Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 33 invités

Toutes les enceintes HiFi

Wilson Sophia II

Message » 09 Déc 2008 16:21

Slt :wink:
Ouais, je n'ai pas le souvenir que la Gamut sonnait comme une Wilson, mais mes souvenirs ne sont pas récents.

"Presque rien" :roll: : Shindo, Air Tight , Audio research, BAT, Pass labs...si c'est ça presque rien.

A+
Hifi : B.A.T VK 600 SE, Audio research LS26 & CD3MkII, Wilson Audio Sophia II , Câbles Shunyata Andromeda, Shunyata Altair xlr, Secteur Furutech. Home cimena Pioneer VSX 1016V, Denon 1930, Hitachi PJ TX100, JAMO D6PEX
lolaudio
 
Messages: 180
Inscription: 21 Fév 2007 23:55
Localisation: Lille

Annonce

Message par Google » 09 Déc 2008 16:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Déc 2008 16:32

lolaudio a écrit:Slt :wink:
Ouais, je n'ai pas le souvenir que la Gamut sonnait comme une Wilson, mais mes souvenirs ne sont pas récents.

"Presque rien" :roll: : Shindo, Air Tight , Audio research, BAT, Pass labs...si c'est ça presque rien.

A+


Ben si tu penses que les Wilson jouent très bien avec l'intégré Pass et que tu sais que pour faire sonner des B&W 80XD, il te faut de l'artillerie lourde, je considère l'intégré Pass comme "presque rien" :-) tout est relatif bien sûr!
B&W 800D, Halcro DM10, Pass Labs X600.5, dCS Puccini + clock. Un conseil: ne lisez pas trop: allez écouter par vous-même, c'est bien plus intéressant :-)
arabella
 
Messages: 199
Inscription: 29 Fév 2008 19:02
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 09 Déc 2008 18:37

laurenta a écrit:
orfeo a écrit:Cher Cyrus X,

Si vous aimez les Wilson, il vous faut impérativement, avant tout achat, écouter chez Alexandre Lay (Pink Noise) les Gamut L5, mais surtout les Gamut El Superiores 5 (€25000 tout de même), qui ont fait se détourner de Wilson un amateur potentiel de MAXX... (hum; excusez du peu).

Bien à vous.


Cher orféo,

Pas tout à fait le même budget qu'une Sophia (25000€ les GAMUT). C'est, presque, dans la catégorie tarifaire des Watt + Puppy.

Cordialement



J'ai dû mal m'exprimer: Bien entendu, à €25000, les Gamut El Superiores 5 sont plus coûteuses que les Sophia.
Je voulais simplement attirer l'attention de l'auteur d'un post ci-dessus sur le fait que ces enceintes ont fait se détourner un amateur potentiel, non de Wilson Sophia, mais bien de Wilson MAXX! On peut donc penser qu'a fortiori, il se serait détourné des Sophia si c'était ce modèle qu'il envisageait.

Pour ce qui est de l'objection relative à l'amplification coûteuse: il est vrai qu'à ce niveau de prix, les Wilson sont imbattablement faciles à driver. Mais les Gamut, bien que plus exigeantes, ne le sont pas tant, loin s'en faut, que les NautilusD, qui, elles, sont extrêmement exigeantes.

On peut donc faire la petite simulation suivante:
à € 56000/paire, la Wilson MAXX laisse une marge de 56000-25000= 31000 EUROS pour se trouver une amplification de qualité pour driver les GamuT El Superiores 7 (ES7), qui de toute façon n'ont pas besoin d'aussi cher, loin s'en faut.
On en conclut donc qu'il est possible de trouver un système complet autour des Gamut pour sensiblement moins cher qu'une paire de MAXX seule, sans amplification.

Il existe d'autres modèles légèrement plus accessibles:
http://www.dsmaudio.be/prijs/gamut.pdf

Il reste que ce thread est dédié aux Sophia, non aux MAXX, me dira-t-on.
Très juste. Cela n'empêche tout de même pas notre amateur d'aller écouter par exemple une GamuT L7 (€11900), voire une L5, Diapason d'Or 2006.

On objectera que les GamuT ne sonnent pas comme des Wilson.
La question n'est pas là: la question est de trouver des enceintes qui vous plaisent. Et les Gamut ES7 ont plu à un amateur de MAXX ont point qu'il s'en est détourné... Méditez ça.
Et de toute façon, la sonorité de Gamut (en haut-parleurs j'entends) est bien moins éloignée de Wilson que ne l'est B&W N80xD et Vivid B1 par exemple (que j'aime par ailleurs beaucoup toutes deux)

Cela dit, que les choses soient bien claires: je ne milite pas pour GamuT: je me dirige à (très long) terme vers des Wilson Alexandria. Je pense simplement intéressant, en tant qu'ancien critique audio, de faire se rencontrer les points de vue et d'appliquer un de mes adages favoris: "la circulation de l'information nuit gravement à la connerie".

Bonnes écoutes à tous.

Orfeo.
Lecteur Cairn EcrinS - pré YBA 2 ALpha alim. spéc. - blocs mono Cairn K1 - panneaux "full ruban" Analysis Omicron et barrette filtrante active Acoustic Arts; en amont: ligne dédiée de 25A sur le compteur.
orfeo
 
Messages: 26
Inscription: 08 Déc 2008 1:41
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 09 Déc 2008 19:02

orfeo a écrit:

J'ai dû mal m'exprimer .....................

On en conclut donc qu'il est possible de trouver un système complet autour des Gamut pour sensiblement moins cher qu'une paire de MAXX seule, sans amplification.

..............

Il reste que ce thread est dédié aux Sophia, non aux MAXX, me dira-t-on.
Très juste. Cela n'empêche tout de même pas notre amateur d'aller écouter par exemple une GamuT L7 (€11900), voire une L5, Diapason d'Or 2006.............

On objectera que les GamuT ne sonnent pas comme des Wilson.

Et de toute façon, la sonorité de Gamut (en haut-parleurs j'entends) est bien moins éloignée de Wilson que ne l'est B&W N80xD et Vivid B1 par exemple (que j'aime par ailleurs beaucoup toutes deux)

Cela dit, que les choses soient bien claires: je ne milite pas pour GamuT...............


Découpé comme ça c'est quand même succulent :lol: En tout cas merci de ton expérience :wink:
"Certes, on est toujours le con de quelqu'un ... pourtant certains remportent nettement plus de suffrages que d'autres"
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 09 Déc 2008 20:35

arabella a écrit:
lolaudio a écrit:Slt :wink:
Ouais, je n'ai pas le souvenir que la Gamut sonnait comme une Wilson, mais mes souvenirs ne sont pas récents.


Oups :oops: La Gamut ne sonnait pas comme une Wilson ne veut pas dire qu'elle ne sonnait pas bien.
et d'après mes souvenirs elle sonnait plutôt bien même...mais on n'était pas dans la même famille sonore...( peut être Avalon si il faut comparer )
Attention mes souvenirs ne sont pas récents :wink:
Hifi : B.A.T VK 600 SE, Audio research LS26 & CD3MkII, Wilson Audio Sophia II , Câbles Shunyata Andromeda, Shunyata Altair xlr, Secteur Furutech. Home cimena Pioneer VSX 1016V, Denon 1930, Hitachi PJ TX100, JAMO D6PEX
lolaudio
 
Messages: 180
Inscription: 21 Fév 2007 23:55
Localisation: Lille

Message » 09 Déc 2008 21:07

expertdoc a écrit:
orfeo a écrit:

J'ai dû mal m'exprimer .....................

On en conclut donc qu'il est possible de trouver un système complet autour des Gamut pour sensiblement moins cher qu'une paire de MAXX seule, sans amplification.

..............

Il reste que ce thread est dédié aux Sophia, non aux MAXX, me dira-t-on.
Très juste. Cela n'empêche tout de même pas notre amateur d'aller écouter par exemple une GamuT L7 (€11900), voire une L5, Diapason d'Or 2006.............

On objectera que les GamuT ne sonnent pas comme des Wilson.

Et de toute façon, la sonorité de Gamut (en haut-parleurs j'entends) est bien moins éloignée de Wilson que ne l'est B&W N80xD et Vivid B1 par exemple (que j'aime par ailleurs beaucoup toutes deux)

Cela dit, que les choses soient bien claires: je ne milite pas pour GamuT...............


Découpé comme ça c'est quand même succulent :lol: En tout cas merci de ton expérience :wink:


:lol: :lol: He is back :lol: :lol: :wink:
van.alstine
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 09 Déc 2008 21:24

Bonsoir,

j'ai eu l'occasion d'écouter la MAXX2 il y a quelques semaines et j'avoue qu'à la première écoute , quelques morceaux bien choisis, on ne voyait pas trop où se situait la différence par rapport à une Sophia. José de New Music m'a dit qu'il avait eu la même impression et se demandait si elles étaient mal positionnées ou règlées. Mais après il a mis les Sophia à côté des Maxx et il n'a pas fallu 30 sec. pour se rendre de la différence entre les 2 : un gouffre. L'image sonore est plus réaliste, le grave est abyssale sans pour cela en faire de trop. La transparence du médium est hallucinante et je pourrais continuer ainsi longtemps. Mais je l'avoue, il a fallu mettre la Sophia en écoute parallèle.
Ce que je veux dire par tout ceci, c'est que la mémoire auditive n'est pas toujours des plus fiables et qu'il faudrait comparer les 2 enceintes dans une même salle d'écoute et les sources.
Par ailleurs, Alexandre, qui est un vieil ami aun petit problème dans sa salle d'écoute, à moins qu'il ait pu le résoudre depuis, ce que je lui souhaite. Une bosse à 150Hz apparaît et c'est trop présent lors de l'écoute. Je me rendrai sur place à l'occasion, il faut garder l'esprit et les oreilles ouvertes, mais comme dit plus haut, je ne crois pas que l'on s trouve dans le même style d'écoute.
Une dernière chose à propos des prix évoqués. Quant on observe des produits comme Wilson Audio, j'ai l'impression d'avoir une véritable oeuvre d'art (avis personnel) car quelle finition. Je ne parle pas sur la qualité des caisses utliisées ou des hp qui sont du haut de gamme.

Voilà sorry d'avoir été long, mais je suis moi même devenu un Sopha "addict" que j'espère retrouvé dans mon salon un jour.

Bonne soirée,

jean-Paul
jpspock
 
Messages: 254
Inscription: 01 Mai 2008 20:13
  • offline

Message » 09 Déc 2008 21:52

jpspock a écrit:Bonsoir,

j'ai eu l'occasion d'écouter la MAXX2 il y a quelques semaines et j'avoue qu'à la première écoute , quelques morceaux bien choisis, on ne voyait pas trop où se situait la différence par rapport à une Sophia. José de New Music m'a dit qu'il avait eu la même impression et se demandait si elles étaient mal positionnées ou règlées. Mais après il a mis les Sophia à côté des Maxx et il n'a pas fallu 30 sec. pour se rendre de la différence entre les 2 : un gouffre. L'image sonore est plus réaliste, le grave est abyssale sans pour cela en faire de trop. La transparence du médium est hallucinante et je pourrais continuer ainsi longtemps. Mais je l'avoue, il a fallu mettre la Sophia en écoute parallèle.
Ce que je veux dire par tout ceci, c'est que la mémoire auditive n'est pas toujours des plus fiables et qu'il faudrait comparer les 2 enceintes dans une même salle d'écoute et les sources.

==> J'espère pouvoir écouter ces MAXX2, un de ces jours :wink:


Voilà sorry d'avoir été long, mais je suis moi même devenu un Sophia "addict" que j'espère retrouvé dans mon salon un jour.

==> C'est 'tout le mal' que je te souhaite, Jean-Paul. De nouveau, lors d'un passage en Bretagne, ma porte est ouverte :idee:


Bonne soirée,

jean-Paul


Tchao
Wilson Audio / Accuphase Class A / préampli SHINDO Monbrison / NAIM NAT01 / dCS Puccini et Mac Mini / Vinyle en devenir... / cables artisanaux et Echole HP / meuble A-V Molteni PAB
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 09 Déc 2008 22:13

jpspock a écrit:Bonsoir,

j'ai eu l'occasion d'écouter la MAXX2 il y a quelques semaines et j'avoue qu'à la première écoute , quelques morceaux bien choisis, on ne voyait pas trop où se situait la différence par rapport à une Sophia. José de New Music m'a dit qu'il avait eu la même impression et se demandait si elles étaient mal positionnées ou règlées. Mais après il a mis les Sophia à côté des Maxx et il n'a pas fallu 30 sec. pour se rendre de la différence entre les 2 : un gouffre. L'image sonore est plus réaliste, le grave est abyssale sans pour cela en faire de trop. La transparence du médium est hallucinante et je pourrais continuer ainsi longtemps. Mais je l'avoue, il a fallu mettre la Sophia en écoute parallèle.
Ce que je veux dire par tout ceci, c'est que la mémoire auditive n'est pas toujours des plus fiables et qu'il faudrait comparer les 2 enceintes dans une même salle d'écoute et les sources.
Par ailleurs, Alexandre, qui est un vieil ami aun petit problème dans sa salle d'écoute, à moins qu'il ait pu le résoudre depuis, ce que je lui souhaite. Une bosse à 150Hz apparaît et c'est trop présent lors de l'écoute. Je me rendrai sur place à l'occasion, il faut garder l'esprit et les oreilles ouvertes, mais comme dit plus haut, je ne crois pas que l'on s trouve dans le même style d'écoute.
Une dernière chose à propos des prix évoqués. Quant on observe des produits comme Wilson Audio, j'ai l'impression d'avoir une véritable oeuvre d'art (avis personnel) car quelle finition. Je ne parle pas sur la qualité des caisses utliisées ou des hp qui sont du haut de gamme.

Voilà sorry d'avoir été long, mais je suis moi même devenu un Sopha "addict" que j'espère retrouvé dans mon salon un jour.

Bonne soirée,

jean-Paul


Ah la mémoire auditive ... quelle peste celle-là ... les systèmes les plus pointus ne sont pas forcément les plus bluffants ni ceux qui impressionnent de prime abord ... il faut un peu de temps pour comprendre et en percevoir tout leur potentiel ... j'ai eu à peu près la même expérience avec les MAXX ... quelles enceintes, je me réjouis de pouvoir, un jour, écouter les Alexandria ... mais les Sofia restent de fantastiques produits!
B&W 800D, Halcro DM10, Pass Labs X600.5, dCS Puccini + clock. Un conseil: ne lisez pas trop: allez écouter par vous-même, c'est bien plus intéressant :-)
arabella
 
Messages: 199
Inscription: 29 Fév 2008 19:02
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 10 Déc 2008 2:12

C'est vrai que la mémoire auditive est assez peu fiable, mais s'il faut mettre cote à cote une Sophia et une Maxx pour savoir à qui on a affaire en terme d'écart entre les deux produits c'est qu'il y a quand même un truc qui ne va pas non ? :wink:
van.alstine
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 10 Déc 2008 2:47

Les Gamut en question sont-elle bien celles (couleur très foncée) qui sont à coté des Xavians ?
Fichiers joints
IMG_3177_2_1.JPG
van.alstine
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 10 Déc 2008 3:38

arabella a écrit:
Ah la mémoire auditive ... quelle peste celle-là ... les systèmes les plus pointus ne sont pas forcément les plus bluffants ni ceux qui impressionnent de prime abord ... il faut un peu de temps pour comprendre et en percevoir tout leur potentiel ... j'ai eu à peu près la même expérience avec les MAXX ... quelles enceintes, je me réjouis de pouvoir, un jour, écouter les Alexandria ... mais les Sofia restent de fantastiques produits!


Sur les Alexandria 2
Voici bientôt 15 ans que je m'intéresse de près à la haute fidélité. J'en ai même vécu un temps. Etudiant à l'Université, j'étais critique audio pour une revue et je me baladais de salon en salon pour écouter ce qui se faisait de mieux en haut de gamme. Je rencontrais les constructeurs, interviewais les créateurs, faisait mes humbles suggestions, étais enthousiasmé parfois, ébloui plus rarement (ou alors dans le mauvais sens du terme: comme par une femme trop voyante, à la beauté intérieure un rien plus terne). Je suis, avec le temps et la fréquentation assidue du concert classique, devenu envers la haute fidélité d'une exigence presque impossible à satisfaire.
J'ai possédé quelques systèmes aussi.
J'ai acquis quelques fausses certitudes certainement, telles que celle-ci: les tout gros systèmes ne marchent pas, ou presque jamais. Combien d'enceintes matamoresques n'ai-je entendu accoucher que de ridicules souris? Ou tout le contraire: d'un torrent de bruit et de fureur, portraiturant des guitares comme si elles mesuraient 2 mètres dans la réalité; incapables d'exprimer un sens musical; effroyables "machines à sons" haut de gamme, à l'aigu acéré, au grave tellurique, etc. Mais de musique, point.
Cabasse Atlantis, JBL K2, JMlab Grande Utopia (toutes version, y compris 2008), Martin Logan Statement, gros modèles MBL, Avalon, Dunlavy, Apogee, Magnepan MG20 (superbes, mais une faiblesse au niveau rythmique), Verity Audio, etc: toutes ont bien quelques qualité, mais tant de défauts et de lacunes rédhibitoires. Aucune gros système ne trouvait grâce à mes yeux. Au niveau émotionnel et musical s'entend.

Jusqu'au jour où Luc Van der Heyden, importateur de B&W pour le Belux, m'invita dans la pièce construite spécialement pour B&W Belgique par un acousticien renommé. En forme de bouchon de champagne, cette pièce exceptionnelle, dans laquelle je suis retourné maintes fois depuis, fait partie du processus de validation des prototypes haut de gamme de B&W: tous passent par cette pièce, dans laquelle des défauts mesurés sur les prototypes passent inaperçus à l'oreille dans les salles d'écoute de B&W Angleterre, au centre de recherche de Steyning; la pièce d'écoute belge les révèle alors immédiatement à l'écoute aussi, et elle est la seule à le pouvoir. J'y ai écouté, sur les quelques fois que j'y suis allé, diverses choses. De bonnes, et de moins bonnes. Luc me demandait mon avis, nous échangions des points de vue, et nous nous comprenions bien: même si nous n'avons pas le même âge, une immédiate complicité s'était nouée entre mélomanes (il n'écoute que du classique; moi aussi). Un jour, il m'invite à venir écouter les 800 Signature (la version D n'existait pas encore à l'époque) sur les amplis Mark Levinson les plus musicaux de la gamme, selon lui.
Je dois dire que ce fut la toute première fois qu'un gros système me convainquit pleinement. Mais je dois ajouter que je considère la pièce comme partie intégrante du système.
Je ne développerai pas l'appréciation ici, ce n'est pas l'objet.

Aussi, c'est par une belle journée d'automne 2007 que je me dirigeais vers New Music, à Bruxelles, d'un pas de sénateur confit de certitudes ("les tout gros systèmes ne marchent pas, sauf un"): José et son équipe organisait ce jour-là des journées portes ouvertes,au cours desquelles j'allais pouvoir écouter une pléiade de gros systèmes qui, tous, allaient pathétiquement apporter une confirmation expérimentale de la théorie: les tout gros systèmes ne marchent pas.

Je me dirige vers l'auditorium dans le fond du jardin, où jouaient les Alexandria. Je n'en attendais pas grand chose, surtout après avoir écouté les Duette (mauvaise écoute, dans le salon au Sheraton, le matin même), et les Sophia1, deux ans plus tôt, et qui ne m'avaient guère plu.
Avant de parvenir à l'auditorium, je croise le Dr F., "collectionneur" et connaisseur de haut de gamme comme il s'en fait peu; il sortait de l'écoute des Alexandria et était visiblement boulversé. "Glurps", me dis-je, "si le Dr F., qui n'a pas du persil dans les oreilles, ne s'en remet pas, c'est qu'il doit se passer quelque chose, ici..."
J'entrouvre la porte et fait un pas à l'intérieur de l'auditorium. "Flûte, j'ai dû me tromper d'univers et pousser la porte de la salle Henri LeBoeuf du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles: il y a visiblement des musiciens ici et je n'ai pas de ticket!". Je pénètre plus avant dans l'auditorium (dont l'entrée se situe sur le mur latéral droit). Je fais donc un quart de tour à gauche, faisant dos aux enceintes, que je ne voyais toujours pas, afin de prendre du recul. Arrivé au fond de la pièce, je fais un quart de tour sur moi-même, et me retrouve face à ces monstres. Un véritable téléscopage spatio-temporel se produit alors. Mon esprit et mes sens n'arrivent pas à s'accorder: je suis manifestement en présence de Renée Flemming qui chante les derniers lieder de Strauss, mais je ne puis l'apercevoir. A la place d'un être de chair et de sang, chantant et souffrant car guetté par la mort qui rôde, des monolithes noirs inertes. Pas un seul musicien ici. Quelques secondes à peine se passent. 5 ou 10 peut-être, tout au plus. C'est, immédiatement, immensément poignant, sensuel et vrai. Une sorte d'apocalypse intérieure fait alors s'effondrer en moi avec un fracas que seul j'entends les certitudes que je pensais avoir sur les limites de la technique, en ce début de 21ème siècle. Mais je ne puis m'empêcher de refouler ce qui pourtant s'impose: "non, de toute évidence, tout ce qui m'avait été donné d'entendre jusqu'à présent montrait de façon patente que l'on ne pouvait faire cela. c'était impossible. Absolument impossible", me disais-je. "D'ailleurs", me dictait mon esprit et mes sens, à l'unisson, "c'était Renée Flemming qui chantait, de façon poignante, devant moi". Ce n'était pas des enceintes qui pouvaient faire ça! Quelques secondes s'écoulent encore avant que n'arrive à s'imposer -et difficilement encore bien- que ce sont des objets qui émettent du son qui sont en train de me faire entendre en cet instant la chanteuse comme si elle était devant moi, et la suave morbidité des cordes et leur grain tel qu'on ne l'entend qu'au concert, leur plus infimes inflexions, leur noire sensualité.

Et là, gentlemen, je TOMBE PAR TERRE, presque littéralement.

"MY GOD, WHAT THE HELL IS *THAT* ?????!!!!!"

Inouï. Absolument inouï au sens propre du terme!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il m'est difficile de trouver des mots pour exprimer l'immense émotion que cette écoute a suscité en moi par sa vérité poignante de beauté. Tout ce que je puis ajouter est qu'il m'a été possible de passer tous les disques classiques que j'avais apportés avec moi.
Je n'ai pu prendre les Alexandria en défaut sur rien; absolument rien.
Un grand merci à Peter McGraath, qui m'a très gentiment permis de passer tous mes disques. Mr McGraath est d'une compétence exceptionnelle. Ancien dealer high end aux Etats-Unis, il a été recruté par David Wilson comme directeur des ventes. C'est lui qui, il y a qques années, dans Hi-Fi News, avait bluffé Ken Kessler en lui prouvant qu'il était tout à fait possible, à partir d'un CD lu par un vulgaire laptop moyen de gamme (+convertisseur externe of course), d'obtenir de bien meilleurs résultats qu'avec de prétentieux transports dits "de l'extrême" (façon CEC TL1x, mais ce n'est qu'un exemple), et ce grâce aux protocoles dits fiables utilisés par l'industrie informatique pour vous garantir que le programme que vous téléchargez sur un serveur en Australie arrive intact au bit près et sans jitter sur votre disque dur.
c'est cet homme, également excellent preneur de son, avec qui eu l'immense plaisir de dialoguer ensuite, et à qui j'ai fait part du véritable choc émotionnel que provoquait cette écoute. C'est donc à lui que j'ai fait part d'une incompréhension insurmontable: comment Wilson, dont je venais d'entendre la Duette le matin même, et dont je connaissais la Sophia (version 1 il est vrai, et alimentée de façon peu heureuse par du Mark Levinson), avait pu faire, créer dirais-je même, un tel instrument de musique? Cela m'était incompréhensible tant il y avait pour moi une coupure entre ces deux modèles d'une part et l'Alexandria d'autre part; coupure aussi radicale qu'entre le monde sensible et le monde intelligible chez Platon! Un autre univers! On n'est plus dans de la 'hi-fi', même très haut de gamme, gentlemen; on touche à l'art, à la beauté, au concert live, à l'émotion authentique et vraie. Et ce, sur tous les disques que j'ai passés: Richter et Rostropovitch dans les sonates pour violoncelle et piano de Beethoven: une franchise des attaques, une ductilité du phrasé absolument confondante. Je ne vais pas les détailler tous: je me rends compte que je commence à être long (y a-t-il encore qqn?), mais comment éviter d'être intarrissable à propos de ce véritable MIRACLE électro-acoustique?!

Gentlemen, vous êtes visiblement des gens de goût. Vous avec de superbes systèmes (je ne puis m'offrir de si bons). Parfois même une seconde résidence, visiblement. Vous avez bien quelque moyen. Et vous savez que changer de matériel régulièrement tout au long de la vie coûte beaucoup de sous. Permettez-moi d'oser une suggestion: plutôt que de changer de matériel de façon récurrente, pourquoi ne franchissez-vous pas le cap une bonne fois pour toutes, pour ne plus jamais vous retourner ensuite? Pourquoi ne pas envisager sérieusement un tel investissement, dé-fi-ti-ve-ment libératoire de toute cette névrose obsessionnelle hi-fi-esque, pour vivre et écouter de la musique comme on dégste un grand vin, aller au concert et vous acheter des disques que vous pourriez écouter sur ces merveilles absolues? Et oublier définitivement la hi-fi ensuite: ce seront vos dernières enceintes. C'est un chois de vie qui, si j'en avais les moyens immédiats, me tenterait diablement pour ma part. Si vous en avez les moyens présents, posez-vous sérieusement la question.

Le pire est que (comme si l'infini n'était pas assez): il s'agit de l'Alexandria 2.
Une Alexandria 3 vient de sortir. J'en ai parlé avec José, mais ils ne la rentreront visiblement pas, vu l'investissement que cela représente. Jef m'a dit que la v3 apportait encore plus de corps et était moins "démonstrative" selon lui. Ce doit être encore mieux, si tant est que ce soit possible...
Ils ont été l'écouter chez l'importateur (Audiac, Bert Bazuijn; un homme charmant).
Je trouve que nous devrions proposer à José d'organiser un petit trip pour aller les écouter tous ensemble. Même si nombre d'entre nous ne pourraient prétendre êtres des amateurs sérieux pour une enceinte de €150000, ça m'étonnerait qu'il ne reçoive pas l'idée avec enthousiasme...



Bien, sur ce, gentlemen, je vais aller me coucher car il faut que je me "débranche" tout de même: c'est fou, à vous parler de cette expérience, j'en éprouve des bouffées de reviviscence qui me rendent déraisonnablement loquace et prolixe.

Bonnes écoutes à tous.

Orfeo.

PS: to van.alstine

Les Gamut en question sont-elle bien celles (couleur très foncée) qui sont à coté des Xavians ?


Oui, ça emble être celles-là, bien qu'il existe de nombreuses finitions et celles que j'ai vues sont dans un bois très clair (c'est d'ailleurs du bois *plein* compressé à la presse, pas du MDF ou du HDF).
Bien à vous.
Orfeo
Lecteur Cairn EcrinS - pré YBA 2 ALpha alim. spéc. - blocs mono Cairn K1 - panneaux "full ruban" Analysis Omicron et barrette filtrante active Acoustic Arts; en amont: ligne dédiée de 25A sur le compteur.
orfeo
 
Messages: 26
Inscription: 08 Déc 2008 1:41
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 10 Déc 2008 9:20

orfeo a écrit:Le pire est que (comme si l'infini n'était pas assez): il s'agit de l'Alexandria 2.
Une Alexandria 3 vient de sortir. J'en ai parlé avec José, mais ils ne la rentreront visiblement pas, vu l'investissement que cela représente. Jef m'a dit que la v3 apportait encore plus de corps et était moins "démonstrative" selon lui. Ce doit être encore mieux, si tant est que ce soit possible...
Ils ont été l'écouter chez l'importateur (Audiac, Bert Bazuijn; un homme charmant).
Je trouve que nous devrions proposer à José d'organiser un petit trip pour aller les écouter tous ensemble. Même si nombre d'entre nous ne pourraient prétendre êtres des amateurs sérieux pour une enceinte de €150000, ça m'étonnerait qu'il ne reçoive pas l'idée avec enthousiasme...
Bien, sur ce, gentlemen, je vais aller me coucher car il faut que je me "débranche" tout de même: c'est fou, à vous parler de cette expérience, j'en éprouve des bouffées de reviviscence qui me rendent déraisonnablement loquace et prolixe.


Cher Orfeo, magnifique message! quel poète! Je partage à mille % ton point de vue et je pense que tu as soulevé deux points fondamentaux qu'on ne cessera de répéter: outre le système qui doit être équilibré et cohérent, il ne faut pas oublier la mise en oeuvre et le talent nécessaire pour une optimisation d'un gros système et .... la pièce! investir dans un gros système sans avoir un traitement acoustique, c'est de l'argent jeté par la fenêtre ... enfin façon de parler ... En parlant des Alexandria, que je n'ai jamais entendues malheureusement, je peux bien imaginer la claque phénoménale que tu as eue le jour de ta visite chez New Music, temple du bonheur :-)

Connaissant José, je suis sûr que cette épopée au temple des Alexandria sera accueillie favorablement ... comme chaque fois qu'on parle de musique, de passion et de bonheur, José ne résiste pas à la tentation d'y céder ...
B&W 800D, Halcro DM10, Pass Labs X600.5, dCS Puccini + clock. Un conseil: ne lisez pas trop: allez écouter par vous-même, c'est bien plus intéressant :-)
arabella
 
Messages: 199
Inscription: 29 Fév 2008 19:02
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 10 Déc 2008 9:37

Excellent Cr Mr Orféo, un des rares vu la longueur que j'ai lu en entier !

Quelle phrasé mais surtout qu'elle belle manière de nous partager cette expérience visiblement très troublante et faisant finalement s'approcher quelqu'un d'une quête de "réalisme sonore" qu'il a mené une bonne partie de sa vie !

Merci

Pour information tu pourrait nous indiquer pas les électroniques qui alimentaient ces dames...
Tous le monde savait que c'était impossible
Un jour est arrivé un homme qui ne savait pas et qui a réussi.
Flitwoodmac
 
Messages: 1340
Inscription: 01 Sep 2006 14:22
Localisation: (29) Ploudaniel
  • offline

Message » 10 Déc 2008 13:05

Cela prouve au moins que, chez Wilson Audio, si l'on sort un tres GROS cheque on achete une enceinte extraordinaire sinon sublime. Cela est parfois rare dans le tres tres HdG. Si, si. :oops:

Cher Orfeo, je t'invite (avec tes disques !) en Bretagne re-ecouter des SOPHIA 1 sur des bonnes electroniques. :wink: Emotion, Implication & Musique sont ma recherche infinie. :P
Wilson Audio / Accuphase Class A / préampli SHINDO Monbrison / NAIM NAT01 / dCS Puccini et Mac Mini / Vinyle en devenir... / cables artisanaux et Echole HP / meuble A-V Molteni PAB
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message