Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Reflexion dominicale les supports.

Message » 25 Avr 2004 10:38

Faisons un retour en arrière ; beaucoup d'entre vous étaient encore en culottes courtes voire avec des Pampers.

A la fin des années 70 début des années 80 le vinyl était en fin de carrière. on nous préparait le CD. Les pressages étaient de qualité de plus en plus médiocre (disques de plus en plus fins, fragiles et mal pressés)
En 1982 le cd est lancé, les premiers transferts sont faits sur ce nouveau support et du qualité correcte.
Depuis quelques années (disons 3/4ans)on nous ressort des versions remasterisées, qui sont soit disant de meilleure qualité. Or lorsque je fais la comparaison entre les premiers cd sortis et ces versions remasterisées la qualité sonore est en retrait (Supetramp, Pink floyd, Marilion..). Les SACD, DVDA arrivent sur le marché.

D'ou la reflexion suivante :
Les baisses de qualité des pressages vinyls des années 70 et des remasters de cd de ces dernieres années dont elle en corrélation avec l'arrivée de nouveaux supports.

edit :
N'y a-t-il pas un dégradation volontaire de la qualité de restitution offerte sur les supports, pressage, épaisseur et qualité des pâtes pour les vinyls dans les années 70, bidouilles (compression du signal, réduction de la bande passante...) sur les transcriptions des masters pour les rééditions de CD afin de mieux faire passer les nouveaux supports.


Le débat est ouvert. J'aimerais simplement que cela ne se termine pas en pugilat par clavier interposé des partisants SACD vs CD par avance merci. :P
Dernière édition par LaurentV le 25 Avr 2004 12:46, édité 1 fois.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Avr 2004 10:38

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Avr 2004 11:05

Salut Laurent!

Pour ce qui est du CD, tu fais une confusion entre support et master, il me semble.

Le fait que de nouveaux masters numériques en 20 24 bits/48, 96 ou 192 kHz aient servi de base à la gravure de CD, il n'empêche que ce dernier est toujours resté lui-même: un support 16/44kHz.

Ton "histoire parrallèle" des supports ne fonctionne donc pas, AMHA.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 25 Avr 2004 11:46

keske tu dis
je comprends pas. :oops: :(
J'écris simplement que lorsque je passe un cd acheté il y à quelques années il offre une restitution sonore détaillée avec une bande passante large et souvent une scène sonore de bonne qualité. Le même cd rédité quelques années plus tard offre un restitution mons détaillée, avec une bande passante moins large et semble compressé.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 25 Avr 2004 11:59

Laurent, si je prends ce que tu dis côté musique classique, c'est l'inverse qui se produit avec les remastérisations en 24/96 !

Et aussi coté jazz avec Verve, Blounote, and co !

La série Philips du cinquantenaire en 24/96 est nettement, nettement meilleure que les anciennes gravures ! ;
La Tétralogie de Wagner par Solti est nettement supérieure en 24/96 que dans la première édition ;
Les RCA Living présence idem ;
les Mercury idem;
La série The Originals de Deutsche Grammophon idem;
Ne parlons pas des Sony de la série consacrée à Serkin : ta Truite par exemple dans la nouvelle édition est nettement meilleure que l'ancienne;


L'exemple le plus célèbre : Tristan et Isolde de Wagner par Bohm sorti vers 1984 très pénible à écouter tellement le son est dur... sa réédition en 24/96 est incomparablement supérieure et sonne de façon sublime !

Mais dans tous ces cas on est reparti des bandes analogiques originelles... et on n'a pas pris la copie en 16/44 pour la passer en 24/96... :o

Remastering suppose dans l'esprit des gens un travail particulier sur la bande, or il s'agit avant tout d'une nouvelle copie d'une bande pour faire un nouveau pressage...

Après quoi, on intervient ou pas sur la bande pour la nettoyer des bruits parasites, du souffle, pour réégaliser... Là certains ont la main lourde... exactement comme du temps du microsillon...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 25 Avr 2004 12:02

LaurentV a écrit:keske tu dis
je comprends pas. :oops: :(
J'écris simplement que lorsque je passe un cd acheté il y à quelques années il offre une restitution sonore détaillée avec une bande passante large et souvent une scène sonore de bonne qualité. Le même cd rédité quelques années plus tard offre un restitution mons détaillée, avec une bande passante moins large et semble compressé.


Je te rejoins complètement.
J'ai acheté le double album Alchemy de Dire Straits en version remasterisé(j(ai perdu un des deux albums en version "normale"). Et bien petite déception sur la qualité générale de l'enregistrement :-? .

La verson non remasterisée est plus agréable et moins "claire" que la version remasterisée..........

Si j'avais su :roll:

:wink:
maxlg
 
Messages: 4663
Inscription: 07 Nov 2001 2:00
Localisation: Chalifert, le 77 et son Club
  • offline

Message » 25 Avr 2004 12:12

LaurentV a écrit:keske tu dis
je comprends pas. :oops: :(


Je dis que dire que le support CD a évolué en se dégradant comme le support vynle a évolué en se dégradant ("support plus fin", [i]"mauvais pressage"[/b]) me semble largement erroné dans la mesure où, à ma connaissance, le support CD-Audio n'a pas évolué. Etant fort jeune, je peux avoir manqué une telle évolution, mais je ne crois pas.

Ce que tu dis qui a changé, ce n'est pas le support CD en lui-même, mais ce qu'on met dessus.

Ce qui est très différent, et invalide ta réflexion, AMHA.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 25 Avr 2004 12:15

Je pense que c'est surtout les versions remasterisées qui ne sont pas (en général et d'après les quelques exemplaires que j'ai pu écoutés) à la hauteur des versions non remastérisées.

Le pourquoi du comment, c'est une autre histoire.......... :roll:

:wink:
maxlg
 
Messages: 4663
Inscription: 07 Nov 2001 2:00
Localisation: Chalifert, le 77 et son Club
  • offline

Message » 25 Avr 2004 12:27

Scytales a écrit:
LaurentV a écrit:keske tu dis
je comprends pas. :oops: :(


Je dis que dire que le support CD a évolué en se dégradant comme le support vynle a évolué en se dégradant ("support plus fin", [i]"mauvais pressage"[/b]) me semble largement erroné dans la mesure où, à ma connaissance, le support CD-Audio n'a pas évolué. Etant fort jeune, je peux avoir manqué une telle évolution, mais je ne crois pas.

Ce que tu dis qui a changé, ce n'est pas le support CD en lui-même, mais ce qu'on met dessus.

Ce qui est très différent, et invalide ta réflexion, AMHA.


Tu as raison, je me suis mal exprimé.
On pouvait diminuer qualitativement le support vinyl, pour le support cd c'est pas gagné.
L'idée sur laquelle j'aimerais lancer le débat est la suivante :
N'y a-t-il pas un dégradation volontaire de la qualité de restitution offerte sur les supports, pressage, épaisseur et qualité des pâtes pour les vinyls dans les années 70, bidouilles (compression du signal, réduction de la bande passante...) sur les transcriptions des masters pour les rééditions de CD afin de mieux faire passer les nouveaux supports.
Je suis plus clair là ? :oops:
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 25 Avr 2004 12:35

Fort heureusement, toutes les remastérisations effectuée sur le CD ne sont pas moins bonnes que les premiers pressages, mais c'est vrai que globalement les remastérisations sont plus mal faites...

Je ne pense vraiment pas que cette dégradation du signal soit due à une certaine volonté de mettre en valeur les nouveaux format en discriminant les anciens.

Je crois plutôt qu'elles sont le fait d'une volonté de relancer un marché en crise (il serait d'ailleurs intéressant de se demander : pourquoi ?) en proposant de pseudo-améliorations à moindre coût, d'où le résultat souvent désastreux de ce travail bâclé !!

Je ne doute pas que les choses finiront par se passer de même pour les nouveaux formats...

Fred
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 25 Avr 2004 12:43

LaurentV a écrit:[...]
Depuis quelques années (disons 3/4ans)on nous ressort des versions remasterisées, qui sont soit disant de meilleure qualité. Or lorsque je fais la comparaison entre les premiers cd sortis et ces versions remasterisées la qualité sonore est en retrait (Supetramp, Pink floyd, Marilion..). Les SACD, DVDA arrivent sur le marché.

D'ou la reflexion suivante :
Les baisses de qualité des pressages vinyls des années 70 et des remasters de cd de ces dernieres années dont elle en corrélation avec l'arrivée de nouveaux supports.
[...]


Salut!
Qu'il y ait quelques remastering peu réussis ne me semble pas indiquer une baisse qualité générale du "support" CD.
N'ayant pas moi-même de re-masterings à comparer avec version CD "originale", je me perds en conjectures: remix avec excès de compression de dynamique et d'égalisation pour contenter ceux qui ont l'oreille irrémédiablement déformée par le son de la pub et de skyfun? dégradation magnétique dans le cas de bandes analogiques d'origine? (hé oui!) manque de compétence dans la mise en oeuvre ou la maintenance des machines pouvant encore les relire?

Il me semble en tout cas que l'on peut exclure l'hypothèse X-files du complot pour favoriser les nouveaux supports, ou des économies de moyen dans la production actuelle, car l'équipement dans les studios est bien meilleur à prix égal qu'au début du numérique! même les amateurs bénéficient désormais dans leur home studio du PCM haute définition avec convertisseurs depassant 110 dB de S/N, de plug-ins soft émulant de formidables machines "vintages"...

Pour acheter principalement des nouveautés CD (jazz, world, etc...), je constate pour ma part que des progrès constant sont fait en définition, en tout cas en moyenne! Et ce de façon assez constante avec à mon avis un grand saut qualitatif au début des 90's (et quelques exceptions fin 80).
Le son de beaucoup de mes CD produits dans les années 80 est en effet dur, sec, sans "patate". C'est beaucoup plus rare sur les CD d'aujourd'hui.
Et il y a des raisons techniques à cela: progrès en performance du matériel d'enregistrement, en précision des convertisseurs analogique->numérique, en définition de stockage du master numérique (de 20/48 on est passé à 24/96, 24/192 ou DSD), en technique de down-sampling pour convertir en 16/44.1 en limitant la casse (SBM, UV-22) etc...

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 25 Avr 2004 16:34

Tiens, Stereophile s'est posé l'an dernier les mêmes questions:

http://www.stereophile.com/recordingofthemonth/852/

L'auteur, qui collectionne les versions de DSotM, et critique ici le SACD hybride, ne tarit pas d'éloge sur la version multicanal car elle apporte des détails inédits jusqu'ici, grâce à des partis pris artististiques assez osés.
Par contre il constate que par rapport au CD précédent, la partie CD de l'hybride à fait l'objet de manipulations destinées à la "booster", en augmentant par exemple le niveau moyen (surtout les basses) au détriment des pics qui ont été rabotés...ils envisagent eux aussi la théorie du complot :o (et ils ont bien du contribuer à sa propagation!).

Cet article en rajoute une couche sur l'excès de compression de certaines rééditions:

http://www.stereophile.com//asweseeit/851/
Apparemment la couche stéréo DSD des SACD de ces rééditions respecte l'intégralité de la dynamique du master analogique :wink:

Pour moi c'est plus un pb de culture d'oreille en pop/rock/funk/R&B que de sabotage volontaire. Le niveau moyen monte monte...et c'est un cercle vicieux si les gens en redemandent, même les ingés son doivent s'y habituer j'imagine, au point qu'ils ne pourraient plus revenir en arrière?

Pour ré écouter de temps de temps des Earth Wind & Fire ou du Stevie Wonder du milieu des années 70 (Gratitude, Songs in The Key Of Life...), je m'aperçois que ça doit être quasiment inécoutable pour un auditeur de SkyFun, tellement c'est subjectivement peu "punchy" pour lui.

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message