Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Danam, Gremlins et 21 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Sleepy Hollow

Message » 18 Sep 2014 19:08

Image

♦ Nationalité : Américain
♦ Genre : Fantastique, Épouvante, Thriller
♦ Année : 1999
♦ Durée : 105 min
♦ Réalisateur : Tim Burton
♦ Acteurs : Johnny Depp, Christina Ricci, Miranda Richardson, Michael Gambon, Casper Van Dien

► Le Blu-ray Disc :

Qualité vidéo : Image
Qualité audio : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.78]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0. Français (VFF) DTS-HD Master Audio 2.0
- Sous-titres : Français

• Image : Alors certes, les choix artistiques de l’œuvre sont atypiques avec une granularité assez forte et des couleurs délavées aux teintes grises/brunes pour un cachet « vieux film » réussi, mais il est indéniable que le master employé ainsi que le transfert sont peu soignés. Si les contrastes sont expressifs et les noirs intenses, la définition trop chancelante (un plan vers la 20ème minute semble comme upscallé du DVD), les innombrables poussières de pellicule, les plans instables et surtout le fourmillement scandaleux (les arrières-plans sont noyés sous une neige qui n'existe pas !) sont impardonnables. Une grosse déception.
• Son : Mais pour quelle(s) raison(s) la VF n'est proposée qu'en (DTS-HD MA) 2.0 alors que le DVD possédait du DTS 5.1 et le HD-DVD du Dolby Digital Plus 5.1 ? La question mérite d'être posée car cette piste stéréo est bien décevante (tout est logiquement plaqué à l'avant), surtout face à la VO qui offre de vraies sensations multicanales avec une dynamique engageante, une spatialisation évidente (même si l'axe frontal est souvent favorisé) et un score enveloppant. C'est franchement regrettable (et inadmissible !) pour la VF.

- Région : B (France)
- Éditeur : Studiocanal
- Date de sortie : 22 septembre 2009

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6528
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 18 Sep 2014 19:08

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

(L')Etrangleur de Boston

Message » 19 Sep 2014 13:40

"L'Etrangleur de Boston" /"The Boston Strangler"

Un film de Richard Fleisher (1968)

Image

Avec :
Tony Curtis
Henry Fonda
Sally Kellerman
William Hickey


Durée : 116min (1h54min)

Carlotta.

Synopsis jaquette : Boston au début des années 1960. Deux femmes sont retrouvées étranglées à leur domicile à quelques jours d'intervalle. au cours des deux années suivantes, plus d'une dizaine d'autres femmes sont assassinées dans des circonstances similaires, distillant un sentiment d'insécurité et une paranoïa sans précédent dans toute la ville. John S. Bottomly est designé pour prendre l'affaire en main...


Caractèristiques techniques : Format 2.35, 1080P /23.98p, encodage AVC. VO DTSHDMA 2.0 (stéréo) STFR forcés / VF DTSHDMA 1.0

Suppléments : L'Ecran schizophrène : William Friedkin à propos de "'L'Etrangleur de Boston" (21min + Faux Nez, Vrai tueur: souvenirs de "L'Etrangleur de Boston" (30min) +BA

Du coté de l'image : Grosse, grosse déception... Un gros manque de solidité de celle-ci, manque de précision de piqué, subsistent des points blancs, des scratches et autre fibres ici ou là... une colorimètrie palotte. Quelques plans arrivent à se détacher du lot néanmoins (à compter sur les doigts d'une main...)

Image / 5

Coté son (volume d'écoute -14dB, voir spec. tech. en bas) : (VO): une belle suprise, les voix sont claires, la centrale se révelle être relativament dynamique et intélligible, durant le film nous est présenté à des moments clés un "multi-fenêtrage" selon la position de la fenêtre affichée, le sont sort de cette position (G, C ou D), surprenant mais agrèable.

ImageImageImage/5

le film : Une histoire vraie, celle de Albert DeSalvo, des scènes suggerées "violentes" (osée pour l'époque?), un film noir, un rythme parfois lent, mais la partie la plus intéressante est surement la dernière (dernière 1/3h) où l'on perçoit toute la compléxité de DeSalvo durant les intérogatoires enregistrés dans une salle blanche à tapissage, DeSalvo s'emmêle dans ces déclarations ect...
Le "multifenêtrage" (parfois des vues proposés sous différents angles) proposé à des moments clés durant le film est quelque chose particulièrement intéressant.


ImageImageImageImage/5 (-1 pour le rythme que j'ai trouvé parfois un peu lent).

Spéc. tech (matériel et zone d'écoute) : le matériel est mentionné dans ma signature. 7.1, La centrale est offsetée volontairement de + 3dB. Le surface sonorisée est de 7m². Mes réglages: quand la piste sonore est présentée en DTSHDMA 1.0 le format de sortie reste le même, DTSHDMA 2.0 (mono ou stéréo) le format de sortie est en 'DTS NEOX : Cinema' (parfois je laisse G et D,ça dépend), quand la piste est en DTS 5.1 le format de sortie est en DTS 7.1, quand la piste est en DTSHDMA 5.1 le format de sortie est en DTSHDMA 7.1, DTSHRA 5.1 sortie en DTSHRA 7.1, quand la piste est DD5.1 ou DolbyTrueHD le format de sortie est en DDEx
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2145
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Presidio - Base Militaire, San Fransisco

Message » 19 Sep 2014 18:11

"Presidio - Base Militaire, San Fransisco" /"The Presidio" | 3333973192401

Un film de Peter Hyams (1988)

Image

Avec :
Meg Ryan
Sean Connery
Mark Harmon


Durée : 97min (1h37min)

Paramount (origine du disque française)

Synopsis jaquette : Le lieutenant-colonelCaldwell (Sean Connery) et l'inspecteur Jay Austin (Mark Hammon) ne s'apprécient guère. Depuis le jour où Caldwell a viré Austin de la police militaire, ils se détestent. Ces deux ennemeis doivent faire équipe pour enquêter sur un meurtre qui a eu lieu dans la base militaire de Présidio (San Fransisco). Pour ne rien arranger, Austin est tombé amoureuxd'une superbe jeune femme, Donna (Meg Ryan) la fille du colonel. Caldwell et Austin doivent oublier leurs différends et régler l'affaire au plus vite car bagarres et balles envahissent les rues de San Fransisco.


Caractèristiques techniques : Format 2.40, 1080P /24, Anglais 5.1 DTSHDMA 5.1, Français/Espagnol DD 2.0 / ST Fr-Anglais-Espagnol

Suppléments : -

Du coté de l'image : Une image de bonne facture et correctement définie nous est proposé sur ce disque. On n'atteint pas des sommets mais ça reste tout de même bien appréciable

ImageImageImage / 5

Coté son (volume d'écoute -12dB, voir spec. tech. en bas) : (VO): Une immersion plus ou moins ténue, efficace pendant les phases d'actions. Belle tenue des dialogues sur la centrale.

ImageImageImage/5

le film : Deux personnages qui se détestent vont unir leurs forces pour déjouer un trafic au "support" plutôt incongru. Une "légère histoire d'amour" en prime... Plutôt bien ficelé, se laisse regarder avec plaisir

ImageImageImage/5

Spéc. tech (matériel et zone d'écoute) : le matériel est mentionné dans ma signature. 7.1, La centrale est offsetée volontairement de + 3dB. Le surface sonorisée est de 7m². Mes réglages: quand la piste sonore est présentée en DTSHDMA 1.0 le format de sortie reste le même, DTSHDMA 2.0 (mono ou stéréo) le format de sortie est en 'DTS NEOX : Cinema' (parfois je laisse G et D,ça dépend), quand la piste est en DTS 5.1 le format de sortie est en DTS 7.1, quand la piste est en DTSHDMA 5.1 le format de sortie est en DTSHDMA 7.1, DTSHRA 5.1 sortie en DTSHRA 7.1, quand la piste est en DD5.1 ou DolbyTrueHD le format de sortie est en DDEx
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2145
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Non-Stop

Message » 19 Sep 2014 22:58

Image


Acteurs : Liam Neeson, Julianne Moore, Scoot McNairy, Michelle Dockery, Nate Parker
Réalisateur : Jaume Collet-Serra
Format : 2.35:1
Date de sortie :01/07/2014
Durée : 106 minutes
Public :Tous publiques
Audio : VF et VO DTS HD MA 5.1

Image
Alors qu'il est en plein vol, un agent de la police de l'air reçoit des SMS d'un inconnu qui dit être à bord et vouloir assassiner un passager toutes les 20 minutes s'il ne reçoit pas 150 millions de dollars.

Image
8/10
Le blu-ray propose une image très bien détaillée avec un beau piqué . La colorimétrie est quand à elle "curieuse" possédant une tonalité générale tirant sur le bleutée apportant un peut plus sur le coté claustrophobe du film ! Certains plans présentent un léger grain sur les décors apportant un petit coté vintage surtout au début du film, l'ensemble reste néanmoins très agréable à regarder.

Image
8/10
La VF nous est proposée dans une excellente piste en DTS HD, celle-ci est immersif, les dialogues sont limpides, les effets d'ambiance bien présent et enveloppant même si ils manquent un peut de dynamique lors des scènes d'actions . Le tout procure une bonne scène sonore globalement réussie.

Image
8/10
Jaume Collet-Serra nous propose avec Non-stop un thriller mêlant action et tension avec une certaine réussite même si celles-ci s'essoufflent sur le fin du film ! Liam Neeson est excellent dans le rôle de ce marshal de la police de l'air alcoolique et au bout du rouleau qui se retrouve piégé par un des 150 passagers de l'avion, mais lequel ? Là le suspens est bien distillé jusqu'à la fin du film. Par contre Julianne Moore est complètement transparente !!!!
Film que je recommande pour passer un bon moment.

Image



Image

Image
neo4
 
Messages: 1384
Inscription: 14 Aoû 2010 16:59
  • offline

White House Down

Message » 19 Sep 2014 22:59

Image


Acteurs : Channing Tatum, Jamie Foxx, Maggie Gyllenhaal, Jason Clarke, Richard Jenkins
Réalisateurs : Roland Emmerich
Format : 2.35:1
Date de sortie : 04/01/2014
Durée : 131 minutes
Public : Tous public
Audio : VF et VO DTS HD MA 5.1

Image
Membre de la police du Capitole, John Cale vient de se voir refuser le job dont il rêvait : assurer la protection du président des États-Unis. Espérant éviter à sa fille une déception lorsqu'il lui apprendra la nouvelle, il l'emmène visiter la Maison-Blanche. C'est à ce moment qu'un groupe paramilitaire lourdement armé attaque le bâtiment. Alors que le gouvernement américain sombre dans le chaos, Cale va tenter de sauver sa fille, le président, et le pays tout entier...

Image
9/10
White House Down nous propose une image HD de toute beauté , les détails sont d'une précision époustouflante , le piqué est étourdissant , la colométrie riche et naturelle , la compression sans faille et le contraste hors paire , la fluidité jamais prise en defaut une réussite totale .

Image
9/10
La VF est pourvue d'une piste en DTS HD montrueuse et dynamique à souhait . La spatialisation de l'ensemble est juste démente avec un déluge d'effets surrounds et un registre de Basse dantesque . La scène frontal est bien détaillée avec des dialogues percutants .

Image
9/10
Roland Emmerich nous sort avec White House Down un film énorme comme à son habitude avec sa part de destructions , de scène d'action et de bravoure à l'Américaine et surtout une bonne dose d'humour avec des répliques qui font mouche ! Certains diront que c'est une fois de plus un film pour décérébré mais tellement jouissif qu'on passe un très bon moment devant et on ne voit pas passer les plus de 2 heures de film .

Image



Image

Image
neo4
 
Messages: 1384
Inscription: 14 Aoû 2010 16:59
  • offline

47 Ronin

Message » 19 Sep 2014 23:00

Image


Acteurs : Keanu Reeves, Hiroyuki Sanada, Ko Shibasaki, Tadanobu Asano, Min Tanaka
Réalisateurs : Carl Erik Rinsch
Format : 2.40:1
Date de sortie : 05/08/2014
Durée : 118 minutes
Public : tous publics
Audio : VF DTS 5.1 et VO DTS HD MA 5.1

Image
Après qu'un seigneur sans honneur ait assassiné leur maître et les ait bannis de leur village, 47 samouraïs déchus font le voeu de se venger pour rendre sa dignité à leur peuple, accompagnés de Kaï, un sang mêlé qu'ils avaient jadis renié, seul homme à pouvoir les aider. Ensemble, ils combattront pour la justice dans un monde sauvage peuplé de créatures mythologiques, de sorcières maléfiques et d'effroyables dangers.

Image
7/10
Tout d'abord, techniquement le transfert du film est bien fait avec des noirs et des contrastes dans la moyenne, la luminosité est agréable dans l'ensemble et la palette colorimétrique se montre fidèle dans la reproduction des couleurs. Parlons de la 3D maintenant et là pourtant filmé en 3D native, ça reste vraiment moyen dans la majorité des 2 heures de film !! L'effet de profondeur est irrégulier tout le long du métrage avec des séquences proposant un très beau découpages des plans mettant en valeur le travail fait sur cette 3D, d'autres avec des arrières plans flous et pour finir certains sont complètement plat.
Pour les effets de jaillissement, c'est encore plus mitigé avec très peut de débordement et jaillissement, seul les scènes ou on voit neiger bénéficie d'un bon traitement avec des flocons de neige qui volent allègrement au milieu de la pièce, ensuite quelques jaillissements furtifs apparaissent de si de là mais c'est vraiment léger !!

Image
6/10
Proposé en simple DTS, la VF bénéficie pourtant d'un très bon mixage dynamique. La spatialisation est bien gérée avec une déferlante d'effets sur les surrounds ( voix, flèches bruits dans la forêt ) la partie frontale est nette et précise, les dialogues sont bien détachés et le canal de basse sollicité juste ou il le faut.

Image
8/10
Ne connaissant pas à la base l'histoire des 47 Ronins, j'ai regardé ce film sans a priori et je l'ai trouvé vraiment pas mal. L'esthétique du film est vraiment réussi et les décors réalistes, seul par moment on remarque l'incrustation des effets spéciaux. Keanu Reeves donne de l'ampleur à son personnage et on voit qu'il est investi à fond dans son rôle. La mythologie féodale Japonaise et le code d'honneur des Samouraïs sont bien retranscrite à l'écran. Film à voir sans ce prendre la tête.

Image



Image

Image
neo4
 
Messages: 1384
Inscription: 14 Aoû 2010 16:59
  • offline

Dallas Buyers club

Message » 20 Sep 2014 12:27

"Dallas Buyers Club" | 3384442262118

Un film de Jean-Marc Vallée (2013)

Image

Avec :
Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto

Durée : 117min (1h57min) (la jaquette contient des erreurs, la durée est indiquée par exemple à 76min...)

TF1 (origine du disque française)

Synopsis jaquette : Ron Woodroof a 35ans, des bottes, un Stetson, c'est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l'impuissance du corp médical et le lobby des laboratoires pharmaceutiques, il a (ajouté par moi même, je pense qu'il s'agit d'avoir recours à ) recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d'autres malades en quêtes de guérison: Le Dallas Buyers Club est né.


Caractèristiques techniques : Format 2.40, 1080P/24, Anglais STFR 5.1 DTSHDMA 5.1, français 5.1 DTSHDMA 5.1 (là encore des erreurs sur la jaquette puisque dans formt son il est indiquée 1.77 16/9??)

Suppléments : Making Of + Scènes coupées

Du coté de l'image : Une image 'cinéma" qui diffuse une luminosité exemplaire, une image typée 80's et au rendu parfois chaud

ImageImageImage Image/ 5

Coté son (volume d'écoute -12dB, voir spec. tech. en bas) : (VO): L'activité est principalement frontale, les surrounds se réveilleront à de rares occasions (musique, acouphènes ect...) offrant une immersion plus que modérée (mais est ce que c'est qu'on recherche avec ce type de film?) La centrale donne le meilleur avec des dialogues clairs et intélligibles.

ImageImageImage/5

le film : Un film à la fois boulversant, émouvant et effrayant, qui ne laissera pas de marbre le spectateur. Quelques minutes à la fin du film seront nécessaires, le temps de reprendre ses esprits. Des acteurs également très très amaigris, la dégradation physique très bien réalisée, ce qui ajoute encore plus à l'émotion... Un Matthew McConaughey au top dans ce rôle!

ImageImageImageImageImage/5

Spéc. tech (matériel et zone d'écoute) : le matériel est mentionné dans ma signature. 7.1, La centrale est offsetée volontairement de + 3dB. Le surface sonorisée est de 7m². Mes réglages: quand la piste sonore est présentée en DTSHDMA 1.0 le format de sortie reste le même, DTSHDMA 2.0 (mono ou stéréo) le format de sortie est en 'DTS NEOX : Cinema' (parfois je laisse G et D,ça dépend), quand la piste est en DTS 5.1 le format de sortie est en DTS 7.1, quand la piste est en DTSHDMA 5.1 le format de sortie est en DTSHDMA 7.1, DTSHRA 5.1 sortie en DTSHRA 7.1, quand la piste est en DD5.1 ou DolbyTrueHD le format de sortie est en DDEx
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2145
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Enemy

Message » 20 Sep 2014 18:30

Image

♦ Nationalité : Canadien, Espagnol
♦ Genre : Thriller
♦ Année : 2013
♦ Durée : 90 min
♦ Réalisateur : Denis Villeneuve
♦ Acteurs : Jake Gyllenhaal, Mélanie Laurent, Sarah Gadon, Isabella Rossellini

► Le Blu-ray Disc :

Qualité vidéo : Image
Qualité audio : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFQ) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Anglais et Français pour malentendants

• Image : Tout le monde n'accrochera pas à l'approche visuelle proposée par le réalisateur et son chef opérateur, en l'espèce une image douce et un peu brumeuse plongée en permanence sous une couverture de couleurs et nuances de jaune à l'aspect maladif, mais que l'on aime ou pas cet aspect intentionnel, il faut avouer qu'il n'y a absolument rien à reprocher à ce transfert HD qui ne souffre d'aucun artefacts de compression et offre une bonne stabilité, une excellente finesse des détails lors des gros plans, des contrastes soignés et des noirs profonds.
• Son : Des pistes sonores joliment nuancées qui retranscrivent l'atmosphère troublante du film avec autant de précision que de robustesse. Les voix sont claires, la spatialisation est équilibrée, les ambiances se répandent avec réalisme d'une enceinte à l'autre, le score étrange est solidement diffusé sur tous les canaux et les basses sont menaçantes comme il faut.

- Région : A (Canada)
- Éditeur : eOne Films
- Date de sortie : 24 juin 2014

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6528
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

(Les) Grands Fonds

Message » 20 Sep 2014 18:48

"Les grands Fonds"/"The Deep" | 3333299100043

Un film de Peter Yates (1977)

Image

Avec :
Nick Nolte, Jacqueline Bisset, Robert Shaw

Durée :124min (2h04min)

Sony Pictures (origine du disque française) /ABC (non vérifié)

Synopsis jaquette : David et Gail, un jeune couple New-Yorkais passent des vacances idylliques aux Bahamas en s'adonnant aux joies la plongée sous-marine. Mais l'aventure vire au cauchemar quand parmi les objets découverts dans une épave, ils découvrent une bouteille de morphine.


Caractèristiques techniques : Format 2.35, 1080P/24, Anglais DolbyTrueHD 5.1, français DolbytrueHD 5.1, Allemand DolbytrueHD 5.1 - STFR,ANGLAIS, ALLEMAND, Arabe, Neerlandais,Turc

Suppléments : Making Of + 6 scènes supplémentaires de l'édition spéciale

Du coté de l'image : Une image qui se révele comme étant correctement définie et de belle tenue, tant sur les plans terrestres que sur beaucoup de plans sous marins, mais qui perd de sa solidité dans des scènes en basse lumière et qui devient relativement bruitée. Les couleurs sont éclatantes: je pense à la mer turquoise, à certains vêtements portés par les protaginistes, la végétation ect... L''image offre une belle luminosité. Néanmoins quelques plans sont en deça du reste, quelques plans à l'encodage tremblotants, variations de pellicules.

ImageImageImage / 5

Coté son (volume d'écoute -12dB Disque avec flag DIALOG NORMALIZATION à -4dB, voir spec. tech. en bas) :[/b] (VO): L'immersion et la spatialisation ne seront audibles que lors des scènes sous marines, tous les canaux seront utilisés, l'immersion et quasi totale. Les passages musicaux sauront également activer tous vos canaux ; tout cela est très efficace compte tenu de l'age du film. Sur terre "ça se corse" ce n'est plus la même chose, c'est terne, beaucoup moins dynamique, tous commes les dialogues qui manquent de punch, de clareté de solidité (il me semble que par moment un faible souffle est audible sur ceux-ci, et je crois avoir perçu quelque changement de "tonalité"), quel dommage...

ImageImageImage/5

le film : Des séquences sous-marines des plus angoissantes, parfaitement réussies et dirigées. Quelques séquences de bagarres sont au menu également, elles aussi inquiétantes. Une intrigue prenante, j'ai vraiment apprécié

ImageImageImageImage/5

Spéc. tech (matériel et zone d'écoute) : le matériel est mentionné dans ma signature. 7.1, La centrale est offsetée volontairement de + 3dB. Le surface sonorisée est de 7m². Mes réglages: quand la piste sonore est présentée en DTSHDMA 1.0 le format de sortie reste le même, DTSHDMA 2.0 (mono ou stéréo) le format de sortie est en 'DTS NEOX : Cinema' (parfois je laisse G et D,ça dépend), quand la piste est en DTS 5.1 le format de sortie est en DTS 7.1, quand la piste est en DTSHDMA 5.1 le format de sortie est en DTSHDMA 7.1, DTSHRA 5.1 sortie en DTSHRA 7.1, quand la piste est en DD5.1 ou DolbyTrueHD le format de sortie est en DDEx
Dernière édition par xav83 le 20 Sep 2014 19:49, édité 1 fois.
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2145
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Hell On Wheels (S1 à 3)

Message » 20 Sep 2014 19:42

"Hell on Wheels" (Saison 1) | 3700301030832 (3 disques)
"Hell on Wheels" (Saison 2) | 3700301037206 (3 disques)
"Hell on Wheels" (Saison 3) | 3700301039958 (3 disques)

Série créée par Joe Gayton et Tony Gayton

Image Image Image

Avec :Anson Mount, Colm Meaney, Common, Christopher Heyerdahl ,Robin McLeavy, Phil Burke

WildSide video/B

-
Synopsis jaquette (Saison 1): 1865, au lendemain de la Guerre de Sécession, l'ancien soldat confédéré Cullen Bohannon est déterminé à venger le viol et le meurtre de sa femme en traquant et tuant les soldats de l'Union responsables. Il rejoint alors le Nebraska en plein construction de la ligne ferroviaire transcontinentale dans le campement mobil "Hell On Wheels" pour assouvir sa vengeance...


Durée totale: 420min (10 épisodes)
Suppléments (+140min): (en VOSTF), reconstituer le passé, l'accident de train : du concept au tournage, la création de "Hell On Wheels", Making-Of, les personnages, le tournage des épisodes, derrière la caméra, BA.

-
Synopsis jaquette (Saison 2): Devenu un bandit de grand chemin, Cullen et sa bande attaquent les trains qui convoient la paye des ouvriers du Transcontinental. Mais la construction du chemin de fer est menacée par un ennemi redoutable: les Sioux. Pour mettre fin à cette menace, Durant, le maître d'oeuvre, charge Cullen de la sécurité du chantier...


Durée totale: 430min (10 épisodes)
Suppléments (+90min): (en VOSTF), Le making-Of exclusif de la saison 2, retour sur la saison 1, les acteurs de la saison 2, sur le plateau avec Anson Mount, retour sur les 10 épisodes avec les acteurs de la série, BA.


-
Synopsis jaquette (Saison 3): L'Hiver a été long... Cullen, marqué par la mortde Lily Bell, souffre d'hallucinations...Après avoir repris ses esprits, il rejoint Elam et Eva à Omaha dans le Nebraska. Il convainc alors Elam de l'accompagner à New York où il souhaite prendrese revanche sur Durant. désormais, Cullen n'a qu'une obsession: décrocher le poste d'ingénieur en chef de l'Union Pacific pour diriger le chantierde l'enfer...


Durée totale: 425min (10 épisodes)
Suppléments (+60min): (en VOSTF), Making-Of, regard sur la saison3, Lorsque nou nous sommes quittés..., "I'm Building Me a Home" (chanson avec Common et Dohn Norwood



-Caractèristiques techniques communes : Format original 1.78, 1080P/24, Anglais DTSHDMA 5.1 (+DD5.1 pour la saison1), Français DTSHDMA 5.1, StFr



-Du coté de l'image : Une image au top sur les 3 saisons, tant en compression qu'en piqué/précision. Contraste et lumiosité également au top. La patine particulière de l'image ajoute grandement au plaisir. l'intégration des images générées informatiquement est particulièrement réussie. Parfois quelques scènes en basse lumière se retrouvent bruitée avec un rendu vidéo un peu trop prononcé

ImageImageImage Image / 5

-Coté son (volume d'écoute -14dB, voir spec. tech. en bas) :[/b] (VO): L'immersion et la spatialisation sont totales à chaque épisode, tous les canaux sont sollicités régulièrement. Un vrai plaisir là encore à chaque épisode.

ImageImageImageImage/5

-La série : Une série qui monte crescendo en violence et noirceur au fur et à mesure des saisons. Des personnages qui s'encanaillent toujours plus, d'autres très inquiètants... Hell On wheels et véritablement un enfer (boue, crasse, maladies). Le seul point négatif c'est la "locomotive" qui fait trop vieillie artificiellement, surtout après avoir regardé les bonus de la saison 1 :lol:

ImageImageImageImageImage/5

Spéc. tech (matériel et zone d'écoute) : le matériel est mentionné dans ma signature. 7.1, La centrale est offsetée volontairement de + 3dB. Le surface sonorisée est de 7m². Mes réglages: quand la piste sonore est présentée en DTSHDMA 1.0 le format de sortie reste le même, DTSHDMA 2.0 (mono ou stéréo) le format de sortie est en 'DTS NEOX : Cinema' (parfois je laisse G et D,ça dépend), quand la piste est en DTS 5.1 le format de sortie est en DTS 7.1, quand la piste est en DTSHDMA 5.1 le format de sortie est en DTSHDMA 7.1, DTSHRA 5.1 sortie en DTSHRA 7.1, quand la piste est en DD5.1 ou DolbyTrueHD le format de sortie est en DDEx
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2145
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Au Bout de la Nuit

Message » 21 Sep 2014 11:09

Au bout de la nuit


Image


Acteurs : Keanu Reeves, Chris Evans, Forest Whitaker, Hugh Laurie, Jay Mohr
Réalisateurs : David Ayer
Format : 2.40:1
Durée : 105 minutes
Date de sortie : 1/09/2010
Public : 10 ans et plus
Audio : VF DTS 5.1 et VO DTS HD 5.1

Image
Tom Ludlow est le meilleur détective de l'Ad Vice, unité spécialisée de la Police de Los Angeles. Son supérieur, le capitaine Wander, ferme les yeux sur ses procédés souvent "hors normes" et le protège lors d'une enquête interne menée contre lui. Accusé à tort du meurtre d'un collègue, Ludlow doit lutter seul contre le système corrompu pour prouver son innocence.


Image
8.5/10
Au bout de la nuit nous propose un transfert de haute qualité avec une palette colorimétrique dynamique et riche qui retranscrit très bien l'atmosphère sombre du film, le piqué est fabuleux avec une multitude de détails, les scènes tournées de nuit sont très bien retranscrites, le contraste bien équilibré ! Sur certains plans la présence d'un léger grain cinéma n'altère en rien la qualité générale du transfert, une belle réussite .


Image
3/10
La VF est en simple DTS et manque de dynamique et de spacialisation !!
Les surrounds son très peu exploitées ! Heureusement que le travail sur les dialogues et la scène frontale est réussi ce qui permet de réveiller cette bande son qui aurait mérité un meilleur traitement !!


Image
9/10
Au bout de la nuit nous raconte la descente aux enfers d'un flic de choc (très bon Keanu Reeves) piégé par ses collègues et son chef et ami (formidable Forest Whitaker en chef mégalo) dans les bas fonds de Los Angeles ou tous le monde se bat pour contrôler les traffics en tout genre !
L'atmosphère du film est sombre à souhait et nous tient en haleine jusqu'au dénouement final qui nous laisse bouche bée !
A voir pour passer un bon moment.


Image




Image

Image
neo4
 
Messages: 1384
Inscription: 14 Aoû 2010 16:59
  • offline

ZZ Top LiveAt Montreux 2013 (concert)

Message » 21 Sep 2014 17:42

"ZZ Top LiveAt Montreux 2013" | 5051300522872


ImageImage

Musiciens :
Billy Gibbons, Dusty Hills, Frank Beard, guests : Mike Flanigin & Van Wilks

Durée :93min (1h33min)

Eagle Vision (origine du disque française)

Track List :
Got Me Under Pressure
Waitin' for the bus
Jesus just left Chicago
Gimme all your lovin'
Pincushion
I gotsta get paid
Flyin' high
Kiko
I love the woman
Foxey lady
My Head's in Mississippi
Chartreuse
Sharp dressed man
Legs
Tube Snake boogie
La Grange
Tush


Caractèristiques techniques : Format 16/9, 1080i(60), LPCM Stéréo, DTSHDMA 5.1 (96Khz) - ST (pour suppléments 'interview'), FRANCAIS, ANGLAIS, ALLEMAND, ESPAGNOL

Suppléments :Interview avec Billy Gibbons and Dusty Hill, Billy Gibbons au Festival de Jazz de Montreux /(Booklet de 4 pages)

Du coté de l'image : Une image ciselée, ultra détaillée (détails sur les broderies des vêtements, sur les instruments), la compression ne se voit à aucun moment malgré les jeux de lumières intenses. C'est exactement ce que tout bon amateur de HD recherche

ImageImageImageImageImage / 5

Coté son (volume d'écoute -20dB, voir spec. tech. en bas) : (DTSHDMA 5.1 96Khz): L'immersion la spatialisation et la dynamique sont totales, les surrounds distillent non-stop, tous ça pour notre plus grand plaisir. C'est comme si on y était !

ImageImageImageImageImage/5

le film : Une excellente prestation renforcée par une technique bêton.

ImageImageImageImage/5 (-1 par ce que l'ensemble est un peu court :cry: )

Spéc. tech (matériel et zone d'écoute) : le matériel est mentionné dans ma signature. 7.1, La centrale est offsetée volontairement de + 3dB. Le surface sonorisée est de 7m². Mes réglages: quand la piste sonore est présentée en DTSHDMA 1.0 le format de sortie reste le même, DTSHDMA 2.0 (mono ou stéréo) le format de sortie est en 'DTS NEOX : Cinema' (parfois je laisse G et D,ça dépend), quand la piste est en DTS 5.1 le format de sortie est en DTS 7.1, quand la piste est en DTSHDMA 5.1 le format de sortie est en DTSHDMA 7.1, DTSHRA 5.1 sortie en DTSHRA 7.1, quand la piste est en DD5.1 ou DolbyTrueHD le format de sortie est en DDEx
Dernière édition par xav83 le 21 Sep 2014 18:13, édité 1 fois.
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2145
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Sabotage

Message » 21 Sep 2014 17:54

Sabotage


Image


Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Sam Worthington, Olivia Williams, Terrence Howard, Joe Manganiello
Réalisateurs : David Ayer
Format : 1.85:1
Date de sortie : 08/09/2014
Durée : 109 minutes
Public : 12 ans et plus
Audio : VF et VO DTS HD MA 5.1

Image
Pour cette force d'élite de la DEA, il s'agit officiellement de prendre d'assaut le repaire d'un important cartel mais en réalité, l'opération se révèle être un véritable braquage. Après s'être emparés de 10 millions de dollars en liquide, les agents complices pensent leur secret bien gardé... jusqu'à ce que quelqu'un se mette à les assassiner les uns après les autres, froidement, méthodiquement. Alors que les meurtres se multiplient, chaque membre de l'équipe devient un suspect. Chacun sait tuer, et chacun a un excellent mobile...

Image
9/10
Le transfert de Sabotage se situe dans la moyenne de ce qu'on peut exiger du format HD. Le début du film présente un grain prononcé qui nous laisse présager une image de piètre qualité pour finalement s'effacer et donner la pleine mesure justement de cette HD. Le piqué est sidérant, les détails surtout des gros plans net et précis ( là on remarque bien que Schwarzi à prix un coup de vieux ) , les scènes sombres bénéficient d'une bonne lisibilité, la colorimétrie subjugue et respecte à merveille l'univers voulu par le réalisateur et les contrastes sont d'une densité énorme. On remarque juste une petite perte de définition sur certains plans mais très fuguasse donc ça entache en rien le travail réalisé sur cet encodage haut de gamme.

Image
10/10

La VF possède une piste en DTS HD monstrueuse. Celle-ci est dynamique et explosive avec des surrounds toujours en action d'ou fuse les balles lors des fusillades, un caisson de basse rarement au repos qui est à la limite de "saturer" un canal central d'ou ressorte à merveille les voix malgré l'ambiance tonitruante du film. L'ensemble est enveloppant et immersif à souhait, si bien qu'une fois fini ça nous fait du bien tant sa claque dans tous les coins de la pièce.

Image
8/10
Partant d'une histoire très classique à la base, David Ayer a su insuffler à son film une intrigue prenante distillant tout le long de celui-ci son lot d'indices qui nous permet ou pas de savoir qui tire les ficelles de se machiavélique plan ou tous peuvent être coupable ou innocent jusqu'à la fin. Bon ça reste un film bourrin ou sa pétarade à tout bout de champs et ou l'action est présente continuellement avec quelques passages d'humour bien venu. Les dialogues sont assez salaces par moment et certaines scènes bien gore. Vu que ce film a été pas mal descendu par le critique, je ne m'attendais pas à une telle surprise.
à voir.

Image



Image

Image
neo4
 
Messages: 1384
Inscription: 14 Aoû 2010 16:59
  • offline

(L')Arnaqueur

Message » 21 Sep 2014 20:31

"L'Arnaqueur" /"The hustler" | Fourreau: 3344428045609 | Jaquette: 3344428045616
(Avec Copie DVD)

Un film de Robert Rossen (1961)

Image

Avec :

Paul Newman
Jackie Gleason
George C. Scott
Piper Laurie
(Jake LaMotta : en Barman)


Durée : 134min (2h14min)

"20th Century Fox"(origine du disque française)

Synopsis jaquette : Eddie Felson écume les petites salles de billard et gagne sa vie en se faisant passer pour un joueur débutant. Multipliant les coups et les paris minables, il est devenu un arnaqueur professionnel. Mais on univers s'écroule lorsque, après plus de 2àheures de jeu, il s'incline ace à son adversaire de toujours : Minnesota Fats. Ruiné, Eddie ne va poursuivre qu'un seul objectif: prendre sa revanche.


Caractèristiques techniques : Format 2.35 (Noir et blanc et non 'couleur' comme indiqué sur la pochette), 1080P /24, Anglais 5.1 DTSHDMA 5.1, ANGLAIS MONO (DD 2.0 je crois, j'ai oublié de vérifié), Français DTS 5.1 / ST Fr-Anglais

Suppléments (240min) :Commentaires audio de Paul Newman, CarolRossen, Dede Allen, Stefan Gierash, Ulu Grosbard, Richard Schikel & Jeff Young + Paul Newman à la Fox + Présentation de Jackie Gleason+Walter Tevis, Profession Arnaqueur+L'arnaqueur un tournant dans l'histoire du cinéma+nager avec les requins ou l'art de l'arnaque+Vivre sa vie à fond : L'histoire d'Eddie Feslon+Making-Of+Paul Newman: leçon de décontraction à la hollywoodienne+Tout de passe-passe avec Mike Massey+BA

Du coté de l'image : Un transfert de qualité mais qui reste perfectible sur certains plans : contrastes moins appuyés, flous sur certaines partie supérieures de l'image.

ImageImageImageImage / 5

Coté son (volume d'écoute -10dB, voir spec. tech. en bas) : (VO): La version 5.1 réveillera les surrounds à de rares moments, musicaux (il n'a à vrai dire pas trop d'intéret sur un film tel que celui-ci). Ne pas hésiter à "booster" le volume pour des dialogues clairs et intelligibles (répartis souvent sur les 3 canaux avant)

ImageImageImage/5

le film : Un "incontournable" du cinéma américain.

ImageImageImageImage/5

Spéc. tech (matériel et zone d'écoute) : le matériel est mentionné dans ma signature. 7.1, La centrale est offsetée volontairement de + 3dB. Le surface sonorisée est de 7m². Mes réglages: quand la piste sonore est présentée en DTSHDMA 1.0 le format de sortie reste le même, DTSHDMA 2.0 (mono ou stéréo) le format de sortie est en 'DTS NEOX : Cinema' (parfois je laisse G et D,ça dépend), quand la piste est en DTS 5.1 le format de sortie est en DTS 7.1, quand la piste est en DTSHDMA 5.1 le format de sortie est en DTSHDMA 7.1, DTSHRA 5.1 sortie en DTSHRA 7.1, quand la piste est en DD5.1 ou DolbyTrueHD le format de sortie est en DDEx
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2145
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Pompéi

Message » 22 Sep 2014 18:30

Image

♦ Nationalité : Américain, Allemand, Canadien
♦ Genre : Péplum, Catastrophe, Romance, Drame, Action
♦ Année : 2014
♦ Durée : 105 min
♦ Réalisateur : Paul W.S. Anderson
♦ Acteurs : Kit Harington, Emily Browning, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Kiefer Sutherland, Carrie-Anne Moss

► Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.39]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français. Français pour malentendants

• Image : Image
Un transfert HD à couper le souffle qui ne faiblit jamais et qui dispense une définition hautement affutée, un piqué ravageur, une profondeur de champ notable, des couleurs flatteuses particulièrement travaillées, des contrastes denses et des noirs d'ébène. C'est grandiose !
• Son : Image
Des pistes sonores immersives, profondes et pêchues avec des voix limpides, une ouverture frontale large, une spatialisation consciencieuse pas avare en détails, des surrounds hyper-exploités (les acclamations, la pluie, l'éruption, les chutes de pierres), un score marqué et des basses puissantes. Ça envoie les watts !
• 3D : Image
Paul W.S. Anderson sait y faire avec la 3D et le prouve une nouvelle fois avec celle de "Pompéi", à n'en point douter sa plus aboutie. La fenêtre de profondeur est bonne durant 2/3 du film (plusieurs plans rapprochés n'évitent pas les flous d'arrière-plans) avant de devenir excellente lors du dernier tiers (les rues lors des mouvements de panique), les vues panoramiques sont particulièrement réussies avec un effet de hauteur impressionnant, la sensation de volume est bien réelle grâce à un détachement exemplaire des éléments (les gladiateurs dans l'arène ainsi que le public dans les tribunes), les débordements sont bien présents (des bustes et des éléments de décors) et les jaillissements, qu'ils soient permanents lors de certaines séquences (pluie, cendres, braises, fumées, particules diverses) ou projetés sur d'autres (sang, sable, pierres, lave), s'étendent largement hors de l'écran et virent à la démonstration dès le réveil du Vésuve.

- Région : B (France)
- Éditeur : M6 Vidéo
- Date de sortie : 25 juin 2014

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6528
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message