Test HCFR du Pioneer UDP-LX800, lecteur BRD UHD

Test HCFR du Pioneer UDP-LX800, lecteur BRD UHD

Compte-rendu de Frédéric_coco68

Pour commencer, je tiens à remercier l’Association des Membres HCFR, les Artisans Du Son et Mirak pour le test de ce magnifique lecteur.
Ma configuration :
  • Marantz AV8805
  • Parasound hca1205a + Rotel RMB-1565
  • Paradigm Studio + Monitor audio + 2 Xtz 1×12
  • Videoprojecteur Sony VPL270 sur écran Screeline de 3,05m

 

 

Commençons par l’aspect :
Ce lecteur respire la qualité et fait vraiment le HDG. Le poids, la taille, le sérieux de sa construction font plaisirs à voir ! Le poids et la hauteur d’un amplificateur HC intégré moyenne gamme tout de même ! Le packaging lui,est en retrait vis à vis d’Oppo.
Pour ce test j’ai poussé le vis à brancher la Pioneer 800 avec son câble d’alimentation et le câble hdmi de l’Oppo 203. Il a été comparé donc à ma 203 avec alimentation Oppomod SE, prise IEC Furutech, filtre XF/RF, filtre made by Minirama90, câble d’alimentation et HDMI Supra.
Mise en route et premier bon point,l’ouverture et la fermeture du tiroir donnent vraiment confiance. Tout l’inverse de l’effet que m’avait faite la Panasonic 9000. Le comparatif à été effectué avec les 2 lecteurs reliés au Marantz et ses 2 sorties sur les 2 entrées du Sony 270. Avec des Blu-ray, UHD et films dématérialisés en double.
Le menu est moins convivial et moins graphique que sur la 203. La surimpression ne peut pas se faire pendant la lecture comme sur la 203. Niveau prise en charge de formats dématérialisés,Oppo reste aussi loin devant.
Avec le firmware d’origine, un film avec piste son DTS voit apparaître un message d’erreur et passer au chapitre 2. Un simple retour en arrière corrige tout de même cela. En revanche pas de sous-titres affichés sur le dématérialisé, alors que sur galette cela fonctionne bien entendu avec possibilité de les rehausser.
La télécommande n’est pas totalement rétro-éclairée, le poids se retrouve essentiellement sur le haut de celle-ci. Elle permet grâce à sa touche HDR de choisir à la volée entre HDR et conversion vers SDR. Le touche picture settings permettant grâce à ses 3 mémoires de choisir le type de diffuseur, la netteté, réduction de bruit etc et la valeur de nits. Intéressant donc de régler sur Projecteur (ce qui provoque une petite hausse de la luminosité sur les UHD bienvenue au passage ) et de mettre 3 valeurs différentes sur les 3 mémoires de nits pour la conversion HDR/SDR.
J’ai comparé cette conversion à celle de l’Oppo 203. Elle me semble un poil meilleure, mais sur certaines scènes présentes les mêmes défauts, à savoir des blancs brûlés et surexposés. En ce qui me concerne,je pense que pour l’HDR, c’est plutôt le diffuseur qui doit être capable de s’adapter. Certains films passent très bien en HDR chez moi alors que d’autres s’en sortent mieux en conversion SDR.
Et l’image dans tout cela !?
Les 2 lecteurs sont en direct,la mise à l’échelle le sharpness étant réglés sur le Sony.
Pour tout vous dire il n’y aura pas de longs débats !
La Pioneer LX800 est tout simplement supérieure à mon Oppo tweakee/filtrée !
Cela se ressent dès les premières images. Celles-ci sont à la fois un tout petit peu plus propres,ce que je considère comme très fort et surtout plus piquées,avec un meilleur détachement des plans,et des couleurs qui sont plus saturées. Tous les films que j’ai essayé me l’ont confirmés !
Les plus belles images que j’ai vu chez moi à l’heure actuelle, du grand art !
J’aurais même tendance à dire plus stable. J’en prends pour exemple l’épisode 1 de Star War, j’ai redécouvert ce film, j’étais partis pour regarder quelques extraits et je l’ai regardé en entier du coup !
La particularité de cette LX800 est aussi son côté audiophile. Je ne peux qu’en témoigner,branchée en XLR à mon préamplificateur Marantz, c’est tout simplement les plus belles écoutes stéréo faites chez moi. Que ce soit en CD ou SACD stéréo.
La musique est plus fluide, plus coulée, plus naturelle que mon Oppo utilisée en drive.Le grave est meilleur,un petit peu plus puissant mais surtout plus délié et nuancé, subtil. Mes SACD de Diana Krall et Dire Straits n’ont jamais chanté de la sorte.
Vous aurez compris qu’il n’a pas été facile de rendre ce lecteur. A tel point que le jour où je l’ai rendu, je suis allé acheter un LX500 chez les Artisans du Son. Elle a donc remplacé mon Oppo qui m’a donné énormément de plaisirs pendant plus de 2 ans. Mais la Pioneer est plus forte et c’est tant mieux pour les passionnés que nous sommes !

La différence entre la LX500 et la LX800 se situe essentiellement au niveau musical, en drive la LX500 ne le donne pas ce que la LX800 me donnait en XLR. En revanche au niveau image la LX500 me procure le même niveau de qualité et de plaisir que la 800,et c’est bien là l’essentiel.
J’espère que mon petit  CR vous aura fait plaisir et répondra a certaines de vos interrogations.

Frédéric_coco68
HCFR – Février 2019

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au lecteur Pioneer UDP-LX800 : http://www.homecinema-fr.com/forum/lecteurs-uhd-blu-ray/pioneer-udp-lx800-t30089912.html

 

 

Partager :