Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: 52gege, jeanlouis.22 et 20 invités

Toutes les enceintes HiFi

Klinger Favre Le Topic

Message » 01 Sep 2011 16:22

Ah, je suis rasssuré de voir que je ne suis pas sur un fil où il n'est p'tet paut strictement interdit d'avoir un avis différent de celui des zélateurs :mdr:
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Sep 2011 16:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Sep 2011 16:57

Ben quand on laisse gentiment se develloper la conversation entre gens bien intentionnés, en general ca se passe plutot bien.
Mais arrêtez donc d'emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! (G Pompidou)
astrorock
Contributeur HCFR
Contributeur HCFR
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 01 Sep 2011 18:04

+1


Entre Ce que je pense, Ce que je veux écrire, Ce que j'écris, Ce que vous lisez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même..
Gandalflux
 
Messages: 43913
Inscription: 07 Avr 2008 23:03
Localisation: Luxembourg
  • offline

Message » 01 Sep 2011 21:09

zeroundemi a écrit:Ah, je suis rasssuré de voir que je ne suis pas sur un fil où il n'est p'tet paut strictement interdit d'avoir un avis différent de celui des zélateurs :mdr:



Mode modération on

Cela doit être ainsi... Les zélateurs ont été prévenus qu'ils doivent laisser les uns et les autres s'exprimer sans chercher à les museler.

Mode modération on
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 01 Sep 2011 21:41

Edité par Haskil pour contestation de la modération
undertaker88
 
Messages: 1878
Inscription: 20 Jan 2004 14:24
Localisation: 88
  • offline

Message » 01 Sep 2011 22:40

bible100 a écrit:
astrorock a écrit:pareil.


Oui mais les S15 dans la pièce de Dilip ne rendent pas la moitié de leur potentiel... Les D26 etD36 si. :wink:
Il faut les comparer dans une pièce traitée pour être pertinent, d'où mon avis de la "relative" difficulté de mise en oeuvre des SXX par rapport aux DXX plus permissive.


Je me rappelle que les S15 ne m'avaient pas du tout convaincu (contrairement aux autres modèles, dont les plus modestes) alors qu'elles étaient mises en oeuvre justement dans un contexte que l'on peut qualifier d'idéal: les locaux très travaillés de chez Klinger Favre.

Bon, si on aime les très grosses basses fréquences, pourquoi pas...
zert
 
Messages: 830
Inscription: 25 Sep 2006 14:41
  • offline

Message » 01 Sep 2011 22:51

Plus facile de faire une bonne biblio et de la mettre en oeuvre que de faire du full range de très haut niveau bien exploité, qui plus est en multi-amplification... rien de bien illogique somme toute.
J'ai bien aimé le résultat produit par les enceintes d'Astrorock. C'est cohérent et très ouvert. Sans doute que l'ampli y est aussi pour quelque chose. J'aurais bien aimé écouter ces enceintes avec un ampli différent, histoire de mieux me rendre compte de leurs qualités.
Trouver un bon disque, c'est comme passer dans un village et trouver un vieux restaurant tenu par des gens qui ont conservé les recettes familiales.
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Message » 01 Sep 2011 23:11

zert a écrit:
bible100 a écrit:
astrorock a écrit:pareil.


Oui mais les S15 dans la pièce de Dilip ne rendent pas la moitié de leur potentiel... Les D26 etD36 si. :wink:
Il faut les comparer dans une pièce traitée pour être pertinent, d'où mon avis de la "relative" difficulté de mise en oeuvre des SXX par rapport aux DXX plus permissive.


Je me rappelle que les S15 ne m'avaient pas du tout convaincu (contrairement aux autres modèles, dont les plus modestes) alors qu'elles étaient mises en oeuvre justement dans un contexte que l'on peut qualifier d'idéal: les locaux très travaillés de chez Klinger Favre.

Bon, si on aime les très grosses basses fréquences, pourquoi pas...


J'en déduis que tu n'aimes pas les basses fréquences.
Vous voyez que les Studio 15 sont capables de basses fréquence :mdr:

Plus sérieusement, oui c'est vrai qu'elles sont déjà physiques dans le grave.
N'en déplaise à ceux qui pensent qu'elles ne produisent pas de grave.
Mais tu sais, en vrai, je ne sais pas si tu as l'occasion de le vivre, mais une contrebasse par exemple c'est tout aussi physique voire plus.
Moi ma préférée c'est la Studio 30, là ça prend vraiment aux tripes, et les instruments qui produisent bcp de grave sont moins écourtés que sur la Studio 15.
Et le top, ben la Studio 38 pardi... :mdr:

Je pense que particuliers apprécient plus les séries D que les séries Studio. De plus, elles sont moins impitoyables sur les mauvais enregistrements, surtout quand on passe aux Studio 30. En revanche, les ingé son ou musiciens préfèrent les séries Studio (notamment les Studio 30).
D'où à mon avis l'existence des 2 séries D et S.
Dernière édition par Olivier C. le 02 Sep 2011 1:34, édité 1 fois.
Hifi: PC | DAC DIY | Enceinte Klinger-Favre D46 | Ampli Klinger-Favre | Câble HP Acrolink 7N-S1000III - modul & secteur Odeion et DIY | Traitement acoustique passif et actif
HC : Projecteur Epson TW5000 | Plasma Panasonic | PCHC | Préampli HC Onkyo
Olivier C.
 
Messages: 2780
Inscription: 19 Sep 2001 2:00
Localisation: Yutz (Nord-Est, France)
  • offline

Message » 01 Sep 2011 23:34

dinosaure 77 a écrit:Plus facile de faire une bonne biblio et de la mettre en oeuvre que de faire du full range de très haut niveau bien exploité, qui plus est en multi-amplification... rien de bien illogique somme toute.
J'ai bien aimé le résultat produit par les enceintes d'Astrorock. C'est cohérent et très ouvert. Sans doute que l'ampli y est aussi pour quelque chose. J'aurais bien aimé écouter ces enceintes avec un ampli différent, histoire de mieux me rendre compte de leurs qualités.


bible100 l'a fait je crois. De mémoire il avait des Atohm GT1 sur un MF Trivista puis est passé aux D46 sur ce même Trivista (avant d'avoir l'ampli KF).
Il pourra p'tet t'en parler des D46 sur son Trivista.
Moi j'ai fait comme astrorock, j'ai commencé par l'ampli.
Hifi: PC | DAC DIY | Enceinte Klinger-Favre D46 | Ampli Klinger-Favre | Câble HP Acrolink 7N-S1000III - modul & secteur Odeion et DIY | Traitement acoustique passif et actif
HC : Projecteur Epson TW5000 | Plasma Panasonic | PCHC | Préampli HC Onkyo
Olivier C.
 
Messages: 2780
Inscription: 19 Sep 2001 2:00
Localisation: Yutz (Nord-Est, France)
  • offline

CR d'une visite chez Klinger-Favre

Message » 02 Sep 2011 1:21

Bonsoir,

Je vous avais promis de poster un CR, et c'est avec un certain retard que je finis par le faire.
Je ne suis pas très adepte de ce genre d'exercice, mais je pense que cela méritait d'être écrit tant ce moment fut grand.
Pardonnez-moi d'avance si le message est un peu long.


Il y a 2 semaines, mon frère et moi sommes allés rendre visite à Jean-Jacques Bacquet à Saint-Dié-des-Vosges.
Cette journée fut pleine de découvertes, d'enseignements et enrichissante à plus d'un titre.

Nous avons découvert Klinger-Favre il y a quelques années lors d'un salon Cinemotion organisé par notre ami Richard.
C'est ce jour là que nous avons été marqués par l'écoute d'un système Klinger-Favre.
Nous avons eu l'impression, comme rarement cela s'est produit dans notre vie d'audiophile,
de ne pas écouter un "système Hifi", mais de n'écouter QUE de la musique,
avec la rare impression que l'évènement musical se passait devant nous, et avec une émotion proche de celle du direct.

Il y a quelques années, nous avions connu une expérience similaire sur un système très abouti à base de haut-rendement.
Le seul hic est que ce type de système était beaucoup trop cher pour moi (on approchait les 80.000€) et de plus, trop encombrant.

La découverte de Klinger-Favre fut donc pour nous une sorte d'enchantement car cette qualité de restitution était beaucoup plus accessible
et plus facile au niveau intégration dans un salon. D'où notre intérêt pour ces produits depuis ce jour là.

Depuis environ 1 an, je possède un amplificateur Klinger-Favre Precision Studio.
Ce fut mon 1er élément Klinger-Favre en remplacement d'un amplificateur Lavardin IT que je possédais depuis environ 7 ans.
J'avais laissé un CR sur le forum à ce sujet où je décrivais mon ressenti entre ces 2 amplificateurs.
En 2 mots, l'un essaie de produire un beau son (avec certaines qualités indéniables), l'autre fait tout simplement de la musique.
Face à cet intérêt grandissant pour la marque, nous souhaitions donc rencontrer l'homme à l'origine de ces produits (enceintes, ampli, DAC et câbles).

Nous arrivons donc à cette journée du 13 août.

Après 2h de route, nous sommes donc arrivés chez Klinger-Favre Audio vers 10h le matin, dans un sympathique endroit des Vosges.
Nous avons été accueillis chaleureusement par Jean-Jacques Bacquet, le fondateur de Klinger-Favre.

Munis de nos CD de référence, nous avons commencé par le petit auditorium.
Il s'agit d'une pièce qui doit avoisiner les 25m². Face à nous, le fameux drive Emm Labs,
et tout le reste de la marque Klinger Favre : Dac, ampli, câbles et enceintes D46, Studio 20, Studio 30, et .... un prototype des D56 ! :-)
La journée commençait bien, car pour connaître et apprécier les D46, nous étions impatients de découvrir les D56.

De prime abord, les D56 ressemblent étrangement aux D46,
le coffret semble identique mais en regardant de plus près, on s'aperçoit que le tweeter est différent.
Je ne me souviens plus par contre pour le HP de médium (je n'ai malheureusement ni pris note ni photos de cette enceinte).

A l'origine, je crois me souvenir que la D46 était dotée d'un tweeter Scanspeak
(Revelator ou Illuminator, je ne sais plus lequel mais c'était celui qui était considéré comme faisant partie des meilleurs sur la marché).
Puis elle a été dotée d'un tweeter de fabrication 100% KF pour aller encore au delà de ce Scanspeak amélioré.
C'est la version actuelle de la D46 que nous connaissons.
(--> Undertaker88 me reprendra si ce que j'ai dit est incorrect)

Récemment, Mr Bacquet a encore trouvé le moyen de l'améliorer (je ne pensais pas que c'était possible vu les prouesses du T28),
ce qui a donné naissance à la D56 qui hérite donc de ce nouveau tweeter.
Le prix du tweeter avoisine les 1000€ je crois sur les D46 (c'est énorme vu le prix final de l'enceinte).
Je pense que le prix de ce nouveau tweeter doit tourner aux alentours de 1500€.

Nous avons effectué plusieurs comparaisons directe D46 vs D56 et l'apport est vraiment considérable !
A l'écoute, on perçoit immédiatement plus de transparence, une scène sonore encore plus vaste,
plus aérée et une finesse dans l'aigu jamais entendue jusqu'ici.

La D46 est déjà formidable sur tous les registres, avec notamment un registre aigu exceptionnel pour le prix
(qui à mon avis rivalise sans problème avec des enceintes 2 à 3 fois plus chères), mais là que dire de la D56 !
On atteint des sommets jamais entendus dans cette tranche tarifaire :o

Quant au registre grave, on avait l'impression d'avoir à faire à une enceinte colonne
tellement la lisibilité d'une contrebasse par exemple était exceptionnelle compte tenu du volume de l'enceinte.
Jusqu'ici, je n'étais pas adepte des enceintes de ce format à cause notamment du registre grave, et bien j'ai changé d'avis ce jour là :roll:

Nous nous sommes ensuite régalés en passant nos CD de référence
(Georges Bizet, Rodrigo Y Gabriela, Bernard Lavilliers, Hadouk Trio, Diana Krall, etc).
Un moment de découverte et de pur plaisir avec toujours cette aisance,
cette facilité déconcertante et la sensation d'être aux 1ers rangs d'un évènement musical qui se déroule devant nous.
C'est suffisamment rare pour le souligner car la majorité des systèmes que j'ai pu écouter jusqu'ici en auditorium
me donnaient une sensation d'un trop grand éloignement de la scène sonore, et donc d'une immersion moindre.

La scène sonore est superbement étagée et avec une profondeur superlative, mais le plus étonnant fut de ressentir
une notion de verticalité que nous n'avions pas encore entendu jusqu'ici.

Par ailleurs, malgré une quantité de détails et micro-informations vraiment superbe,
j'ai noté (et ça m'a paru paradoxal) un côté très foot-taping, une envie de taper du pied,
de se lever et d'applaudir à la fin de chaque morceau.
Un système qui communique vraiment la musique et qui surprend à ne pas vouloir qu'elle s'arrête.
On retrouve vraiment les sensations d'un concert de Jazz, Rock ou de musique classique,
comme si nous étions aux 1ers rands :o
Et toujours cette aisance, cette musique qui coule de façon aussi déconcertante et naturelle.

Je rends souvent visite aux magasins hifi près de chez moi (Nancy - Metz - Luxembourg) depuis bon nombre d'années,
et même si j'ai déjà écouté d'excellents systèmes, je n'ai jamais ressenti ce que j'ai ressenti ce jour là.

J'ai souvent rencontré 2 types d'enceintes :
- les enceintes orientées Hifi : un rendu plaisant, coloré, qui peut apporte de l'émotion
mais qui amène une certaine systématique d'écoute et nous éloigne des sensations Live d'un concert.
- les enceintes orientées monitoring studio : un rendu découpé au scalpel, analytique, qui se penche + sur
le détail que sur l'émotion musicale et qui finit par rapidement fatiguer mes oreilles.

Pour la 1ère fois, sur ces enceintes D46 et D56, j'ai eu l'impression d'avoir le meilleur de ces 2 mondes.
C'est en ce sens que je trouve ces enceintes exceptionnelles.


C'est pas tout ça, mais l'heure du déjeuner arrive à grand pas et il faut malheureusement faire une pause.
Jean-Jacques nous invite gentiment dans un petit resto du coin pour nous restaurer où nous avons pris plaisir à mieux le connaître.
Malgré son parcours impressionnant et ses nombreuses références dans le monde pro (y compris aux Etats-Unis),
nous avons découvert un mec sympa, accessible, authentique et très modeste.
Nous avons passé un chouette moment en sa compagnie.

De retour de déjeuner, Mr Bacquet nous fait visiter les locaux, son bureau, son atelier, etc.
Après avoir visité et découvert tout cela en détails, je me suis rendu compte à quel point cet homme est méthodique,
méticuleux et ingénieux sur tout ce qu'il fait. On sent en lui un côté jusqu'au-boutiste et une recherche incessante de la perfection.
C'est à ce moment que je comprend en partie pourquoi il lui a fallu autant de décennies pour en arriver là.

Pour l'occasion, j'avais amené mon ampli afin de changer la sensibilité d'une des entrées.
J'ai un Dac qui sort beaucoup en voltage (> 2V) et qui me faisait utiliser le potentiomètre en tout début de course.

Mr Bacquet, avec son souci du perfectionnement, est allé jusqu'à me démonter les cartes pour les nettoyer
avec un produit spécial (ça lui au pris au moins 1/2h).

Puis non satisfait d'avoir redonné un coup de jeune à mon ampli, il m'indique qu'il peut apporter une amélioration
sur les cartes (qui datent pourtant de 2009 - 2010) ce qui fut fait.
Une fois rentré chez moi, cette petite amélioration a effectivement apporté un vrai plus à l'écoute, notamment dans l'aigu.

C'est aussi cette approche concepteur - client qu'on ne retrouve quasiment nulle part ailleurs qui me plaît chez Klinger Favre.


Après ces 2h passées sur mon ampli, Mr Bacquet nous fait découvrir le plus grand auditorium.
Une salle d'environ 40m², avec une acoustique vraiment au top. Ca change du petit auditorium !

Là, on aperçoit encore un prototype quasi finalisé : les Studio 17.
Ta-tam !! Chouette, encore un moment de découverte en perspective :D

Pour résumer, je pense que la Studio 17 est à la Studio 15 ce que la D46 est à la D56.
Comme sur la D56, on aperçoit son nouveau tweeter et 2 nouveaux HP pour le medium et le grave.
Apparemment ce ne sont plus des Scanspeak comme c'est le cas sur les Studio 15.

On commence par écouter les Studio 15 pour se familiariser avec cette nouvelle acoustique.
C'est vraiment jouissif ! On reconnaît d'emblée les qualités des Studio 15.
La scène sonore est superbe !
Sur un morceau de jazz, la contrebasse peut se révéler vraiment physique.
Dans le grave, je dirais qu'on gagne au moins une octave par rapport aux D46.
Je les trouve par contre plus discriminatoires sur un mauvais enregistrement que les D46 / D56 par exemple.
Sur un bon enregistrement, en revanche, je les trouve supérieures aux D46, mais ne saurais pas trop les comparer
aux D56 qui m'ont vraiment impressionné ce jour là, et de surcroît dans une pièce plus petite et qui ne dispose
pas du degré de traitement acoustique que dans le grand auditorium.

Après s'être familiarisés à la Studio 15, on passe ensuite aux Studio 17 (prix de lancement d'environ 12.000€ la paire)
sur les mêmes morceaux que nous connaissions par coeur.

Et là !! On passe dans un autre monde ! Je suis estomaqué ! :o
On se rapproche dangereusement des Studio 30.
De l'impact, une scène sonore immense, une expressivité phénoménale typique d'une enceinte haut rendement.
Un respect de la dynamique incroyable. On atteint des sommets !
Je suis sur le c.., bien que je l'ai été déjà le matin lors de l'écoute de la D56.
J'essaie de reprendre mes esprits pour mieux cerner les qualités de ces nouvelles merveilles.
"Punaise, ce serait bien d'être voisin avec Mr Bacquet", m'étais-je dit à ce moment précis.

En 2 mots, concernant les Studio 17, je pense qu'il va falloir que je songe à économiser 12.000€.
Même si le prix peut paraitre élevé, je pense tout simplement n'avoir rien écouté de mieux à ce jour sous les 25 - 30 K€.
Je pense qu'on tient là un rapport performances-prix vraiment exceptionnel.

On passe ensuite un moment à le questionner sur son parcours (impressionnant) et on apprend plein de choses.
Par exemple, on apprend que Mr Bacquet a commencé assez jeune par des études scientifiques,
puis de médecine et enfin de musicologie (je ne connaissais même l'existence de ce mot :oops: ).
Il nous a également un peu parlé de psycho-acoustique, etc. Bref, un moment plein d'enseignement et
toujours cette modestie et cette capacité bien à lui à nous expliquer de manière simple des choses compliquées.

On note également la présence de plusieurs instruments de musique que Mr Bacquet ne nous tarde pas à nous en jouer qq morceaux.

Après cela, nous retournons dans le petit auditorium où je lui demande si on peut faire un essai avec mes câbles HP (Lavardin),
et également un test avec et sans ces fameux floating board (le fameux système de découplage).
Je voulais me faire idée de leur apport individuel avant achat éventuel.


Pour résumer, le câble HP a vraiment un apport impressionnant.
Même si j'apprécie beaucoup mon câble Lavardin (un peu inférieur au câble Nirvana à 3000€),
le passage aux câbles KF est cruel pour mon câble. Notamment sur la scène sonore, le respect des timbres,
l'aération, et la bande passante (surtout dans le registre grave).
Malgré le prix élevé de ces câbles, le prix est je pense justifié au regard des performances et je pense
qu'on est au moins au niveau d'un Nirvana à 3000€. Peut-être plus ? Je ne saurais dire sans comparaison directe
mais une confrontation serait intéressante.

On effectue ensuite un test de câble secteur.
Je note des petites améliorations avec le câble KF (par rapport à un câble à 300€).
Mais je trouve cette différence moins impressionnante que lors de la comparaison des câbles HP.
Peut-être que mon câble secteur est déjà très bon.


On effectue ensuite un test avec / sans floating boards.
Là on note de suite un apport énorme, précisément sur la scène sonore et la fluidité.


Nous avons ensuite effectué quelques comparaisons entre Dac sur nos CD de référence.
Les tests ont tourné très court, encore plus court qu'avec l'essai câbles HP.
En 2 mots : son Dac est vraiment une tuerie ! (pardonnez-moi l'expression).
Pour reprendre l'expression d'une personne sur ce forum qui m'avait en garde contre ce test :
"un monstre sacré de la conversion numérique-analogique".

La journée fut très longue (de 10h à 20h) et ô combien enrichissante et passionnante.
Après avoir pris qq photos et remercié Mr Bacquet pour son accueil et sa gentillesse,
nous avons pris le chemin du retour, avec en mémoire ce moment inoubliable
et cette certitude que mon système sera un jour composé de D56 ou Studio 17.
Dilemme, quand tu nous tiens...

Musicalement,

Olivier.
Hifi: PC | DAC DIY | Enceinte Klinger-Favre D46 | Ampli Klinger-Favre | Câble HP Acrolink 7N-S1000III - modul & secteur Odeion et DIY | Traitement acoustique passif et actif
HC : Projecteur Epson TW5000 | Plasma Panasonic | PCHC | Préampli HC Onkyo
Olivier C.
 
Messages: 2780
Inscription: 19 Sep 2001 2:00
Localisation: Yutz (Nord-Est, France)
  • offline

Message » 02 Sep 2011 1:25

J'oubliais : j'ai pris qq photos, j'en posterai si cela vous intéresse...
Hifi: PC | DAC DIY | Enceinte Klinger-Favre D46 | Ampli Klinger-Favre | Câble HP Acrolink 7N-S1000III - modul & secteur Odeion et DIY | Traitement acoustique passif et actif
HC : Projecteur Epson TW5000 | Plasma Panasonic | PCHC | Préampli HC Onkyo
Olivier C.
 
Messages: 2780
Inscription: 19 Sep 2001 2:00
Localisation: Yutz (Nord-Est, France)
  • offline

Message » 02 Sep 2011 1:29

Hifi: PC | DAC DIY | Enceinte Klinger-Favre D46 | Ampli Klinger-Favre | Câble HP Acrolink 7N-S1000III - modul & secteur Odeion et DIY | Traitement acoustique passif et actif
HC : Projecteur Epson TW5000 | Plasma Panasonic | PCHC | Préampli HC Onkyo
Olivier C.
 
Messages: 2780
Inscription: 19 Sep 2001 2:00
Localisation: Yutz (Nord-Est, France)
  • offline

Message » 02 Sep 2011 7:22

merci pour le CR.

Bien sur que des photos nous intéressent !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Sep 2011 7:47

Olivier C. a écrit:J'ai souvent rencontré 2 types d'enceintes :
- les enceintes orientées Hifi : un rendu plaisant, coloré, qui peut apporte de l'émotion
mais qui amène une certaine systématique d'écoute et nous éloigne des sensations Live d'un concert.
- les enceintes orientées monitoring studio : un rendu découpé au scalpel, analytique, qui se penche + sur
le détail que sur l'émotion musicale et qui finit par rapidement fatiguer mes oreilles.

Pour la 1ère fois, sur ces enceintes D46 et D56, j'ai eu l'impression d'avoir le meilleur de ces 2 mondes.
C'est en ce sens que je trouve ces enceintes exceptionnelles.


Tres exactement mon sentiment que j'ai exprime depuis ma decouverte de KF et je pense que c'est le point fort de la marque. Meme sentiment d'ailleurs avec les living voices.

Olivier C. a écrit:Pour résumer, le câble HP a vraiment un apport impressionnant.
Même si j'apprécie beaucoup mon câble Lavardin (un peu inférieur au câble Nirvana à 3000€),
le passage aux câbles KF est cruel pour mon câble. Notamment sur la scène sonore, le respect des timbres,
l'aération, et la bande passante (surtout dans le registre grave).
Malgré le prix élevé de ces câbles, le prix est je pense justifié au regard des performances et je pense
qu'on est au moins au niveau d'un Nirvana à 3000€. Peut-être plus ? Je ne saurais dire sans comparaison directe
mais une confrontation serait intéressante.


La par contre je trouve que ca n'est pas justifié par comparaison avec un ensemble nirvana sx en modul et sl en hp (je n'aime pas l'ensemble tout sx), certe un poil moins "neutre" mais deux fois moins cher.

Olivier C. a écrit:On effectue ensuite un test avec / sans floating boards.
Là on note de suite un apport énorme, précisément sur la scène sonore et la fluidité.


Si je trouve l'apport du floating board interessant je n'ai pas trouve que cela sautais aux oreilles. J'ai trouve que c'etais au long cours que c'etais apreciable. Quand on le retire apres un essais d'un mois on se rend compte de son apport. JJB m'avais d'ailleurs precise que c'etais sous son dac que c'etais le plus spectaculaire.

Merci pour ton cr.
Mais arrêtez donc d'emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! (G Pompidou)
astrorock
Contributeur HCFR
Contributeur HCFR
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 02 Sep 2011 7:58

Mes petites d26 sont alimente par un yamaha rx797 sans problemes mais bien evidement c'est couplé avec le precision studio que les enceintes de la ligne D donnent le meilleur d'elles meme. J'ai ecoute les d36 avec un exposure 3010 aussi, ca fonctionnais aussi sans difficultes.
Mais arrêtez donc d'emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! (G Pompidou)
astrorock
Contributeur HCFR
Contributeur HCFR
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message