Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tout ce qui concerne les oeuvres ne rentrant pas dans les catégories d'oeuvres audiovisuelles, y compris les échanges sur vos créations personnelles.

[THEME] SF : lectures conseillées

Message » 01 Aoû 2013 16:29

Suite à une discussion sur un topic de cinéma voici quelques livres de SF (et autour) conseillés. Vu ma base de données, les livres sont cités par l'ordre alphabétique des auteurs.

J'essayerais aussi de faire des listes thématiques :
- livres conseillés à ceux qui n'aiment pas la SF et qui pense que ce ne sont que des vaisseaux spatiaux
- Hard science
- Space opéra et NSO
- Origines de la SF
- Cyberpunk et stempunk
- Anticipation et sociologie
...

Le plus possible je vais essayer de sortir des sentiers battus et d'éviter les incontournables et sempiternels Dune (F. Herbert), Fondation (I. Asimov)...

J'ai mis les collections où je les ai, parfois ils sont réédités en poche (ou ont disparus).

ed
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Aoû 2013 16:29

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Aoû 2013 16:29

Livres conseillés à ceux et ceusses qui n'aiment pas la SF tout en ne connaissant que Star Wars

Andrevon (Jean-Pierre) - Le travail du Furet dans le poulailler - LDP 7125

Un très bon bouquin français entre L'age de Cristal et 1984. A lire vraiment. La surpolulation étant, on tire au hasard des gens à tuer. Les tueurs sont appelés les furets. De la spéculative fiction comme on sait faire en France.

Ayerdhal - Parleur ou les chroniques d'un rêve enclavé - JL millénaires
Roman historique utopique. Le socialisme au moyen age. C'est superbement écrit. Ce n'est pas de la fantaisie juste une utopie.

Fforde (Jasper) - L'affaire Jane Eyre - FN Grand format
Thursday Next est membre de la section 27 qui s'occupe des crimes littéraires : découvrir et empêcher la vente et le recel de faux romans d'époque. Parfois elle entre dans les bouquins pour remettre les histoires dans le bon sens. J'adore le non sens anglais.

Flint (James) - Habitus - Au diable Vauvert
Trois destins qui vont se croiser, et avoir des répercussions étonnantes. Chacun suis sa propre quête, à la fois personnelle et scientifique. SF ? Mmmm, je ne sais pas, intéressant oui, c'est sur.

Gaiman (Neil) - American Gods - Au diable Vauvert
Que sont devenus les dieux europééns quand les peuplades les ont amenés en amérique. Le dieu de la mort égyptien est un croque-mort, les autres pas mieux. Et tout ça avec une enquête policière.

Sturgeon (Theodore) - Les plus qu'humains - JL 355
L'histoire de quelques personnes différentes mais dotés de grands pouvoirs : des plus qu'humains. Theodore Sturgeon est un humaniste qui & écrit de la SF pour faire passer ses messages. A lire pour comprendre que la SF ça peut avoir des sentiments.

Sturgeon (Theodore) - Cristal qui songe - JL 369
L'histoire dun petit enfant qui mange des fourmis, s'enfuit de chez lui, entre dans un cirque, et se trouve confronté à de mystérieux cristaux. Magique et humaniste.

Wolfe (Bernard) - Limbo - LDP 7020
Que peut-on faire lorsqu'on se rend compte que la société totalitaire que l'on découvre a pour livre fondateur un texte que l'on a écrit ? Roman de la pensée trahie, Limbo est aussi une exploration complète du thème de l'activité et de la passivité, dans ses implications philosophiques, sociologiques, sexuelles, politiques et biologiques... un bijou caché de la SF avec "Pavane" de Keith Roberts
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Message » 01 Aoû 2013 16:29

Reversé
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Message » 01 Aoû 2013 20:01

Bon, je m'abonne au sujet. :wink:
Membre officiel du VLH (Vinyleux, Luxmanien et Heureux) et de l'Association pour l' hégémonie du SAcd multicanal et du Blu-Ray réunis!
Avatar de l’utilisateur
bopa
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2736
Inscription: 29 Avr 2004 14:48
Localisation: Le sud (13) un petit village dans les collines au milieu des oliviers
  • offline

Message » 02 Aoû 2013 11:22

je surveille également 8)
Mr Eric
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 25692
Inscription: 19 Mai 2004 10:33
Localisation: GT Xbox One = Gugusse
  • offline

Message » 02 Aoû 2013 19:48

Up ! Pour l'instant je corresponds pas à la première rubrique :grr: :thks:
Unjeff
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1813
Inscription: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 02 Aoû 2013 21:53

Je ne suis pas certain d'avoir de vraies perles contemporaines de la SF à vous fournir, je vais donc me concentrer sur les ultra-classiques, que j'ai lus, ceux qui me semblent totalement indispensables et/car sont de vraies merveilles à lire.
Euh...enfin merveilles dans le sens géniales hein...c'est pas du brésilien, de la plume d'autruche, les marracas et les trompettes :mdr:
Malevil, Farenheit 451, 1984, Ravages, Le meilleur des mondes, Dune, ce genre là...
A suivre...
Boc21
 
Messages: 1346
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline

Message » 02 Aoû 2013 21:56

Justement, je ne veux pas parler de ceux là :) Donc, lâche toi (je suis incapable de finir Dune, ça m'ennuie, et ça m'endort, avec Dune pour moi, le marchand de sable passe à chqaue fois.


ed
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Message » 02 Aoû 2013 21:58

Unjeff a écrit:Up ! Pour l'instant je corresponds pas à la première rubrique :grr: :thks:


Je vais poursuivre avec qq space opéra tels "La poutre dans l'oeil de Dieu" ou quand même très connu "La guerre éternelle" mais je ne parlerai pas de la "Stratégie Ender" la sortie du film me gonfle un peu trop - e me demande s'ils vont changer la fin ?

ed
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Message » 03 Aoû 2013 8:38

Boc21 a écrit:c'est pas du brésilien, de la plume d'autruche,


Hey, attention ou tu mets tes mains toi... Pas touche !

Autrichon gris :mdr:
DD sur Freebox NAS /SMSL AD 18/ Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 6285
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 03 Aoû 2013 17:18

Tu ferais mieux de te faire oublier avec tes 50 nuances de gris ;-)

ed
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Message » 05 Aoû 2013 17:06

Dans la rubrique anticipation et sociologie proposée par Eldudo, je vais conseiller 3 romans, deux récents et un très vieux.

Les récents :

SPIN de Robert Charles Wilson (prix Hugo 2006)

3 enfants en marge d'une soirée donnée par des adultes découvrent en levant les yeux au ciel que les étoiles viennent de disparaître. Le roman raconte l'évolution radicale de la société face à cet événement invraisemblable à travers le parcours de ces 3 enfants sur qq dizaines d'années. Je ne conseille vraiment pas de lire le synopsis du roman sur wikipédia car il spoile à mort. Autant découvrir les "surprises" pendant la lecture.

Pourquoi j'ai aimé SPIN ? parce que le concept développé est vraiment original et parce que la psychologie des personnages est extrêmement fouillée et que l'auteur va au fond des choses. C'est aussi une vision de l'apocalypse et des dérives de la société tout à fait convaincante. Ce fond psychologique et sociologique en font un roman accessible aux non amateurs de SF car c'est avant tout une aventure humaine avec une histoire d'amour contrariée en trame de fond. Il faut néanmoins aimer les romans psychologiques avec une écriture dense.

L'échelle de Darwin (prix Nebula du meilleur roman en 2000) suivi des enfants de Darwin de Greg Bear.

Ce cycle de deux romans raconte l'avenue du successeur de l'homos sapiens enfanté par des femmes sapiens contaminée par un virus dormant. En toile de fond, on retrouve la thématique du rejet de l'autre et de tout ce qui est étranger.

Pourquoi j'ai aimé ces 2 romans ? parce que dernière ces romans, on retrouve bcp de peurs ancrées dans nos sociétés modernes (le roman développe surtout le point de vue de la société américaine qui va se transformer en état policier, très intolérant) qui peuvent conduire aux pires agissements. Qd l'humanité est confrontée à un phénomène qu'elle ne comprend pas mais qu'elle ne peut enrayer, les réactions sont violentes et souvent stupides. Ces deux romans racontent un profond bouleversement de notre société moderne vue à travers le prisme d'une scientifique qui va elle même accoucher d'une fille de la nouvelle espèce et qui va tout faire pour la protéger face à une société devenue intolérante. La encore, ce roman est facilement accessible aux non amateurs de SF car c'est avant tout le combat d'une mère pour sa fille et par delà sur la nature humaine, le tout avec beaucoup d'émotions.

Le très vieux (1956) :

Terminus les étoiles d’Alfred Bester

C'est l'histoire d'une vengeance aveugle d'un type qu'on a voulu laisser crever dans une épave en perdition dans l'espace. Ce roman d’aventures forcenées et délirantes peut être vu comme une extraordinaire satire du monde moderne (dixit wikipédia).

C'est un roman d'apprentissage (car notre bonhomme va devoir évoluer radicalement pour pouvoir assouvir sa vengeance) avec en toile de fond, un portrait incroyable d'une société pervertie qui a elle-même profondément évoluée à cause du fait que l'humanité à découvert le "tranzitt", c-à-d. la faculté de téléportation par la force de l’esprit dès l'instant ou on a mémorisé un lieu, ce qui pose de sacré problème de sécurité (imaginez que vous êtes capable de revenir à tout instant ds la chambre à coucher de votre ex car vous avez mémorisé les lieux ...).

Pourquoi j'ai aimé ce roman ? Parce que c'est un roman d'aventures SF fascinant et complètement fou par ses fulgurances et son côté épique ou on parcourt toutes les states de la société, des bas fonds aux classes aisées complètement tordues, parce que le héro va avoir tout le système solaire à ses trousses alors que tout part d'un fait divers sordide, parce que le roman n'a pas pris une ride en 50 ans, ce qui fait que et que je l'ai lu six fois ! Et rien que d'en parler, j'ai envie de le relire tellement c'est bourré d'idées et tellement c'est puissant en terme d'écriture.

A noter qu'il y a deux traductions. Personnellement, j'ai lu l'ancienne traduite par Jacques Papy en 58 (Éditions Denoël, Coll. « Présence du futur ») et réédité en 82 puis 90. Il y a aussi celle traduite par Patrick Marcel (chez Denoël en 2007, puis chez Gallimard en 2012) que je ne connais pas. Dans la 2e traduc, je crois que la faculté de tranzitt devient la faculté de "fuggue".
Dernière édition par Emmanuel Piat le 05 Aoû 2013 18:32, édité 4 fois.
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10060
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 05 Aoû 2013 17:27

Parade nuptiale , Donald Kingsbury

Pas spécialement très connu, mais un de mes livres de SF préféré, et j'en ai lu un paquet :grad:

Lointains descendants d'une diaspora humaine, les habitants de Geta, une planète aride et inhospitalière, ont adapté leur existence à ce milieu hostile en brisant l'ultime tabou. L'anthropophagie est devenue pour eux plus qu'un rite : une obligation religieuse, un moyen de survivre. Dans cet univers où la lutte pour le pouvoir passe par la sélection génétique, une cellule conjugale de cinq personnes - le chiffre idéal - tombe collectivement amoureuse d'une femme qu'elle souhaite épouser. Mais on lui en impose une autre... Chassé-croisé amoureux, intrigues politiques, aventures meurtrières se succèdent au fil de ce planet opera grandiose, comparé à sa parution aux fresques de Frank Herbert et d'Ursula Le Guin. Parade nuptiale a remporté le prix Locus du meilleur premier roman.
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 05 Aoû 2013 17:58

@Emmanuel Piat
J'allais parler d’Alfred Bester, pas pour le roman que tu cites mais plutôt pour L'homme démoli, une histoire de meurtre dans un monde ou le meurtre est impossible, les policiers étant télépathes. Deux bons romans voire mieux que bon. J'ai les 2 en "vieux" Denoel.
Pour Spin, je suis un fan de Robert Charles Wilson, donc j'ai du tout lire, et si j'aime Spin j'aime encore plus Julian (une uchronie qui tient la route).

@Salvor Hardin :o :o :o
Je ne connais pas !!!!! Va falloir que je me le trouve.

Merci à vous
ed
Eldudo
 
Messages: 7565
Inscription: 23 Jan 2003 15:10
Localisation: Paris dans les Alpes Maritimes
  • offline

Message » 05 Aoû 2013 18:07

En fait, au début, tu te demandes dans quoi tu tombes, les premiers chapitres étant là pour mettre en place le monde dans lequel tu vas évoluer.
Mais l'auteur réussi à construire une société très originale, logique et tout à fait crédible. C'est généralement un des aspects qui me fait le plus apprécier un livre de SF. :wink:
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline


Retourner vers Art, Littérature & Créations

 
  • Articles en relation
    Dernier message