Test HCFR Sony KD-65AF9, TV OLED

Test HCFR Sony KD-65AF9, TV OLED

Compte-rendu de David_David555

En préambule de mon compte-rendu de ce téléviseur Sony 65AF9, je tiens à remercier chaleureusement Fafa pour son accueil, son sublime rôti et ses claquettes. 😆 Egalement, cette après-midi m’aura permis de rencontrer Thral, un passionné fort sympathique (je confirme : pour les poumons, la cigarette électronique fait du bien ! ). Ces réunions sont l’essence même du forum.

En ce qui concerne le sujet qui nous intéresse, je n’ai malheureusement pas pu le tester suffisamment par manque de temps. En effet, un bogue entre Calman, le générateur de mires Madvr et la télévision nous aura fait perdre un temps précieux.

Toujours est-il que le peu visionné m’aura permis de me faire une idée précise de ses grandes qualités.

Possesseur d’un Panasonic 65FZ800 et après une longue liste d’Oled (LG C8, Sony A1, LG C6) et de LCD, je peux affirmer qu’il fait partie d’une des plus belles images du marché.

Présentation :

Peu de différences esthétiques avec le A1, si ce n’est au dos, où on trouve une barre de maintien plus large et plus robuste que son prédécesseur (pour éviter moins de dalles pliées ou « incurvées » suite à une installation maladroite) et un pied plus « haut de gamme ». De même, la partie sonore a l’air plus élaboré que sur son grand frère.

La télécommande ne change pas, toujours non rétroéclairée, et fait figure de parent pauvre au regard du tarif pratiqué par ce téléviseur.

En revanche, gros changement au niveau de l’OS, infiniment plus réactif que celui du A1 (franchement énervant !!!). C’est donc un très bon point pour l’AF9 d’autant que pour moi, Androïd TV est ce qui se fait de mieux, surtout du point de vue des applications disponibles (Kodi intégré). Bravo Sony !

Avis purement personnel et subjectif concernant le design, je m’en suis lassé. Je trouve le téléviseur massif et pataud du fait de son pied invisible. En revanche, l’inclinaison ne me dérangeant pas sur le A1, ça ne change pas sur l’AF9. On oublie rapidement cette légère inclinaison.

Point négatif, je trouve paradoxalement le filtre anti reflet moins bon que sur les LG et Pana. En effet, une fois installé, c’est le premier constat que nous avons fait. Un vrai miroir. Pourtant, je suis dans la même configuration que chez Fafa, en pire : j’ai douze mètres de baies vitrées… plein sud ! Surtout, j’ai trouvé un reflet magenta censé avoir disparu sur les dalles 2018.

D’ailleurs, j’en suis à me demander si nous sommes bien en présence de dalles de dernières générations notamment avec le pic lumineux en HDR inférieur à la concurrence (j’y reviendrai).

Au niveau de l’uniformité, un beau banding à gauche sur 5cm (atténué d’après Fafa après quelque jours) et surtout ce même coté plus clair (vignetting). Rien de rédhibitoire toutefois.

Calibration :

Sonde i1 Display Pro, Calman beta (pour Autocal Sony), trépied (le cric pour Fafa), Source PCHC, i7 4790k sur une ATI Radeon Sapphire Vega 64 Nitro+.

SDR sortie de carton mode expert :

On peut constater que, malgré les dires du constructeur, il y a du travail à faire sur la calibration tant sur l’échelle de gris que sur le gamut.

Notons que nous sommes sur une luminosité moyenne qui correspond à 235nits. Pour la calibration, nous l’avons ramenée à 123.67 nits, 117 calibré.

En retouchant seulement les 30 et 80IRE, comme bien souvent avec Sony, on arrive très rapidement à cela :

Malheureusement, je n’ai pu le calibrer en HDR à cause d’un bogue, certainement à cause de Calman en version beta. Impossible d’ouvrir des mires High Dynamic Range. Toutefois, si c’est comme sur le A1, la calibration en SDR, replace également l’échelle de gris en HDR. J’ai réussi néanmoins à mesurer le pic lumineux à 638 nits.

Avis :

Je ne vais pas passer par quatre chemins, en HD, c’est certainement la plus belle image du marché ! Le traitement vidéo Sony fait des miracles ! Notamment en terme de gestion du bruit vidéo, complètement nettoyé.

C’est bien simple, je n’ai jamais vu l’introduction de Casino Royal avec si peu de grain !! Je me demande même si l’AF9 n’en enlève pas sur l’œuvre originale. Bluffant !

Aussi, mais ça je le savais déjà, Sony peut se targuer d’avoir le meilleur debanding de couleurs et de loin ! Le couché de soleil, toujours dans Casino Royal, ne laisse apparaître aucune, je dis bien aucune posterisation. Le X1 Ultimate va encore plus loin que son prédécesseur l’Extreme !

La colorimétrie est somptueuse avec des teintes de peaux justes et naturelles. Seul Panasonic va encore plus loin dans ce domaine. Mais, avec une calibration plus poussée, on doit arriver au même niveau, c’est à dire l’excellence.

Point négatif, et paradoxalement c’était un des nombreux points forts du constructeur japonais, la fluidité. Si je n’ai pas constaté de stutter en 24hz, le motion flow est ici trop fort à 2, petit effet caméscope, et trop faible à 1 (flou dans les travellings). Il faudrait un niveau intermédiaire entre ces deux positions. Mais même à 1, il existe un « effet de caméra à l’épaule » qui me dérange.  Reste que cela est à l’appréciation de chacun, preuve en est, Fafa le pousse à fond…et je le cite : ce n’est pas assez ! Où es-tu, Philips ??? ».

Là où j’attendais particulièrement le Sony, c’est en HDR où, après avoir lu tout et son contraire, le AF9 a aiguisé ma curiosité.

Alors, oui en HDR il manque de peps ! Et cela se voit malgré d’autres tests affirmant le contraire. Il ne fait pas mieux qu’un Sony A1 en terme de pic lumineux, ni dans la gestion de l’ABL certainement la moins bonne du marché. Je l’ai vu clignoter dans les arrières plans sur la TNT…

Attention, je ne dis pas que son rendu est mauvais, loin de là, mais c’est une déception d’autant plus grande que ses concurrents sont tous autour des 800nits. Aucune évolution par rapport aux dalles 2017 alors que le potentiel est là.

D’ailleurs, j’estime dorénavant que les effets HDR, et ce n’est que mon avis personnel, ne sont réellement visibles et intéressants qu’à partir de 800nits.

Devant le bogue pour passer le HDR avec Calman, on s’est même demandé un moment s’il était bien activé…et il l’était.

Pourquoi Sony a bridé la luminosité de son fleuron ? Limiter le marquage ? Prolonger la durée de vie des panneaux ? Nous le saurons dans plusieurs années.

Avec un pic lumineux à 800nits, nous aurions eu LA référence absolue, surtout que toutes ses qualités constatées en SDR sont évidemment présentes en HDR avec, en plus, un tonemapping parfait.

Second point négatif, j’ai trouvé l’effet caméscope encore plus exacerbé en HDR. Etrange !

Pour le reste, les qualités du traitement vidéo made by Sony sont réellement impressionnantes. C’est certainement le seul téléviseur du marché (avec la série ZF) qui peut se satisfaire tout seul. Imaginez avec KODI intégré, Earc disponible, la gestion du piqué, du bruit vidéo, de l’upscaling : plus besoin de lecteur externe ! Tout au plus un lecteur avec une option source direct.

Par contre, je n’ai pas testé l’audio de l’AF9 ! Pas eu le temps.

D’ailleurs, Monsieur Sony, si vous nous lisez, s’il vous plait, un lecteur physique série ES avec X1 Ultimate inside et un AF10 @1000nits : je saute littéralement dessus !

David_David555
HCFR – Janvier 2019

 

 

– lien vers le sujet HCFR dédié aux TV OLED Sony AF9 : hhttp://www.homecinema-fr.com/forum/ecrans-uhd-4k/tv-sony-af9-oled-t30088131.html

 

 

Partager :