Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Alain Dupuis et 31 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR NAIM PROAC chez Alexandre T

Message » 27 Avr 2004 17:50

Faut se mettre d'accord sur le vocabulaire !

Je crois qu'on n'utilise pas les mêmes mots pour décrire les mêmes choses Laurent !

J'ai en mémoire parfaitement les disques chez toi :

une scène sonore qui dépendait directement du nombre d'instruments enregistrés, de la taille de la salle où ils étaient enregistrés.

- Rita Mitsouko (qui sonnaient dans une sorte de carré derrière les enceintes, une photon très nette de quelque chose de très flou nous en avions du reste parlé),

- Le disque de jazz dans la boite (qui sonnait bas de plafond),

- L'orgue de Mabuse (qui sonnait sous une voute haute et large),

- Mon tchaïkovski (qui sonnait dans une salle profonde et relativement étroite justement et un peu un trou au milieu comme souvent voire quasi toujours ),

Monty Alexander de LaurentV (qui sonnait à "1,5 mètres de hauteur" un peu en retrait des enceintes mais moins que les autres disques) ...

Chaque fois la scène sonore différait, chaque fois les musiciens étaient focalisés d'une façon holographique.

Rien oublié de l'écoute faite chez toi...

Rien de ce que j'appelle une scène sonore IMMENSE !

Alors oui, une électronique qui n'"ouvre" pas mais qui respecte ce qui est sur le disque car elle pousse du haut en bas en même temps, sur une plage de fréquence qui excède celle du signal enregistré (comme ça pas de problème de phase) qui 'a aucun intermodulation.


Sur des enceintes, les BW 802 qui, elles, ont une courbe polaire de directivité qui ne fait pas en sorte qu'elles retiennent la musique prisonnière des boites...

Quand je t'ai dit que j'avais adoré ta chaine, ce n'était pas pour te faire plaisir, pas une parole en l'air. J'avais écouté soigneusement et m'étais fondé une opinion sur des critères précis qui me sont chers...

Souvent les mots et le sens qu'ils évoquent à la lecture éloignent les uns des autres des forumeurs qui pensent et entendent parfois la même chose.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Avr 2004 17:50

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Avr 2004 19:55

haskil a écrit: Faut se mettre d'accord sur le vocabulaire !

Je crois qu'on n'utilise pas les mêmes mots pour décrire les mêmes choses Laurent !

J'ai en mémoire parfaitement les disques chez toi :

une scène sonore qui dépendait directement du nombre d'instruments enregistrés, de la taille de la salle où ils étaient enregistrés.


J'en veux pas plus. si c'est enregistré dans un couloir, j'écoute un couloir, si c'est une grane salle, une cathédrale, un stade.... faut que çà ouvre grand, haut, large, et tout et tout.
Nous sommes d'accord sur le vocabulaire, mais tu en joues mieux que moi :oops: :wink:

haskil a écrit:- Rita Mitsouko (qui sonnaient dans une sorte de carré derrière les enceintes, une photon très nette de quelque chose de très flou nous en avions du reste parlé),

- Le disque de jazz dans la boite (qui sonnait bas de plafond),

- L'orgue de Mabuse (qui sonnait sous une voute haute et large),

- Mon tchaïkovski (qui sonnait dans une salle profonde et relativement étroite justement et un peu un trou au milieu comme souvent voire quasi toujours ),

Monty Alexander de LaurentV (qui sonnait à "1,5 mètres de hauteur" un peu en retrait des enceintes mais moins que les autres disques) ...

Chaque fois la scène sonore différait, chaque fois les musiciens étaient focalisés d'une façon holographique.

Rien oublié de l'écoute faite chez toi...


Tu as une bonne mémoire :lol: tu prends des notes ou quoi :o

haskil a écrit:Rien de ce que j'appelle une scène sonore IMMENSE !


Avec 4.3 metre de large, ca pourrait etre largement pire. C'est quoi une scene immense - à local constant j'entends; et dans une pièce à vivre ( pas un "audiorium".

haskil a écrit:Alors oui, une électronique qui n'"ouvre" pas mais qui respecte ce qui est sur le disque car elle pousse du haut en bas en même temps, sur une plage de fréquence qui excède celle du signal enregistré (comme ça pas de problème de phase) qui 'a aucun intermodulation.


Sur des enceintes, les BW 802 qui, elles, ont une courbe polaire de directivité qui ne fait pas en sorte qu'elles retiennent la musique prisonnière des boites...


pas tout compris là :roll:

haskil a écrit:
Quand je t'ai dit que j'avais adoré ta chaine, ce n'était pas pour te faire plaisir, pas une parole en l'air. J'avais écouté soigneusement et m'étais fondé une opinion sur des critères précis qui me sont chers...

Souvent les mots et le sens qu'ils évoquent à la lecture éloignent les uns des autres des forumeurs qui pensent et entendent parfois la même chose.
Alain :wink:


voir meme souvent la meme chose. :wink:

Laurent
LaurentD
 
Messages: 2114
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 27 Avr 2004 20:01

Bon, je te laisse dans les mains d'Haskil...
Quand il arrive à dire que chez toi la scène sonore n'est pas immense alors que c'est ce que tu dis dans tous tes posts.. les bras m'en tombent.
Haskil, tu as raison, et le sûrement le dernier mot.
A bientôt.


Charles



Ps: laurent, tu as un DCS en test. C'est un "+" ou un Elgar "tout court"?
moirasc
 
Messages: 2816
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: (Balle de) 6-3
  • offline

Message » 27 Avr 2004 20:32

moirasc a écrit: Bon, je te laisse dans les mains d'Haskil...
Quand il arrive à dire que chez toi la scène sonore n'est pas immense alors que c'est ce que tu dis dans tous tes posts.. les bras m'en tombent.
Haskil, tu as raison, et le sûrement le dernier mot.
A bientôt.

Charles



J'ai peut etre tord, qui sait. Tu te ferras ton idée quand tu passeras dans le coin ;-)

moirasc a écrit:
Ps: laurent, tu as un DCS en test. C'est un "+" ou un Elgar "tout court"?


Un "tout court" ... le + c'est pas nécessaire pour moi pour le moment ( DSD et Cie )

Laurent
LaurentD
 
Messages: 2114
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 27 Avr 2004 20:39

J'ai peut etre tord, qui sait. Tu te ferras ton idée quand tu passeras dans le coin

Je connais les électroniques Cello, et j'ai eu tout à fait la même impression que tu décris tout le temps..
ça doit être une question de vocabulaire... :roll:

PS: tu le testes sur quoi le converto si ton lecteur est en réparation?

Charles
moirasc
 
Messages: 2816
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: (Balle de) 6-3
  • offline

Message » 27 Avr 2004 20:45

Le vendeur de l'elgar est venu TRES gentillement avec son Drive ET son converto pour que je l'essai sur mon systeme.
Franchement c'est plus que sympa, et il est reparti sans le converto :lol: .... j'attends ma sony ;-) pour mener qqs essais, mais .........................................
LaurentD
 
Messages: 2114
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 27 Avr 2004 23:38

Il le remplace par quoi son converto ?
ça donne quoi un full DCS ??( hormis l'envie de balancer ton Sony :lol: :lol: , ou tout du moins de commencer par acheter le converto :wink: )


Charles
moirasc
 
Messages: 2816
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: (Balle de) 6-3
  • offline

Message » 28 Avr 2004 0:52

RoroMinator a écrit:Ben alors non, je ne suis pas d'accord mais ça doit juste être un pb de termes.

Par lourd, je comprends sans vie, mou du genou, ce qui ne correspond pas vraiment au CDX.

Par contre le CDX est rond, oui et c'est d'ailleurs, à mon avis, ce qui apporte de la matière.

Roro


Le CDX plus alimentation entendu au studio hifi sur une configuration Naim plutôt haut de gamme est lourd car rond n’est pas un défaut.

Trop de matière dans le bas médium qui ralentit le son et comparé à une réga P9 c’était ridicule.

La P9 imageait de manière plus précise quand à la dynamique c’était tellement plus libre.

Je préfère la finesse du médium de la CD 3.5 qui est plus neutre.
jeanpascalg
 
Messages: 1062
Inscription: 25 Mai 2001 2:00
Localisation: Chantilly
  • offline

Message » 28 Avr 2004 8:18

merci jpa ....encore un pavé dans ma lutte du vinyle contre le CD :P

si cela continue a ce rythme "haskil" va finir par capituler :D

et acheter une "emt" 8)
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 28 Avr 2004 8:43

bornert a écrit:merci jpa ....encore un pavé dans ma lutte du vinyle contre le CD :P

si cela continue a ce rythme "haskil" va finir par capituler :D

et acheter une "emt" 8)


Arf !!! Meuh non, si ça continue c'est moi qui vais acheter une EMT :wink:

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 28 Avr 2004 9:23

bornert a écrit:merci jpa ....encore un pavé dans ma lutte du vinyle contre le CD :P

si cela continue a ce rythme "haskil" va finir par capituler :D

et acheter une "emt" 8)


mais non il a un SACD qui sonne analogique :wink:

et sans les inconvénients du vinyle :lol:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 28 Avr 2004 11:45

:lol: :lol: :wink:
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 28 Avr 2004 12:01

Je préfère la finesse du médium de la CD 3.5 qui est plus neutre

:o :o
C'est bien la première fois que je lis qu'on puisse préférer le Cd3.5 au CDX...
Pour avoir eu les deux , et même le Cd3.5 +Hicap , le CDX est beaucoup plus transparent, moins agressif que le CD3.5.. plus délicat, beaucoup plus neutre...
Peut etre que le CDX que tu as écouté était mal mis en oeuvre... :roll: :oops:
Bizarre, bizarre quand même...
moirasc
 
Messages: 2816
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: (Balle de) 6-3
  • offline

Message » 28 Avr 2004 12:18

haskil wrote:

- Rita Mitsouko (qui sonnaient dans une sorte de carré derrière les enceintes, une photon très nette de quelque chose de très flou nous en avions du reste parlé),

- Le disque de jazz dans la boite (qui sonnait bas de plafond),

- L'orgue de Mabuse (qui sonnait sous une voute haute et large),

- Mon tchaïkovski (qui sonnait dans une salle profonde et relativement étroite justement et un peu un trou au milieu comme souvent voire quasi toujours ),

Monty Alexander de LaurentV (qui sonnait à "1,5 mètres de hauteur" un peu en retrait des enceintes mais moins que les autres disques) ...

Chaque fois la scène sonore différait, chaque fois les musiciens étaient focalisés d'une façon holographique.

Rien oublié de l'écoute faite chez toi...


Laurent D écrit ! Tu as une bonne mémoire tu prends des notes ou quoi



Bonne mémoire : oui ! Je prends pas de note, mais quand une écoute me marque je n'oublie pas ce que j'ai écouté aussi attentivement et admirativement.


haskil wrote: Rien de ce que j'appelle une scène sonore IMMENSE !


LaurentD écrit : Avec 4.3 metre de large, ca pourrait etre largement pire. C'est quoi une scene immense - à local constant j'entends; et dans une pièce à vivre ( pas un "audiorium".


C'est ce que j'aimerais savoir ! :lol:

Pour moi, c'est quand quelque soit le disque l'image parait immense ! C'est à dire par exemple, sur des grandes Martin Logan, une guitare sèche devient aussi grosse qu'un orchestre, une flûte ou une chanteuse te donnent l'impression d'émettre du son à travers un trou de 2 mètres sur deux... Idem sur les grands Magnepan. Idem sur les Bose 901. Idem sur les Phonophone



haskil wrote: Alors oui, une électronique qui n'"ouvre" pas mais qui respecte ce qui est sur le disque car elle pousse du haut en bas en même temps, sur une plage de fréquence qui excède celle du signal enregistré (comme ça pas de problème de phase) qui 'a aucun intermodulation.


Pour moi ton électronique n'ouvre pas plus qu'elle ne ferme : elle respecte les caractéristiques des prises de son. le signe d'une grande électronique !
Certains amplis à tubes ouvrent en revanche et tout le temps pour tout : effet microphonique qui exacerbe les réverbérations et qui réduisent considérablement la focalisation des instruments !


Haskil écrit : Sur des enceintes, les BW 802 qui, elles, ont une courbe polaire de directivité qui ne fait pas en sorte qu'elles retiennent la musique prisonnière des boites...


LaurentD écrit : pas tout compris là


Plus on monte en fréquence est plus le son devient directif. Dans les revues on donne la courbe de fréquence à 0° et à 30 ° mais sous forme d'une courbe horizontale.

Outre le fait qu'elle n'est pas très parlante cette courbe, elle ne rend pas bien compte de ce que l'on appelle les lobes de directivité à chaque fréquence.

Et à différents niveaux de pression acoustique... Très important !

S'ils le voulaient, ils nous donneraient, dans les revues, des courbes à 70 dB, à 80 dB, puis de cinq en cinq et tu verrais la tronche des courbes de certaines enceintes...
Et là, on comprendrait pourquoi certaines enceintes ont un comportement si étrange sur programme musical... Pourquoi certaines poussent en cloche dans le medium, pourquoi d'autres se mettent à avoir une image qui se projette quand le niveau monte et pourquoi d'autres ne bronchent pas d'un iota...

Les courbes polaires ressemblent à une mapemonde vue d'un des poles...

Et là on a une ligne plus ou moins régulière qui fait le tour comme un parallèle sur la mappemonde. Il montre la diffusion du son à chaque fréquence...

Plus cette ligne "ciculaire" est formée de lobes réguliers, moins elle est torturée dans le médium et l'aigu et moins l'enceinte est directive et plus elle diffuse régulièrement le son et donc sa spatialité.

Les sphères dont sont équipées les BW favorisent cette diffusion spatiale homogène sur une plage de fréquence très large du médium à l'aigu.

Et comme tu l'as fait remarquer à je ne sais plus qui sur un autre post, c'est ce qui rend les 802 aussi peu directives...

Alimentées par un amplificateur qui n'a pas de problèmes de phases sur la bande passante, qui n'ouvre ni ne ferme le son, ces enceintes respectent la spatialisation du son et sa focalisation dans le même temps car aucune rupture marquée dans la diffusion spatiale ne vient perturber l'émission du signal...

Ce qui fait qu'une guitare sèche écoutée sur ces enceintes fait un mètre de long, qu'une flute a une embouchure circulaire de 1,5 cm et qu'un chanteur n'a pas la gueule de Leviathan !

Et que parfaitement focalisés cette guitare, cett flute, cette voix sonnent dans l'espace que le preneur de son leur a donné !


Ecoute focalisée d'une précision extrême, comme chez Philipe, dans un espace acoustique dépendant de celui de la prise de son !



Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 28 Avr 2004 12:28

moirasc a écrit:
Je préfère la finesse du médium de la CD 3.5 qui est plus neutre

:o :o
C'est bien la première fois que je lis qu'on puisse préférer le Cd3.5 au CDX...
Pour avoir eu les deux , et même le Cd3.5 +Hicap , le CDX est beaucoup plus transparent, moins agressif que le CD3.5.. plus délicat, beaucoup plus neutre...
Peut etre que le CDX que tu as écouté était mal mis en oeuvre... :roll: :oops:
Bizarre, bizarre quand même...


Charles,

Un des pires écoutes du salon Haute Fidelité de l'an dernier était une full Naim avec des PEL Modena. L'aigu pissait de partout, agressif. rarement entendu aussi mauvais, un grave Hénorme et pas de medium. Bref une écoute quasi à l'opposé de ce que propose Naim et PEL. La mise en oeuvre et la pièce d'écoute sûrement dans ce cas.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message