Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Tout ce qui concerne les oeuvres ne rentrant pas dans les catégories d'oeuvres audiovisuelles, y compris les échanges sur vos créations personnelles.

Vos derniers livres lus

Message » 30 Jan 2019 19:24

Il n'empêche, elle est une de mes romancières de polars préférées... Elle sort des ornières bon chic, bon genre... C'est souvent très dur, mais ô combien déroutant par ses descriptions sur la noirceur de la nature humaine et puis ça finit rarement "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants"... Même les personnages qu'elle nous permet, tout au long de son bouquin par des sentiments attachants, d'aimer, elle les brise comme une sale gosse caractérielle qui casse ses jouets...
Et puis pourquoi vouloir imaginer qu'elle a vécu une vie torturée ? Peut-être mais pas sûr... Un copain écrivain m'a dit un jour : "Ce n'est pas pour toi que tu écris, c'est pour tes lecteurs et eux veulent que tu les bouscules, que tu les déranges, si tu écris du banal ou du mièvre, ils ne te liront pas et ce sont tes personnages qui peuvent être puants, pas toi". Ca soulage... :oops:
Peut-être était-elle à côté de nous et écoutait ses conseils... En tout cas, elle veut sans doute nous aveugler par ses personnages sulfureux mais elle n'est pas sourde... :lol:
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Jan 2019 19:24

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Jan 2019 11:20

Ah c'est sur "ils se marièrent et eurent bcp d'enfant" ça colle pas avec elle !
Chacun ses préférences littéraires, normal.

J'ai pas non plus été époustouflé par le scénario, qui est dans ce livre finalement assez basique, voire peu vraisemblable, de toute évidence son truc est plutôt d'écrire par le plus fin détail les scènes dérangeantes de violence qu'elle mixe avec les sentiments toujours exacerbés des personnages. Effectivement très loin de toute normalité (mais c'est quoi la normalité ?). Je comprends que ça puisse plaire par la puissance du dérangement que ça provoque.

La configuration dans mon profil


Streaming Freebox / PC Windows 10 foobar / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staff Œuvres & Multimédia
Staff Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7271
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 31 Jan 2019 11:56

Normalité ? :mdr: Personne n'a envie de lire de la normalité, c'est tellement chiant...
J'ai lu tous ses bouquins, à part un ou deux qui ne m'ont pas plu, tous les autres m'ont tenu en haleine jusqu'au bout car avec elle, il ne faut surtout pas rater la fin... Souvent le plus renversant...
Evidemment, il n'y a pas qu'elle comme auteurs intéressants... Minier, Vargas, Lemaître, Norek (un nouveau que je recommande), Chatam, etc. :wink:
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 31 Jan 2019 12:56

papinova a écrit:Normalité ? :mdr: Personne n'a envie de lire de la normalité, c'est tellement chiant...wink:


Pas du tout d’accord, mais c’est le jeu.
Le désert des Tartares, de Buzzatti, En attendant Godot de Beckett, des chefs d’oeuvre De la littérature où il ne se passe rien !

Et sans aller jusque là, tous les écrivains du quotidien, tiens prends Simenon par exemple...

La configuration dans mon profil


Streaming Freebox / PC Windows 10 foobar / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staff Œuvres & Multimédia
Staff Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7271
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 04 Mar 2019 19:24

Je viens de finir un excellent bouquin de Adler Olsen : L'unité alphabet... Son premier roman qui n'est pas un polar bien que l'auteur soit considéré aujourd'hui comme un des maîtres du thriller scandinave.
Une histoire à la limite de la folie dont la première partie se passe dans un service psychiatrique allemand, durant la seconde guerre mondiale... Dur, très dur... et la fin ne l'est pas moins... :-?
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 06 Mar 2019 3:15

Tu devrais lire ou relire "le roman de renart" écrit au Xiième siècle, un truc paillard et satyrique qui pourrait te plaire et de détendre après de si sombres lectures :friend:
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 06 Mar 2019 17:56

Je l'ai pris à la médiathèque aujourd'hui... un sacré pavé :o Je vais mettre trois mois pour le lire... :-? :friend:
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 10 Mar 2019 5:13

J'espère que tu n'ironises pas :grad:
Si tu nous fais de l'ironie, et que tu es tombé sur un livret de 50-100 pages, tu as une version courte chatrée destinée aux scolaires :-?
Avec le texte original et en version complète, le livre doit faire dans les 500-600 pages :wink:
Bonne lecture à toi Papi !
Un des premiers romans ouvertements satyriques de l'histoire de France :love:
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 10 Mar 2019 10:28

Je suis effectivement tombé sur le pavé de 500/600 pages. Je l'ai attaqué... :-?
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 13 Mar 2019 3:10

Tu te rends compte ? C'est un des premiers romans français, écrit par différents auteurs qui ont au fil des ans fait avancer cette histoire délirante d'un petit nobliau (renard) plus pervers, de mauvais poil, teigneux et rusé que les autres féodaux :lol:
à chaque fois c'est une critique bien paillarde du clergé et des seigneurs féodaux sous le couvert d'une métaphore bestiale :wink:
Boc21
 
Messages: 1459
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 13 Mar 2019 13:51

Je me rends d'autant plus compte en jetant un oeil sur la page de gauche où le roman est écrit en vieux Français... :-? Heureusement que sur la page en "regard" il y a la traduction... Qui peut encore lire le vieux Français de nos jours ? Même si ça fait partie d'un patrimoine culturel, c'est imbuvable à lire, sauf pour ceux dont c'est le métier ou du moins qui l'étudient... :lol:
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 13 Mar 2019 18:50

Qui écoute aujourd'hui les vieux français ? :)
Keron
 
Messages: 20264
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 13 Mar 2019 18:56

Tu ne sous-entendrais pas que je suis vieux ? :cry: :mdr:
papinova
 
Messages: 1260
Inscription: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 13 Mar 2019 20:15

Non :bravo:

Faut dire que c'est quand même un peu dur à déchiffrer le vieux français. Tu récites cela à ta dame, tu te prends une baffe aujourd'hui :ane:

Moult m’anue d’iver ke tant ait dureit
en vieux français avec clefs de vocabulaire

I
Moult m’anue d’iver ke tant ait dureit
Ke je ne voi rossignor en bruel ramei* (sur un buisson feuillu),
Et, dès ke je voi lou tens renoveleit,
Si me covient ke je soie en cest esteit
Plux mignos* (gracieux) et envoixiez *(enjoué) ke n’aie esteit.

Il
Bone dame belle et blonde l’a loweit* (loué, approuvé),
S’est bien drois* (juste) ke j’en faice sa volenteit,
Ke j’avoie tout le cuer desespereit.
Par son doulz comandement l’ay recovreit ;
Or ait mis en moult grant joie mon penseir.

III
Jai* (jamais) de joie faire ne serai eschis* (rétif, exempté),
Pues ke ma dame le veult, a simple vis,
Et g’i ai si por s’amor mon penseir mis
Ke ne poroie troveir, ce m’est avis,
Dame de si grant valor ne de tel prix.

IV
Medixant* (les médisants) ont tout le mont en mal poent mis,
Ke li siècles n’est maix cortois ne jolis,
Et nonporcant* (cependant) ki seroit loiauls amis,
K’il ne fust fols ne vilains ne mal apris,
Cil poroit avoir grant joie a son devis. (à sa disposition, à discrétion)

V
Sa biaulteis et sui vair ueil (yeux bleus) et ces doulz ris* (rires)
Me tiennent mignot et gai ; plux seus jolis
Ke je n’avoie ains esteit, ce vos plevis* (je vous le certifie).

*
* *

C’est por la millor ki soit jusc’a Paris.
Keron
 
Messages: 20264
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 13 Mar 2019 20:17

Keron
 
Messages: 20264
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline


Retourner vers Art, Littérature & Créations