Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Egalisation et "mr X"

Message » 02 Mar 2008 23:34

Bonjour,
je me permet de citer un extrait provenant d'une autre partie de ce forum :

"par contre je suis totalement opposé à la notion de "roomEQ " utilisé par plein de constructeurs hifi (uniquement pour des raisons de marketing)
il est scientifiquement totalement impossible de déduire une EQ de l'analyse d'une réponse impulse de salle par convolution et génération d'un filtre inverse..
c'est une utopie absolue et ayant testé toute les machines et logiciels qui "prétendent" faire celà je peut l'affirmer
en effet si en théorie pour un point d'écoute infiniment petit de l'espace et avec un calculateur de puissance infinie générant des filtres de pentes infinies en quantitées infinie et avec une mémoire gigantesque (ce qu'un PC est parfaitement incapable de faire d'ailleurs ) en pratique celà ne se réalise pas ..( ça voudrait dire que je supprime l'acoustique de la salle en totalité ce qui n'a aucun sens pratique meme si c'est faisable en théorie pure pour un point de l'espace )
d'abord parce que le moindre déplacement du point d'écoute "fou en l'air "
la belle théorie et ensuite parce que le HP n'est pas transducteur à courbe de tranfert linéaire.. ( directivité /compression avec la puissance /résonnance variable dynamiquement ec ect...)

tout les ingénieurs du son et chercheurs qui ont un peu travaillé la question savent qu'il est absolument impossible d'employer le mot EQ pour la correction de l'acoustique d'une salle et que pour "corriger" un HP ( et je parle seulement d'une voie c'est à dire 1 composant seulement ;pas l'enceinte là c'est impossible ) il est indispensable d'avoir une interprétation humaine intervenant sur les " compromis " à faire ..
toute les approches (tact/audyssey ect..) prétendant y arriver en faisant de la multimesure racontent n'inporte quoi ..

si je fait par exemple 300 mesures en des points différents de la salle et que je "moyenne" (avec ou sans prédominance de la zone focus) celà revient à faire un EQ automatique basé sur des paramétriques IIr classiques

j'ai un tact RCS2.2 et quasiment tout les logiciels ( plug in ou dédié) qui font cela ... ( et j'ai testé le C28 KH et le Lake dolby)
la "remesure" avec des moyens scientifiques à postériori d'une room EQ faite par convolution fait litéralement rire par les incroyables
abberation qu'elle génére...;sans compter l'écoute insuportable que cela provoque ..
c'est la raison pour laquelle cette solution n'est jamais retenue chez les pros
les 2 ou 3 enceintes de studio usant de cette approche ( JBL 628/K&H /focal par exemple) ( et j'ai une paire de K&H 0C500)demande une procédure totalement particuliere usine et seulement pour une écoute en champs direct à 100% ( K&H) ou usent seulement de préset usine fait en chambre sourde ... et sont pour moi auditivement moins bonne apres qu'avant !!!
je sais c'est contrariant mais c'est comme ça et en plus c'est tout a fait explicable et mesurable..( pas sur un mail ...)


Il semble, d'après "mr X" (c'est comme cela qu'il est nommé dans le post en question) que toutes les techniques de room eq y compris TACT et bien d'autres sont de la poudre aux yeux, de vulgaires arguments bassement commerciaux, car il prétend que le milieu professionnel est à des années lumières de ces supercheries ... je sais bien que le monde de l'audiovisuel professionnel comporte des exigences qui vont bien au-delà du "notre" mais quand même!
Avez-vous des éléments de réponse, surtout lorsqu'il prétend que c'est mesurable.
Beaucoup de solutions professionnelles, dans nombre de disciplines, ont étés déclinées dans le grand public grâce à la baisse des coups, c'est le cas des DSP qui équipent les TACT par exemple, et je suis surpris par cette position sans appel. Toutefois, je ne peux, pour l'instant, seulement me faire une opinion, ça vaut ce que ça vaut ... et "l'opinion" est le contraire de la science, presque une injure à l'intelligence, et le scientifique honorable peut bien souvent avoir raison, même face aux foules qui se dirigent droit dans le mur ! J'aimerai beaucoup avancer sur ce sujet, avec votre aide.
Cordialement.
azerty254
 
Messages: 4
Inscription: 02 Mar 2008 0:49
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Mar 2008 23:34

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Mar 2008 8:09

Bonjour,

Je n'ai jamais testé ce genre d'engins mais je crois qu'il faut éviter l'excès en tout...

En Pro ils se servent beaucoup d'égalisation (DBX et autres) pour des tas de bonnes raisons mais je crois que personne ne cherche à corriger complètement l'acoustique d'une pièce avec ces engins... Disons que si tu as une remontée de + 10 dB dans la zone 60/70 hz, il peut être payant de baisser de 10 dB cette zone de fréquences en amont du signal...

A lire les uns et les autres, il semble que les engins qui permettent cette égalisation font partie des outils à connaitre pour optimiser des défauts constatés et cela semble marcher à condition de ne pas en attendre des miracles. Je testerais sans doute avec le caisson...

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 03 Mar 2008 16:47

Disons que ce que dit Mr X me semble parfaitement exact (sauf le passage sur la puissance de calcul insuffisante d'un PC, mais bon c'est pas l'essentiel...), mais doit être relativisé.
D'abord parce que c'est quelqu'un qui est habitué aux systèmes de très très haute volée (rien à voir avec la hi-fi classique même HDG) exploités dans des salles gigantesques ou l'acoustique est étudiée dès l'architecture (c'est son métier). Il n'adapte pas forcément son discours aux dures réalités auxquelles est confronté l'audiophile moyen.
Donc ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

azerty254 a écrit:Avez-vous des éléments de réponse, surtout lorsqu'il prétend que c'est mesurable.

Je suppose que tu fais allusion au passage "la "remesure" avec des moyens scientifiques à postériori d'une room EQ faite par convolution fait litéralement rire par les incroyables abberation qu'elle génére...;"
Evidemment c'est mesurable...puisque la base de travail d'un système DRC, c'est une mesure !

Exemple: supposons qu'il y ait un trou de 12dB à 100Hz mesuré à la position d'écoute (cas très courant); si le système corrige cela brutalement en mettant +12dB, ça va faire très très mal...non seulement les dB manquants ne seront pas tous là (car annulation), mais le HP et l'ampli seront à genoux à la moindre crête.
J'imagine quand même que les systèmes qui font ça automatiquement sont un peu plus malins et n'appliqueront pas +12dB, peut-être +6, mais même atténué ce genre de phénomène est catastrophique et bien susceptible de provoquer l'hilarité de Mr X...

cohuelaz a écrit:Disons que si tu as une remontée de + 10 dB dans la zone 60/70 hz, il peut être payant de baisser de 10 dB cette zone de fréquences en amont du signal...

A lire les uns et les autres, il semble que les engins qui permettent cette égalisation font partie des outils à connaitre pour optimiser des défauts constatés et cela semble marcher à condition de ne pas en attendre des miracles...

Voilà une approche beaucoup plus raisonnable :wink: Chercher à corriger les plus gros défauts, et sans excès. Par exemple, si la remontée de +10dB est due à la pièce, il faudra plutôt baisser de 5 ou 6dB que 10, amha, de façon à ne pas faire disparaitre complêtement ces fréquences y compris du champ direct...Et de toute façon ça ne donnera pas le même résultat qu'une pièce traitée sans mode prépondérant, comme celles dans lesquelles travaille Mr X; mais déja fort satisfaisant pour l'audiophile moyen 8).
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 15 Mar 2008 20:19

Bonjour,
Je partage votre avis : corriger les plus gros défauts (surtout dans les basses fréquences ou les résonances dues à la pièce ne peuvent être traitées qu'avec des moyens matériels lourds) c'est le point de départ. Ensuite quelques équilibres peuvent encore améliorer.
On en parle sur un fil pas si loin
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=29877992
A bientôt
Patrick
PCHEVALIER
 
Messages: 318
Inscription: 26 Déc 2006 19:57
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 16 Mar 2008 3:53

Bonjour, je suis vos réponse avec grande attention et je vous remercie pour leur qualité.
Je continue à fouiner pour trouver des débuts d'explications, on a beau être un vrai professionnel compétent, il faut savoir tout de même relativiser et replacer chaque choses dans leur contexte, c'est également ce que vous dites en d'autres termes. N'empêche, il y a Tact et Tact, l'américain et l'européen, et ils ne sont point semblables, et si je n'avait pas posé la question à celui qui à, en grande partie, révélé, par son travail, le système de jean-yves kerbrat (les connaisseurs comprendront tout de suite), il continue toujours à le dévelloper d'ailleurs ... ou bien travaillé sur celui de marcel roggero ... des pointures dans le milieu de la hifi qui sont rodés face aux supercheries du milieu, je serai toujours aussi bête ! En conclusion, le "Tact" qui marche n'a pas trompé les oreilles de connaisseurs de haut niveau et d'un dévellopeur à la réputation solide, y compris dans le milieu pro ... Dans le futur, si les partisans de l'évolution de la compréhension des phénomèmes physico-acoustiques arrivent à dégraisser ce milieu de ses vieux démons, et bien, on risque de se faire de plus en plus plaisir, enfin je l'espère.
Cordialement.
azerty254
 
Messages: 4
Inscription: 02 Mar 2008 0:49
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message