Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

PRESTIGE AUDIO VIDEO Juillet 2005 CD Test N°3

Message » 31 Aoû 2005 11:20

Philippe Muller écrit : Si nous nous étions limité à la mesure, nous aurions vraisemblablement choisi un parquet de chêne en faisant confiance aux valeurs indiquées sur les bouquins. Mais chaque bois est différent. Un luthier ne prend pas un épicéa au hasard. Il sonne chaque tronc pour en déterminer le caractère et choisit ceux qui lui font bonne impression.


Et cela ne se fait que pendant une très courte période de l'année pendant laquelle l'arbre est choisi sur pied en tapant sur son tronc puis coupé. Quand je dis très courte, c'est quelques jours dans une année...


Sinon pour le son :

Quand le Carneggie Hall de New York a été restauré : le plancher a été refait à l'identique et les mesures ont bien montré que l'acoustique était restée identique. Et elle l'était pour tout le monde, y compris à l'oreille.

Et voilà que Vladimir Horowitz vient y donner un récital de piano. Il déclare alors que le son a changé, que la salle ne répond plus comme avant...

Tout le monde se fiche de lui : "il a plus de 80 ans, il est gâteux et évidemment à cet âge là on n'entend plus aussi bien"...


Puis, à l'occasion de travaux électriques on est contraint d'aller sous la scène... où l'on découvre que les entrepreneurs, plutôt que d'évacuer les gravats, les avaient en partie bourrés sous le plancher dans le vide entre le sol en béton et lui...

Si dans la salle pour le public donc, si pour les musiciens d'un grand orchestre assis sur leur chaise le son était resté identique, il ne l'était pas resté pour de vieilles oreilles de 80 ans, seul à produire sa sonorité en écoutant le retour de salle et les vibrations qui remontaient du plancher de la scène...

Ce fut un triomphe de plus pour Horowitz...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Aoû 2005 11:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Aoû 2005 11:41

J'ajouterais l'expérience suivante, menée avec François Bellec alors chef de labo chez Cabasse.

Nous devions optimiser un système de contrôle dans deux cars régie de la SFP. Les enceintes étaient des modèles spéciaux, réalisés à base d'un coaxial (non commercialisé par ailleurs) et d'un subgrave au format rack (la place manquant, cela permettait de l'encastrer dans une baie).

Comme les deux cars étaient totalement jumaux, nous avions eu l'idée de consacrer énormément de temps sur le premier, d'y faire des relevés aussi précis que possible et de parfaire les égalisations aux petits oignons. Après, il aurait simplement suffi de reporter les réglages de l'un sur l'autre.

Et ce ne fut pas le cas, les deux cabines sonnant très différemment avec des matériels réglés de la même façon. Nous avons cherché à comprendre et nous sommes dit que quelque chose devait être différent et nous avons découvert que les doublages n'utilisaient pas exactement le même contreplaqué.

Les différences étaient mesurables mais cela signifie que les prévisions en terme d'acoustique ne valent pas grand chose si l'on ne connaît pas exactement les caractéristiques des matériaux employés et leur réaction une fois qu'ils sont posés.

De ce point de vue, les tableaux figurant dans les bouquins d'acoustique ne sont pas toujours recommandables.

Il a fallu tout refaire.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 31 Aoû 2005 12:18

En effet, les témoignages d'haskil et philippe Muller montrent ques des différences notables apparaissent dans des environnements à priori identiques. Pas étonnant qu'il y ait tant de divergences de perception chez les hifistes! imaginez ce que ça donne transposé dans l'environnement hétéroclite de nos pièces d'écoute :o
ceci démontre une fois de plus à quel point en hifi l'adéquation entre la pièce et la chaine est primordiale.

blounote :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 31 Aoû 2005 12:42

A quoi Blounotte, il faut ajouter le goût personnel pour tel ou tel son qui aboutit à ce que certains audiophiles soient inconditionnels du son de telle ou telle marque d'électronique qui sait cultiver sur ses appareils une esthétique sonore qui se retrouve, peu ou prou, quelle que soit les enceintes et la pièce d'écoute et rallient à elles bien des hifistes :

le son rega, le son Naim (voir les réserves émises par les maimistes sur les nouvelles séries qui rompent avec l'ancienne esthétique), le son Mac, etc.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Aoû 2005 16:20

Merci Phillipe Muller pour le listing des CD.

Quand à l'acoustique je ne pessais pas que c'était à ce point travaillé chez vous ! Je croyais ça réservé aux très grandes salles et lourds moyens.
Cela doit être vraiment formidable d'écouter de la musique dans ces conditions. C'est bien dommage qu'il n'y ai pas plus de salles dans ce genre.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Aoû 2005 17:23

Je pense que le travail sur l'acoustique se sent dans les enregistrements. L'atmosphère y est plutôt paisible et l'air circule assez bien. Tout ceci est obtenu en plaçant simplement les micros.

Le travail de mastering prend une heure ou deux car nous n'avons rien à faire. Le mixage est acoustique. Le travail se fait avant l'enregistrement; pas après.

Ce type de technique exige des salles tout à fait excellentes et nous avons mis plusieurs années à trouver celle-ci. Par chance, l'église est également excellente (la Débandade), ce qui est rare dans les villages. Cela est du à la présence d'un orgue de 12 jeux qui est assez gros pour créer de la diffraction et éviter l'écho franc cher à beaucoup de nos petites églises.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 31 Aoû 2005 17:36

Question idiote :
Pourquoi y-a-t-il des enregistrement multi-micros ?
Surtout avec tous les défauts évoqués !

Félicitations pour le CD test n°3. Il m'a réconcillié avec mon installation !
X-men
 
Messages: 547
Inscription: 28 Mar 2002 2:00
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 31 Aoû 2005 18:27

La question des enregistrements multimicros appelle de nombreuses réponses. Les raisons sont multiples.

En gros et dans le désordre on peut citer: le maintien d'habitudes héritées de l'époque où les micros étaient peu sensibles et où il était impossible de prendre tout avec un seul micro par canal. Les mauvaises habitudes ont la vie dure et avec l'améliorations des performances des micros, au-lieu de réduire leur nombre, on a commencé par isoler les musiciens avec des paravents puis des cabines individuelles pour limiter les risques de diaphonie acoustique.

Les cabines ont rapidement fait comprendre aux producteurs qu'ils pouvaient économiser de l'argent en enregistrant les musiciens les uns après les autres. Comme ça, pas d'artistes à payer à attendre. On ne les paie que quand ils jouent. Puis les studios se sont dit qu'ils n'avaient plus besoin de grande salle mais de cabines, d'une table de mixage et de boîtes à effets et tous ces gens qui font des disques ne se voient que pour la photo.

Je connais bien Francis Décamps, clavier et l'un des deux frères fondateurs d'un groupe français qui fut mythique: Ange. A l'époque de leur gloire (ils ont vendu des millions d'albums), les producteurs louaient les grands studios à l'année pour un seul groupe. Tout le monde jouait en même temps, séparé par des paravents acoustiques mais les multipistes étaient très peu nombreux. Cela coûtait un prix énorme mais les musiciens faisaient beaucoup de choses ensemble. Voilà pourquoi les disques pop des années 60/70 sonnent encore un peu Live.

Et il faut être conscient que les musiciens veulent enregistrer comme ça parce qu'ils voient ça à la télé. Si vous sortez deux micros, ils vous prennent pour un fauché.

Et ceux qui voient mes cinq N801 et qui me demandent si j'ai pas des enceintes normales de mini chaîne, comme tout le monde.

Maintenant on n'a plus besoin de chanteurs ou chanteuses qui chantent bien et juste. S'ils savent articuler, cela suffira. La couleur de la voix se fabrique par convolution (on peut doser 20% de la voix d'Ella, 10% de celle de Lara Fabian... et on garde 15% de la vraie pour faire vrai). Si ça chante faux, un petit logiciel à 100 euros vous arrange ça et dans la tonalité désirée.
Et pareil pour jouer juste. Donc ce qui compte: c'est que la chanteuse ait une bonne gueule mais la violoniste aussi. Si elle ne joue pas bien, ça s'arrange. Mais pour cela, il faut du multipiste.

Passavant, c'est la grotte de Lascaux de l'enregistrement ou, à l'inverse, nous sommes terriblement en avance et nous annonçons le grand retour de la musique vivante.

L'avenir le dira.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 31 Aoû 2005 19:40

Mes vacances sont terminées. Je repars au combat et reprend la route dès ce soir.

Prochaine étape à Lozanne, près de Lyon où se trouve le nouveau siège de B&W France.

Mon emploi du temps est très chargé (semaines et week-ends jusqu'à Noël). Il me sera donc difficile de répondre de manière aussi suivie et aussi longue à chaque fois.

Ma reprise du travail va faire des vacances à certains mais je reviendrai de temps en temps, quelques sujets étant surveillés.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 31 Aoû 2005 19:50

Philippe Muller a écrit:Ma reprise du travail va faire des vacances à certains mais je reviendrai de temps en temps, quelques sujets étant surveillés.



Va laisser des regrets à beaucoup! quant aux grincheux…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 04 Sep 2005 23:53

Philippe Muller a écrit:.......
La distorsion d'image peut devenir totalement négligeable si le couple est placé à bonne distance et l'écartement adapté à la source. Il faut simplement veiller à contrôler la diaphonie qui, si elle devenait excessive, pourrait conduire à l'impression que le sujet sort directement l'enceinte.
.....
.


Philippe

à quelle écartement étaient donc les micros pour les morceaux sélectionnés poue le CD de PAV?

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 04 Sep 2005 23:57

Ayant mis des condos Mundorf silver/gold en sortie d'un préampli à tubes de ma fabrication (le KTR de M. Cocheteux), je viens de réécouter le CD de PAV : je cherche mes enceintes, le son ne sort plus du tout d'elles, mais s'étale derrière elles comme si une grande porte fenêtre était ouverte sur le lieu d'enregistrement dont je "vois" quasi les murs et le sol :o

Et je rigole car les fenêtres de mon appartement donne sur une église et l'orgue de la plage 1 semble sonner entre l'église et chez moi un peu plus haut que les enceintes... mais dans la rue :lol:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 09 Sep 2005 17:02

Je suis en train d'écouter ce disque sur ma minichaîne Denon en travaillant.

Ces prises de son ont l'air assez extraordinaires (euphémisme).

Le matériel gravé sur le disque me semble bel et bien être l'un des facteurs les plus déterminant du produit sonore restitué par une chaîne hifi!
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 09 Sep 2005 17:39

Et oui!
Ainsi,les derniers XRCD24:Horribles,pas de grave,trop clairs.
Les Verve"Original Masters"jazz:bons sur toutes les chaines,voiture,balladeurs,ect.....

A suivre...
Gillou.
gillougillou
 
Messages: 2430
Inscription: 13 Déc 2002 12:37
Localisation: Normandie Alsace
  • offline

Message » 19 Sep 2005 23:25

Finalement, j'ai enfin écouté ce disque sur ma chaîne hi-fi le week-end dernier.

Personnellement, je trouve que les enregistrements sont effectivement de très bonnes qualités. Il y a une chose qui m'impressionne: les plages enregistrées à Passavant présentent un son d'une texture et d'une qualité de timbre assez singulière. Je ne dirais pas du son qui en émanne qu'il est d'une grande finesse, car, au contraire, les timbres me parraissent si charnus, si pleins, qu'ils sont très roboratifs! C'est la bacchanale du son. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre!
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message