Panasonic DMP-UB900, lecteur BRD UHD, compte-rendu de test et d’utilisation

News, Tests et Bancs d'Essais — publié le 3 mai 2016

UB900

Panasonic DMP-UB900

Test HCFR

par

Hugo S

 

 

 

 Après le test du lecteur BRD UHD (Bluray Ultra Haute Définition) Samsung UBD-K8500, spécifiquement acquis par HCFR, voici maintenant, un article correspondant aux impressions après l’acquisition et utilisation de notre lecteur Panasonic DMP UB900 et qui est ainsi désormais utilisé dans notre propre installation.

Le lecteur BRD UHD Panasonic DMP UB900 est ainsi le second lecteur BRD UHD à être mis sur le marché. Il est certifié THX et UltraHD Premium. Chez nous en France, il est disponible depuis la fin Avril et est actuellement livré avec 2 disques BRD UHD : Mad Max et San Andreas.

Sachant que si le PPI du Samsung K8500 est de 499€, celui du Panasonic UB900 est de 899€.

Cette évidente grosse différence au niveau du coût se justifie-t-elle, ou pas ? C’est ce que nous verrons plus loin…

… mais pour les éventuels impatients, autant le dire tout de suite, ma conclusion est : OUI.

Toujours est-il qu’avant d’aller plus loin avec notre Pana 900, nous allons prendre quelques instants pour positionner le nouveau produit BRD UHD dans lequel se positionne ce lecteur. Ceci afin que chacun puisse avoir la même compréhension des enjeux et perspectives Video et Audio offertes par ce nouveau contexte d’utilisation ; de même que des potentielles contraintes que ceci impose également.

En effet avec ces tous nouveaux lecteurs BRD UHD (Bluray Ultra Haute Définition), nous assistons en fait à la mise en place de matériels ayant la capacité de mettre en œuvre d’un support Bluray plus évolué, avec des spécificités d’encodage de l’image aux caractéristiques particulièrement novatrices.

Ainsi ce type de BRD UHD ne comporte pas seulement une définition image UHD, 4 fois supérieure à la HD (passage de 1920*1080 pixels à 3840*2160 pixels).

Mais ce BRD UHD possède également à la base, un espace colorimétrique appelé WCG (Wide Color Gamut), qui étend réellement cet espace colorimétrique et améliore ainsi largement la potentialité de reproduction des couleurs.

De même que ce BRD UHD intègre aussi un procédé appelée HDR (High Dynamic Range) qui a pour vocation de déplafonner la dynamique lumineuse de l’image, pour schématiser, faire évoluer l’écart visuellement perçu de l’absence totale de lumière = le noir le plus noir, jusqu’à un niveau de pleine lumière = là où dans la vraie vie, on mettrait des lunettes de soleil).

L’image perçue est ainsi potentiellement nettement plus définie, dans un volume colorimétrique perçu, d’autant plus vaste ; tout en ayant la capacité de produire une différentiation lumineuse à l’intérieur de l’image, qui se rapproche encore plus du réel.

Tout ce qui fait que le contexte BRD UHD correspond à tout un ensemble UHD + WCG + HDR, lequel se positionne lui-même, dans un environnement de reproduction domestique ou Home Cinema.

Un environnement d’utilisation, qui par définition, se base sur un état de l’art de la technologie d’un moment ou du moment.

Et pour la bonne compréhension de la suite de cet article, je vais vous demander de garder à l’esprit la notion de « reproduction UHD + WCG + HDR, compatible avec la technologie du moment ».

En effet il s’avère de plus en plus que ce contexte UHD + WCG + HDR du BRD UHD a surtout été pensé comme une « locomotive technologique », afin de positionner et ensuite élaborer un nouvel état de l’art technologique, correspondant à une réelle possibilité de reproduction de l’image animée, ceci à un très, très haut niveau.

Tout ce qui permet ainsi de déplafonner et tirer vers le haut, les standards établis aujourd’hui… tout en bâtissant sur les matériels actuellement existants. Mais ce qui met les standards actuels, dans une situation où ils sont eux-mêmes, plus ou moins compatibles, avec ce nouveau type de reproduction UHD + WCG + HDR.

Le lecteur Panasonic DMP UB900 se positionne ainsi comme une source particulièrement évoluée au niveau de ses capacités de restitution Image et Son en contexte BRD UHD. Même si par la suite et à n’en pas douter, il y aura des évolutions et adaptations apportées au concept BRD UHD.

En effet les BRD UHD actuellement disponibles, ne sont pas tous forcément issus de masters UHD ou 4K et ne sont pas encore encodés dans le plein espace colorimétrique WCG/BT2020. Quant au process HDR10 qui sous-tend la reproduction HDR, il ne correspond en fait qu’à une interprétation initiale qui s’applique sur tout le disque, d’un process potentiellement bien plus adapté/adaptable à chaque fraction d’image, un peu à l’identique de ce que sait faire le Dolby Vision.

Ainsi et à son actuel prix d’acquisition, un lecteur Panasonic DMP UB900 sera-t-il parfaitement compatible avec toutes ces potentielles évolutions futures ? Difficile à dire…

Toujours est-il que pour la mise en œuvre aujourd’hui du BRD UHD, tant dans sa partie Video, que dans sa partie Audio, le Panasonic DMP UB900 est parfait dans notre contexte d’utilisation.

Voyons donc ce contexte :

Installation

Dans notre installation le lecteur Panasonic DMP UB900 a remplacé son excellent prédécesseur lecteur BRD HD Panasonic DMP BDT700 qui était relié en HDMI à notre processeur AV Marantz 8802A par un câble Monster Black Platinum actif à LEDs de 1.5m. de long. Ce câble était totalement fonctionnel en upscaling UHD60 4:4:4 8 bits effectué par la Pana 700.

Une résolution UHD60 4:4:4 8bits ou UHD24 4:4:4 12bits, qu’il ne m’a ensuite pas été possible d’obtenir avec ce même câble Monster, lorsque j’ai replacé le Pana 700 par le nouveau Pana 900…

Ce qui m’a amené à enlever ce câble Monster Black Platinum actif à LEDs de 1.5m. de long, pour mettre à sa place le câble HDMI fourni avec le Pana 900. Et là, tout est redevenu parfaitement fonctionnel, tant en UHD24 4:4:4 12bits, qu’en UHD60 4:4:4 8bits.

Un câble HDMI fourni par Panasonic qui alimente ainsi notre processeur Marantz 8802A tant en Video, qu’en Audio. Et que le Marantz AV8802A  alimente ensuite notre projecteur JVC X5000 par le biais d’un câble Monster Black Platinum actif à LEDs, de 10m. de long…

Et très paradoxalement, avec cette longueur importante de 10m., ce câble Monster Black Platinum actif à LEDs, arrive à délivrer au X5000, sans strictement aucun souci, tant du UHD24 4:4:4 12bits, que du UHD60 4:4:4 8bits… alors même qu’avec une longueur de 1.5m. n’aura pas été le cas.

Tout ce qui fait qu’il est plus qu’en contexte BRD UHD, il préférable de faire TRES attention à la connectique HDMI… Ainsi ce n’est pas forcément par simple générosité, si Panasonic fournit un câble avec le Pana 900, pour véhiculer un signal UHD de type 4:4:4 12bits.

Un tel signal UHD, qui dans notre install, est ensuite projeté en e-shift 4 par le JVC X5000 sur un écran au format 2.35, avec une base de 2.60m., avec recul @ 3.40m.

Tout ceci dans une pièce dédiée, mais qui n’est pas spécifiquement traitée, puisque les murs sont de couleur claire et le plafond est blanc.

Précédente Suivante
 

Tags: