Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

La hi-fi à l'est?

Message » 11 Déc 2002 18:57

Bonjour à tous.

Haskil a fait aujourd'hui une remarque sur le forum "Œuvres" qui m'a fait tiqué. Je vous en livre la citation in extenso:

kaskil a écrit:A part ça, Repin est un formidable violoniste. J'ai son tchaikovsky, enregistré avec l'Orchestre de Novossibirsk, sa ville de naissance, quand il avait 14 ou 15 ans : assez époustouflant. Et bien enregistré comme tant de disques soviétiques, puis russes...


Lorsqu'Alain parle d'enregistrement, je comprends qu'il s'agit là d'un raccourcis pour parler aussi de la masterisation (j'espère que le terme est exact), sans quoi le disque ne sonnerait pas aussi bien que ce qu'il affirme.

Alors, mes questions, que j'avais envie de poser depuis longtemps par curiosité, sont les suivantes.

Dans les pays de Suprafon, Edel, Melodiya, qui sont effectivement à l'origine de pas mal d'enregistrements d'anthologie, avec quel matériel écoutait-on les disques produits par ses éditeurs? Avec quoi les studios enregistraient-ils et effectuaient-ils le mixage pour leurs disques? Bref, y avait-il à l'est une hi-fi indigène qui fût de qualité, au moins dans le monde professionnel?

Est-ce que des personnes qui ont voyagé, ou bien des "historiens" de la hi-fi ont-ils une réponse à ses interrogations?

C'est peut-être typiquement une question pour le forum Delphi, et ce pourrait être l'occasion de mon premier post là-bas, mais des forumiens d'ici ont-ils quelques lumières?

Merci d'avance. :)
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Annonce

Message par Google » 11 Déc 2002 18:57

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Déc 2002 19:53

L'Allemagne de l'Est était une grande productrice de micros électrostatiques de grande, très grande qualité... on oublie souvent que la partition en deux de l'Allemagne a laissé certaines usines et sièges sociaux du coté Est. Zeiss était à l'Est et s'est appelé Zeiss Jena; tandis que le nouveau Zeiss, installé à l'ouest, s'est appelé Zeiss Ikon... Idem pour Neumann, je crois...

Les objectifs du "vieux" zeiss sont restés de très grande qualité...

En URSS on fabriquait d'excellentes enceintes à chambre de compression!

Mais le plus important n'était pas là. La RDA avait la plus grande école de Tonmeister du monde dont sa marque de disques Eterna (rachetée par Edel) bénéficiait... ainsi que les maisons occidentales qui co-produisaient avec Eterna (EMI et Philips particulièrement).

Les meilleures prises de son Eterna figurent parmi les meilleures jamais faites. J'ai prêté à Philippe Beal un disque de Masur renversant de ce point de vue : La première nuit de Walpurgis de Mendelssohn. La "théorie" des preneurs de son de l'allemagne de l'Est était de respecter la géomoétrie de l'image sonore...

Ainsi d'ailleurs que celles de Supraphon et de Melodya et aussi, on les oublie toujours, les Polonais de Polskie Nagrania... qui avait eu aussi un grande école de preneurs de son liée à la Radio polonaise.

Et puis, dans ces pays là, le temps ne coutait pas d'argent et l'on pouvait prendre tout le temps nécessaire pour bien placer les micros.

Et ce dernier détail est plus important que le matériel qui sert à fixer les enregistrements. Et comme les Allemands de l'Est et les Russes achetaient des Steinway neufs, ils achetaient aussi, quand le besoin s'en faisait sentir, des matériels venus de l'Ouest...

Il y avait à Moscou une preneuse de son, avec un nom géorgien, qui était tenu là bas pour un génie de la prise de son... j'ai oublié son nom, il me reviendra.


Sinon les mélomanes russes pouvaient acheter des électrophones à lampes (j'en ai un!) en bois, il n'y a pas longtemps encore! Et des amplis à lampes, sans doute aussi à transistors, et des enceintes et des tourne-disques plus que des platines.

J'en sais pas plus :oops:

Alain :wink:

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Déc 2002 20:06

C'est déjà un début. Je n'en attendais pas moins de ta part :wink:

Il serait aussi intéressant de savoir ce que les maisons de disques de là-bas utilisaient comme matériel de monitoring dans leurs studios, en particulier leurs enceintes.

J'espère avoir d'autres contributions tout aussi intéressantes.

Je vai peut-être aussi rafraîchir mon russe :oops: pour aller voir sur le net s'il n'y aurait pas des infos à récolter.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 12 Déc 2002 0:40

salut scytales,
effectivement le matériel d'origine est-européenne (excuse ce néologisme à la noix :oops: )a tjs été de très haute qualité pour différentes raisons...Tout d'abord il ne faut pas oublier que la plupart du matériel bf et hf était fabriqué dans des tolérances militaires ie avec des contraintes de qualité (nottament fiabilité)draconniennes...
Et l'europe de l'est a tjs eu un vivier extraordinaire d'ingénieurs (ne pas oublier que S. Kudelski fondateur de Nagra,archétype du matos pro totalement increvable et d'une qualité hors-norme,était polonais pour ne prendre que cet exemple...)de très très haut niveau en électronique bf et hf...

Des marques comme bpm,oktava (qui avait un autre nom avant mais j'ai oublié :oops: )même sennheiser qui était d'origine est-allemande (du moins au début du mur??Me rappelle plus non plus :x )...

J'ai un hors série d'un ancien Home Studio qui trace un résumé de 100 années d'enregistrement et curieusement les noms de grands inventeurs étaient en général russes polonais tchèque allemands...ou alors anglais!

Il me semble aussi que la grande tradition de la facturedu verre en Europe Centrale a eu aussi un impact important sur toute cette fabuleuse production d'europe de l'est (eh oui à l'époque pas de semi-conducteur rien que du tube...);production de tubes dont s'est largement servie l'armée russe par exemple...

Mais je crois qu'en dehors de l'extrême qualité de ces productions d'antan c'est surtout le temps et la compétence des ingénieurs du son,comme le faisait très justement remarquer Alain, qui fit que le résultat était aussi bon...C'est vrai que ça coutait pas cher le studio à cette époque et les infrastructures étaient de grande qualité toujours à cause de cette guerre froide et de cette course effrénée à la compétitivité entre les deux grands blocs...

A+ :wink:

PS:j'adore ce genre de sujets qui permettent de remettre un peu les choses à leur place (si on lit la revue du son,à part la General Electric personne n'a jamais rien inventé :-? ...)
J'espère que j'ai pas trop dit de bêtises quand même (il y a un petit bout de temps que je ne me suis pas documenté sur la chose :oops: :oops: )...
rodjeur
 
Messages: 4753
Inscription: 25 Avr 2002 15:26
Localisation: huit six
  • offline

Message » 12 Déc 2002 0:43

Pas bete comme post. Effectivement, y a peut-etre des choses a trouver.

Par contre, je suis surpris que l'"Est" est produit des enregistrements de haute qualite. J'aurais eu tendance a penser, que la bas, la hifi etait vue comme une perversion bourgeoise et improductive.
Aaaah, les a prioris stupides qu'on peut avoir parfois.

PS: je suis tjs aussi surpris et epate par l'erudition de d'Haskil. Impressionnat, vraiment...
mkl
 
Messages: 499
Inscription: 20 Oct 2002 12:16
Localisation: Quimper (29)
  • offline

Message » 12 Déc 2002 10:38

mkl a écrit:Par contre, je suis surpris que l'"Est" est produit des enregistrements de haute qualite. J'aurais eu tendance a penser, que la bas, la hifi etait vue comme une perversion bourgeoise et improductive.


Ben en fait l'Est c'est quand même grand. Pour ma part, j'ai vécu quelques temps en Roumanie et là bas la HiFi c'est quasiment innexistant, seulement dans de rares boutiques à Bucarest, réservées à une Elite.
Mon épouse a ramené quelques 33T de l'époque où elle était étudiante ; elle les avait rachetés à des étudiants étrangers. La production locale ne sortait guère que du classique et les enregistrements devaient certainement venir d'ailleurs. Les enregistrements locaux (de la musique populaire) étaient vraiment de mauvaise qualité, du moins ceux que j'ai pu entendre.

Je suis tout de même content que certains se rendent compte que l'Europe de l'Est ne produit pas uniquement des prostituées et des voleurs, contrairement à ce que pourrait nous laisser comprendre le battage médiatique actuel. C'était mon coup de gueule de la journée :-? Désolé :oops:
sharky
 
Messages: 193
Inscription: 02 Sep 2002 9:31
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 12 Déc 2002 11:14

Merci pour ces nouveaux apports.

Personnellement, je n'aurais pas spontanément pensé que les composants utilisés en hi-fi ou au moins dans le matériel sonore professionnel soit de qualité militaire. Les Soviétiques, notamment, on toujours eu la manie de préserver leur secret et d'entretenir le flou sur leur capacité technique (Ils appellent cela la maskirovka). D'un autre côté, il est vrai que leur complexe militaro-industriel a toujours eu une proportion importante de son activité tournée vers la production de biens à destination civile (30% environ, avant même que l'on parle de reconversion. "L'archipel blanc" n'était pas entièrement de couleur kaki...).

Par contre, aujourd'hui, c'est vrai que les tubes Svetlana, qui ont je crois acquis une certaine réputation, était ceux que l'ont trouvait dans les éléments du radar du MIG-25. Svetlana fait même de la pub sur son site web à ce propos...

Cependant, et comme l'ont fait remarquer sharky et mkl, on peut se demander à qui était destiné la production discographique des pays de l'est du temps de la bipolarité. La population avait-elle les moyens de jouir de ses enregistrements dans les meilleures conditions? Ou n'y avait-il que la nomenklatura qui en profiter avec du matériel hardware d'importation?

En bref, y avait-il une production civile en hi-fi? Ou les gens s'en remettaient-ils au DES (dielaïte ego sebya)? :lol:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

est

Message » 12 Déc 2002 16:54

pour le gars d'alsace je donne ci aprés mon mail pour une plus ample connaissance sylvanab@evc.net j'habite prés de strasbourg
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 13 Déc 2002 0:43

Serais-tu l'ami alsacien de L. Dutoit ?
Fly

bornert a écrit:pour le gars d'alsace je donne ci aprés mon mail pour une plus ample connaissance sylvanab@evc.net j'habite prés de strasbourg
flyin'fader
 
Messages: 62
Inscription: 18 Jan 2001 2:00
Localisation: strasbourg
  • offline

Message » 10 Sep 2003 15:35

Suppression d'un doublon.
Dernière édition par Scytales le 10 Sep 2003 15:54, édité 1 fois.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Sep 2003 15:36

Encore un! :oops:
Dernière édition par Scytales le 10 Sep 2003 15:56, édité 1 fois.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Sep 2003 15:37

Je me permets de citer ici un lien qui a été déniché par un membre du forum Delphi. Il s'agit d'un galerie photos d'appareils hifi soviétiques:

http://foto.ussrhi-fi.ru/index.html

Je me permet d'illustrer ce message avec quelques objets intéressants:

Un lecteur de cassettes magnétiques Radiotekhnika:

Image


Des enceintes passives Radiotekhnika S-90F:

Image


Un tweeter à ruban:

Image


Une platine vynile Korvet:

Image


Un préamplificateur Estonia:

Image
Dernière édition par Scytales le 19 Sep 2007 18:10, édité 1 fois.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Sep 2003 15:49

dans les productions Hi-Fi THDG de l'ex bloc soviétique, ne pas oublier les tubes spécifiques et amplis de grande qualité de la maison thchèque du regretté Dr Kron, KR-audio :P

Notre estimé co-forumeur Marc75 en possède une paire de blocs mono sur lesquels on trouve plus d'informations

C.
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 10 Sep 2003 17:53

J'ai eu dans le temps une petite télé n/b "made in ussr" avec
des circuits intégrés tout aussi soviétiques (le shéma
complet était fourni avec de même qu'un stock de
fusibles ...
Et aussi un magnéto à bande "Balaton".

Thierry
Thierry Wautelet
 
Messages: 1920
Inscription: 29 Juil 2000 2:00
Localisation: Bruxelles, Belgique
  • offline

Message » 10 Sep 2003 18:33

Pour pouvoir faire de bons enregistrements, le plus dur, c'était pas de fabriquer (ou d'importer) du bon matos, mais c'était de récupérer les bons musiciens quand d'aventure l'orchestre partait en tournée à l'Ouest ;)
mcarre1
 
Messages: 5987
Inscription: 24 Mai 2003 22:14
Localisation: 06
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message