Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

(The) Neon demon (Nicolas Winding Refn)

Message » 15 Nov 2016 20:21

c'est marrant, pour la fin je n'ai pas vu les choses de la même façon. pour moi la séance de cannibalisme matinée de sorcellerie n'est pas un échec pour les deux mannequins. l'une effectivement échoue, rejette physiquement Jessie et en meurt. mais l'autre semble atteindre sont objectif , elle est finalement enfin choisie par le photographe et elle semble, elle, avoir parfaitement digéré la pauvre elle fanning. d'ailleurs elle me fait un peu penser à une vampire, notamment dans la scène des toilettes avec Jessie ou elle tente de boire le sang de celle ci qui perle de sa main blessée, ce qui augure d'ailleurs déjà à ce stade du film d'une fin funeste pour l'héroine !

La configuration dans mon profil


HC :TV LG oled C9,sony x800, marantz ud 7007, panasonic UB 9000,denon X4500H,dali ikon mk2,HIFI :magnepan MG1.7,xindak PA1-CA1,yamaha S2000,denon 3520 EX, Hifiman edition X v2, schiit magni 3
laurent martiarena
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2496
Inscription Forum: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Nov 2016 20:21

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Nov 2016 11:22

laurent martiarena a écrit:c'est marrant, pour la fin je n'ai pas vu les choses de la même façon. pour moi la séance de cannibalisme matinée de sorcellerie n'est pas un échec pour les deux mannequins. l'une effectivement échoue, rejette physiquement Jessie et en meurt. mais l'autre semble atteindre sont objectif , elle est finalement enfin choisie par le photographe et elle semble, elle, avoir parfaitement digéré la pauvre elle fanning. d'ailleurs elle me fait un peu penser à une vampire, notamment dans la scène des toilettes avec Jessie ou elle tente de boire le sang de celle ci qui perle de sa main blessée, ce qui augure d'ailleurs déjà à ce stade du film d'une fin funeste pour l'héroine !


Je comprends ta réaction car j'ai un peu flotté sur ce point. La fin est très ambiguë car en effet, au premier abord tu te dis que ça fonctionne pour elle.

Pour arriver à la conclusion inverse, je pars du principe que ce serait un contre sens d'envisager notre petit fantôme devenant charismatique du simple fait de "l'inspiration" suscitée par Jesse. Ca ne fonctionne pas comme ça je pense. Et d'ailleurs tout le film nous l'indique : tu l'as ou tu l'as pas le truc.
Alors peut être qu'en effet elle franchie un cap. Un peu à la manière tu sais de ces meilleurs copines des filles super belles qui ramassent un peu les miettes en jouant la carte du mimétisme mais qui sans ces hautes références, ne seraient même pas invitées aux soirées... Enfin tu vois le genre ? Ça marche aussi un peu pour les mecs d'ailleurs, non ?
Mais bref, pour moi et à mon avis pour Refn, la carne ne peut pas faire pas le cheval de course pour résumer très trivialement les choses.

A partir de ce postulat, j'ai refait défiler les images dans ma tête et je me suis plu à relever des arguments concordants.

D'abord, elles sont appelées pour poser au bord de la piscine dans une tenue de freaks à la Tim Burton. Une tenue faite de rapiéçages de matières, d'étoffes, de styles dépareillés, grossièrement cousus. Deux petites Edward aux visagex à moitié masqué par des Ray Ban proéminentes, posant comme des objets. Rien ne les différencie vraiment. Elles sont interchangeables. Et surtout, on les remarque presque moins que leur superbe environnement bleu azur, blanc villa, cristallin piscine. Contraste saisissant avec ce que ce même photographe fait de Jesse plus avant dans le film : il la veut dans le plus simple appareil, sur fond blanc, puis dans le noir, il n'y a qu'elle à voir, déesse parée d'or, beauté absolue.
Rien à voir... On a une œuvre d'art d'un côté et une photo de magazine de l'autre.
Petit élément en passant, nos 2 petites elles ont beau être interchangeables, lorsque l'une quitte le plateau indisposée par cette grâce incongrue dans son corps antinaturel, le shooting ne peut pas continuer avec une seule. Elles doivent être 2 pour composer l'image. Ce n'est pas une célébration de leur beauté, ce sont des objets de beauté.

Ensuite il y a la fameuse scène avec l’œil.

Quand bien même elle ferait illusion au sens où je l’indiquais au début, je crois que l’abjection de la scène en dit long sur le prix à payer pour parvenir à ce piètre résultat, le niveau de compromission et même de damnation avec lesquels elle doit composer pour simplement être reconnue comme une figurante de magazine. Qui plus est et c'est peut être sa plus grande défaite, elle n'en a pas eu assez la première fois. Il nous est suggéré quelque part qu'elle ne sera jamais rassasiée. Elle ramasse la miette de l’œil et après ? Bref si victoire il y a, ce serait à la Pirus je trouve.

Enfin, à mon avis le tout dernier plan montrant avec insistance ce long couloir froid laissé désert par le mannequin qui disparaît au fond, dit beaucoup finalement du vide laissé par l’absence de Jesse. Comme un couloir de défilé voué à rester vide


Bon mais tout ceci est peut être une vision très subjective des choses même si elle a le mérite, je crois, d’envisager une cohérence avec le reste du film.
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 21 Juin 2017 16:37

Ca aurait surement donné un bon court métrage, car c'est prés de 2heures ou il ne se passe rien ou quasiment rien , dans peu de temps ça sera un film avec un unique plan séquence fixe !

NWR se prend de plus en plus pour David Lynch mais avec Lynch il y a une histoire a laquelle le spectateur peux au moins s’accrocher , ici on n'a même pas envie de savoir ou il voulait en venir , c'est juste un film a effet de style !

On est juste réveillé par les apparitions de:
-Keanu Reeves a contre emploie, le seul qui semble croire au film !
-une scéne de nécrophilie
et les 2 filles sous la douche (en arriver la...)!
NWR se croit malin a tuant son héroïne 15 minutes avant la fin histoire de surprendre, désolé ça a déjà été fait


Deplus il passe complétement a coté de son sujet, car ca parle de corps de mannequins refait ou pas, mais ces corps ils ne les filment quasiment pas ,ils semble plus attirer par les visages !

Mais dans le mannequinat le visage compte peu, vu qu'elles sont tellement maquillées que leurs vrais visages ont peu d'importance, seul leur corps compte (ce qui les rend encore plus comme des objets que comme des humains), car ce corps on ne peux pas le cacher sous du maquillage .

Et puis Elle Fanning n'est pas une vraie blonde comme dit dans le film, il suffit de voir les racines brunes de ses cheveux !!! :grr:
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13773
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 22 Juin 2017 11:58

jhudson a écrit:Et puis Elle Fanning n'est pas une vraie blonde comme dit dans le film, il suffit de voir les racines brunes de ses cheveux !!! :grr:


Oui et en plus, tout le monde s'extasie devant sa beauté extraordinaire, ce qui provoque la jalousie des "prédatrices" autour d'elle. Alors que franchement, quand on voit sa tronche, y'a pas de quoi grimper aux rideaux. Erreur de casting donc pour moi pour rendre tout ça crédible.

Après, je sais pas, c'est peut-être le genre de film qui se bonifie avec le temps. Dans 30 ans, il sera célébré a la cinématèque française et on se mettre à genoux devant tant de génie incompris...

Les exemples ne manquent pas.
starfox
 
Messages: 207
Inscription Forum: 11 Mai 2016 17:10
  • offline

Message » 22 Juin 2017 13:44

starfox a écrit:
jhudson a écrit:Et puis Elle Fanning n'est pas une vraie blonde comme dit dans le film, il suffit de voir les racines brunes de ses cheveux !!! :grr:


Oui et en plus, tout le monde s'extasie devant sa beauté extraordinaire, ce qui provoque la jalousie des "prédatrices" autour d'elle. Alors que franchement, quand on voit sa tronche, y'a pas de quoi grimper aux rideaux. Erreur de casting donc pour moi pour rendre tout ça crédible.

Après, je sais pas, c'est peut-être le genre de film qui se bonifie avec le temps. Dans 30 ans, il sera célébré a la cinématèque française et on se mettre à genoux devant tant de génie incompris...

Les exemples ne manquent pas.


C'est plutôt sa naïveté et son coté innocent que le film mais en avant (j'ai vu cela comme cela), et l'actrice ne s'en sort pas trop mal, mais comme on l'a vu dans le film Dalton Trumbo elle a du potentiel que le film exploite malheureusement peu et on a donc peu d’empathie pour elle !

En faite il n'y a que Jena Malone qui s'en sort le mieux , a se demander si ce n'est pas plutôt elle le personnage principale.

Je trouvais son film précédent Only God Forgives plus intéressant bien que pas mal hermétique , mais moins statique!

Car Nicolas Winding Refn dans le passé était un réalisateur du mouvement !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13773
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message