroyable).

MAIS pour un bon nombre de CD, il n’y a aucune différence audible entre la version japonaise et la version européenne ou américaine. Exemples : Duran Duran « Greatest Hits », Obituary « The End Complete ». J’ai remarqué une différence de précision dans la séparation de morceaux mixés : album « Significant Other » de Limp Bizkit : la version américaine amorce la piste 7 sur la piste 6, alors que la version japonaise l’amorce sur la piste 7 mais en incluant une demi-seconde de la piste 6 au début. Mais cette différence de séparation n'est pas toujours présente. Ainsi, sur l'album "Standing On The Shoulders Of Giants" de Oasis (version UK) le début de la chanson 5 comprend la dernière seconde de la chanson quatre au début. L'erreur, relativement grossière et incompréhensible sur le CD d'un groupe tel que Oasis, est tout aussi présente sur la version japonaise, malheureusement...

B. Remasterisation, SHM, Blu-Spec et HQCD

Certains CD japonais ont un meilleur son que leurs équivalents européens ou américains car ils ont tout simplement été remastérisés. Pourquoi les Européens et Américains ne peuvent-ils pas bénéficier d’un tel son ? Il s’agit visiblement d’arrangement au niveau du label (EMI, Universal, etc.) suite à d’éventuels demandes de la filiale japonaise ; ou de licences limitées. Il y a plusieurs cas de remasterisation « Japan-only » ;)

- l’album ne sort qu’au Japon : beaucoup d’albums des années 1950 ne sont jamais sortis en CD, sauf au Japon. Ils sortent alors en remasterisation dernier cri (20bits, 24bits, DSD) et sont tirés à un petit nombre d’exemplaires. Exemple : Toni Harper « Night Mood », Bill Snyder « Music for Holding Hands ».

- l’album sort dans plusieurs pays et il est réédité plus tard au Japon avec une remasterisation exclusive. Exemple : Jackie Gleason (sorties américaines remasterisation 20bits, Japon : 24bits), Julie London (sorties européennes 20bits, Japon : 24bits), 3rd Bass "The Cactus Album" (sortie américaine: 16bits, Japon: 24bits), Yes « 90125 » (plusieurs remasterisations exclusives dont la toute dernière en 2009). Autre cas : l’album « Turns into Stone » des Stone Roses a été remasterisé en 2009 et, à l’heure actuelle, cette version n’est disponible que sur la version anniversaire, pressée au Japon, de l’album éponyme.

- SHM (Universal), Blu-Spec (Sony) et HQCD (EMI)

Il s’agit de trois innovations techniques au niveau de la qualité du CD lui-même. Comme discuté dans un autre poste, ces innovations ne donnent pas un meilleur son. Le truc ? Une astuce marketing pour relancer la vente des CD au Japon qui consiste à sortir des CD, fraichement remasterisés, sans dire qu’ils le sont, mais en disant « SHM », « Blu-Spec », « HQCD ». L’avantage pour les labels c’est qu’ils sortent également des versions non-remasterisées, donc exactement les mêmes CD que ceux sortis par exemple il y a dix ans, en disant « SHM », « Blu-Spec », « HQCD » et en les vendant pour près du double du prix des CD standards. Il y a eu peu de HQCD (essentiellement du jazz), un peu plus de Blu-Spec (le format semble avoir été arrêté en 2010) et énormément de SHM.

Exemples de remasterisations cachées, dites SHM : les albums de Rita Coolidge modestement annoncés comme « SHM ». Il s’agit en fait de remasterisation DSD 2009. Que ça... L’album « Stone Roses » des Stone Roses : il sort remasterisé aux Etats-Unis et en Europe ; au Japon, il sort « SHM ». Il s’agit d’un véritable lavage de cerveau, car une fois les gens convaincus de la qualité SHM, il sera possible de leur vendre les « arnaques SHM ».

Les arnaques SHM : Prince « Purple Rain » (aucune remasterisation, c’est la même version que celle de 1990) et tous les autres albums de Prince sortis en SHM, Guns N Roses « Greatest Hits », Soudgarden « A-Sides », Elvis Presley « Golden Records 1 »/ « That’s the Way It Is », Creedence Clearwater Revival « Chronicles 1 & 2 », et tant d’autres...

L’astuce Blu-Spec est la même. Remasterisation cachée : Maynard Ferguson « Conquistador ». Arnaque : Simon & Garfunkel « The Graduate » (ils ont laissé pour quelques morceaux la version « stéréo » de l’époque, c’est-à-dire « à la Beatles » avec les voix d’un seul côté, et la remasterisation est inférieure à celle des albums individuels ou du best of "The Essential").

Ce qui découle des remastérisations cachées est qu’on a plus de chances d’avoir le meilleur son possible en achetant la version « SHM »/ « Blu-Spec » d’un CD japonais plutôt que sa version standard japonaise... Ce qui est le but recherché, faire payer de 75% à 100% plus chers pour parfois un meilleur CD, parfois la même chose. A l’heure actuelle, la production Blu-Spec semble avoir été arrêtée. Par contre, le SHM de Universal continue ; il y a même une version SHM-SACD de « Synchronicity » de Police.

N° 4 : Les bonus

L’un des attraits des CD japonais, à part leur qualité, étaient les bonus qu’ils contenaient. Dans certains cas, il y en avait un ou deux, parfois trois et, généralement, les meilleures faces B. Un effort était même fait pour les insérer parmi les chansons de l’album de façon à respecter l’harmonie du CD. Dans d’autres cas, la version japonaise contenait un CD de plus avec des inédits, remixes ou parfois c’était un best of 2-CD tout simplement.

Cependant, avec le piratage et la chute des ventes de CD, les bonus ont presque disparu. Tout d’abord, les bonus sur le CD unique, car pour pouvoir mettre ces bonus, la filiale japonaise du label (par exemple, Sony) devait attendre que les maxi-cd avec ces bonus comme face b aient été sortis en Europe pour éviter de leur faire concurrence. Résultat, les CD japonais sortaient environ 6 mois en retard. Avec la chute des ventes, un autre problème est devenu incontournable : les Japonais n’attendaient pas toujours 6 mois et achetaient la version européenne ou américaine. Donc, une perte sèche, devenue importante avec la crise du CD. Ensuite, le 2e CD s’est volatilisé : alors que le best of japonais de Rod Stewart de 2001 contenait 2-CD contre un pour la version américaine, le best of japonais de David Bowie de 2002 n’en contenait plus qu’un contre deux pour la version américaine. Idem pour d’autres best of comme celui de Ian Brown. De plus, il est devenu très rare qu’une version d’un album incluant l’album comme CD1 et une sélection de remixes comme CD2 soient fabriqués au Japon en raison du coût de production. Il n’existe donc pas de pressage japonais des rééditions Deluxe 2-CD des albums de U2, The Cure et d’autres. Si vous achetez la version japonaise, vous aurez le pressage européen des CD (les Japonais le préfèrent au pressage américain) et, « en plus », un livre avec les paroles en anglais et en japonais. Par contre, si le CD2 consiste dans des faces B, inédits, alors il y aura peut-être un pressage japonais qui sera alors double CD.

B. DESAVANTAGES DES CD JAPONAIS

Leur prix et le fait qu'ils soient pressés à des tirages de plus en plus limités. Certains albums sont parfois épuisés après deux à quatre semaines (parfois afin de créer un effet d'achat impulsif comme pour les SHM) et s'ils peuvent être à nouveau fabriqués l'année suivante, il faut parfois attendre plusieurs années avant de les voir réapparaître.


En résumé, acheter un CD japonais, c’est la sécurité (cela fait partie des business basés sur l’anxiété), la facilité et la qualité. Toutefois, ce n’est pas toujours le gage d’un son meilleur.

* Petite digression, classement qualité audio pour les autres pays du meilleur au pire : Royaume-Uni=Allemagne=France > Etats-Unis > Pays-Bas (éviter le label Disky !) > Hong-Kong > Corée du Sud). Le désavantage des CD européens est qu’ils ne sont souvent pas emballés, si bien qu’on n’est jamais sûr d’avoir un CD vraiment neuf. Par contre, les CD américains sont scellés sur le haut par un sceau blanc portant le nom du groupe et le titre de l’album. Attention, l’emballage plastique est toujours, et j’insiste toujours, un emballage professionnel d’usine ; les manufactures américaines n’utilisent jamais le plastique ultra-fin type « emballage nourriture » que l’on rencontre dans les grands magasins de disque (Virgin, Fnac – online : Amazon.fr) qui emballe sous cellophane les CD britanniques fabriqués sans emballage d’origine. Dans quelques rares cas, des CD américains sont déballés, le sceau légèrement soulevés pour pouvoir prendre le CD et le copier. Ils sont ensuite réemballés. J’ai eu le cas avec plusieurs Nat King Cole... peut-être Amazon les ouvre-t-il pour faire ses échantillons musicaux ? Enfin, le sceau coûte au label et certains petits labels américains s’en passe ; aussi, est-il possible d’avoir des CD neufs américains sans sceau mais c’est très rare. Exemple : le premier album des Dandy Warhols sorti sur le label du groupe.
Dernière édition par musicardie le 28 Oct 2010 3:52, édité 12 fois.
musicardie
 
Messages: 268
Inscription Forum: 05 Mai 2010 2:10
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Mai 2010 2:26

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Mai 2010 7:53

Attention, une partie de la production japonaise est enregistrée hors phase ce qui peut aussi expliquer des différences audibles. :wink:
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription Forum: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 05 Mai 2010 11:35

Merci musicardie pour ce post trés instructif
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription Forum: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 05 Mai 2010 12:15

Je suis tout à fait d'accord avec les remarques et conclusions de musicardie, et j'achète 99% au bas mot de mes CD au Japon. Aucun boitier cassé ou rayé sur 400 ou 500 CD achetés depuis 2 ou 3 ans. :mdr:

Concernant les séries limitées, il est même conseillé de les commander dès qu'ils sont dispo en pré-commande, car il sont parfois "sold out" avant même leur date de sortie. :wink:
Jazz_59
 
Messages: 1078
Inscription Forum: 17 Sep 2008 12:10
Localisation: Bourgogne
  • offline

Message » 05 Mai 2010 12:23

FDRT a écrit:Attention, une partie de la production japonaise est enregistrée hors phase ce qui peut aussi expliquer des différences audibles. :wink:

Voilà l'avantage d'une Marantz SA11 S2 qui permet d'inverser la phase dans ce cas...
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 05 Mai 2010 12:24

Vous avez des adresses pour l'achat des CD japonais ?
Sergio
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 05 Mai 2010 12:44

Amazon.co.jp et Cdjapan.co.jp

Amazon.co.jp est le plus complet au niveau du catalogue et le plus convivial niveau site web. Le désavantage est que, forcément, les CD japonais sont écrits en japonais dans le catalogue même si le site est disponible en anglais (click en haut à droite), donc soit il faut avoir un clavier japonais, soit bidouiller un peu:

- exemple: taper le nom d'un album et vers le bas de la page, regarder les associations: 23% ont acheté la version américaine (titre en anglais) de l'album, 12% ont acheté la version japonaise (titre en japonais) --> click sur version japonaise
- ou, aller sur Amazon.de (ou Amazon.com), écrire le titre de l'album puis "Japan"; une fois le CD trouvé, remplacer dans l'url ".de" par ".co.jp". Parfois la page bloque et indique que le CD est épuisé, il faut alors copier-coller le titre de l'album ou le nom de l'artiste en japonais et le mettre dans la case de recherche.

Le service client n'est pas toujours coopératif: ils refusent de reconnaître toute responsabilité pour les informations relatives aux CD qu'ils vendent! Ainsi, un CD présenté comme fabriqué au Japon, avec le titre et l'artiste en Japonais, n'est pas nécessairement un CD japonais m'a-t-on répliqué, "car il n'est pas écrit Made in Japan sur la page du CD" - ce qui n'est jamais le cas pour aucun CD effectivement fabriqué au Japon. Ou encore, un CD indiqué comme "Import US" veut simplement dire que le CD est importé des Etats-Unis et, donc, il peut s'agir de la version européenne... Curieux, car Amazon.co.jp distingue "Import US" et "Import UK". Dans les deux cas, refus systématique du service client de rembourser les frais de port pour retourner le CD. Bref, un sens de la responsabilité très loin de celui enseigné dans le bushido.

Enfin, Amazon.co.jp n'expédie plus que par courrier express (Fedex) donc une seule option d'envoi.
Livraison en 2-3 jours à compter de l'envoi. En règle général, les droits de douane peuvent être acquittés par virement bancaire, donc pas besoin d'avoir de la monnaie ce jour-là contrairement aux envois UPS ou de la poste.

Cdjapan.co.jp est un peu moins complet mais il est plus facile d'y trouver ce qu'on cherche. Le site est en effet clairement orienté vers l'international et les artistes et titres des CD japonais sont écrits en anglais. Ils proposent plusieurs options de courrier (envoi normal, ... et EMS) et accepte aussi les paiements paypal.

Au fait, en quoi consistent les enregistrements hors phase?
Dernière édition par musicardie le 30 Mai 2010 2:34, édité 3 fois.
musicardie
 
Messages: 268
Inscription Forum: 05 Mai 2010 2:10
  • offline

Message » 05 Mai 2010 12:45

Merci pour ce message très complet.

Attention sur Amazon, à bien distinguer les CD vendus par Amazon des CD "disponibles chez ces vendeurs" (used and new), pour lesquels Amazon ne fait que prêter son site web et son fichier client pour que d'autres boutiques puissent vendre, ce qui en parallèle fait grimper la base de données Amazon et donne l'impression qu'on trouve tout chez eux.

Cela ressemble à un CD vendu par Amazon, cela se commande sur le site web Amazon, mais la commande est ensuite transmise à une autre boutique qui reçoit le paiement par l'intermédiaire d'Amazon et nous envoie le CD dans un état aléatoire.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7940
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 05 Mai 2010 12:52

Salut Pio,

Merci pour la précision, je parle bien des CD vendus par Amazon, non des CD vendus par des tiers via Amazon. On s'attendrait effectivement à recevoir des CD flambants neufs lorsqu'ils sont vendus "par" Amazon.fr/co.uk, mais ce n'est pas toujours le cas. J'en ai encore un sur la table qui repart pour Amazon.fr cette semaine car plastique enlevé sur un label qui emballe en usine, et je suis certain que la semaine prochaine il sera en vente comme produit neuf par Amazon.fr... dans le commerce, rien ne se perd ;)
musicardie
 
Messages: 268
Inscription Forum: 05 Mai 2010 2:10
  • offline

Message » 05 Mai 2010 13:51

Salut,

je voulais juste souligner et développer un aspect que tu mentionnes en passant : une remasterisation c'est un travail, fait par un ou des ingénieurs. Que ces ingénieurs soient japonais ou américains ou autre, ils vont devoir faire des choix lors de cette remasterisation (parfois bons, parfois mauvais : supprimer trop de souffle - au risque de perdre des aigus, de l'espace entre les instruments et de la vie -, monter ou baisser les basses, écarter la stéréo - les instruments - ou la resserrer, etc, etc, etc...). Il n'y a pas une bonne manière de faire. Il y a des choix personnels faits par les ingés son. En plus le résultat peut plaire à tel auditeur, et pas à tel autre (suivant s'il écoute au casque, suivant son système, etc). Tout ça pour dire qu'une remastérisation n'est pas synonyme d'amélioration (notamment si l'ingénieur du son n'est pas assez méticuleux).

La conclusion est la même que la tienne : une version japonaise remastérisée n'est pas synonyme de meilleur son. Elle est souvent synonyme de son différent (car il y a bien eu une intervention d'ingénieurs et donc le son a été modifié), mais le résultat est-il meilleur pour autant ? Tout dépend, de l'ingénieur et même du morceau (même un bon ingénieur peut rater un morceau ou un disque).

Un exemple : la version K2HD de Getz/Gilberto dont je parle dans ce sujet, et qui a été massacrée par un ingé son qui manifestement ne connaît rien à la musique brésilienne et qui en l'occurrence n'a rien compris à la bossa-nova (il trouve notamment que João Gilberto a une voix nasillarde et il a essayé de corriger ça sur sa remastérisation !!! Résultat : on ne reconnaît plus la voix de João Gilberto !)

Bref : en achetant une version japonaise on aura donc un son différent, mais différent c'est pour le meilleur et pour le pire. Et tant qu'on n'a pas comparé les versions en direct, difficile de se faire une opinion.

Sinon même constatation que toi : un grand nombre de CD SHM n'ont eux absolument aucune différence avec le CD ordinaire. Cela dit c'est prévu : ils vendent SHM comme un support différent. Ce qui, pour toutes les personnes qui comme moi rippe leur CD sur disque dur pour une écoute via carte son ou DAC n'a strictement aucune importance : le CD peut être en or massif, en platine, ou en polycarbohyrate de chromium vert bouteille, il termine sa vie sur l'étagère et les bits transférés sur le disque dur sont les mêmes que ceux qui viennent de la version normale du CD. Conclusion : est-ce que ça vaut le coup (coût) de payer 36 € pour juste un boîtier plus épais et je ne sais pas quel revêtement dont je ne me servirai pas ?... Pour mon cas la réponse est non.


Remarque personnelle : j'ai commandé 3 CD K2HD chez amazon.co.jp une fois. Expédition par Federal Express (ou DHL je ne sais plus) : ils n'ont pas le digicode de chez moi; ils n'ont pas le pass de la poste, ils ne peuvent pas non plus laisser le CD à la poste, donc il faut que je soit chez moi pour recevoir le CD, ici c'était au bout de la 3ème visite (ils n'avaient pas laissé de papier à la première visite), soit une semaine plus tard. Alors que j'avais payé des frais d'expédition faramineux (pas de possibilité de choisir un autre mode d'expédition).
Cerise sur le gâteau : Fed Express déclare tous ces envois à la douane. Résultat : 36 € de taxes pour mes 3 CD (!!!!).
Je ne commanderai plus jamais sur amazon.co.jp !

Remarque sur le marketplace amazon.fr : à partir du moment où il est clair que le CD est d'occasion (c'est marqué !), où le vendeur à de très bons commentaires et 100% de satisfaits, et où il est basé en France, et où c'est manifestement un particulier soigneux qui revend ses CD (je choisis les états "Comme neuf" ou "Très bon" et non pas une grosse boîte hasardeuse (qui de toute façon n'a jamais 100% de satisfaits), alors je préfère nettement commander mes CD de cette façon, pour un prix souvent ridicule (5 ou 6 €), avec une livraison en 2 ou 3 jours (posté le lendemain de la commande, livraison en 24 ou 48 h par la poste).
Quand on voit par exemple ce genre de commentaire je pense que l'on peut commander à ce type de vendeur en toute confiance :
"Parfait. Transaction idéale. Emballage impeccable. Très bonne communication du vendeur. CD comme neuf. Merci."
"Perfect !"
"excellent vendeur, produit impeccable, envoi ultra-rapide et soigné"
"cd as described. super fast shipment and very very very well packaged. recommended seller"
"merci"
"Excellent vendeur ! Livraison des plus rapides (le lendemain !) et cd en parfait état. Merci."
"Commandé le 15, reçu le 18 !! Parfait. Excellente qualité"
corsario
 
Messages: 2228
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Mai 2010 13:54

Pio2001 a écrit:Cela ressemble à un CD vendu par Amazon, cela se commande sur le site web Amazon, mais la commande est ensuite transmise à une autre boutique qui reçoit le paiement par l'intermédiaire d'Amazon et nous envoie le CD dans un état aléatoire.


Comme dit ci-dessus, le résultat n'est pas aléatoire : si tu choisis bien tes vendeurs (avec un score de 100% de satisfaits; 99% c'est déjà trop bas) et en lisant attentivement les commentaires pour confirmer, alors le hasard n'a pas sa place dans le processus.
corsario
 
Messages: 2228
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 05 Mai 2010 14:20

Salut Corsario,

Merci pour tes commentaires, ils permettent comme les précédents d'apporter une vision plus complète sur le sujet.
musicardie
 
Messages: 268
Inscription Forum: 05 Mai 2010 2:10
  • offline

Message » 05 Mai 2010 17:25

Remarque personnelle : j'ai commandé 3 CD K2HD chez amazon.co.jp une fois. Expédition par Federal Express (ou DHL je ne sais plus) : ils n'ont pas le digicode de chez moi; ils n'ont pas le pass de la poste, ils ne peuvent pas non plus laisser le CD à la poste, donc il faut que je soit chez moi pour recevoir le CD, ici c'était au bout de la 3ème visite (ils n'avaient pas laissé de papier à la première visite), soit une semaine plus tard. Alors que j'avais payé des frais d'expédition faramineux (pas de possibilité de choisir un autre mode d'expédition).
Cerise sur le gâteau : Fed Express déclare tous ces envois à la douane. Résultat : 36 € de taxes pour mes 3 CD (!!!!).



j'ai fait une commande chez cdjapon et là aussi j'ai eu 35€ de frais de douane dont 18 € de frais de gestion par le transporteur. Déjà que les frais de ports ne sont pas donné. Cela m'a surpris car j'avais déjà commandé des cd sans avoir ce problème.
fab95
 
Messages: 63
Inscription Forum: 26 Nov 2006 16:51
Localisation: 95
  • offline

Message » 05 Mai 2010 22:15

Merci pour à musicardie pour avoir développer aussi longuement et de façon aussi circonstanciée une opinion qui ne pourra pas manquer d'intéresser beaucoup de gens.

J'ajoute, pour abonder dans la même voie, qu'on peut trouver au Japon un certain nombre d'albums classiques édités en SACD, alors qu'ils ne sont édités que sur CD dans le reste du monde. Il y a quelques années, Avex Classic avait ainsi édité des albums Berlin Classic (ex-Eterna, Allemagne de l'Est) : les Chostakovitch de Sanderling, des albums de Herbert Kegel (comme sa Symphonie fantastique), et d'autres. Aujourd'hui, Esoteric (la marque de hi-fi) édite en SACD des albums à tous points de vue légendaires : les 3 dernières symphonies de Tchaîkovsky par Mravinsky (DG, édition 1961), le Ring de Wagner par Solti (Decca), la Symphonie du nouveau monde par Istvan Kertesz (Decca), la Chauve-Souris par Carlos Kleiber (DG), etc... Les labels qui ont édités à l'origine ces albums fameux ne se sont jusqu'à présent pas donnés la peine de réaliser des éditions dans une présentation et sur un suport technique aussi luxueux. Le coffret du Ring édité par Esoteric est, en particulier, remarquable : il vient avec un DVD bonus, un exemplaire du livre du preneur de son John Cuslhaw Ring Resounding, et d'autres petites attentions (malheureusement pour nous, tout le matériel est en japonais :( ).

Ce sont des exemples dont beaucoup d'éditeurs devraient s'inspirer. Dans un marché du disque aujourd'hui en crise face au téléchargement, tout ce qui peut encore justifier des éditions sur support matériel, c'est une forte valeur ajoutée. Les soins dont musicardie nous a entretenu en sont une bonne illustration. En revanche, comme il l'a bien souligné, il convient de faire preuve de vigilance pour que les éditions présentées sous des labels de qualité correspondent vraiment à des normes sévères.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10929
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 06 Mai 2010 2:46

J'abonde dans le soutiens général de la qualité de la production de disques au Japon.

Pour ma part cela fait plusieurs années maintenant que j'enrichis ma discothèque de titres en provenance du Japon,
soigneusement sélectionnés bien entendu sur la base de l'oeuvre et donc du choix artistique, mais aussi des divers
qualités d'encodage/pressage mis en avant dans les mastering, des éditions "Collector", des pièces rares et autres
tirages limités, etc.

C'est probablement LE pays où le disque en tant que support de stockage audio, est Roi.
Les japonais vouent un culte et une adoration - si j'osais, je dirais proche du fétichisme - pour le disque, et ce qu'il
soit analogique (vinyle) ou numérique, pour le plus grand plaisir des passionnés dont je fais parti.
Par ailleurs si on regarde bien la production de sources au Japon, on voit bien que toute les grandes marques
(Luxman, Denon, Teac & Esoteric, Accuphase, Marantz, Pioneer, etc.) continuent de pousser développement et
production autour des lecteurs de disques, et ne surf pas du tout sur la vague des serveurs audio qui reste à
aujourd'hui un élan tout américain et européen...

Et pour ce qui est de l'achat en ligne je recommande également CdJapan.co.jp chez qui j'ai souvent commandé,
encore ces jours-ci, avec une satisfaction totale.
Avatar de l’utilisateur
Arkhnaten
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1695
Inscription Forum: 30 Sep 2002 0:03
Localisation: Issy les Moulineaux (92)
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message